La RCR peut sauver la vie d’un animal
1 page
Français

La RCR peut sauver la vie d’un animal

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Un document d'information du L'association canadienne des médecins vétérinaires qui explique la technique du RCR : la réanimation cardiorespiratoire, sur les animaux de compagnie (chiens et chats). La réanimation cardiorespiratoire, ou RCR, peut être administrée à un animal qui a cessé de respirer ou dont le coeur ne bat plus. Elle consiste à administrer la respiration artificielle et à appliquer des compressions thoraciques. La RCR comporte trois étapes, dont il faut respecter l’ordre : le dégagement des voies respiratoires, le rétablissement de la respiration et le rétablissement de la circulation sanguine. Si un animal semble inconscient ou immobile, il faut d’abord vérifier si ses voies respiratoires sont dégagées. Ouvrez-lui la gueule, tirez la langue et examinez sa gorge. Avec un doigt, vérifiez s’il a un corps étranger dans la gueule et, le cas échéant, retirez-le. Si l’animal est conscient, ne faites pas cet examen, car l’animal pourrait vous mordre.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 octobre 2011
Nombre de lectures 360
Langue Français

Exrait

La RCR peut sauver la vie d’un animal
La réanimation cardiorespiratoire, ou RCR, peut être administrée à un animal qui a cessé de respirer
ou dont le coeur ne bat plus. Elle consiste à administrer la respiration artificielle et à appliquer des
compressions thoraciques.
La RCR comporte trois étapes, dont il faut respecter l’ordre : le dégagement des voies respiratoires,
le rétablissement de la respiration et le rétablissement de la circulation sanguine.
Si un animal semble inconscient ou immobile, il faut d’abord vérifier si ses voies respiratoires sont
dégagées. Ouvrez-lui la gueule, tirez la langue et examinez sa gorge. Avec un doigt, vérifiez s’il a un
corps étranger dans la gueule et, le cas échéant, retirez-le. Si l’animal est conscient, ne faites pas
cet examen, car l’animal pourrait vous mordre.
L’étape suivante consiste à vérifier si l’animal respire. Si ce n’est pas le cas, il faut lui administrer le
« bouche-à-nez ». Dans le cas des animaux de taille moyenne ou grande, le fait de tenir le museau
fermé avec la main devrait lui fermer complètement la gueule et vous permettre de lui donner des
insufflations dans les narines. Pour ce qui est des chats et des petits chiens, votre bouche couvre
entièrement la gueule de l’animal quand vous lui administrez la RCR.
Placez ensuite la bouche sur le nez de l’animal et insufflez de l’air directement dans ses narines.
Après quatre ou cinq insufflations rapides, vérifiez si l’animal respire. Les petits chiens et les chats
ont besoin de 20 à 30 insufflations par minute, et les chiens de taille moyenne ou grande en ont
besoin de 20. Si, après 20 minutes de RCR, l’animal n’a pas recommencé à respirer, il est peu
probable qu’il survive.
Si l’animal n’a pas de pouls, il faut aussi lui administrer des compressions thoraciques. Les petits
chiens et les chats doivent être couchés sur le côté droit. Placez la paume de la main sur les côtes,
là où le coude touche le thorax. Placez l’autre main sous le côté droit du thorax.
Administrez les compressions thoraciques à raison de cinq pour une insufflation. S’il y a une autre
personne avec vous, l’un de vous peut administrer les insufflations tandis que l’autre administre les
compressions à raison de trois pour chaque insufflation, puis vérifie si le coeur bat.
Dans le cas d’un chien de taille moyenne ou grande, placez les mains l’une sur l’autre, en forme de
coupe, les bras bien droits, les coudes entièrement dépliés. Placez les mains sur le thorax du chien,
là où son coude gauche touche son thorax. Administrez cinq compressions suivies d’une
insufflation. S’il y a une autre personne avec vous, l’un de vous peut administrer les insufflations
tandis que l’autre administre les compressions à raison de deux ou trois pour chaque insufflation,
puis vérifie si le coeur bat.
Administrée correctement, la RCR peut sauver la vie d’un animal. Toutefois, sachez que même un
vétérinaire chevronné ne réussit pas toujours à réanimer le patient, mais cela n’est pas une raison
pour ne pas tenter d’administrer la RCR en cas d’urgence. Pour en savoir davantage sur la question,
consultez votre vétérinaire.
Visiter le
www.santeanimale.ca
pour plus d’information.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents