32 pages
Français

Qui de nous n'a jamais déjeuné avec du pain chaud, sur lequel une ...

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qui de nous n'a jamais déjeuné avec du pain chaud, sur lequel une ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 347
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Qui de nous n’a jamais déjeuné avec du pain chaud, sur lequel une noix de beurre frais a déposé son onctuosité et sa saveur délicate ? un pain dégusté avec un bon verre de thé. Mordre dans ce pain qui exhale son odeur de céréale mêlée à celle suave du beurre est un des plaisirs dont on se souvient long-temps. Pour réaliser les recettes de ce livret, j’ai utilisé les produitsSANIA®(farine de blé dur, de blé tendre, ou d’orge, semoule …) qui ont donné d’excellents résultats. Retrouvez donc le goût des plats à base de céréales : les pains et leurs nombreuses variétés qu’elles soient issues du milieu rural (pains crone ou tanourte) ou qu’elles viennent des cités hada-ria au raffinement légendaire (pains sculptés, décorés) ; les r’ghaifs et les m’semmens, au feuilletage fin, aux farces raf-finées. La semoule occupe également une place de choix dans l’alimentation des Marocains. Cuite à la vapeur et ser-vie avec des bouillons parfumés aux herbes ou encore façon-née en tendres galettes (harcha) ou encore en délicieux gâteaux. Bien évidemment, les produits utilisés sont ceux disponibles dans la région. Tous les produits du terroir sont utilisés pour exalter les recettes à base de céréales : oudi (beurre clarifié au thym), smen (beurre rance), beurre frais, huiles d’olive ou d’argan, miel aux fleurs, eau de fleurs d’oranger, herbes aromatiques. Les femmes ont le génie de transformer un banal pain, en un mets délicieux, du simple fait d’y ajouter des herbes.
CHOUMICHA
Pain Amarya de Larache P. 4 Kharingo de l’Oriental P. 34 Pain Tafarnout P. 6 Rghaifs bel’louz (crêpes aux amande) P. 36 Pain aux graines de lin de Chaoun P. 8 Roco (beignets) P. 38 Pain Crone P. 10 Sfenj (beignets) de Errachidia P. 40 Khoubz Mankouch El kaâk Souiri P. 42 (pain sculpté) de Salé P. 12 Berkoukche P. 44 Pain Tanourte de Taliouine P. 14 Berkoukes de Souss P. 46 Pain Redad de Ouled M’rah P. 16 Douida Bidaouia (vermicelle Medfouna de Kelaât M’gouna P. 18 de Casablanca) au poulet beldi P. 48 Krachel de Fès P. 20 R’fissa Ziadia de Ben Slimane P. 50 Ftira Orientale P. 22 Semoule au Ras-el-hanout P. 52 Khoubza ou Labza (Harcha au beurre R’fissa be Rezzat El Cadi du Gharb P. 54 Beldi) de Taza P. 24 Couscous aux légumes verts Batbout M’aâmer de Marrakech P. 26 de la Chaouia P. 56 Rachi (m’semmen) de Debdou P. 28 Couscous à la Zyata de Ouezzane P. 58 Harcha à la Marsita Couscous M’hazem b’Khayo
(timija, menthe sauvage, duvetée) M’laoui Khamrine de la Chaouia
P. 30 (couscous accompagné de son frère) P. 60
P. 32 Fetat (Trid) B’zioui
P. 62
n récipient 1(ou u, a)Dsnu g enâasa tamiser la farine ; for-mer un puits, y déposer l’œuf, le sucre, le sel, le sésame, l’anis, le mastic et l’eau de fleurs d’oranger.
2Puis, jauoet rnup uedirtép  neib ,uaer cette pâte jusqu’à ce qu’elle devienne souple et élastique.
3opes rnuiasn ,édoçaFet pspiternnes d œuf frais dans chaque
Pains
petit pain. Découper des lanières de pâte et les déposer en croisil-lons sur les œufs. 4lia Asel reuqip ,ettechr-ou fneu dde petits pains pour obte-nir des dessins. Les couvrir avec un linge et les laisser lever dans un endroit à l’abri des courants d’air. Les faire cuire dans un four chaud.
Ingrédients : 500 g de farine blanche 1/2 c. à café d’anis vert (hebet hlaoua) moulu 1 c. à soupe de sésame 2 c. à soupe de sucre semoule 1 œuf 1 c. à café de levure de boulanger 1 pincée de mastic (gomme arabique) 1/2 c. à café de sel 2 c. à soupe d’eau de fleurs d’oranger œufs selon le nombre de petits pains Eau
Bon à savoir_ce pain est préparé pour la fête de l’Aïd el Kébir. On le distribue aux enfants le matin de l’Aïd, probablement pour les faire patienter parce que le déjeuner de l’Aïd, constitué de brochettes de foie (boulfaf) est servi tard. On peut décorer ces pains avec une fourchette (on pique alors la pâte pour obtenir des dessins), comme on peut les pincer avec les doigts.
4
1aDent(cipin réns u,)saâaeng uou tamiser les deux fari-nes, former un puits, y déposer le sel et la levure. Ajouter l’eau pour obtenir une pâte souple. Pétrir tout en continuant à ajouter de l’eau pour rendre la pâte légère. Couvrir d’un linge et laisser lever dans un endroit à l’abri des courants d’air.
2Ce pain est cuit dans un four rond tradi-tionnel. Allumer le feu de charbon ou de bois dans un côté du four, déposer dans l’autre côté des galets ou des
Pains
cailloux ronds. Les lais-ser chauffer. 3er lauQpaà e ât plad ansopéd , ével ani gasaâ et un bol rempli d’eau à côté du four. Prendre dans la main mouillée, un peu de pâte et la déposer sur une petite planche ronde, l’étaler avec la main mouillée. Déposer ce pain sur les galets chauds.
uand le pain est 4tiucdutiQr  sor, le four, retirer les galets qui y sont encore accrochés. Servir chaud avec du beurre et du miel ou avec un tajine.
Ingrédients : 500 g de farine de blé dur 250 g de farine de blé tendre 1 c. à café de sel 1 c. à café de levure de boulanger Eau
Bon à savoir_le pain Tafarnout ou Afarnou (du berbère pain du four) est le pain quotidien du Souss, du Haut-Atlas et de la région de Zagora. Dans la région du Souss, le pain Tafarnout est servi avec les tajines et avec « Lidam », qui consiste en un assortiment composé d’huile d’argan, d’amlou (mélange de pâtes d’amandes grillées et d’huile d’argan), d’Oudi (beurre clarifié au thym), d’huile d’olive et de différentes sortes de miel.
6