Rapport d activité 2010
30 pages
Français

Rapport d'activité 2010

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
30 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

c ré d it p h o to. : F ra n ç o is. M illo. - c o u ve rtu re. : F . Q u in a rd. /W a llis .fr,. Rapport d'activité 2010. CONSEIL INTERPROFESSIONNEL. DES VINS DE ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 115
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

RapportActivite?COUV:Mise en page 1 15/03/11 17:05 Page 1 Conseil Interprofessionnel des Vins de ProvenceMaison des Vins83460 Les Arcs-sur-ArgensTél. : 04 94 99 50 10 - Fax : 04 94 99 50 19 RapportMail : civp@provencewines.com - Site : www.vinsdeprovence.com d’activité 2010CONSEIL INTERPROFESSIONNELDES VINS DE PROVENCE Avec la participation de la Banque Populaire Côte d’Azurwww.cotedazur.banquepopulaire.fr crédit photo : François Millo - couverture : F. Quinard/Wallis.fr, RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 1 RAPPORT D’ACTIVITÉ 2010 Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence 03 ÉDITOPar le Président du CIVP Roque PERTUSA 04 ORGANISATIONDe l’interprofession : structures de décision,fonctionnement et organigrammes 08 GESTIONRésultats financiers du CIVP 09 TECHNIQUEProgrammes d’études sur le rosé 10 QUALITÉProgramme de la commission “Suivi Aval Qualité” 12 SERVICE ÉCONOMIEÉCONOMIE GÉNÉRALE13 DES VINS DE PROVENCELe marché Amont 14 FRANCEPoint économique sur le marché intérieurProgrammes d’actions 24 EXPORTPoint économique sur les marchés exportProgrammes d’actions RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 2 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 3 ÉDITO ’année 2010 s’est achevée mieux que ce L que nous aurions pu le penser. Des stocks faibles et une récolte légèrement supérieure nous permettent de démarrer la commercialisation de celle-ci sereinement. La production de vin rosé ne cesse de progresser en Franceet dans le monde c’est bien parce que la consommation Un hiver froid a permis de bien stabiliser est au rendez-vous. Ce fait que nous aurions pu penserun effet de mode, est largement balayé par un plaisir les vins et de les raffermir tant désacralisé et de véritables instants de consommations.Quand on est devant, tout le monde nous a en point de mire,sur les arômes que dans leurs finesses. cela nous oblige donc à rester les meilleurs, meilleur dansla qualité, meilleur dans la recherche, meilleur dansGrâce à l’effort de vous toutes et tous les vins les différents marchés en deux mots meilleur en tout.Même si ce terme est pompeux, quelque fois vaniteux, il nede Provence ont largement été récompensés doit pas nous aveugler et nous faire oublier qu’il estimportant de toujours se remettre en question. Se poserau concours général agricole. les questions c’est déjà un début de réponse et du dialoguejailliront les différentes solutions. Notre Provence viticole,partagée par l’ensemble des producteurs et metteursen marché de notre région est souvent le point de discordeentre nous. Si nous sommes fiers de la montrer commeune unité dans les présentations, la communication, elle,reste néanmoins écartelée par nous tous. Il est grand tempsque nous montrions notre maturité dans ce domaine là,comme nous avons su le démontrer par la qualité de nos vins.Le conseil interprofessionnel des vins de Provence estun outil au service de vous tous. Au travers de sa missionéconomique il nous permet, vous permet, de suivreles évolutions du marché, des stocks, les sorties etc… maisn’oubliez pas que pour sortir des statistiques il fautalimenter la machine et là il n’y a que vous pour le faire.Le monde bouge, le civp aussi.Nous allons dans les prochains mois tester un fonction-nement différent de notre interprofession. Ce lieu qui reçoitdes missions de plus en plus nombreuses se doit des’adapter. Pour cela la constitution d’un étage intermédiaireva être essayée par la mise en place d’un conseild’administration entre le bureau et l’assemblée généralequi fait office aujourd’hui de conseil. Pendant ce temps,les deux modes cohabiteront et les différentes missionset représentations seront définies.Le développement des marchés est bien entendu au centredes priorités du civp. Le maintien de la valorisation pourla France, dont le marché en rosé n’est pas extensible,passera par une large exportation de nos vins sur les paysétrangers.En final je n’oublierai pas la production de nos vins rougeset blancs qui ne cesse de progresser. Leur qualité estexceptionnelle et mérite bien qu’on s’y intéresse davantage. Roque Pertusa 03 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 4 ORGANISATIONCON SEIL INT ERPR OFESSIONNEL  MissionserDepuis le 1 janvier 2004, le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence regroupe tous lesvignerons et négociants des appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix en Provence etCoteaux Varois en Provence, permettant ainsi, tout en respectant les spécificités de chaqueappellation ou dénomination de terroir, de :• renforcer le poids de la filière viticole provençale• avoir des moyens d’actions et financiers plus importants• valoriser les spécificités de chaque appellation Son fonctionnement est placé sousle contrôle des pouvoirs publics etses missions, mises en œuvre parune équipe permanente opération-COMPOSITION DU BUREAU DU CIVP nelle de 16 personnes, sont :• la connaissance de l’offre et deCOMMERCE PRODUCTION la demande grâce à un paneld’outils statistiques et d’études.PRESIDENT Roque PERTUSA • la régulation du marché grâce àER1 VICE PRÉSIDENT Denis ALIBERT des outils spécifiques conforme àÈME la réglementation communautaire.2 VICE PRÉSIDENT Joseph BONIFASSI • la recherche et l’expérimentationÈME3 VICE PRÉSIDENT Roger RAVOIRE technique grâce en particulier àSECRÉTAIRE GÉNÉRAL Guy GASPERINI un partenariat avec le Centre deRecherches et d’ExpérimentationSEC. GÉNÉRAL ADJOINT JamesDE ROANY sur le Vin Rosé.TRÉSORIER Jean-Jacques BREBAN • le suivi aval de la qualité afin decontrôler et d’améliorer la qualitéTRÉSORIER ADJOINT Pascal CORTEZ des vins au stade de la commercia-MEMBRES Philippe BREL Thierry ICARD lisation.MEMBRES Olivier SOUVELAIN Jean-François ROSMINI • la communication et la promotionMEMBRES Salvatore PATTI Alain BACCINO collectives des vins des troisappellations, en France et à l’étranger ;l’appui aux entreprises au traversd’opérations d’aide à la vente. 04 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 5  3 niveaux de décision• UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALEqui regroupe 26 délégués de la production (dans le respect de la représentativité de chaqueappellation) et 26 délégués du commerce. Elle définit la politique et les objectifsgénéraux de l’interprofession, vote les statuts, le règlement intérieur, les accordsinterprofessionnels et la cotisation interprofessionnelle. Elle approuve les compteset vote le budget du CIVP. Elle élit le président du CIVP et les membres du Bureau.• LES COMITÉS D’APPELLATIONqui regroupent de façon paritaire les délégués de la production et du commerce,désignés par les organisations professionnelles représentatives pour l’appellationconcernée. Chaque comité définit sa politique spécifique en matière d’orientations,budget et programmes, laquelle est proposée au vote de l’assemblée générale.Il propose également à l’assemblée générale un taux de cotisation spécifique.• LE BUREAUcomposé de 14 membres, à parité Production/Commerce et dans le respect dela représentativité de chaque appellation, est élu par l’assemblée générale. La présidencedu Bureau est assumée alternativement par périodes de trois années, par la Productionet par le Commerce. Il exécute ou fait exécuter les missions et programmes fixés parl’assemblée générale, dans le cadre du budget voté. Il assure le suivi de la gestioncourante et administrative du CIVP.  Financement :Il est assuré par une cotisation interprofessionnelle, en deux parties (commune etspécifique) qui, par la procédure d’extension par les ministères de tutelle, devientobligatoire. La cotisation est basée sur le volume commercialisé, et son prélèvementerest effectué à partir de la déclaration mensuelle de sortie de chai. Depuis le 1 Janvier2010, une cotisation spécifique dédiée à la recherche a été mise en place. Sur un certain nombre de projets identifiés, plusieurs partenaires contribuent financièrement à leur réalisation, notamment les collectivités territoriales, des organismes nationaux de la filière, l’Union Européenne, mais aussi des entreprises du secteur privé. EMBALLAGE 05 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 6 Structure permanente DIRECTEUR GÉNÉRALdu CIVP 2010 DIRECTEUR ADJOINT secrétariat accueilGESTION TOURISMECOMPTABILITÉ Corinne FISSEUX Delphine MOREAUFRANCEÉCONOMIE EXPORT Jennifer PENNAresponsableValérie LELONGÉCONOMIE Michel COUDERC marketting FranceGESTION responsable de zone Corinne MEISSONNIER Frédéric PADILLA Amandine CARLIERassistante chargé d’études Alexandra FAUCHAS chargée de mission presseresponsable de zone Coralie HALLER Thierry GIGONchargés de mission Hélène GARCIA Romain DIHO chargée de missionévénements - partenariatsassistant Valérie GUILLORITchargée de missionCécile GARCIA événements - com. interneassistante 06 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 7 07 RapportAnnuel-CREA-V9:Mise en page 1 15/03/11 16:43 Page 8 G E S TIONR É SULTATS F INANCIERS DU C IVP  Résultats 2010À la date de parution de ce rapport, les comptesn’étant pas clôturés ni approuvés parl’assemblée générale du CIVP, les informationsci-dessous sont provisoires : CHARGES (total : 4 442 000 euros)estimation 2010 en euros 1 800 000 1 500 000 1 200 000 900 000 Un budget 600 000 maîtrisé 300 000tant en produits qu’en charges 0 PRODUITS (total : 4 327 000 euros)estimation 2010 en euros Des frais de structure stables.3 500 000 Un fort développement du budgetTechnique grâce à la mise en place d’une3 000 000 Cotisations en euros cotisation supplémentaire spécifique de0,10 cts/hl,2 500 000 CDP : 2 870 000 erL’ augmentation au 1 Janvier 2010 deCAP : 439 000 la CVO pour les Côtes de Provence (0.502 000 000 CVP : 221 000 cts/hl) et pour les Coteaux d’Aix enProvence (0.20 cts/hl) a permis de1 500 000 Subventions en euros développer des actions en France,Europe (OCM) : 566 000 notamment vers les circuits, ainsi qu’à1 000 000 France Agrimer : 121 000 l’export, sur les marchés porteurs,Les programmes Export ont égalementCR PACA : 60 000500 000 profité
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents