Bull n°33 - septembre09

-

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Bull n°33 - septembre09

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 117
Langue Français
Signaler un problème
V I V R ES AV I L L E L eb u l letind ’ inf or ma tions d el ’ A M IEU
« Jardin partagé des Néréïdes et du Bosquet » Vallée de l’Huveaune Les tournesols se lèvent (aussi) à l'est ! N u m é r o3 3 Lors de ses voeux aux marseillais, pour l'année 2007, le Maire de Marseille levait un coin du voile sur l'avenir urbain de la plus grande ville de France. Marseille doit se développer ème aussi désormais vers l'est ! Si le parc du 26centenaire constituait alors une belle promesse d'ouverture, en même temps que la première pierre de ce Grand Est tant désiré, que se passe S e p t e m b r e t-il, bien au-delà, à l'est toujours, aux confins de cette plus grande ville de France ? 2 0 0 9 ème  Sice parc du 26centenaire nous raconte si bienl'Histoire de Marseille, à travers ces jardins tous irrigués d'une eau jadis rare et aujourd'hui abondante (merci le Jarret), qui écrit, aujourd'hui, l'histoire quotidienne de cette ville ? ème  Icipas d'architecte (merci Monsieur Huet pour cebeau parc du 26), mais des habitants d'un ensemble de logements sociaux : Les Néréïdes et le Bosquet (13011 Marseille).  Eneffet, dans la partie sud du quartier de Saint-Marcel, au-dessus ducanal de Marseille(merci Franz M. de Montricher), au beau milieu de 2 000 habitants et du souvenir de multiples départs de feux estivaux est néun jardin collectif.  «Ce qui se passe ici semble simple, mais la création de ce jardin(« Extraordinaire » écrira la journaliste de la Provence),c'est beaucoup plus que cela», nous dira l'une des premières visiteuse du lieu. Mais une «telle aventure n'aurait pas été possible quelques années auparavant» précisa un jour au micro un habitant du même lieu, s'adressant au Président de l'office gestionnaire dudit lieu : l'OPAC SUD.  Bref,une association constituée de 2 personnes (AMIEU), une animatrice jardin et une trentaine de familles desNéréïdes et du Bosquet, l'équipe de l'antenne locale de l'OPAC SUD (bailleur social), et l'aide ponctuelle d'Evolio (chantier d’insertion), ont mis en placeun jardin collectif et partagé. Cejardin,vieuxd'unprintempsetd'unété,semblerésisterles doigts), (croisons aux actes de malveillance, aux vols en tous genres, et même à « l'imbécillité » criminelle qui a causé le plus grand incendie, à Marseille, de l'été 2009. Tomates, aubergines, courgettes, fèves, plantes aromatiques, salades, concombres, poivrons,D a n sc e melons, fraises, piments... , mais aussi fleurs (magnifiques tournesols !), font la fierté de tousn u m é r o: ces jardiniers petits et grands !  Maisau-delà de cette satisfaction légitime, ce qui (nous) surprend ici c'est la vitalité Edito 1 avec laquelle ces habitants réécrivent leur quotidien, transforment leur rapport à la colline et à l'espace, échangent leurs savoirs faire, ...  Cetteécume des chosespas échappé à certains qui n'a Jardin Partagé2 ont su distinguer le caractère exemplaire : la Ville de Marseille et le Conseil Général ont décerné des prix (fleurissement collectif), puis France Nature Environnement, la Fondation de la Banque Populaire et la Caisse d'Epargne des soutiens financiers. Néréïdes et3 Bosquet  Maisne nous y trompons pas: rien n'aurait pu se faire sans l'opiniâtreté et la persévérance de l'AMIEU, la constance, l'aide technique humaine et financière (matériels et matériaux) de Infos 4 l'OPAC SUD, l'envie et le la joie des familles. Agenda balades  L'aventure continue... d'autres parcelles, mitoyennes, devraient voir le jour !  Maisqu'on se le dise : combien de jardins partagés pourraient se créer… dans les 16 arrondissements, aux alentours des 111 clochers… de la deuxième grande ville de France ? Marc Wislez