Vive le Supermotard !

Vive le Supermotard !

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Vive le Supermotard ! Ça fait du bien de revoir du supermotard dans Moto Revue, d'autant que c'est une catégorie dans laquelle les Français marchent bien.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 octobre 2012
Nombre de visites sur la page 8
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Vive le Supermotard !

Ça fait du bien de revoir du supermotard dans Moto Revue, d'autant que c'est une catégorie dans laquelle les Français marchent bien. J'étais aussi à Carole pour la finale du championnat du monde, et franchement je me suis régalé même si je trouve que par rapport à avant, les pilotes glissent moins, et ça, c'est un peu frustrant. Je suis resté nostalgique de l'époque des frangins Chambon qui arrivaient motos complètement à l'équerre à chaque gros freinage. Maintenant, on dirait que la technique ressemble plus à du Monobike. C'est un peu dommage. Mais bon, ne boudons pas trop notre plaisir, la France termine encore au sommet de la hiérarchie et les frères Chareyre sont vraiment au top. En revanche, il y a un truc qui m'échappe : j'ai suivi le résultat du Supermotard des Nations où la France a terminé deuxième et j'ai vu qu'Adrien Chareyre (photo) ne faisait pas partie de la sélection. Il avait pourtant facilement gagné à Carole. Si vous avez une explication à me donner, je suis preneur. Jean-François ­ Senlis (60)

La réponse de la rédac' Alors Jean-François, déjà, on ne dit plus supermotard mais Supermoto, en tout cas en ce qui concerne l'appellation officielle en championnat du monde. En ce qui concerne la non-sélection d'Adrien Chareyre, quadruple champion du monde Supermoto et encore troisième cette saison, la FFM, contactée à ce sujet, nous a répondu que « la sélection nationale pour le Supermotard des Nations privilégie, sur le principe, une majorité de pilotes du championnat de France supermotard afin de leur permettre d'accéder à une épreuve de niveau mondial et compose également pour partie avec le plateau français en championnat du monde Supermoto. Le choix de la FFM s'est porté sur S. Bidart et A. Grelier, qui sont respectivement 1er et 2e au classement général provisoire du championnat de France supermotard Prestige, et sur Thomas Chareyre au vu de ses résultats en championnat du monde Supermoto ». Un choix assumé donc, même si comme vous, nous pensons que la présence d'Adrien se justifiait pleinement sur cette épreuve.