Kendo Fanzine - La Bière et le Sabre n°4 et demi

Kendo Fanzine - La Bière et le Sabre n°4 et demi

-

Documents
11 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fanzine de KENDO
- Le n°4 est paru en 2001
Contact : la_biere_et_le_sabre@yahoo.fr
N°: 4 et demi - Dessin de couverture :
©Mahito NASHIMOTO
La Bière et le Sabre n°4 et demi
Dépot Légal 4ème trimestre 2014
Ce numéro contient 11 pages
page 2 : Entrevue avec Julien Peltier: "Le crépuscule des Samouraïs" ‐ En dédicace page 8
‐ Bosse au scénario et Marc Michetz au dessin et aux couleurs : page 9 Kogaratsu : l'album 2014 "TARO"
‐ La Fabuleuse histoire de TAKEDA Shingen page 10
‐ Hommage à Robert GiGi page 11
Remerciements : Je remercie du soutien amical et des encouragements pour ce numéro messieurs : Mahito Nashimoto, Laurent Chaudron, Julien Peltier, Michel Vanhomwegen, Emilio Gomez, Serge Hendrickx, Marc Michetz, Roland J. Maroteaux, Roland Habersetzer, Georges Charles et François Boucq, ainsi que les éditions Zabounga.
Fanzine édité à temps (et compte) d'auteur Rédaction, entrevues, mise en page : Guy Perez
En cas d'utilisation, merci d'avance de citer les auteurs et la source.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­
Dépot Légal 4ème trimestre 2014

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 30 novembre 2014
Nombre de lectures 711
Langue Français
Signaler un abus

Le n°4 est paru en 2001
Contact : la_biere_et_le_sabre@yahoo.fr
N°: 4 et demi
Dessin de couverture : ©Mahito NASHIMOTO
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20141©Mahito NASHIMOTO
Ce numéro contient 11 pages
Entrevue avec Julien Peltier:
"Le crépuscule des Samouraïs" page 2
‐ En dédicace page 8
‐ Bosse au scénario et Marc Michetz
au dessin et aux couleurs : page 9
KKooggaarraattssuu : l'album 2014 "TARO"
‐ La Fabuleuse histoire de TAKEDA Shingen page 10
‐ Hommage à Robert GiGi page 11
Je remercie du soutien amical et des encouragements pour ce numéro messieurs : Mahito Nashimoto, Laurent Chaudron,
Julien Peltier, Michel Vanhomwegen, Emilio Gomez, Serge Hendrickx, Marc Michetz, Roland J. Maroteaux, Roland Habersetzer,
Georges Charles et François Boucq, ainsi que les éditions Zabounga.
Fanzine édité à temps (et compte) d'auteur
Rédaction, entrevues, mise en page : Guy Perez EEnn ccaass dd''uuttiilliissaattiioonn,, mmeerrccii dd''aavvaannccee ddee cciitteerr lleess aauutteeuurrss eett llaa ssoouurrccee.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20142Il me faut expliquer les origines de cette
entrevue en donnant à voir le contexte
de notre première rencontre à un
«Salon du MANGA» avec Julien
PELTIER…
En 2001, Arnaud MILIERE eu l’idée de
la participation du "S.C." aux animations
du "JAPAN EXPO". Il fut le 1er à en
rencontrer les organisateurs. À la suite
de plusieurs discussions, Gilles et
Jocelyn CHERRUAULT mirent en place
la toute première commission de
communication du "S.C." en 2002 pour
ce salon. Ceci dans le but de faire
connaître cette discipline dans un
premier temps. Cette commission était
composée d’Arnault MILIERE, de Eric
MANDALON, de Gilles, de Jocelyn et de
moi­même. Par l’intermédiaire de
Jocelyn qui défendra cette initiative
auprès du Comité National, nous
parviendrons finalement à promouvoir
toujours dans le cadre du J.E. toutes les
disciplines du C.N.K, aujourd’hui
C.N.K.D.R., avec le "S.C." en fer de
lance dans une démarche ludique. En
2006, la partie communication et
présentation des démonstrations sur la
grande scène m'ont été déléguées par
Gilles et Jocelyn. Et c’est cette année­là,
sous les bannières du B.M.S Ken Ryu et
des disciplines du Comité National du
Kendo, que je rencontrai Julien Peltier, lui­même sous la bannière de l’association "Clan­Takeda" «clan­
takeda.com» qui œuvrait à faire connaitre les cultures d'Asie à travers ses animations dans les salons, et sa revue
associative ASIEMUTE dans laquelle Julien PELTIER écrira de nombreux articles. Fort de ces premiers liens, Julien
nous facilitera le contact avec la N.H.K.T.V. Haute Définition, et nous intégrera de fait dans son interview : (émission
"COOL JAPAN" en 2006). Ce qui permettra aux disciplines du C.N.K. d’avoir une visibilité élargie
jusqu’au Japon à travers le "JAPAN EXPO", dans un autre contexte que celui de la
compétition. Ces disciplines, et plus précisément le Kendo, le Iaido et le Naginata, faisaient
dès lors partie d’un reportage complet sur la place du Japon dans le regard de
continentaux et de Français passionnés de Japon en particulier. G.P.
La Bière et le Sabre : Julien Peltier : J'ai découvert les samouraïs auLa Bière et le Sabre Julien Peltier
Depuis combien de tournant des années 2000, par l'entremise
temps t'es tu pris d'un ami qui m'a fait lire La Pierre et le Sabre
d'affection pour le le merveilleux roman d'Eiji YOSHIKAWA. On
Japon et qu'est­ce qui pourrait presque parler d'un coup de foudre
t'attire dans son amoureux ! Je renouais avec ma fascination
histoire ? pour la chevalerie, tout en abordant un
nouveau continent.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20143
http://d.hatena.ne.jp/shinju­oonuki/20080918Ils m'apparaissaient comme l'élite guerrière
ayant poussé jusqu'à son paroxysme l'idéal
chevaleresque, dépouillé de tout artifice. J'ai
ensuite dévoré des dizaines de livres, essayé
la pratique du sabre japonais, avant de me
lancer dans l’étude en autodidacte.
Ce sont bien les "samouraïs" qui m'ont
conduit à m'intéresser à ce pays. Mon
engouement pour l'archipel est encore
largement dicté par ce rapport au passé. À tel
point qu’à la veille de mon premier voyage au
Japon en 2009, je craignais que le pays dans
sa modernité ne me laisse de glace. J’ai
finalement rencontré un peuple toujours
attaché à ses traditions.
B&S : Ce n'était donc pas le Japon, mais la
vision romancée de la vie d'un samouraï qui a
fait résonnance dans ta vision commune au
"chevalier"... Avec l'écriture de ce livre, ton
regard sur les samouraïs a­t­il changé ou est­
il encore le même ?
Julien Peltier : Au fil des lectures et des
Il me semblait que l'historiographie manquaittémoignages, mon regard a évolué jusqu'à ce
que l'envie naisse d'écrire un livre sur les d'une synthèse solide qui décrirait les
samouraïs tels qu'ils étaient réellement. Au samouraïs avec plus de réalisme. En
Japon comme en Europe, l'écriture du "roman complément de l'intérêt qu'on peut leur
èmenational" au XIX siècle a figé des archétypes porter, j'invite dans ce livre, à tourner le
souvent très éloignés de la réalité du terrain. regard vers leur humanité en
C'est ainsi que le chevalier médiéval désacralisant cette figure
était sans doute aussi presque magique. Mon­idée
peu­adepte­d'amour initiale était de mieux
courtois que le samouraï de­ comprendre les dilemmes, les
la­période SENGOKU­n’était­un trahisons et les voltefaces qui
champion irréductible de la loyauté. émaillent l'histoire du Japon
au même titre que la nôtre.
Le mythe s'est formé simultanément à
celui du Bushidô. A partir de la période de B&S : Ton livre retrace­t­il
paix, il était nécessaire de fournir une base le parcours du «Bushi» au
idéologique à une domination politique que «Samouraï» ? Ou ne parle­
plus rien ne justifiait. Or, l'écrasante t­il que des Samouraïs à partir
majorité des ouvrages consacrés aux du début de leur histoire ?
samouraïs et ils sont assez peu nombreux en
français s'appuient sur cette vision Julien Peltier : La question de
romantique, entretenue en particulier dans terminologie n’est pas de
les univers littéraires et cinématographiques. mise ici. Même si elle a du
sens.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20144http://www.books­budo.com/crbst_3.html
Mon intention est de m'adresser à un large
public en lui délivrant des informations
sérieuses et cohérentes sans pour autant
verser dans la querelle byzantine. Je m'en
tiens donc au terme de "samouraï" dans
son acception générique. Quant à la
période couverte, elle se concentre sur
«l'âge d'or» du SENGOKU ­ Jidaï (1), à la
fois apogée et chant du cygne des
guerriers japonais dans leur qualité de
combattants.
En un peu plus d'un siècle, l'histoire
s'accélère, et les samouraïs en sont plus que
jamais le moteur, qu’ils soient modestes ou
seigneurs de guerre. À l'issue de ces temps
troublés, le Japon se réunifie et entame la
mutation qui le conduira, deux siècles plus Si la «révolution militaire»(2) japonaise ne
tard, à effectuer ses premiers pas dans ce que
débouche pas sur de profondes mutations de
nous appelons la "modernité". Toutefois, pour
la société, l'ascenseur social fonctionne à
mieux appréhender cette période
plein. La carrière de TOYOTOMI Hideyoshi
particulièrement complexe, il m’a paru utile de
l'illustre très bien.
revenir aux origines de la noblesse d'épée
nippone, et de présenter les grandes lignes de
Pendant cette période, les samouraïs sontèmeson évolution, du VIIIe au XVII siècle.
même les premiers à expérimenter le tir
d'arquebuses en salves. Les grands domainesBB&&SS: Mais la période Sengoku au Japon ne se
ème ème féodaux en concurrence permanente,situe qu'entre le XV et le XVI siècle. Est­
enregistrent des progrès économiques etce entre ces deux siècles que tu envisages
démographiques sans précédents. L'architecturel’âge d'or et le crépuscule des samouraïs ?
élaborée des châteaux japonais révèle cettePourrais­tu être plus explicite sur ces raisons
importante évolution. Enfin, le phénomène des?
ligues populaires, que l'on est très loin d'avoir
exploré en détail, est assez fascinant.Julien Peltier : La période Sengoku est
incontestablement un âge d'or militaire. La tactique et
Des samouraïs de basse naissancela stratégie y atteignent des sommets de
y participent activement, jusqu'à ceraffinement. À mesure que les effectifs
que les édits de séparation desdécuplent, cette progression suscite
classes figent le corps social dansl'apparition de nouvelles disciplines
ce carcan de normes qui vatelles que la logistique ou les
caractériser le régime descommunications sur le champ de
Tokugawa dès le début du XVIIebataille. À cette époque,
siècle.les troupes japonaises sont
redoutables. Elles vont même
BB&&SS: La période Sengoku seraitprétendre s'imposer sur tout
donc un ensemble de luttes dele continent asiatique.
pouvoir qui permettront dans le
même temps, et avant l'avènement
des castes, une serie de
changements dont une part de cette
population serait à l'origine soit…
Mais qu’en est­il du crépuscule?
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20145
http://shogun2.heavengames.com/articles/history/a­tactical­revolution­the­arquebus/..Julien Peltier : Le "crépuscule" est un nouvel Yagyu Munenori, l'un des pères fondateurs de
ordre qui émerge du "chaos primordial" de «l'escrime japonaise».
l’ère SENGOKU. Il correspond à mes yeux aux Il faudra attendre le siècle suivant avant que
premières décennies de la période Edo et le mythe ne commence à s'emparer des
apporte­des changements­de première grands personnages de la période SENGOKU,
importance qui vont marquer très­ à travers l'estampe et la
durablement les samouraïs et la littérature.
société­japonaise tout
entière.Les­shoguns(3) BB&&SS: Les points de
TOKUGAWA enfoncent le vue divergent
clou planté dès 1591 par souvent selon le
TOYOTOMI Hideyoshi regard et le
avec l’édit de séparation parti pris, ou
des classes : il n'est en d’autres
plus permis aux termes :
guerriers de cultiver la Décris­tu cette
terre ou d'exercer un histoire à
autre métier que celui travers le
des armes. Les derniers regard des
hommes "libres" vainqueurs ou
viennent grossir les rangs celui des
d'une élite qui perçoit vaincus?
dorénavant un salaire en riz
proportionnel à son rang. Julien Peltier : Les
deux. Il me semble
Avec la bataille de Sekigahara en 1600 et essentiel de sortir de ce
la chute d'Ōsaka quinze ans plus tard, les romantisme pour comprendre le contexte et
guerres civiles prennent fin dans un brasier revisiter avec un oeil neuf cette "Noblesse de
gigantesque, qui met en scène des centaines l’échec" qui idéalise les vaincus, pour
de milliers de combattants à travers tout le reprendre les mots d’Ivan Morris.
pays. On peut parler des «derniers feux» Les grands personnages de l’époque n’étaient
crépusculaires de la noblesse d'épée pas si différents dans l’idée qu’ils se faisaient
japonaise. Celle­ci ne combattra plus avant de l’État. Rien d’étonnant, d’ailleurs, à voir les
l'époque de la restauration impériale Meiji. Tokugawa capter avec une relative facilité
L'archipel se replie sur lui­même, moins l’héritage des Toyotomi.
cependant qu'on l'a longtemps
dit. Le nouveau régime expulse
ce qu’il considère comme des
corps étrangers, en particulier le
christianisme, et abandonne les
échanges internationaux qui
avaient fait le dynamisme des
décennies précédentes.
C'est le règne des «derniers
géants»: Toyotomi Hideyoshi
meurt en 1597, Tokugawa Ieyasu
en 1616... En 1645, le grand
duelliste Miyamoto Musashi
disparaît à son tour, un an avant http://www.minmaxboards.com/index.php?topic=
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20146©Marc Michetz
Sérigraphie en tirage limité signée par l'auteur en vente sur :
http://www.bedecouverte.com/fr/serigraphies/62805­affiche­poster­bd­michetz­akira­kurosawa­sept­samourais.html
...
Tous s’inscrivent dans un processus unificateur J’en profite également pour rendre hommage
dont j'ai tenté de décrire la continuité, les à Danielle Elisseeff, grande dame des études
causes et les conséquences. asiatiques en France, qui m’a fait l’honneur
À ma connaissance, un tel travail, concentré d’une préface et à qui je dois beaucoup pour
sur cette période et avec cette approche, son soutien.
n’existait pas en français.
Merci Julien!
B&S: Finalement, raconter l'histoire desB&S
samouraïs est un sujet très large, très vaste Propos recueillis par Guy Perez
et n'est pas vraiment chose aisée, quelles
archives as­tu utilisé pour te documenter ?
(1)Période (ou époque ou ère) SENGOKU: dite des
Julien Peltier : Comme je ne lis pas le «royaumes combattants»: dans le cas d’un
japonais, encore moins les textes médiévaux rassemblement des conflits majeurs cumulés et avant
truffés de formes anciennes, j'ai dû recourir à l’avènement des Tokugawa à Sekigahara en 1600, elle
des sources plus accessibles. Le Crépuscule s’étend de 1467 à 1573.
des Samouraïs n'a pas la prétention de faire
progresser la recherche. L’optique est plutôt (2)La "Révolution militaire" est une thèse défendue par
celle d'un ouvrage grand public, fondé sur un l'historien britannique Geoffrey Parker.
gros travail de synthèse.
(3)Shoguns: Gouverneurs Militaires
Je me suis appuyé sur le travail d'historiens
de premier plan, comme Pierre­François
Souyri, et aussi sur l'oeuvre vulgarisatrice de
Stephen Turnbull.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20147©JAPAN­PHOTO­ARCHIV TAKEDA Shingen
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 201485 Traversée dans l'ombre.
7 Le secret n'est pas caché,
5 il devient le masque.
7 Le sabre est comme un Ronin:
7 il se courbe pour servir...
Guy Perez
©Marc Michetz
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 20149T
r
a
d
u
i
t
p
a
r
T
s
u
n
e
y
o
s
h
i
M
A
T
S
U
N
O
&
F
r
é
d
é
r
i
c
O
R
R
I
C
O
L’auteur
Tetsuo OWADA,
Développe une thèse selon laquelle tout
ce qui fut dit et écrit sur ce personnage,
n’était pas toujours la vérité historique
du contexte...
Docteur en Histoire à l'université de
Waseda en 1986, Historien réputé, il
termine l'édition Japonaise de ce livre au
début du XXIème siècle. Document qui
reste encore à ce jour une référence au
Japon.
Professeur émérite en 2009,
il succède au professeur Kei AKIYAMA
dès 2011, à la présidence de la chair de
recherche sur le clan des Takeda.
Postface: Roland Jean MaroteauxPréface: Roland Habersetzer
Débute les arts Martiaux en 1961Débute les arts martiaux en 1957.
Compte parmis ses nombreuxGénéralement nommé :"L'historien des Budo",
professeurs Hisashi NAKAMURAIl contribue encore aujourd'hui et depuis de
un des derniers représentant du style "Takeda Ryunombreuses années à une re­
Nakamura Ha".connaissance et une meilleure
compréhension des Budo.
èmeIl est 9 Dan Hanshi de l'école TAKEDA
Expert en arts martiaux et son premier représentant en Europe.
chinois et Japonais,
èmeIl est 9 Dan Hanshi Celui­ci a également pratiqué le Kendo en 1967/68
du Style "Tengu no Michi" pendant une courte période avec SHIGA Tadakatsu
au Dojo "Plage 50" à Paris.
La Bière et le Sabre n°4 et demi ­ Page Dépot Légal 4ème trimestre 201410