Apprendre à dessiner les animaux de le ferme

Apprendre à dessiner les animaux de le ferme

-

Documents
34 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Vous souhaitez apprendre à dessiner les animaux de la ferme ?
Ce livre est fait pour vous !
Des méthodes faciles basées sur des formes géométriques simples pour apprendre à dessiner.
Vous allez rapidement prendre du plaisir et progresser au fil des esquisses. Ce livre conviendra parfaitement aux débutants comme aux dessinateurs intermédiaires - Résultats et plaisir garantis !
Vous trouverez dans ce livre des conseils d'artiste, de nombreuses astuces et illustrations.
Vous trouverez dans cet ouvrager des conseils sur l’environnement quand on dessine, sur le support que vous pouvez utiliser, le matériel, les étapes (pas à pas), quelques bases pour dessiner, la tenue du crayon, le coup de crayon, et de nombreux “pas à pas” pour dessiner la poule, le coq, le poussin, le canard, l’oie, le lapin, le lapin debout, l’âne, l’âne de face, le cheval, la tête de cheval, le cochon, le mouton, l’agneau, la chèvre, la tête de chèvre, le chevreau, la vache… + un supplément en dernières pages.
Je vous souhaite une belle aventure et plaisante progression !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 janvier 2019
Nombre de visites sur la page 2
EAN13 9782956714002
Langue Français
Signaler un problème
www.plaisirdudessin.com
1
Sommaire
Sommaire........................................................................................................................................................................2
Avant-propos.................................................................................................................................................................3
Pour bien commencer................................................................................................................................................5 Lenvironnement...............................................................................................................................................5 Le support – Le papier....................................................................................................................................5 Le matériel...........................................................................................................................................................7 Étape par étape.................................................................................................................................................9 Quelques bases en dessin.............................................................................................................................9 La tenue du crayon........................................................................................................................................10 Le coup de crayon..........................................................................................................................................10
Dessiner les animaux de la ferme.......................................................................................................................11 La poule..............................................................................................................................................................12 Le coq..................................................................................................................................................................13 Le poussin..........................................................................................................................................................14 Le canard...........................................................................................................................................................15 Loie......................................................................................................................................................................16 Le lapin...............................................................................................................................................................17 Le lapin debout...............................................................................................................................................18 Lâne.....................................................................................................................................................................19 L’âne de face.....................................................................................................................................................20 Le cheval............................................................................................................................................................21 La tête de cheval............................................................................................................................................22 Le cochon..........................................................................................................................................................23 Le mouton.........................................................................................................................................................24 Lagneau..............................................................................................................................................................25 La chèvre...........................................................................................................................................................26 La tête de chèvre............................................................................................................................................27 Le chevreau......................................................................................................................................................28 La vache.............................................................................................................................................................29 La tête de la vache.........................................................................................................................................30
Conclusion...................................................................................................................................................................31
Supplément..................................................................................................................................................................32
www.plaisirdudessin.com
2
Avant-propos
Avant de commencer, sachez qu’apprendre à dessiner n’est pas aussi compliqué que cela n’y paraît. Parfois, en regardant les œuvres d’autres artistes, on se dit qu’on aimerait bien en faire autant. Qu’ils ont du talent… Savez-vous qu’avant d’en arriver là, ils ont suivi, tout comme vous, un processus d’apprentissage. Bien évidemment, chacun a suivi son propre chemin.
On se dit aussi que certaines personnes ont vraiment un talent inné : un don. Parfois je veux bien vous rejoindre quand j’observe certaines réalisations extraordinaires. Mais…
L’art est-il un don ?
Naissons-nous avec le don du dessin, de la peinture ou de la sculpture ? Si on s’en tient à cette simple question, grand nombre d’artistes n’auraient pu accomplir toutes ces belles œuvres connues.
Tout est question d’envie et d’un minimum de pratique.
Si un enfant dessine beaucoup, c’est parce que sa maman, ses proches, lui donnent cette opportunité, souvent sans le savoir. Il y prend du plaisir naturellement, il aime ça et progresse de jour en jour juste par le plaisir du dessin. Non, ce n’est donc pas un don, c’est parce qu’il dessine beaucoup qu’il devient meilleur dans son trait, dans son expression, ses couleurs… Son expérience en fait un bon observateur et un bon dessinateur.
L’art et la créativité s’apprennent par le plaisir, la pratique et l’expérience.
Pour ma part, mes parents ne m’ont jamais empêché de tenir un crayon entre mes doigts. J’ai pu m’exprimer durant de nombreuses heures et ils m’encourageaient, sans forcément le savoir, en accrochant mes dessins. Par ces petites choses, ils nourrissaient mon goût pour l’art. Ils m’ont laissé choisir selon mon envie. Je leur dis merci aujourd’hui !
Si vous avez envie d’apprendre à dessiner, commencez par mettre de côté ces vieilles croyances. Le don du dessin et de la créativité n’existe donc pas. Il vous sufït avant tout d’avoir envie de prendre du plaisir à dessiner et d’y associer un peu de pratique régulière. Vous verrez, les résultats seront visibles plus rapidement que vous ne l’imaginiez.
Apprendre à dessiner ne doit surtout pas devenir une contrainte, il doit avant tout rester un plaisir. En gardant ceci toujours à l'esprit, vous serez surpris par vous-même, par votre progression rapide et par la qualité du résultat obtenu.
« Si les gens savaient combien je travaille dur pour acquérir ma maîtrise, ça ne leur semblerait pas, après tout, tellement merveilleux. » - Michel-Ange
www.plaisirdudessin.com
3
Maintenant que vous connaissez « ce secret », comment faire quand on n’est pas sufïsamment à l'aise avec son crayon et qu’on le ressent rapidement sur son dessin ? Le trait n’est pas net, précis, les courbes sont difïciles à réaliser, on a du mal à créer une forme simple rapidement, on a peur de louper notre dessin, de raturer ? On gomme souvent et on refait les mêmes erreurs les unes sur les autres. On manque tout simplement de conïance.
Oui, tout le monde passe par ces moments de frustration, c’est pourquoi, je suis heureux de partager dans ce livre des exercices pratiques pour évoluer en dessin facilement. Avec cette méthode de dessin par étape, vous pourrez prendre du plaisir et vous améliorer rapidement. Avec un peu de rigueur et de pratique régulière, vous pourrez observer vos progrès et par la suite créer vos propres réalisations.
Plus vous prendrez du plaisir en pratiquant et en observant, plus vous en redemanderez et plus vous évoluerez. Ce cercle vertueux et le meilleur moyen de progresser.
Rappelez-vous ces mots :Soyez indulgent avec vous-même et avant toute chose, faites-vous plaisir !
« Quand les émotions sont là, côté réalisateur comme côté spectateur,
www.plaisirdudessin.com
alors l’œuvre mérite d’exister » - Siger Bzh
4
Pour bien commencer
Avant de vous lancer dans cette aventure, vous aurez besoin de choisir un environnement dédié à la pratique, de supports, de matériel et de quelques conseils pour dessiner.
L’environnement
Installez-vous à votre convenance ! Un bon fauteuil, une chaise où vous vous sentez bien, une table avec sufïsamment d’espace… cela paraît évident, mais croyez-moi, c’est déjà un bon départ : si vous-êtes mal installé, vous voudrez vite passer à autre chose. Suivant les techniques employées, vous pouvez vous retrouver à travailler debout. Pour ma part, j’aime parfois travailler directement sur le sol.
Une petite ambiance musicale est intéressante et permet de se sentir détendu voire de se plonger dans un univers.
La lumière doit-être ni trop faible ni trop éblouissante. Attention, suivant sa source, vous risquez d’avoir l’ombre de votre main sur le dessin. Il est à ce moment-là difïcile de dessiner.
Le support – Le papier
Dans un premier temps, il est préférable d’utiliser des feuilles ordinaires comme celles d’imprimante. C’est sufïsant pour les esquisses et très bon marché. En effet, la peur de louper et de gaspiller un papier trop beau et coûteux risque de bloquer votre progression.
Il existe une multitude de types de papier pour dessiner ou peindre. Certains papiers ont une texture qui peut être prononcée, d’autres plus lisses idéals pour le dessin avec des détails par
www.plaisirdudessin.com
5
exemple. D’autres papiers très épais permettent même de réaliser des peintures à l’aquarelle (qui nécessite beaucoup d’eau).
Pour les esquisses, vous pouvez utiliser du papier en ramette 80 g que vous trouverez facilement en grandes surfaces à un prix très abordable. En fait, 80 g est le poids du papier au mètre carré. Plus le chiffre est grand, plus il est lourd et donc épais. En 100 ou 120 g ce papier est tout à fait convenable et plus résistant pour dessiner.
J’aime utiliser un carnet à croquis avec un format plus petit (A5 = 1/2 format A4) et aux feuilles plus épaisses de 120 g/m² voire 190 g/m². En effet, celui-ci est très facile à emporter lors de mes déplacements. Il vous permettra de suivre votre évolution feuille à feuille sans vous soucier de la question du rangement des feuilles volantes. Sa petite taille facilite le dessin d’esquisses, car l’espace vous impose de faire des croquis plus petits. Ces petits formats offrent plus de recul et d’aisance dans le geste. Ainsi vous améliorerez votre conïance face au dessin et vous progresserez de jour en jour. En fonction du choix de votre papier, les sensations en dessinant et le rendu changeront. Alors n’hésitez pas à faire des essais.
www.plaisirdudessin.com
A vous de trouver votre support préféré !
6
Le matériel Bon dessinateur, bons outils et inversement… Le matériel que vous utilisez est le prolongement de votre main mais aussi de votre cerveau. Prenez soin de trouver ceux qui vous conviennent le mieux. Voici une liste non exhaustive avec quelques conseils dans le choix du matériel, qui je pense permettra à certains d’agrandir leurs possibilités dans le domaine.
Le Crayon : Là encore, il en existe de toutes sortes ; feutre, à bille, graphite, de couleur… je conseille pour commencer, un crayon graphite HB ou même 2B (plus tendre et plus sombre). Facile à gommer, il est le compagnon idéal.
Au fur et à mesure de votre progression, il est intéressant d’essayer d’autres crayons. Cela permet de travailler votre adaptation, d’enrichir votre expérience et de vous rassurer quant au choix de « votre stylo idéal ».
La gomme : Le choix de la gomme est primordial. Évitez les gommes de couleur rose, verte, etc... elles marquent, creusent et abîment le support.
Lagomme blanche est excellente pour les crayons HB et en dessous. Ensuite, il devient intéressant de posséder unegomme mie de painest plus absorbante et évite d’étaler la qui couleur sur votre dessin. Cette dernière est modelable ce qui lui apporte de la précision. Sachez qu’une gomme peut-être taillée à l’aide d’un cutter.
Astuces :votre gomme à l’écart de vos crayons pour la protéger des salissures. Rangez Gardez le carton qui la protège et découpez-le au fur et à mesure de son usure. Enïn, avant d’attaquer votre dessin, pensez à nettoyer votre gomme en la frottant sur un autre support (sur un autre papier ou du tissu).
www.plaisirdudessin.com
7
L’estompe :c’est « étaler » le graphite sur votre dessin pour remplir une surface. Le Estomper doigt est parfait pour ça, mais on se salit vite et on risque de tacher notre beau dessin.
Alors arrive le bâtonnet à estompe qui remplace en quelque sorte votre doigt. Il en existe de différentes qualités : le mieux étant de faire des essais, parfois même en magasin. Vous pouvez aussi bien essayer avec une éponge (sèche) ou un tissu, voire un gant. Pour ma part, j’aime travailler avec de simples cotons-tiges.
Astuce :J’utilise un papier de verre (papier à poncer assez ïn) pour nettoyer mon estompe.
« Maintenant, vous êtes paré(e)s pour dessiner ! »
www.plaisirdudessin.com
8
Étape par étape Ces animaux domestiques nous sont familiers et nous avons souvent eu envie de les dessiner. Il n’existe bien-sûr pas qu’une seule méthode pour dessiner, mais celle que je vous propose est basée sur une construction simple étape par étape.
A chaque animal correspond une particularité. Plus élancé, plus lourd, plus poilu, etc. Le premier exercice en dessin est certainement le travail d’observation. Prenez-vous au jeu et regardez, observez, scrutez comment tel ou tel animal apparaît à vos yeux.
Rappelez-vous : l’essentiel et de prendre du plaisir. Avec lui viendra le progrès !
Quelques bases en dessin Travaillerles proportions de votre dessin est essentiel. Sans elles, vous risquez de partir d’un point à un autre sans bien représenter votre modèle, voire à sortir de votre feuille. Posez-vous quelques questions simples : est-ce que votre sujet est plus large que long ? Est-ce que le corps est rectangulaire, carré, triangulaire, ovale, la tête est-elle très petite, a-t-il un long cou, de courtes pattes, etc ?
Pour avoir de bonnes proportions, vous pouvez donc mettre en place la règle des rapports : la longueur du corps de mon animal fait 2 fois sa hauteur. Les pattes font (à quelque chose près) la hauteur du corps, etc.
Les formes géométriques simples comme le rectangle, le carré, le cercle et le triangle vont vous permettre de structurer votre dessin et de tracer les grandes lignes en respectant les proportions. Sachez qu’il n’existe pas qu’une seule méthode pour dessiner, mais celle-ci est parfaite pour respecter les proportions.
www.plaisirdudessin.com
9
La tenue du crayon Il y a plusieurs façons pour prendre son crayon entre les doigts. Suivant la prise que vous utiliserez, vous serez plus ou moins à l’aise pour dessiner. Pour commencer, garder la tenue de votre crayon que vous utilisez habituellement pour écrire. L’index et le pouce sont proches de la mine, ce qui permet d’être précis dans votre dessin.
Cependant, je vous conseille d’essayer d’éloigner votre index de la mine pour avoir des gestes plus amples. Cela permet aussi d’avoir une meilleure vue d’ensemble de votre dessin pour, par exemple, tracer les traits de construction, les grandes lignes du dessin, les repères... En prenant un peu de distance de votre mine, vos traits seront plus rapides et vous pourrez facilement travailler les surfaces (hachures par exemple). Vous verrez qu’avec un peu d’expérience et suivant vos choix, vous tiendrez votre crayon de différentes manières…
Le coup de crayon Voici quelques exercices pour améliorer votre coup de crayon. Avant de commencer, essayez au maximum d’être détendu. Prenez quelques instants pour éveiller votre main, votre poignet, votre bras comme pour les échauffer… installez-vous confortablement : c’est très important d’être à l’aise. Prenez votre temps et ne cherchez pas à terminer avant d’avoir commencé.
Exercice 1 : dessinez sur votre feuille de grands traits avec de grands gestes. Pour cela, tenez votre crayon assez loin de la mine. Appuyez plus ou moins fort, mais ressentez votre appui sur le papier. Laissez-vous aller, faites de grandes courbes, des lignes droites, des cercles… cet exercice vous aidera à prendre un peu de recul, d’avoir plus de souplesse et d’aisance.
Exercice 2 : tracez des cercles en un seul geste. Ce n’est pas bien grave s’ils ne sont pas parfaits. Amusez-vous à en dessiner de toutes les tailles. Au ïl du temps vos cercles seront de plus en plus réussis !
Exercice 3 : placez un point « A » et un point « B » séparés de la distance qui vous convient. Dessinez une ligne qui part de « A » pour rejoindre « B ». Maintenant refaites l’exercice sans jamais regarder votre mine et sans quitter le point B des yeux. Cet exercice permet d’amener sa mine là où on veut qu’elle arrive. Magique ! Maintenant augmentez la distance entre les deux points. Plus tard, imaginez seulement où vous souhaitez que votre trait arrive et il y arrivera.
www.plaisirdudessin.com
10
Dessiner les animaux de la ferme
Entrons dans le vif du sujet. Même si certains animaux semblent plus simples que d’autres à dessiner, vous pouvez tout à fait commencer par celui qui vous plaît le plus ou qui vous semble le plus approprié pour débuter. N’hésitez pas à refaire chaque dessin plusieurs fois pour gagner en expérience !
www.plaisirdudessin.com
11