//img.uscri.be/pth/5a011d6869adc532966c9649eec94f6dc8b7da41
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Guide de peinture sur figurines fantastiques

De
97 pages
Avec ce guide, Tonton Gobs, le gobelin le plus irascible qui soit, vous apprend les techniques pour peindre vos figurines.
De la sous-couche, aux éclaircissements, en passant par le lavis, tout l'art délicat de la peinture n'aura plus aucun secret pour vous.

Ce guide comprend entre autres:

- Les étapes de base
- Les techniques pour peindre les différents détails
- Le traitement des couleurs
- Peindre une figurine pas à pas
- Trucs et astuces de secours

Et encore beaucoup d'autres choses !

Illustré entièrement en couleur, ce petit guide sera idéal pour vous accompagner lors de vos séances de peinture.
Voir plus Voir moins
Guide de Peinture sur Figurines
ISBN (version numérique) : 9791090356153 ISBN (version papier) : 9791090356146 « Toute représentation ou reproduction, quelle soit intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur, ou de ses ayants droit, ou de ses ayants cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal. La loi du 11 mars 1957 n'autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41, que les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective d'une part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration. »
Bienvenue à vous, ami(e)s peintre ! Je me présente, je suis Gobelus Narvilem. Mais tout le monde m'appelle Tonton Gobs. Je vous autorise donc à en faire autant. Par contre, le premier qui m'appelle Goby, Gobynou, ou encore, Gobybounet… Je lui arrache la tête et je la donneà manger à mon Squig domestique ! Vous tenez entre vos mains un petit guide pour l'apprentissage de la peinture sur figurines, réalisé par le plus irascible des gobe lins. Ceci peut devenir votre bible le temps que vous vous perfec tionnez dans ce domaine. Dans ce livre vous trouverez toutes les étapes principales pour commencer votre chef d’œuvre. Puis, une section pasàpas pour vous donner la technique sur quelques éléments, tels que la peau, le bois, etc... Mais également, toute une pléiade de trucs et astuces, car le hobby, ce n'est pas que la peinture, c'est aussi se débrouiller à trouver tout un tas de solutions à des problèmes que le commun des mortels ne se pose même pas... Ce guide se veut convivial et sympathique (J'vous vois déjà vous étonner. « Sympathique et Gobelin » sont deux mots qui, d'habitude, ne vont pas bien ensemble…). Ne vous étonnez donc pas si le ton de la conversation est plutôt relax et que le vocabu laire de certaines sections s'apparente à une discussion entre amis. C'est le but ! La peinture sur figurine est avant tout un plaisir, un moment de détente... Alors on ne va pas se prendre la tête non plus !
J'espère que ce livre vous permettra de prendre du plaisir en peignant toute votre flopée de figurines de gobelins ! Comment ça, il n'y a pas que les gobelins dans la vie ? Bon, ok... Tonton Gobs.
PREMIÈRE PARTIE AVANT DE VOUS LANCER Bien, commençons par le commencement ! Avant même le premier coup de pinceau, il vous faut plusieurs choses. Un endroit où vous poser, du matériel et une figurine. Voyons d'abord l'endroit où peindre. Vous pouvez vous poser sur une table, un bureau, vos genoux, etc... Gardez en tête qu'il vous faut tout de même un peu d'espace, car vous allez sans doute vous étalez pour être le plus à votre aise possible. Quoi que vous choisissiez, il faut que cet endroit soit stable. Et que vous puissiez appuyer vos mains pour avoir un coup de pin ceau plus sûr. Si vous pouvez avoir une pièce dédiée à votre hobby, vous êtes un(e) veinard(e) ! Sinon, un petit problème peut se poser à vous... Il se peut que vous deviez partager votre espace de peinture avec les autres activités de la vie quotidienne et familiale. Vous serez donc obligé de vous déplacer et de ranger votre matériel. Vous avez alors deux solutions. Soit, vous ranger, tout en râ lant pour montrer votre mécontentement, soit vous possédez un
petit établi qui vous permettra d'avoir tout à portée de main et de tout déplacer d'un coup sans tout ranger. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux. Bon ! Maintenant que vous avez l'endroit où vous poser, il vous faut le matériel. Voici une liste exhaustive de départ : Quelque chose pour protéger votre plan de travail (vieille nappe, papier journal, etc...). Une chaise qui est, si possible, plus basse que votre plan de travail (votre dos vous en remerciera !). Une lampe de bureau avec une ampoule bleue. Cette dernière donne une lumière dite « naturelle ». Si vous ne trouvez pas d'am poule bleue, une ampoule simple fera l'affaire. Une palette pour votre peinture. Plusieurs choix s'offrent à vous. Soit une vraie palette de peintre, soit une vieille assiette blanche, une assiette en plastique, une feuille plastique (utilisée généralement pour les couvertures des documents ou pour les rétroprojecteurs.). Vous pouvez aussi utiliser un carré de carre lage. Enfin, bref ! Quelque chose qui est lisse et qui n'absorbe pas votre peinture. Des verres d'eau. Oui, oui ! Vous avez bien lu ! DES verres d'eau. Un pour la peinture courante, un pour la peinture claire (tel que le blanc), et un pour la peinture métallique. Si vous trouvez que trois verres c'est trop, vous pouvez réduire à deux, mais pas moins. À moins que vous ne désiriez vous lever toutes les dix minutes pour aller changer l'eau, ou que vous souhaitiez dénaturer vos couleurs avec les particules de la peinture métallique.
Des pinceaux. De plusieurs tailles. Des avec une jolie pointe et des vieux. Gardez toujours les petits capuchons fournis avec, cela permet de protéger la pointe. Mais aussi des pinceaux usés. Des survivants. Ces pinceaux vous serviront pour certaines tâches qui abîment énormément les poils de pinceaux.
Des peintures acryliques.
Des mouchoirs en papier ou de l’essuietout. Ceci est très pratique, car lorsque votre mouchoir est trop mouillé pour bien essuyer, il vous suffit de le jeter et d'en prendre un autre. Et, c'est aussi très pratique en cas de rhume ! Du sable et différentes herbes statiques pour vos socles.
De la colle PVA ou colle à bois. De la glue.
Une pince coupante. Une lime. Un cutter. Ce petit guide ! Et enfin, pour terminer cette première partie, il vous faut LAchose la plus importante avant de commencer ! LA FIGURINE ! Là, c'est votre choix tout personnel. Que vous choisissiez une figurine de soldat qui viendra compléter votre immense armée (j'ose espérer que vous faites une armée de gobelins.), ou une figu rine unique pour compléter votre collection qui trône fièrement dans votre vitrine. Pour la plupart des peintres, le choix de la figurine se fait sur un coup de cœur. Un petit coup de foudre qui se passe entre vous et ce petit guerrier de plastique (ou de métal). À présent que vous avez choisi votre figurine, il vous faut pas ser par une étape quelque peu fastidieuse.