Beattie sera-t-il à la hauteur ?
2 pages
Français

Beattie sera-t-il à la hauteur ?

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Le départ de Sakiusa Matadigo au Racing-Métro a mis le club dans l'embarras. Difficile, en effet, de trouver un remplaçant du niveau du 3ème ligne fidjien. C'est finalement l'international écossais John Beattie qui a été choisi pour endosser le maillot du successeur.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 48
Langue Français
Beattie sera-t-il à la hauteur ?
"Il apporte toujours des solutions."

Le pack montpelliérain a été peu modifié cette année, mais il a subi une perte importante : le départ de Matadigo. L'avantage, c'est que le 3ème ligne fidjien a répondu tôt dans la saison aux avances du Racing et Montpellier a eu le temps de prospecter pour trouver un successeur. Leurs premiers choix étaient le Perpignanais Damien Chouly et le solide joueur des London Irish, le Tongien Chris Hala'ufia. Mais le premier qui avait de nombreuses propositions a opté pour Clermont tandis que le deuxième n'était pas dans les cordes financièrement du club car il n'était pas libre et il y avait donc un transfert à payer. Les dirigeants héraultais se sont donc tournés vers l'international écossais John Beattie. C'est une recrue de poids pour le MHR car Beattie est international et qu'il était titulaire à Glasgow, c'est aussi un gros pari car il avait perdu sa place en sélection et en club ces derniers temps : "Je suis extrêmement motivé pour me mettre au niveau de mes nouveaux coéquipiers. Montpellier dispute la H Cup depuis deux ans, il a été finaliste du Top 14, l'un des championnats les plus durs du monde. Ça montre la qualité de cette équipe qui est jeune et donc en pleine progression." Jusqu'à présent, la carrière de Beattie, 26 ans, s'est donc résumée à l'Ecosse et à un seul club : Glasgow. Le néo-Montpelliérain porte le même nom que son père, John Ross Beattie et comme lui c'est un excellent joueur au poste de 3ème ligne centre. Il a fait ses premières mêlées et touché ses premiers ballons à Glasgow, sa ville natale. Il y a fait toutes ses classes et y a fait ses débuts en professionnel. Deux ans après ses débuts pro aux Glasgow Warriors en 2004, il fait ses débuts internationaux lors de la tournée d'automne et d'une large victoire face à la Roumanie (48-6) : "J'ai connu mes meilleures saisons en 2007-2008 puis en 2009-2010. Après cette belle année 2010, je me suis malheureusement blessé." Cette blessure aura une grosse influence sur la suite de sa carrière puisqu'il a ensuite eu du mal à retrouver son niveau. Il a non seulement perdu sa place en sélection et n'a pas été appelé pour la Coupe du monde, mais il a également perdu sa place de titulaire à Glasgow. Une chose qui paraissait pourtant inimaginable peu de temps avant. Les très belles performances du jeune David Denton pendant le tournoi des 6 Nations portent préjudice à son avenir international, il aura du mal à retrouver une place de titulaire. Son compatriote Max Evans n'est pas inquiet pour lui. Selon le centre castrais, Beattie est une recrue de poids pour Montpellier : "John est un excellent joueur, un excellent gratteur de ballons. Il fait avancer son équipe en permanence. Il apporte toujours des solutions. C'est une excellente recrue pour Montpellier." C'est lors du match de H Cup disputé par Glasgow au stade Yves-du-Manoir en décembre (13-13) qu'il avait tapé dans l'oeil du staff héraultais. Et quand ils ont appris le départ de Matadigo et les échecs sur les dossiers Chouly et Hala'ufia, ils se sont rapidement rappelés de ce grand Ecossais qui leur avait posé mille problèmes aussi bien dans l'alignement que dans le jeu. Beattie s'est engagé pour deux saisons avec en plus une saison optionnelle. Un renfort de qualité donc et qui pourrait s'avérer intelligent, le joueur de Glasgow a tout à gagner à être au top car il doit se relancer à Montpellier où il aura pour tâche de faire oublier Sakiusa Matadigo. Ce changement de vie, lui qui n'a jamais quitté Glasgow, ne peut que lui être bénéfique pour relancer sa carrière. Le revers de la médaille, c'est qu'en quittant son pays, il pourrait s'éloigner encore un peu plus des radars des sélectionneurs écossais. Mais le jeu en vaut la chandelle car à Glasgow John Beattie stagnait et s'il arrive à faire oublier Matadigo, ça voudra dire qu'il a fait une grosse saison et il reviendra alors sur le devant de la scène et dans les petits papiers des sélectionneurs écossais.

"John est un excellent joueur, un excellent gratteur de ballons. Il fait avancer son équipe en permanence"

John Beattie Né le 21 novembre 1985 à Glasgow (Ecosse) 1m93 - 106 kg - 3ème ligne Clubs successifs : Glasgow Warriors (2004-2012, Ecosse), Montpellier (depuis juillet 2012) International écossais