Entre le LOSC et le Stade Brestois
3 pages
Français

Entre le LOSC et le Stade Brestois

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Entre le LOSC et le Stade Brestois Entre le LOSC et le Stade Brestois, le courant passe bien. Entre les présidents des deux clubs aussi.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 janvier 2013
Nombre de lectures 6
Langue Français
Entre le LOSC et le Stade Brestois

Entre le LOSC et le Stade Brestois, le courant passe bien. Entre les présidents des deux clubs aussi. Michel Seydoux et Michel Guyot entretiennent de très bonnes relations, notamment depuis le transfert de Nolan Roux du club breton vers le Nord. À l'époque, le président brestois avait loué les compétences de son homologue lillois qui avaient permis aux deux clubs de trouver un accord. Ils s'étaient même entendus sur un pacte qui devait voir Roux ne pas jouer contre son ancien club. Le courant passe bien et ce n'est certainement pas prêt de s'arrêter là puisque Eden Ben Basat pourrait perpétuer les bonnes relations entre les deux clubs. Avant tout pour des raisons contextuelles. Lille doit en effet faire face à de grosses difficultés financières. Pour renflouer les caisses, les Dogues veulent se séparer des gros salaires inefficaces en attaques. Salomon Kalou, arrivé libre cet été de Chelsea, n'est pas très rentable si l'on regarde son ratio salaire/buts marqués (3 buts et 3 passes décisives, soit 500.000€ le but). Il conserve toutefois une vraie valeur marchande et Lille pourrait en profiter dès cet hiver. L'Ivoirien n'est pourtant pas le seul à causer du tracas aux décideurs lillois. Tulio De Melo est un des joueurs les mieux payés du LOSC mais sa situation est légèrement différente.

Plutôt efficace quand il joue, il est trop souvent blessé aux yeux de ses dirigeants. Il a d'ailleurs passé les dernières semaines au Brésil pour se soigner. Au bout du compte, le départ de ces deux joueurs décimerait l'attaque lilloise et Lille serait alors obligé de recruter malin. Pour recruter à petit prix, rien de mieux que de recruter un joueur sans contrat ou dont le contrat arrive à expiration dans six mois. Par chance, c'est justement le cas d'Eden Ben Basat à Brest. Comme Nolan Roux avant lui, l'Israélien de Brest pourrait faire route vers le Nord.

EN FIN DE CONTRAT

D'autant plus que les deux joueurs s'avèrent être très complémentaires. Nolan Roux aime prendre les espaces et se déplacer sur tout le front de l'attaque quand Ben Basat est un vrai buteur. Cette année, l'ancien joueur de l'Hapoël Haïfa a marqué 6 buts pour 6 frappes cadrées au stade Francis-Le Blé. Des statistiques affolantes qui démontrent une efficacité à toute épreuve dont le LOSC ne se plaindrait pas. Michel Seydoux devra toutefois se débarrasser de la menace incarnée par le Bétis Séville, révélation du début de saison en Liga, qui est également intéressé par l'international. La proximité entre les deux présidents français ne sera pas de trop dans ce dossier chaud. Un chèque d'un million d'euros règlerait l'affaire et enverrait Eden Ben Basat au Grand stade de Lille. Ne resterait plus qu'au joueur à en faire son jardin comme Hazard avant lui.