L
1 page
Français

L'Union a déjà gagné... un public !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

L'Union a déjà gagné... un public ! Les joueurs bordelo-béglais sont soutenus par des supporteurs de plus en plus nombreux. Une belle satisfaction pour les dirigeants.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 83
Langue Français
L'Union a déjà gagné... un public !

Les joueurs bordelo-béglais sont soutenus par des supporteurs de plus en plus nombreux. Une belle satisfaction pour les dirigeants.

"C'est parti d'un coup lorsque, à notre grande surprise, 6000 supporteurs se sont déplacés à Agen à l'occasion de la finale de Pro D2". Abordant l'engouement que suscite aujourd'hui son équipe qui peut compter sur un public de plus en plus nombreux, le président Laurent Marti retient donc cette date du 22 mai 2011 où, sur la pelouse du stade Armandie, son équipe a déjoué tous les pronostics pour s'imposer devant Albi et composter son billet d'accession en Top 14. "On savait qu'il y avait un public potentiel, mais on ne s'attendait pas à une telle ferveur car notre public, composé de vrais supporteurs, rivalise avec les plus grands de France" se félicite le président de l'Union Bordeaux-Bègles dont l'équipe avait évolué à sept reprises au stade Chaban-Delmas lors de l'exercice précédent (six rencontres de Top 14 et un match en Challenge Européen). Cette saison, l'enceinte occupée traditionnellement par les Girondins de Bordeaux sera le réceptacle de huit rendez-vous du Top 14. "C'est bien sûr important pour nous au niveau budgétaire et nous ne pouvons pas accueillir tout le monde au stade Moga à Bègles. L'an dernier, on a fait 24 000 de moyenne à Chaban-Delmas" rappelle Laurent Marti. Et d'ajouter : "Pour la promotion du rugby, on se doit d'aller à Chaban-Delmas !" Alors qu'un nouveau stade va voir le jour à Bordeaux avant le prochain Euro et qu'il permettra aux Girondins de disposer d'une nouvelle enceinte, la question de l'utilisation éventuelle de Chaban-Delmas par l'Union se pose logiquement. "Mais la mairie de Bordeaux n'a pas laissé entrevoir une volonté farouche tandis que la mairie de Bègles est à fond derrière le club" explique l'intéressé qui ne cache pas le fond de sa pensée. "Nos réflexions vont vers la rénovation du stade Moga, mais ce n'est pas à moi de décider où doivent se faire les investissements de la Communauté urbaine de Bordeaux pour les 50 ans à venir". Avec la nouvelle tribune des Peupliers (1600 places), la contenance du stade Moga a été portée à 9800 dont 5500 places assises. Le projet de rénovation prévoit 18 000 places dont 14 000 assises. Ce qui devrait permettre à l'Union de fortifier sa popularité.

"Pour la promotion du rugby, on se doit d'aller à Chaban-Delmas !"