La victoire de 2007 face aux All-Blacks est-elle suspecte ?
2 pages
Français

La victoire de 2007 face aux All-Blacks est-elle suspecte ?

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

La victoire de 2007 face aux All-Blacks est-elle suspecte ? Les Néo-Zélandais ont la défaite amère. Cinq ans après, l'ancien sélectionneur Graham Henry parle encore de l'élimination des Blacks en quarts de finale de la Coupe du monde face aux Bleus. Et il pense que cette défaite n'était pas très nette... Quelques mois après la finale de la Coupe du monde et un arbitrage sujet à polémique, Graham Henry, l'ancien sélectionneur des All-Blacks, sort de sa réserve. Non pas pour revenir sur cet arbitrage mais sur celui... du quart de finale du Mondial 2007. Ce jour-là, les Blacks étaient hyper favoris face à la France, mais ils avaient perdu. Et ça, les hommes de l'hémisphère Sud ne l'ont jamais encaissé. Même... cinq ans après puisque Graham Henry reconnaît dans sa biographie qu'il a demandé l'ouverture d'une enquête sur un éventuel truquage de la rencontre. L'objet du délit ? La passe en-avant de Damien Traille pour Frédéric Michalak sur l'essai de Yannick Jauzion : "Une passe tellement en-avant que tout le stade l'a vue à part l'arbitre" déclare ironiquement Henry ajoutant : "Et puis, il n'y a pas que ça dans ce match. Les All Blacks n'ont pas obtenu une seule pénalité dans les 60 dernières minutes du match alors qu'ils ont eu le ballon 70% du temps. C'est impossible, mais ce n'était pas impossible ce jour-là. Nous avons été sciés par les arbitres et c'est la principale raison pour laquelle nous avons perdu ce match".

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français
La victoire de 2007 face aux All-Blacks est-elle suspecte ?

Les Néo-Zélandais ont la défaite amère. Cinq ans après, l'ancien sélectionneur Graham Henry parle encore de l'élimination des Blacks en quarts de finale de la Coupe du monde face aux Bleus. Et il pense que cette défaite n'était pas très nette...

Quelques mois après la finale de la Coupe du monde et un arbitrage sujet à polémique, Graham Henry, l'ancien sélectionneur des All-Blacks, sort de sa réserve. Non pas pour revenir sur cet arbitrage mais sur celui... du quart de finale du Mondial 2007. Ce jour-là, les Blacks étaient hyper favoris face à la France, mais ils avaient perdu. Et ça, les hommes de l'hémisphère Sud ne l'ont jamais encaissé. Même... cinq ans après puisque Graham Henry reconnaît dans sa biographie qu'il a demandé l'ouverture d'une enquête sur un éventuel truquage de la rencontre. L'objet du délit ? La passe en-avant de Damien Traille pour Frédéric Michalak sur l'essai de Yannick Jauzion : "Une passe tellement en-avant que tout le stade l'a vue à part l'arbitre" déclare ironiquement Henry ajoutant : "Et puis, il n'y a pas que ça dans ce match. Les All Blacks n'ont pas obtenu une seule pénalité dans les 60 dernières minutes du match alors qu'ils ont eu le ballon 70% du temps. C'est impossible, mais ce n'était pas impossible ce jour-là. Nous avons été sciés par les arbitres et c'est la principale raison pour laquelle nous avons perdu ce match". Si l'arbitre Wayne Barnes n'a pas sifflé beaucoup de pénalités contre les Bleus sur ce match c'est avant tout parce que les Bleus avaient fait preuve d'une grande correction et sur ce coup-là Henry fait preuve de mauvaise foi quand on repense au nombre important de pénalités qu'aurait pu siffler l'arbitre en finale de la dernière Coupe du monde en octobre dernier contre ses hommes. Concernant la passe en-avant, elle est en revanche incontestable. En parlant de trucage comme "la seule explication logique de la défaite", Henry a trouvé là un moyen de se dédouaner alors que ce sont finalement les Blacks qui sont les principaux responsables de cet échec. Ils ont d'abord renouvelé les erreurs de 1999. Comme en demi-finale du Mondial, ils ont, en effet, sous-estimés les Français or ils devraient savoir que les Bleus ne sont jamais aussi dangereux que lorsqu'on les donne battus d'avance, encore plus face aux Blacks, une équipe qui leur réussit particulièrement bien : "C'est bizarre de revenir tant d'années après sur ce match et de jeter la suspicion car ce n'est pas dans la mentalité des Néo-Zélandais normalement. On a toujours eu de beaux combats loyaux contre eux. A mon époque aussi ils étaient dominateurs, mais ça c'est toujours déroulé dans une bonne ambiance même quand ils perdaient" explique l'ancien pilier international Jean-Pierre Garuet qui a souvent affronté les Blacks dans des matches épiques et serrés. "L'équipe de France avait réalisé un gros match ce soir-là, comme souvent face aux Blacks. C'est une équipe qui nous réussit bien." L'une des causes de la défaite de 2007 vient plutôt des choix de Graham Henry qui avait préféré Muliaina au poste de ¾ centre au détriment de Conrad Smith. Un choix bizarre car Muliaina était excellent à l'arrière.

Henry avait placé MacDonald en 15. Ce dernier a fait un match moyen, il n'avait pas le niveau de Muliaina, un choix qui s'imposait à l'arrière. L'ancien sélectionneur Bernard Laporte ne comprend pas trop la démarche, mais il préfère passer à autre chose que de s'arrêter sur de tels propos : "Je ne comprends pas pourquoi il revient sur ce match alors qu'ils viennent d'être champions du monde. Des erreurs d'arbitrage, ça arrive car l'erreur est humaine. L'équipe de France a aussi parfois été victime d'erreurs d'arbitrage sans en faire des tonnes car toutes les équipes en ont été victimes un jour ou l'autre." Finalement Graham Henry doit se sentir bien seul. La Fédération néo-zélandaise a, en effet, aussi décidé de passer à autre chose. Elle n'a pas suivi Graham Henry et a refusé l'ouverture de l'enquête réclamée par son ancien sélectionneur. La morale de cette histoire, c'est que la sagesse l'aura finalement emporté. Même si l'ex-sélectionneur a jeté une suspicion qui n'avait pas lieu d'être.

L'une des causes de la défaite de 2007 vient plutôt des choix de Graham Henry qui avait préféré Muliaina au poste de ¾ centre au détriment de Conrad Smith