LENS SE PENCHE SUR ZAÏRI
2 pages
Français

LENS SE PENCHE SUR ZAÏRI

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

LENS SE PENCHE SUR ZAÏRI Lens et Jaouad Zaïri ont déjà un premier point commun qui les rapproche : leur parcours, parfois brillant, souvent chaotique et irrégulier. Les deux parties pourraient y trouver chacune leur compte, mais il faudrait déjà que Lens se maintienne.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 mars 2011
Nombre de lectures 28
Langue Français
LENS SE PENCHE SUR ZAÏRI

Lens et Jaouad Zaïri ont déjà un premier point commun qui les rapproche : leur parcours, parfois brillant, souvent chaotique et irrégulier. Les deux parties pourraient y trouver chacune leur compte, mais il faudrait déjà que Lens se maintienne. A cette condition seule, Zaïri viendrait poser ses bagages avec lesquelles il a beaucoup voyagé. Pourtant les amateurs de Ligue 1, plus particulièrement de Sochaux, se souviennent de lui car le joueur a fait partie de l'équipe doubiste de 2001 à 2006. Repéré à Gueugnon, il était l'objet de tous les espoirs. Son habileté balle aux pieds l'a vite distingué de ses partenaires de club pour le placer rapidement sur un piédestal. Mais à trop faire parler de lui, le joueur se perd sur le terrain. En tout cas, il perd son jeu et commence à être la cible de critiques à cause de son style jugé trop individualiste et pas assez efficace. Mais, face aux critiques, Zaïri est parti pour grandir et corriger ce qu'on lui reprochait. Passé par l'Arabie Saoudite, le Portugal et maintenant la Grèce avec l'Olympiakos Le Pirée, il est à 28 ans un joueur accompli. Toute son expérience fait aujourd'hui de lui un meneur qui pourrait apporter une vraie présence ainsi qu'une organisation dans le jeu lensois. Les Nordistes sont à la recherche d'un joueur capable d'amener une cohérence sur le terrain et semblent avoir eu le nez creux sur cette affaire.

LES NOMS DE MERIEM ET BATLLES SONT ÉGALEMENT CITÉS

D'autres équipes sont aussi à l'affût pour acquérir Zaïri dont le contrat s'achève au mois de juin prochain. Parmi les prétendantes, Brescia, en Italie, ou encore des clubs français, mais qui restent encore timides lorsque l'on aborde le dossier. C'est donc un drôle de rebond que connaît le joueur anciennement décrié. Plus de 80 matchs de Ligue 1 au compteur et de multiples expériences à l'étranger lui auront permis de corriger ses défauts et de prendre "du coffre". Mais l'arrivée du joueur n'est pas acquise pour le club nordiste. Lens pense d'abord à assurer son maintien en Ligue 1 avant de se projeter sur la prochaine saison. Cela dit, Gervais Martel a le désir de stabiliser le club de son coeur et ne compte pas hésiter à mettre la main à la poche pour réussir un exercice généralement pas très reluisant à Lens, le mercato. Objectif : redevenir une formation incontournable de l'élite. Preuve que Lens veut être omniprésent sur le marché des transferts, on murmurerait le nom de Camel Meriem, actuellement à Arles-Avignon, ou encore de Laurent Batlles à Saint-Etienne.

La stratégie lensoise est claire. Autour de joueurs expérimentés, le club espère former et faire monter des jeunes afin d'avoir enfin un effectif stable et de plus en plus homogène. Pour preuve, l'apparition récurrente d'un espoir : Raphaël Varane, défenseur central à 17 ans. La vague de jeunesse lensoise est prête à déferler sur la Ligue 1, encore lui faudra-t-il rester présent parmi l'élite pour grandir. La fin de saison sera sans doute la clé de l'avenir du RCL.