LES QUI FONT LE SPORT À MARSEILLE

LES QUI FONT LE SPORT À MARSEILLE

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LES QUI FONT LE SPORT À MARSEILLE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 126
Langue Français
Signaler un problème
Président
de l'OM.
57 ans.
Pape
DIOUF
O
-Claude
ean-
Je
DIN
AU
GA
Sénateur,
président
du conseil
général des
Bouches-
du-Rhône.
58 ans.
an
an-No
Jea
J
ël
G
RINI
ER
U
Gardien
de l'OM.
23 ans
Steve
MANDANDA
Président
de la Ligue
d'athlétisme,
vice-
président
n
de la FFA.
61 ans.
an
André
GIRAUD
RAUD
Nageur,
vice-
champion
olympique.
27 ans.
Frédérick
BOU QUET
SQ
U
Entraîneur
national
de karaté.
35 ans.
Alex
BIAMONTI
Coordinatrice
du pôle
France,
organisatrice
trice
de la Massili
silia
Gym Cup.
59 ans.
ns
Dany
SCOTTO DI VETTIMO
TIMO
Secrétaire
général de
l'ASPTT
Marseille.
53 ans.
Daniel
D
S VY
SA
Capitaine
du CNM
water-polo.
29 ans.
Frédéric
U
A
ON
UD
Ancien
député,
vice-
président
du conseil
ei
général.
74 ans.
an
René
OLMETA
ETA
Ancien
international
de football.
Sélectionneur
de l'équipe
de France
de beach-
ea
soc
soccer.
42 ans.
ans.
Éric
CANTONA
Ancien
international
de water-polo,
organisateur
des Worlds
Series 13
de beach-
volley.
49 ans.
arc
M
CROUSILLAT
Organisateur
de l'Open 13
de tennis.
56 ans.
an
Jean-Fra çois
o
CAUJOLLE
Membre
du bureau
exécutif
du CNOSF.
61 ans.
Denis
MASSEGLIA
EGLIA
Président du
district de
Provence
de football.
67 ans.
Alain
RCU
PORC
Navigateur
et entraîneur
de voile.
37 ans.
Dimitri
DERUELLE
DERUE
Président
de la SCO
Sainte-
Marguerite,
copr
co
ésident
de Marseille-
d
Cassis.
Ca
ans.
58 ans
Claude
EL
RAVEL
Médaillé de
bronze aux
Jeux de
Pékin en tir.
23 ans.
Anthony
AS
TERRA
Entraîneur
de l'OM.
54 ans.
Éric
GERETS
GER
Président
du CROS
Provence-
Alpes,
président
d'un CFA
métiers du
ers
sport de
sport de
l'animation
imati
et du
tourisme.
e.
69 ans.
9 ans.
Pierre
INE
MARI
Champion
du monde
de squash.
32 ans.
Thierry
U
LINCO
Responsable
du sportif à
la Ligue
Provence-
Alpes et au
A
comité
départemental
arteme
de voile.
de voile
46 ans.
46 a
Isabelle
MURZILLI
MURZI
Entraîneur
de boxe.
76 ans.
Jean
MOLINA
MOL
Championne
du monde
de boxe.
34 ans.
Myriam
RE
LAMAR
Directeur
sportif
de l'OM.
47 ans.
José
GO
ANIG
Président
du SMUC.
72 ans.
Michel
ARIAN
KASBA
Président
du directoire
de Sodexo.
78 ans.
Pierre
BELLON
BELLO
Président du
Mondial "la
Marseillaise"
M
de pétanque.
76 ans.
Michel
M
TANA
MONT
Coureur
cycliste de
la Française
des Jeux.
23 ans.
Rémy
R
DI GRÉGORIO
(Photos
L’Équipe
, Félix Golesi/
L’Équipe
, Sophie Claudon,
La Provence
/PQR,
Midi libre
/PQR)
Sénateur,
maire de
Marseille.
69 ans.
UNE SEMAINE À MARSEILLE
Arrivé de Dakar à Marseille à dix-huit ans en
1969, il a été journaliste (à
la Marseillaise
,
l’Hebdo
,
le Sport
) puis agent de joueurs avant
de devenir directeur sportif de l’OM en mai
2004, puis président en mai 2005, un mandat
de bientôt quatre ans, une longévité rare à
l’OM.Sous saprésidence, lescomptes du club
ont été rétablis et l’équipe a participé deux
fois à la Ligue des champions. Mais Robert
Louis-Dreyfus, l’actionnaire, a récemment
déploré un
« rendement assez pauvre en
termes de trophées »
et ciblé des objectifs
sportifs précis pour cette saison.
Depuis son élection à la tête du conseil géné-
ral en 1998, il a toujours privilégié le soutien
au mouvement sportif. Bien que ce champ se
situe en dehors de ses compétences obliga-
toires, le conseil général consacre 19 millions
d’euros au sport. Il est le partenaire principal
des grandes manifestations sportives mar-
seillaises– Open13, Marseille-Cassis,Cham-
pionnat du monde de beach-volley et de
beach-soccer… Mais il apporte aussi son
soutien aux clubs du département, au sport
scolaire à travers ses associations sportives
et des opérations dans les quartiers comme
« Fête le mur » (lancé par Yannick Noah).
Dossier réalisé par HÉLÈNE FOXONET et DOMINIQUE ROUSSEAU
30
Élu à la mairie en 1995, propriétaire avec sa
municipalité du Stade-Vélodrome, il a
notamment accompagné l’accueil des
Coupes du monde de football (1998) et de
rugby(2007). Il n’a pas hésité à devenir prési-
dentde l’OM quand le club, alors en D 2, a été
déclaré en liquidation judiciaire en 1995.
C’est lui qui a choisi de le vendre à Robert
Louis-Dreyfus. Pour le reste, la Ville consacre
un budget global de 70 158 000 euros pour
les « sports et la jeunesse », dont
45 388 000 euros dédiés uniquement aux
sports en 2007-2008. Son nouvel adjoint,
Richard Miron, a lancé récemment un plan de
développement du sport à Marseille.
Dix mois après avoir signé à Marseille, il a
rejoint en mai dernier le club des gardiens de
l’OM devenus internationaux, succédant,
entre autres, à Fabien Barthez et Georges
Carnus. Destiné au départ à être la doublure
de Cédric Carrasso, il est devenu titulaire
après la grave blessure de ce dernier (rupture
du tendon d’Achille) en août 2007. Joueur au
tempérament discret, il a surmonté un net
passage difficile à la fin de l’été et retrouvé sa
panoplie d’arrêts décisifs, qui ont fait de lui le
préféré des supporters marseillais. Ces der-
niers l’ont d’ailleurs élu meilleur joueur de la
saison 2007-2008.
Son palmarès est impressionnant : 9 fois
champion d’Europe en individuel et par
équipes, 4 fois champion du monde, vain-
queur de la Coupe du monde et champion du
monde universitaires. Depuis sa retraite, il
tente de rendre au karaté tout ce que ce sport
lui a donné. Entraîneur national des jeunes, il
entraîne aussi dans son propre club, la Full
Karaté Académie, à Marseille et sillonne les
collèges du département, en tant que chargé
de mission de l’opération « Ta force, le res-
pect », prônant des valeurs de respect et de
tolérance. Il a aussi lancé les Masters d’arts
martiaux, qui ont lieu tous les ans au palais
des sports.
Ce professeur de maths a toujours voué une
passion à l’athlétisme. À trente-deux ans à
peine, il décide de créer, en 1979, la course
Marseille-Cassis. Elle est classée aujourd’hui
parmi les cinquante plus grandes courses du
monde. Cette réussite l’a poussé à prendre
des responsabilités dans le monde sportif.
Président du comité départemental olym-
pique et sportif des Bouches-du-Rhône pen-
dantquatre ans, ila ensuite éténommé direc-
teur des sports du conseil général. Depuis sa
retraite, il essaie de redynamiser l’athlétisme
régional à travers ses deux derniers mandats.
Ancienne gymnaste au niveau national, elle
devient rapidement cadre technique national
auprès des équipes de France jusqu’en 1985,
année de la création du pôle France à Mar-
seille. Elle accepte d’en prendre la coordina-
tion et se charge aussi d’animer la formation
des cadres de la Fédération. Le pôle est deve-
nu, depuis,uncentre deformationdes entraî-
neurs. En 1988, avec son mari Alain, elle
décide de créer un événement à Marseille qui
allie sport et spectacle. La Massilia Gym Cup
accueille depuis lors, en novembre, les
meilleures gymnastes mondiales au palais
des sports.
Faute de pouvoir pratiquer le football, il s’est
tourné avec succès vers la natation en rejoi-
gnant, en 1985, le Cercle des Nageurs de
Marseille et Romain Barnier (manager de la
natation). Tête d’affiche du Marseille
Team 2012, compagnon de Laure Manau-
dou, il suit un master de management à la
faculté des sports de Luminy et a décidé de
préparer aux États-Unis, à Auburn (Alaba-
ma), les Mondiaux de Rome, qui se déroule-
ront en juillet. Il est médaillé d’argent du
relais 4 x 100 m aux Jeux de Pékin.
Capitaine emblématique de l’équipe de
water-polo du Cercle des Nageurs de Mar-
seille, club qui détient un énorme palmarès
(30 titres de champion, dont 19 consécutifs
de 1973 à 1991). Né à Marseille, il figure
depuis onze ans dans l’équipe et a remporté
quatre titres de champion de France, le der-
nier en 2008, terminant également meilleur
buteur. Il est aussi le capitaine de l’équipe de
France.
Postier muté à Marseille en 1985, il prend sa
licence de footballeur à l’ASPTT Marseille. Il y
assume rapidement des responsabilités
comme entraîneur, ensuite comme membre
du CA, puis comme secrétaire général
adjoint. C’est tout naturellement qu’il suc-
cèdeà AndréGivoneen juin2008pour diriger
le plus grand club du Sud-Est. L’ASPTT Mar-
seille compte en effet 8 500 adhérents à Mar-
seille,répartisdans trentesectionsproposant
plus de cinquante activités sportives. Cette
structure organise les 10 Km de la Provence,
le Défi de Monte-Cristo (natation) et le Pro-
vençal 13 (jeu provençal).
Depuis les années 1980, René Olmeta a tou-
jours oeuvré pour le développement du sport
marseillais. Adjoint aux sports de la Ville de
Marseille sous le règne de Gaston Defferre, il
fut nommé en 1981, en tant que député, pré-
sidentdela commission des sportsà l’Assem-
blée nationale. Réélu et nommé auprès de
Robert Vigouroux alors maire de Marseille, il
aparticipé auprojet deconstructiondu palais
des sports et au développement du pôle
France de gymnastique. Vice-président du
conseil général chargé des sports jusqu’en
2007,ils’estmultiplié surtouslesfrontssur le
terrain pour favoriser l’accès du sport au plus
grand nombre.
L’ancien joueur de tennis marseillais, vain-
queur de Jimmy Connors au tournoi de
Monte-Carlo en 1981, a créé en
1993 l’Open 13 (ATP Tour) au palais des
sports de Marseille. Ce tournoi a été rempor-
té, entre autres, par Boris Becker en 1995 et
Roger Federer en 2003 et constitue un des
grands rendez-vous sportifs de la cité pho-
céenne. Caujolle a été nommé codirecteur du
Tournoi de Paris-Bercy en 2007 et il a créé
avec Gilles Moretton et Jean-Louis Haillet, en
2008, le Masters France, disputé au palais
des sports de Toulouse.
Né en 1966 à Marseille, il a échappé aux
recruteurs de l’OM. Après avoir joué au
SO Caillolais, il rejoint le centre de formation
d’Auxerre en 1981. Dans un parcours tumul-
tueux,ilestrevenu jouer,sanssuccès, àl’OM,
avant de finir par triompher à Manchester
United (quatre titres de champion, deux
Coupes d’Angleterre). Devenu acteur, il est
également sélectionneur de l’équipe de
France de beach-soccer, championne du
monde en 2005, principal promoteur avec
son frère Joël de la discipline en France. La
Coupe du monde 2008 s’est déroulée à Mar-
seille, sur les plages du Prado.
Il est l’un des joueurs emblématiques de
l’équipe de water-polo des années 1980.
Seize fois champion de France, il fut interna-
tional de 1979 à 1990. Il est aujourd’hui pré-
sident de la commission water-polo à la
Fédération française, en charge des équipes
de France et vice-président du CNM. Par ail-
leurs il a monté son entreprise de création
d’événements avec laquelle il a lancé, à Mar-
seille, le Beach Volley World Tour en 1994. Le
World Series 13 est devenu désormais la plus
ancienne étape du circuit. Il a organisé les
premiers Championnats du monde à Mar-
seille en 1999 et lancé une autre étape du
World Tour, à Paris, sur le Champ-de-Mars.
Ancien champion de France d’aviron, il est
licencié depuis toujours au Cercle de l’Aviron
de Marseille dont il est encore le président. Il
a aussi dirigé, jusqu’en 2001, la Fédération
française des sociétés d’aviron. Il est depuis
le 2 septembre dernier officiellement candi-
dat à la succession d’Henri Sérandour à la
tête du Comité national olympique du sport
français. Après avoir exercé des responsabili-
tés à pratiquement tous les niveaux du sport
français, dont quinze ans au sein de l’exécutif
du CNOSF, il aspire aujourd’hui à la plus
haute fonction. Et a proposé récemment un
« Projet pour le Sport Français ».
Grâce à son acharnement, le nouveau siège
du district de Provence a été inauguré le
17 janvier dernier en présence de Jean-Pierre
Escalettes,le président dela Fédération. Il est
membre du Conseil national du football ama-
teur et il était chef de délégation de l’équipe
deFrance àla Coupedu mondedebeach-soc-
cer, à Marseille, en 2008. Très impliqué dans
les relations entre la France et l’Algérie, il
était l’organisateur en 2003 du match
France 98-OM, qui avait permis de récolter
desdons pourlesvictimes dutremblementde
terre de Boumerdès, près d’Alger.
Entré en 1980 à la section athlétisme de la
SCO Sainte-Marguerite, il en est devenu le
président il y a onze ans. Ce club qui a tou-
jours privilégié sport de compétition et sport
de loisir avec un grand nombre de licenciés à
la Fédération sportive et gymnique du travail
(FSGT), compte aujourd’hui 2 700 adhérents
pour 20 disciplines, avec 3 sections de haut
niveau (la gymnastique rythmique, l’athlé-
tisme et le karaté). Le club organise la grande
course Marseille-Cassis, les 10 Km de Mar-
seille et a relancé le meeting de Luminy.
Arrivé à Marseille après l’éviction d’Albert
Émon en septembre 2007, il a très vite
conquis son monde en allant gagner à Liver-
pool (1-0) puis en faisant grimper l’OM de la
dix-neuvième à la troisième place de la L 1
pour sa première saison. Dans une ville où
Raymond Goethals était une star, le Belge
s’est acquis une franche popularité par son
physique de baroudeur, ses bons mots et en
multipliant les déclarations d’amour à Mar-
seille et aux supporters.
Sur l’eau dès l’âge deonze ans, ce Toulonnais
estarrivé en1998 à Marseilleau réputéYach-
ting Club de la Pointe-Rouge, où il est aussi
entraîneur de match-racing. En vingt-trois
ans de carrière sportive, il s’est constitué un
très gros palmarès en solitaire ou en équi-
page (2 titres de champion du monde, 6 fois
champion de France, deux victoires dans le
Tour de France à la voile), avec deux sélec-
tions aux JO (1992, 2000). Considéré comme
un tacticien hors pair, il aussi participé aux
pré-régates de la Coupe de l’America en
2005.
Très précoce, découvrant par hasard le tir
sportif, il s’est imposé très vite en juniors en
devenant deux fois champion du monde
(2003, 2005) et trois fois champion d’Europe
(2000, 2001, 2004). Il a déjà participé deux
fois aux Jeux Olympiques, en 2004 à Athènes
et en 2008 à Pékin, où il a été médaillé de
bronze en skeet (ball-trap) masculin. Né à
Marseille, gendarme adjoint volontaire, il est
sociétaire du Ball-Trap Club du Grand Arbois.
Ancien professeur d’éducation physique,
directeur de l’Union nationale du sport sco-
laire, il se définit comme un vieux dirigeant
du sport à Marseille. Connu d’emblée pour
avoir été le président du SMUC handball au
moment de son ascension avec Daniel Cos-
tantini, il fut jusqu’en juin dernier président
de la Ligue de handball. Successeur de Chris-
tian Chalvidan à la tête du comité régional
olympique et sportif depuis quatre ans, il a
une mission axée sur la formation des diri-
geants,la professionnalisationdesstructures
et l’accompagnement des ligues et des clubs
dans leur développement.
Né à la Réunion, il a rejoint à vingt ans le Set
Squash Marseille après être passé par
l’INSEP. Dix fois champion de France, il a créé
la sensation en devenant, en 2004, numéro 1
mondial et champion du monde à Doha
(Qatar). Il restera le premier à y être parvenu
sans être originaire des anciennes colonies
britanniques. Impliqué dans la reconnais-
sance de sa discipline, il suit un master de
management du sport à la faculté des sports
de Luminy.
Né comme Marcel Cerdan à Sidi Bel Abbes, il
est arrivé en 1950 à Marseille pour entamer
une carrière de boxeur stoppée par une bles-
sure à l’oeil. Il est alors devenu entraîneur et
soigneur dans le quartier de Saint-Marcel où
sa salle du Ring Olympique de Marseille-
Aubagne est devenue très réputée. C’est là
que se sont entraînés Louis Acariès, Richard
Caramanolis, Fabrice Benichou, Christophe
Tiozzo, Julien Lorcy et Brahim Asloum, béné-
ficiant de l’expérience de celui qu’on sur-
nomme en Amérique du Sud « le sorcier ».
Cette enseignante d’éducation physique pra-
tique la compétition depuis son plus jeune
âge (athlétisme, ski, voile). Entraîneur diplô-
mée du 2
e
degré de voile, elle a décidé de se
consacrer à la fonctionde dirigeante après un
grave accident de scooter. Licenciée au club
de la Pelle, elle est l’organisatrice du 13 à la
voile depuis dix ans avec le comité départe-
mental de voile et se trouve à l’initiative du
premier Championnat de ligue PACA de voile
légère, à partir de ce mois. Elle se dépense
sans compter pour le développement de la
voile avec, entoile de fond, la fusion des deux
ligues en une seule, en PACA.
Né dans les quartiers nord (Saint-Louis), il a
un parcours de footballeur (en tant que
joueur ou entraîneur) essentiellement mar-
seillais, via l’OM (qu’il a emmené en finale de
la Coupe de l’UEFA en 2004), l’US Endoume
et le GS Consolat. Afin de modérer un tempé-
rament passionné, il s’exprime désormais
peu, mais cultive toujours des relations
étroites avec l’environnement du club, dont
les groupes de supporters qui ont leur impor-
tance à Marseille.
Née à Saint-Denis (93), elle est arrivée en
1999 à Marseille. Elle pratiquait alors la boxe
française (championne du monde, cette
année-là) en s’entraînant à la Martinique.
Puis, elle s’est tournée vers la boxe anglaise
au sein du Challenge Boxing de Saint-
Jérôme, où elleest entraînée depuis par Louis
Lavaly. Employée à la mairie de Marseille,
ellea été championne dumonde amateurs en
2002. Passée pro, elle est la première cham-
pionne du monde (super-légers) reconnue
par la WBA, en 2004.
Né à Marseille, il témoigne de la vitalité du
cyclisme dans la cité phocéenne. Formé au
VC La Pomme, il a fait ses débuts en compéti-
tion en 2001, devenant champion de France
du contre-la-montre juniors en 2003. En
2005,il signe son premier contrat profession-
nel dans l’équipe de la Française des Jeux. Il a
remporté la 8
e
étape du Tour de l’Ave-
nir 2006. En 2007, il s’est illustré en rempor-
tant le maillot à pois de meilleur grimpeur
dans le Critérium du
Dauphiné libéré
. C’est
l’un des grands espoirs du cyclisme français.
Il a créé en 1966, à Marseille, la société
Sodexho (Sodexo depuis 2008) qu’il a déve-
loppée jusqu’à en faire un leader mondial de
la restauration collective (355 000 employés
dans80pays,13,4milliardsd’eurosdechiffre
d’affaires en 2007). Aujourd’hui président du
directoire, sa société est très présente dans le
sponsoring de la plupart des événements
sportifs à Marseille, comme l’Open 13 de ten-
nis. Elle est membre de l’OM business club.
Directeur de la publicité du quotidien
la Mar-
seillaise
, il préside depuis très longtemps ce
qui est devenu le plus grand tournoi de
pétanque du monde, le Mondial
la Marseil-
laise
de pétanque. Lors de la 47
e
édition,
l’année dernière, la manifestation a réuni
12 972 joueurs venus de tous les pays et plus
de 130 000 spectateurs. Le journal organise
aussi le Grand Prix d’Ouverture-
la Marseil-
laise
, qui donne le départ de la saison cycliste
sur route en Europe, en préambule à l’Étoile
de Bessèges.
Ce professeur de médecine en radiologie, qui
fut pendant près de dix ans président de la
commission médicale des hôpitaux de Mar-
seille, a accepté, il y a cinq ans, de prendre la
succession d’Yvon Berland à la tête du Stade
Marseillais Université Club. Ce club très
ancien à Marseille compte désormais quinze
sections et tente d’affirmer ses ambitions en
basket et rugby. Les All Blacks se sont entraî-
nés sur son terrain lors de la Coupe du monde
de rugby, ce qui a provoqué un afflux de
jeunes vers la section.
LES
QUIFONTLESPORTÀMARSEILLE
Hommespolitiques,chefsd’entreprise,sportifsetancienssportifs,
dirigeantsemblématiques,voicilestrentehommesetfemmes
quifontbougerlaville.
PAGE 10
VENDREDI 6 FÉVRIER 2009
VENDREDI 6 FÉVRIER 2009
PAGE 11