pdf de l'article - 1.600 km sur les pas de Denys et Béatrice

-

Français
3 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

pdf de l'article - 1.600 km sur les pas de Denys et Béatrice

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 80
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
Signaler un problème
3.Dossier
Quatre randonnées “coup de cœur” de Denys et Béatrice
Aber benoît / Portsall 21 km. La rive gauche de l’aber Benoît et le charme de la mer qui rentre dans les terres. Après un déjeuner à Saint-Pabu, vous retrouvez les champs de cailloux de l’entrée de la Manche et les très célèbres rochers de Portsall redevenus propres 30 ans après l’Amoco-Cadiz.
Le Faou / Douarnenez
1.
1.600 km, 73 jours de marche pour onze étapes au total... Denys et Béatrice Rousseau ont arpenté les chemins du GR 34 pendant quatre ans. Découverte de ce sentier emblématique sur les pas de ce couple..
Pourquoi le GR 34? Pour «le plaisir de la randonnée et de l’ef-fort, l’envie de se dépasser et d’être ensemble», déclare le cou-ple, toujours enthousiaste au bout de 1.000km de randon-née.
Ils ont quitté le Mont-Saint-Michel le 10septembre 2003 pour un parcours dont l’issue leur est encore partiellement incon-nue. Pour l’heure, Denys et Béatri-ce filent vers Saint-Jean-de-Luz. Ensuite, leurs pas les conduiront vers Saint-Jacques-de-Compostel-le ou Saint-Pierre de Rome. L’idée de commencer par le mythique GR 34 était «évidente pour Béatrice. Le Mont-Saint-Michel s’est imposé comme
ézeau
146 km en 6 jours Brest
ois Chè
ou
5 km
/ Morgat ge “époustouflant. Vous ne vous lasserez pois”. Les falaises et leur surplomb vous s panoramas. Du cap de la Chèvre à istalline et turquoise se mérite à la force parcours est sportif.
départ naturelde ce qui était plus comme un challenge, au départ, defaire les côtes jus-qu’en bas». Le couple, qui mar-chait déjà régulièrement, souhai-tait mettre en place un projet de randonnée «cohérent et sur plu-sieurs années,sur le littoral», comme l’explique Denys. Le GR 34 a été le point de départ de cet-te aventure dont la clé de voûte « estle plaisir de la randonnée et de l’effort, l’envie de se dépasser
Dimanche 25 mai 2008
Le Télégramme
Pont-Aven Riec sur-Belon
5 km
5 km
Raguénez Doëlan Larmor-Plage Fort-Bloqué
. « Crozon a été pour nous une sur-prise magique», confirme Denys. « C’étaitune découverte excep-tionnelle. C’est aussi cela, la magie de la randonnée, vous avez beau avoir les cartes, sou-vent des photos, mais l’endroit est rarement identique. Les lumiè-res changent tellement souvent en Bretagne, il suffit d’un nuage qui passe et le paysage est diffé-rent, les mers montent, descen-dent… Je me souviens d’un lever de brume à vous couper le souf-fle… » Un bémol à ce périple: le balisa-ge du golfe du Morbihan avec « untel contraste entre des nou-veaux sentiers bien fléchés et des sentiers à l’abandon induisant de nombreux allers et retours… Il manquait une vue d’ensemble lorsque nous l’avons fait il y a deux ans. Ça a sans doute évolué depuis ». Béatrice et Denys reprendront leurs chaussures de marche le 6 juin prochainpour entamer la et d’être ensemble». Guirec,Carantec, l’Aber Benoît,tes, la traversée des champs d’ar-troisième étape, au départ de Le Faou, Douarnenez, Loctudy,tichauts et de choux-fleurs, lesSaint-Gilles-Croix-de-Vie, en Ven-Jusqu’au Tour-du-ParcLorient ou encore Vannes. Ils endée, de leur nouveau périple quiavancées dans les sous-bois. Et pendant onze étapes, à raisonont fait un blog (*) qui retrace ceMais aussi la découverte de pay-les conduit de Pénerf à Saint-de deux ou trois par an, surtoutparcours, ses difficultés, ses bonssages souvent somptueux, par-Jean-de Luz. Histoire de poursui-au printemps et à l’automne,plans, ses bonnes et moins bon-fois sévères, en longeant des sen-vre, ensemble, leur passion de la Denys et Béatrice, parfois accom-nes surprises.tiers tantôt accidentés et sportifsrando et de dévorer encore cette pagnés de leurs enfants ouLe couple y raconte les marchesdans le nord, tantôt calmes etvue du grand large qui les nourrit d’amis, ont parcouru les surles chemins de halage, lesreposants dans le sud, des vuesau fil des kilomètres. 1.600 km du sentier de grandeanciennes voies ferrées transfor-sur des côtes découpées, des randonnée reliant Le Mont-Saint-mées en sentier, mais aussi lesascensions de falaises éreintan-G.L.S. Michel au Tour-du-Parc, en pas-plages de sables blancs, lestes avec, parfois, la récompense sant par Le Cap Fréhel, Perros-détours sur le macadam des rou-d’apercevoir une mer tourmentée* www.wmaker.net/opcc/gr34