Position de la FIFA en réaction à la déclaration faite par le président de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante
2 pages
Français

Position de la FIFA en réaction à la déclaration faite par le président de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La FIFA reconnaît tout d’abord les efforts déployés par la chambre d’instruction et la chambre de jugement dans le cadre du vaste travail mené jusqu’à présent ainsi que la coopération de tous les témoins qui ont déjà soutenu la Commission d’Éthique indépendante dans son souci d’établir les faits dans cette affaire.

La FIFA salue le fait que le dossier est plus ou moins clos au vu de la déclaration du président de la chambre de jugement qui affirme ce 13 novembre que "L’analyse de la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde de la FIFA™ 2018 et 2022 est close pour la Commission d’Éthique". Ce dernier avait auparavant affirmé que "Pour ce qui est du cadre dans lequel ont été menées les procédures de candidature relatives à l’attribution des compétitions finales des Coupes du Monde de la FIFA™ aux pays organisateurs, la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique de la FIFA n’a relevé aucune violation ni entrave aux règles et règlements applicables".

La FIFA se réjouit ainsi de pouvoir poursuivre les préparatifs déjà en cours pour Russie 2018 et Qatar2022.

Toujours dans un souci d’aller de l’avant dans ce dossier, la FIFA soutient la Commission d’Éthique indépendante en ce qui concerne ses travaux préparatoires relatifs à l’ouverture potentielle de procédures à l’encontre d’officiels sur la base des informations obtenues au cours de cette enquête.

Enfin, la FIFA reconnaît les recommandations formulées dans ladite déclaration pour ce qui est de l’amélioration de la procédure de candidature pour les futures Coupes du Monde de la FIFA™ mais elle prend également acte des commentaires du président de la chambre de jugement en ce qui concerne la procédure de candidature pour les Coupes du Monde de la FIFA™ 2018 et 2022, qu’il juge "bien pensée, solide et professionnelle". La FIFA a déjà révisé la procédure de sélection des pays organisateurs de la Coupe du Monde de la FIFA™ dans le cadre de son processus de réformes de gouvernance mené entre 2011 et 2013 ; elle en a conclu que la décision devrait désormais être prise par le Congrès de la FIFA et non plus par le Comité Exécutif, et des discussions pour d’éventuels amendements supplémentaires sont par ailleurs en cours dans le cadre d’une révision interne de la procédure de candidature de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™. Les recommandations de la Commission d’Éthique seront soigneusement étudiées et évaluées dans le cadre de cette révision.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 13 novembre 2014
Nombre de lectures 5 515
Langue Français
Position de la FIFA en réaction à la déclaration faite par le président de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante
(FIFA.com) Jeudi 13 novembre 2014 Parta er
© Getty Images
La FIFA reconnaît toutd’abord les efforts déployés par la chambred’instruction et la chambre de jugement dans le cadre du vaste travail menéjusqu’àprésent ainsi que la coopération de tous les témoins qui ont déjà soutenu la Commissiond’Éthiqueindépendante dans son soucid’établirles faits dans cette affaire. La FIFA salue le fait que le dossier est plus ou moins clos au vu de la déclaration du président de la chambre de jugement qui affirme ce 13 novembre que"L’analysede la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde de laFIFA™ 2018 et 2022 est close pour la Commission d’Éthique".Ce dernier avait auparavant affirmé que "Pour ce qui est du cadre dans lequel ont été menées les procédures de candidature relatives àl’attributiondes compétitions finales des Coupes du Monde de laFIFA™aux pays organisateurs, la chambred’instructionde la Commissiond’Éthiquede la FIFAn’arelevé aucune violation ni entrave aux règles et règlements applicables". La FIFA se réjouit ainsi de pouvoir poursuivre les préparatifs déjà en cours pourRussie 2018 etQatar2022. Toujours dans un soucid’aller del’avantdans ce dossier, la FIFA soutient la Commissiond’Éthiqueindépendante en ce qui concerne ses travaux préparatoires relatifs àl’ouverture potentielle de procédures àl’encontred’officielssur la base des informations obtenues au cours de cette enquête.
Enfin, la FIFA reconnaît les recommandations formulées dans ladite déclaration pour ce qui est de l’améliorationde la procédure de candidature pour les futures Coupes du Monde de laFIFA™mais elle prend également acte des commentaires du président de la chambre de jugement en ce qui concerne la procédure de candidature pour les Coupes du Monde de laFIFA™ 2018 et 2022,qu’iljuge "bien pensée, solide et professionnelle". La FIFA a déjà révisé la procédure de sélection des pays organisateurs de la Coupe du Monde de laFIFA™dans le cadre de son processus de réformes de gouvernance mené entre 2011 et 2013 ; elle en a conclu que la décision devrait désormais être prise par le Congrès de la FIFA et non plus par le Comité Exécutif, et des discussions pourd’éventuelsamendements supplémentaires sont par ailleurs en cours dans le cadred’unerévision interne de la procédure de candidature de la Coupe du Monde de la FIFA2026™.recommandations de la Les Commissiond’Éthiqueseront soigneusement étudiées et évaluées dans le cadre de cette révision.