RCT : Un titre sinon rien !
4 pages
Français

RCT : Un titre sinon rien !

Description

Trois finales en quatre ans. Depuis sa remontée dans l'élite en 2008, le RCT n'a pas traîné pour retrouver le haut du tableau qu'il avait connu il y a une vingtaine d'années. Malgré ses finales et les nombreuses stars recrutées, le club toulonnais n'a pas remporté de titre depuis 20 ans. Est-ce pour cette année ? Le club a-t-il les moyens d'aller au bout ? Notre enquête au coeur du RCT.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 71
Langue Français
RCT : Un titre sinon rien !
Battu en finale du championnat et du Challenge Européen, le RCT veut vaincre le signe indien.

Le peuple toulonnais y a cru. Avec deux finales à disputer, les aficionados des Rouge et Noir pensaient et espéraient surtout que leurs favoris ramèneraient un titre, le premier depuis 1992 et le Bouclier de Brennus. Mais il était écrit que ce ne serait pas l'heure toulonnaise et la saison 2011-2012 s'est donc terminée par deux défaites, une en Challenge Européen contre Biarritz et une en Top 14 contre le Stade Toulousain : "C'est vrai qu'on y a cru" avoue le 3ème ligne Jo Van Niekerk. "Perdre deux finales en quelques semaines, c'est très difficile à vivre. Cela s'est joué à peu de choses, mais on n'a pas à rougir. L'objectif, pour la saison prochaine, c'est de faire mieux." Et donc d'être champion de France ! Le centre Matt Giteau espère aussi que cette année sera la bonne. Il rêve d'offrir ce cadeau à des supporteurs qui l'ont bluffé cette année : "J'ai toujours espéré jouer dans le Top 14. Maintenant que j'y suis je veux gagner des titres. Ma première saison ici s'est super bien passée. Ce sera parfait le jour où j'aurai des titres. En plus, ce public le mérite tellement. Il a été extraordinaire toute l'année dernière, je n'ai jamais connu ça. Quand on est revenu après la défaite en finale, on a été accueillis comme des rois. C'était extraordinaire.