Extrait de la fiche complète Queyras 8 jours - RandoPays
7 pages
Français

Extrait de la fiche complète Queyras 8 jours - RandoPays

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

QUEYRAS Italie et Haute-Ubaye 8 jours HAUTES-ALPES Randonnée accompagnée Randonnée itinérante – 8 jours Jours de marche : 7 Prix du séjour : 695 € Portage : assistance véhicule Niveau : bon randonneur, 5 à 6h30 de Gîtes et refuge : 8 nuits marche Encadrement : Accompagnateur en Groupe : 10 à 12 personnes maxi Montagne Au cœur des Alpes du Sud, et comme une excroissance en Italie, dont il partage ses limites nord et est, le Queyras se défini en effet comme le bassin du Guil qui coule depuis le mont Viso jusqu’à sa confluence avec la Durance, ceinturé d’une chaîne de montagnes culminant à plus de 3000 mètres, seulement interrompue par les gorges du Guil. Le Queyras a obtenu le classement en parc naturel régional en 1977. Et son altitude est la plus élevée d’Europe, avec quinze sommets de plus de 3000 m. Il abrite d’ailleurs le village réputé le plus haut d’Europe. L’enclavement du territoire, la faible densité de population de près de 3000 habitants répartis sur 11 communes, de fortes caractéristiques climatiques ont facilité la sauvegarde d’une faune et d’une flore montagnardes comportant de nombreuses espèces rares et protégées. L’enclavement a également forgé des traditions séculaires liées aux activités pastorales, forestières et artisanales. La situation très originale de massif du Queyras dans l’arc alpin lui vaut une concentration exceptionnelle de richesses naturelles et culturelles qui font sa notoriété.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 janvier 2014
Nombre de lectures 406
Langue Français

Exrait

QUEYRASItalie et HauteUbaye 8 jours HAUTESALPES Randonnée accompagnée
Randonnée itinérante8 jours Jours de marche: 7 Prix du séjour: 695Portage: assistance véhicule Niveau: bon randonneur, 5 à 6h30 de Gîtes et refuge: 8 nuits marche Encadrement: Accompagnateur en Groupe: 10 à 12 personnes maxi Montagne Au cœur des Alpes du Sud, et comme une excroissance en Italie, dont il partage ses limites nord et est, le Queyras se défini en effet comme le bassin du Guil qui coule depuis le mont Viso jusqu’à sa confluence avec la Durance, ceinturé d’une chaîne de montagnes culminant à plus de 3000 mètres, seulement interrompue par les gorges du Guil. Le Queyras a obtenu le classement en parc naturel régional en 1977. Et son altitude est la plus élevée d’Europe, avec quinze sommets de plus de 3000 m. Il abrite d’ailleurs le village réputé le plus haut d’Europe. L’enclavement du territoire, la faible densité de population de près de 3000 habitants répartis sur 11 communes, de fortes caractéristiques climatiques ont facilité la sauvegarde d’une faune et d’une flore montagnardes comportant de nombreuses espèces rares et protégées. L’enclavement a également forgé des traditions séculaires liées aux activités pastorales, forestières et artisanales. La situation très originale de massif du Queyras dans l’arc alpin lui vaut une concentration exceptionnelle de richesses naturelles et culturelles qui font sa notoriété. La distribution des espèces endémiques animales et végétales rares, prestigieuses ou particulièrement significatives des milieux de montagne révèle la diversité des affleurements géologiques et des influences climatiques renforcées par le relief. C’est donc un massifrelativement isolé, disposant d’eau, de soleil en abondance. Al’abri de ses murailles naturelles, il a joué le rôle d’un pays refuge, y compris pour les peuplements humains qui, depuis l’âge du bronze, y ont façonné des paysages séduisants.RandoPays® –Pascal Lluch  Route de Tourres38710 Saint Jean d’Hérans 06 31 15 10 36 -pascal@randopays.com------------------------------------------------------------------------------------------------MATINS DU MONDE - 156 rue Cuvier 69006 LyonImmatriculation : IM069100084 Rcp : HISCOX HA0086435 -Garantie financière : APS 15 avenue Carnot 75017 Paris
RandoPays jours 8 Queyras Lluch Pascal Page 1 sur 7
LE SEJOUR EN BREF  Lieu géographique : QUEYRASAu sudest de Briançon, avec une incursion en Italie Espace naturel : ZONE MONTAGNARDE EN GRANDE PARTIE DANS LE PARC NATUREL REGIONAL DU QUEYRAS  Altitude maximale de la randonnée : 2800 m  La thématique en quelques mots : des gorges du Guil au pied du mont Viso, les vallées queyrassines libérées de l’hiver révèlent les merveilles duplus haut parc naturel régional d’Europe. Une fabuleuse fresque d’altitude à découvrir, de villages en cols mythiques. ITINERAIRE Jour 1bAriesAccueilen fin de journée au gîte l’Ancolie ; respirez, vous êtes déjà à 1550 m d’altitude !Abries, vers 1930 : « C’est diton, un site merveilleux où les touristes affluent pour s’enivrer de l’air descimes qui entourent la localité. La voiture, que tirent deux chevaux guillerets, gagne le niveau du Guil, et après un dernier étranglement rocheux, atteint une jolie plaine, au bout de laquelle surgissent les premières maisons d’Abries.» Les champs étaient cultivés sur tous les adrets. Abries a été de tout temps un centre de commerce très actif où s’échangeaient des marchandises venues du Pô, du Pellice, et du Val Saint Martin, avec celles arrivées de Provence par le difficile chemin de la Combe. C’est à Abries qu’a été construite la première usine électrique fournissant le courant à toute la population. Entre les incendies réguliers et les avalanches calamiteuses, la vie était difficile. » Nuit en gîte, petits dortoirs http://www.ancoliebleuequeyras.comJour 2Abries > Gilly > L’Echalp(1700 m) Sur l’ubac la forêt descend quasi jusqu’à la rivière et les adrets sont encore dominés par les prairies de fauche, exploitées ou abandonnées. Mais les forêts gagnent doucement, colonisant les terres par îlots. Le sentier s’élève rapidement au dessus d’Abries, et disparaît dans les bois de mélèzes, ombrage toujours clair. Les lichens verts presque fluo colonisent bien la partie des troncs orientée au nord, sur toute la hauteur. La pente s’adoucit et nous montons imperceptiblement en balcon au dessus de la vallée. Bientôt nous dominons le hameau du Roux et son adret composé d’une multitude de terrasses herbeuses. Contournant leGilly, nous nous élevons à nouveau, jusqu’au col de Gilly, pour prendre les crêtes qui séparent le vallon du Bouchet de celui du Guil. Vue magnifique sur les crêtes frontalières avec l’Italie, juste à l’Est, etcelles du Grand Queyrasà l’Ouest.Nous redescendons sur l’ancien village de La Monta: détruit pendant la W.W.II, et jamais reconstruit, il nen reste que l’église et une grosse maison. Nous remontons la vallée vers le hameau de L’Echalp.Un canal surélevé, en planches de mélèze, posé sur des piliers passait entre le village et le Guil. Les photos anciennes sont éloquentes. Aujourd’hui un petit morceau a été réhabilité, témoin du labeur nécessaire. Nuit en gîte, petits dortoirs http://www.gite7degresest.com/5h30 de marche ;1000 m900 m
Jour 3L’Echalp > Col Vieux(2806 m)> refuge Agnel(2580 m)
RandoPays 8 jours Queyras Pascal Lluch 2 sur 7 Page
Rive gauche du Guil, nous prenons un beau chemin empierré,qui rappelle qu’Abriès était un nœud commercial avec le Piedmont italien, la Savoie, et la Provence. On est rapidement au soleil, et l’ombre douce des mélèzes est un ravissement. Arrivés à un palier, au sortir de la forêt, une grande clairière nous offre la vue, au fond de la vallée du Guil, sur le majestueux Viso. Grosse dent impressionnante... La forêt est clairsemée jusqu’au gros verrou glaciaire, un peu raide et nous découvrons un large lac dans lequel se reflète la tête du Pelvas. Nous sommes à mi chemin du col Vieux, en distance et en dénivelé. Ce vallon tout en longueur, suspendu entre deux vallées profondes, est un paysage en étages. Un second lac, après un second ressaut rocheux, nous attend. Il est au pied de la Taillante, haute crête dont les dalles immenses et très inclinées tombent d’un trait quasiment dans le lac. Le col n’est plus loin; il faut ensuite 40 mn pour rejoindre le refuge Agnel, gros chalet que l’on voit de loin.Nuit en refuge http://www.refugeagnel.com/5h30 de marche ;1140 m250 m Jour 4Refuge Agnel > Col Agnel(2744 m)> Chianale(1780 m) Le refuge est situé à 2580 m d'altitude, sur la commune de Molines en Queyras entre Saint Véran et la frontière italienne, et au pied du célèbre Pain de sucre. Nous passons donc à son pied pour rejoindre le col Agnel. Nous basculons côté italien, et le contraste est évident :peu d’arbres, des maisons en pierres plates, y compris la couverture. Nous sommes dans le Val Varaita, affluent du Pô. L’élevage desvaches à viande est important. Nous descendons rapidement et les hautes crêtes que nous laissons derrière et à main droite semble himalayennes. Arrivée au village classé de Chianale (prononcer Kianalé !). Nous sommes toujours dans la régionEscartons, où l’on parlait la langue d’Oc avantdes le Piedmontais et l’italien, jusqu’au XXème…L’aprèsmidi est consacrée à la découverte de ce village classé, très agréable. Note: il est possible que nous ne retrouvions nos bagages qu’à Maljasset.Nous devrions alors porter notre drap et notre serviette de toilette les jours 4 et 5. Nuit en gîte  Dortoirs de 6 à 10 Gîte agritourisme Pra Mourelwww.chiahttp://mhteiza.adnelan/ti.3h30 de marche ;170 m970 m Jour 5Chianale > Col du Longet(2650 m)> Maljasset(1910 m) Nous traversons à nouveau le village, puis amorçons notre montée douce dans les mélèzes, enzigzags vers l’ouest. Pen balcon nous offre une belle vueuis une jolie section sur le Viso. De nouveaux zigzags entre des becquets rocheux, nous mène à un replat, celui du lac Bleu. Le lac Longet et le col sont juste au dessus, en étage. L’ancienne cabane de douaniers du col, face au Viso, est toujours là. Le col est plat, plusieurs lacs et marmottes à la pelle ! Vue magnifique sur la Taillante aussi. Au col Longet, une grosse borne en pierre indique « Savoie 1823 ». L'Ubaye prend sa source au col du Longet à 2655 m d'altitude dans le petit lac du même nom et finit sa course après environ 83 km dans un des bras du lac de SerrePonçon, où elle y rejoint la Durance. Historiquement, elle marque aussi la limite entre le Dauphiné et la Provence, en faisant partie de cette dernière. A la descente, nous passons à la perte puis la résurgence du torrent. Le vallon est large, en pente douce, fleurit ; les troupeaux de moutons trouvent là espace et excellents herbages. Nuit en gîte, en petits dortoirs Auberge de la Cure:p//amjlhtttigtessa.aliov.et/ne6h30 de marche ;900 m740 m
RandoPays jours 8 Queyras Lluch Pascal Page 3 sur 7
Jour 6Maljasset Journée à la carte pour chacun : repos, détente, balade dans cette vallée serrée de la HauteUbaye. Une randonnée en boucle vers les lacs et col de Marinet sera organisée. « Coolidge a séjourné à Maljasset avec son ami Almer pour explorer les sommets du massif. En 1879, il escalade la Font Sancte, le Bric Rubren, le Brec et l'Aiguille de Chambeyron et la seconde ascension du Viso par la face Nord (première ascension en 1878). Il fut dénoncé comme espion allemand par son hôtelier à la gendarmerie de SaintPaul. » ! Jour 7Maljasset > col Girardin(2699 m)> Ceillac(1640 m) Al’amont du village,nous partons en lacets vers le col Tronchet. Puis un joli sentier peu emprunté, en balcon, nous ramène vers le GR5que l’on rejoint à la cabane pastorale, en pied de la moraine. Joliesvues sur l’aval de l’Ubaye et ses successions des massifs, vers le sud et le Mercantour. Du col nous pouvons aller au poste optique qui le domine de 150 m : des messages en morse, composés avec la lampe, circulaient entre les garnisons établies dans la vallée de l’Ubaye (Bardonèche) et cellesde Briançon grâce à une série de postes optiques construits sur les crêtes, vers 1900. Descente sur le lac Sainte Anne, à la belle couleur bleue. Lac de moraine, dont il est prisonnier puisqu’il n’y a pas de déversoir. L’eau disparaît / s’échappe par le fond, dans l’amas de cailloux entassés là depuis la dernière glaciation. Passage au lac Miroir, par un sentier à flanc, dans la forêt de pins Cembro. Bien joli lac avec son petit déversoir: l’eau s’échappe par une petitebédière. On peut aller au lac des Rouires, lui aussi enfermé dans une belle moraine circulaire. Descente sur la plaine de Ceillac, plate et ouverte. Nuit en gîte, nuit en petits dortoirs http://refugeceillac.com/6h de marche ;700 m1050 m Jour 8Ceillac > col des Estronques(2651 m)> Saint Véran(2040 m) Nous remontons le torrent du Cristillan. Un large chemin de charrette domine la gorge, jusqu’à la chapellau long de la haute vallée, des chalets sont refaitse SainteBarbe. Tout à l’ancienne. Des panneaux nous expliquent que des avalanches historiques ont ravagé des hameaux entiers, aujourd’hui disparus. Passée la chapelle SaintUrs, le sentier monte par une série de lacets, dans les prairies, puis au milieu des pins et mélèzes, et les alpages abandonnés. Nous pourrons faire l’allerretour à la Tête de la Jacquette (2757 m), pour le panorama sur le Viso, et les vallées environnantes. Un sentier varié perd rapidement de l’altitude, jusqu’au torrent de l’Aigue Blanche, qui alimentait autrefois des moulins à farine. Un bon raidillon passe par le Raux, puis enfin le centre de Saint Véran. Nous arrivons en cours d’aprèsmidi, et il est possible de rejoindre la gare de Mont Dauphin, ou sa voiture à Abriès, grâce aux nombreuses dessertes en minibus navettes. 5h de marche ;1000 m620 m Nous vous proposons de prendre le temps de visiter ce village de carte postale... Si vous souhaitez y passer la nuit, nous vous conseillons vivement de réserver votre nuit au gîte Les Gabelous, situé au coeur du villagedans l’ancienne douane de 1857, restaurée. Gîte Les Gabelous
Possibilité de chambres doubles Saint Véran Son altitude est à elle seule une publicité ! L’incendie du 21août1901 n’avait épargné que quelques maisons et le village ne semblait ne jamais devoir s’en relever. La population était descendue à moins de 50 habitants. Depuis l’essor du tourisme lui a redonné des couleurs. 2040 mest l’altitude duseuil de l’église, et 2070 le sommet de son clocher.
RandoPays jours 8 Queyras Lluch Pascal Page 4 sur 7
Eglise et temple : il y avait au XVIIème 90 familles protestantes pour 19 catholiques. La taille des granges rappelle qu’il fallait en deux mois, avec l’aide d’une nombreuse maind’œuvre piemontaise, rentrer le foin pour un hiver plus que long (8 mois!), le bétail étant maintenu à l’intérieur.Cet itinéraire est donné à titre indicatif, il est fonction de la saison, de l a météorologie, des réservations dans les hébergements,sur place, dans l’intérêt du groupe ou de la découverte,etc. Avant le départ du séjour, et des variantes d'itinéraires ou modifications peuvent être apportées par le guide. L’itinéraire pourra à toutmoment être modifié ou interrompu pour des raisons de sécurité, à l’initiative du guide.Niveau / difficulté Modéré, pour un randonneur réguliermarche sur sentiers, parfois hors sentier sur les pelouses, ou des passages dans les pierriers ; enfants : à partir de 14 ans. L’itinéraire sur Google MapsCliqueziçi!ou içipsmal/.goo/g:/tpthnwI/xADATES ET PRIX Consulter la page du séjour sur le site http://www.randopays.com/randopaysenfrance/queyras8jours/Le prix comprend  demi Lapension en gîtes d’étape (chambre de 4 à 8 personnes) et refuge, durepas du soir du jour 1 au piquenique du jour 8 L’acheminement des bagages entre les gîtes de la randonnée Les piqueniques du dimanche midi au samedi midi suivant Les services d’un Accompagnateur en Montagne diplômé d’EtatLe prix ne comprend pas L’acheminement jusqu’àAbriès et de Saint Véran  repas de midi du dernier jour Le  Les boissons  Vos frais personnels L’assurance annulation et/ou rapatriement (voir nos conditions de vente) frais supplémentaires entraînés par une éventuelle modification ou prolongement du Les séjour, indépendant de notre volonté (en dehors du programme prévu, hôtellerie, repas et transferts supplémentaires, etc.). Retrouver ce séjour sur le site de RandoPays, transmettez ce lien à vos amis http://www.randopays.com/randopaysenfrance/queyras8jours/Infos, carte interactive et lediaporama!
INSCRIPTION / ORGANISATION / CONTACT Ce voyage est organisé par Pascal Lluch (RandoPays) ; les inscriptions se font auprès Vercors Escapade, qui fournit l’assurance et la couverture légale.Le bulletin d’inscription est fourni sur simple demande àpascal@randopays.com ou Vercors Escapade contact@vercorsescapade.com (Fabrice) et téléchargeable à la page du site. Merci dele renvoyer, avec l’acompte, à l’adresse indiquée sur le bulletin.Une confirmation vous sera envoyée. Vercors Escapade26150 Romeyer62  Port : 06 81 22 90 39Tél : 04 75 22 07 contact@vercorsescapade.com  www.vercorsescapade.com Agrément Tourisme N° AG.026.08.0001  Certificat d'Immatriculation Atout France IM026100019 Garantie financière : COVEA Caution ; 10, boulevard Marie et Alexandre Oyon72013 Le Mans Cedex 2  N° SIRET: 51225760100017 Responsabilité civile professionnelle : MMA IARD ; 10, boulevard Marie et Alexandre Oyon72030 Le Mans Cedex 09
RandoPays 8 jours Queyras Pascal Lluch 5 sur 7 Page
RENDEZVOUS : partir de 17ABRIES àh le Jour 1DISPERSION : 16 h le Jour 8SAINT VERAN vers VENIR À MONTDAUPHIN GARE (Guillestre) Par le train La gare de MontDauphin, sur la ligne de Briançon, est bien desservie depuis Paris ou Marseille. Depuis Paris puis Grenoble (de jour) vers Briançon, en train : http://www.regionpaca.fr/uploads/media/BrianconGapGrenoble_02.pdf(ancienne, merci de vérifier) www.sncf.com  Depuis Paris on peut prendre le train de nuit En voiture www.viamichelin.frAutoroutes directes depuis Paris, Lyon, Genève jusqu’à Grenoble: sortie N°8 « Stations de l’Oisans »puis RN 91 direction Briançon. Briançon se trouve à 120 Km de Grenoble. Briançon > MontDauphin = 29 Km. Guillestre > Aiguilles >Abriès= 30 Km (45 mn) Toutes les navettes du Queyrashttp://www.05voyageurs.com/CARTOGRAPHIEI.G.N. TOP 353637 OTMont VisoSaint Véran.Aiguilles PNR Queyras I.G.N. TOP 253735 ET GuillestreVars  Risoul  PNR du Queyras
RandoPays 8 jours Queyras Pascal Lluch 6 sur 7 Page
VOTRE GUIDE Pascal Lluchest accompagnateur en montagne diplômé : « Accompagnateur en montagne, et professionnel de la pratique de la montagne depuis 25 ans, j’aiaccompagné l’essor du tourisme d’aventure. Cette pratique a nourri mes réflexions quant à l’impact de nos activités sur des territoires en développement; acteur du tourisme responsable en France aujourd’hui, je participe à des colloques sur le tourisme responsable, rédige des articles, participe à des études d’évaluation, de formation.J’ai imaginé les RandoPays® pour permettre aux accompagnateurs de mieux mettre en valeur leur connaissance du territoire, et pas seulement du terrain ; et pour favoriser les bonnes pratiques d’un développement responsable.Cela me semble indispensable pour le développement d’un tourisme intégré au territoire.Vivant dans le Trièves, j’ai à cœur de faire découvrir cette région et nos massifs limitrophes, qui ont fait le choix d’un développement maîtrisé, équilibré, intégrant toutes les activités. Je suis signataire de lacharte Trièves Ecotourisme, marquant ainsi mon engagement à en respecter les valeurs. Mon engagement est reconnu, et 3 « feuilles » écotouristiques m’ont été attribuées.Vous pouvez aussi consulter la rubriqueQui sommesnousdu site Randopays. ® RandoPays Ce séjour porte la marque RandoPays® parce qu’il a été conçu dans l’esprit d’une découverte: il favorise, là où cela est possible, les initiatives innovantes, le tourisme montagnard d'intersaison, les zones peu fréquentées, le partage des «savoir vivre ensemble», un tourisme diffus, la mobilité douce. Ces randonnées naissent à la confluence d’un territoire, par son attrait paysager et sa richesse territoriale,et d’un accompagnateur les connaissant bien, qui dans la plupart des cas vit sur ce territoire où il est impliqué. L’accompagnateur est donc porteur de son projet.Cette découverte, que l’on peut qualifier de territoriale, dans le sens où elle n’est passeulement l’enchaînement des plus beaux paysages de la région, mais une approche plus en profondeur, une introduction à des espaces de vie. L’espace rural et montagnard est, par nature, centré sur l’être, et non sur le faire; rencontre, dépaysement, vie saine sont ces nouveaux chemins de découverte. SEJOUR A LA CARTE Vous souhaitez participer à/organiser ce séjour entre amis, en famille ? Avec votre comité d’entreprise ou club de marche? Ce séjour peut être décliné à la demande, pour la durée et aux dates qui vous conviennent. Nous connaissons parfaitement la région et nous vous aideront à définir un itinéraire, une découverte personnalisés. Des thématiques peuvent aussi être développées (dessin, astronome, raquettes, yoga, géologie, naturaliste,…).Contacteznous !
RandoPays 8 jours Queyras Lluch Pascal 7 sur 7 Page