Récit de séjour en Thaïlande : 9 au 24 février 2013
19 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Récit de séjour en Thaïlande : 9 au 24 février 2013

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
19 pages
Français

Description

Vous trouverez dans ce document, le récit de séjour en Thaïlande de Christian Gloria

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 13
Langue Français
Poids de l'ouvrage 31 Mo

Exrait


THAÏLANDE
Séjourdu9au24février2013



Lumièredumatinenforêtd’altitudeàDoiInthanon



Deux semaines passéesen Thaïlande en février ont apporté leurs lots d’observations
naturalistesmajeuresavecprèsde400espècesd’oiseaux.Maisaussilesmammifères,
reptiles,papillons,fleurs(dontorchidées.)NousétionscinqCorifiensàavoirbienprofité
decettenaturegénéreuse:Laurence,Catherine,Alain,BrunoetChristian.LaThaïlande
estidéalementsituéepouroffrirunbonaperçudelafaunesauvageduSud-Estasiatique.
Sesparcsetréservessontbienprotégés.Déjàtrèstouristiquedeparsesplagesetsa
culture,laThaïlandeestd’accèsfacilesurleplanlogistique.Etl’accueildesthaïlandais
estàlahauteurdelarichessefaunistiquedeleurpays.


Rédacteur:ChristianGloria
Photos:LaurenceBoiteuxetChristianGloriaINTRO
LeséjourdedeuxsemainesenThaïlandeaétéproposéparChristianGloriaetBrunoLebrunàl’intention
desadhérentsduCorifsurleprogrammed’activités.Nousavonschoisilapériodedefévriercar,en
Thaïlande,noussommesencoreensaisonsèche.Lesfortespluiescommencentenavrilmaislesorages
sontpossiblesmalgrétoutenfévrier.C’est,deplus,unmoispropiceàl’observationdenombreuses
espècesenmigration,aupremierrangdesquelslebécasseauspatule,unoiseaumythiquedevenutrès
rare.

LaTHAÏLANDEenquelquesmots
LaThaïlandeestunemonarchieconstitutionnelleavecunroi(Bhumibol,dontl’effigieestprésente
partoutdanslesvillesetvillages)etunpremierministre.C’estunedémocratiemaisonsentlesrelents
d’unpouvoiràpoigne.Onn’estjamaisloinducoupd’étatmilitairequandlesévènementstournentmal
(commeen2006).Lepatriotismeestdemise.Tous
lesmatinsà8hleshautsparleurscrachentl’hymne
nationaletlesthaïlandaissemettentaugarde-à-
vous.Heureusement,lasonon’arrivepasjusqu’àla
junglenilessiteslesplusreculés.
Lareligiondominanteestlebouddhisme,saufdans
l’extrême-sud(musulman).Apeinepluspetitquela
Franceensuperficie,lepayscompte66millions
d’habitants.Ledécalagehoraireestde+7heures
parrapportàLaFrance.LaThaïlandeestundes
«Tigresdel’Extrême-Orient»,enmatièrede
développementéconomique.Lesinfrastructures,
routesnotamment,n’ontpasgrand-choseàenvierà
l’Europe.Lethaïlandaisestunelangueauxcaractèresindéchiffrables.Lespanneauxroutiersoules
devanturesdemagasinssontparfoistraduitsenanglais.

ORGANISATION:UNEAGENCELOCALE
Pourl’organisationduséjoursurplace,nousavonsfaitappelàuneagencelocale:WildBirdEco-Tour
(www.wildbirdeco.net).C’étaitl’unedesmoinschèresdesdiversesagencesspécialiséesdansles
voyagesnaturalistesenThaïlande.Lepaiementaétéeffectuéparvirementinternational.WildBirdEco
estdirigéparPanuwatSasirat.Laprestationdel’agencearéponduànosattentessurtouslesplans:
excellenteorganisation,transportsenminibusspacieuxetclimatisé,hébergementsetrepasdequalité,
volintérieurréservé…Nousétionsaccompagnéspendanttouteladuréeduséjourparuneguide
naturaliste:Nang.Compétente,débordanted’énergie,sympathique,organisée,elleaétéànospetits
soins.Ellenousafaitpartagerlesrichesses
naturellesdesonpaysmaisaussicertainscôtés
culturelsdelaThaïlande:quelquestempleset
monastèresvisités,etsagastronomie.Nous
noussommesrégaléssurlacuisineThaïautant
quesurlafaunesauvageobservée.
Nousn’avonspaseuàréserverd’hôtel,sauf
pourladernièrenuit.Pourcela,lesite
booking.comesttrèspratiqueetfiable.Avecla
réservationdedeuxchambresvialenetdepuis
laFrance,nousn’avonspaseuàdéplorerde
mauvaisessurprisessurplace.Unecarte
bancaireestnécessairemaisleprélèvementde
lasommenes’effectuequ’àladatedelanuit
réservée.FORMALITES
En2013,iln’yavaitpasbesoinderetirerunvisadepuislaFrancepourserendreenThaïlande.Ilest
délivréautomatiquementsurplace.Lesformalitésseréduisentdoncàleurplussimpleexpression.Mais
lasituationpeuttoujourschanger:serenseignerauprèsdesambassades.Sinon,commed’habitude,
nécessitéd’avoirunaéroportvalidepourunepériodedesixmoisauminimum.

SANTE
Iln’ypasdevaccinobligatoiresmais,enrevanche,ilestconseillédeprendreuntraitementcontrele
paludisme(serenseignerauprèsdesonmédecin).Lesmoustiquespeuventêtreprésents,surtoutquand
ons’enfoncedanslaforêtetquel’onapprochedeszoneshumidesetpointsd’eaux.Ilyadestiques
aussi.Nepasoubliersonanti-moustique,sacrèmesolaire,satroussedepremierssecoursetporterdes
vêtementsàmanchelongueetdespantalons.

VOLSINTERNATIONAUXetINTERIEURS
Endépitd’unerecherchesurdiverssitesweb,c’estl’agence«PlusVoyages»(Promovols)quinousa
proposélesmeilleurstarifsetleshoraireslespluspratiquesdevolsaller-retourParis-Bangkok.Les
placesontétéréservéesdébutoctobrepouruntarifde821eurosparpersonne.Ens’yprenantplusà
l’avance,ilestpossibledetrouverdemeilleurstarifs.Uneassuranceaétésouscriteparchaque
adhérentvialeCorifpourlaseuleduréeduséjour(enplusdecellesquechaquepersonnepeutavoir).
NousavonsvoyagédansdesavionsdelacompagnieAirFrance-KLM.Nousavonseuunvolallerdirect
ParisCDG–Bangkokd’unpeumoinsde10heures.VolretouravecpetiteescaleàAmsterdam(16
heures).
DeuxvolsintérieursontétéréservésparWildBirdEcoàlacompagnielocaleNokairpournousrendre
dansleNord:allerBangkok-ChiangMaietretourChiangRai-Bangkok,del’ordred’uneheurededurée.
Undétail:l’aéroportdeslignesintérieures(DonMuang)àBangkokn’estpaslemêmequecelui
international(Suvarnabhumi).

ARGENT
LamonnaiethaïlandaiseestleBaht(THB).Pasdesoucipourlechangeavecdesbanquesdanslepaysou
lesbureauxàl’aéroport.Nousn’avionsemportéd’argentquepourl’achatdesouvenirs,desboissons…

CLIMAT
ArrivéàBangkok,nousremarquonsdesroutesdétrempéesconsécutivesàdesorages.Maisd’averses,
nousn’enauronspointlorsdenotrequinzaine,àpartunquartd’heurelorsd’unefindejournéedansle
Nordetquelquesgouttesdepluiesenmontagne.Danslespremiersjours,lachaleuraétéassezforte
avecunmaximumde35°C.Maislepetitventdelacôteetl’ombredesarbresdelaforêtontrenduplus
supportablescestempératuresélevées.DansleNordmontagneux,leclimatestplustempéré.En
altitudeaupetitmatin,ilpouvaitfairefroid,auxalentoursde10°C.

OUVRAGESemportés:lesincontournables
-BirdsofThaïland(Afieldguideto),deCraigRobson.
-BirdsofSouth-EastAsia(NewHollandFieldguidetothe),de
CraigRobson.
-MammalsofSoutheastAsia(Aguideto)deCharlesM.Francis.
Nangavaitàdispositiondesouvragesnaturalistessurlesoiseaux,
mammifères,reptiles...
Lesnomsd’animauxenanglaissontplusdescriptifsetévocateurs
queceuxenfrançais.Toutefois,danscecompterenduetpar
respectpourlalanguedeMolière,lesoiseauxsontcitésen
français.Pourtrouverlatraductionenanglais,sereporteràlalistedesespèces(secondfichier).
SitesINTERNETd’ornithologie:àconsulter
Desdiverssitesconsultés,Thaibirding.cominformebiensurlesmilieuxnaturelsdelaThaïlandeetla
localisationdessitesornithologiqued’intérêtmajeur.Ilexistediversautressitesweb,plusoumoins
commerciaux,etdemoindreintérêtàmonsens.
LesphotosdePeterEricsson,unbirdwatchersuédoisrésidantenThaïlande,donneunbonaperçude
l’avifaunedupays(www.pbase.com/peterericsson).
Jepassesurlessitesdecompte-rendu:ilyenapleinetunmoteurderecherchesurlewebsuffitàen
trouver…

PROGRAMMEen(très)résumé
EnconcertationavecWildBirdEco-Tour,un
programmededeuxsemainesaétéconcoctéen
réservantunepremièresemaineàdessitesenrégion
tropicalepeuéloignésdeBangkoketlaseconde
semainedanslesmontagnesduNord-Ouestdupays.
Nousavionsainsiunediversitédemilieuxentrela
régionduGolfedeBangkok(milieuxhumides),des
forêtstropicalesdeplainesetdecollines,desforêts
d’altitude(au-delàde2000m),desbordsderivièreet
deszonesrurales.



LegroupeetnoshôtesdurestaurantdeMrDeang,DoiInthanon

PREMIERESEMAINE
MILIEUXHUMIDESETFORÊTSTROPICALES

SecteurscôtiersduGolfedeBangkok
un panneau est sans équivoque: il
montreunbécasseauspatuleentaille
XXL. Pak Thale est le site privilégié
pour l’observationdecetrèsrare
limicole.Etnousnetardonspasàle
trouver en effet. Un bécasseau
spatule marche en tous sens sur la
vase au milieu d’innombrables
gravelotsmongolsetdeLeschenault,
de bécasseaux à cou roux, à longs
doigts,falcinellesetcocorlis.Ilpalpe
la surface de son bec spatulé à la
recherche d’animalcules. Pak Thale
estundessitesd’hivernagedecette
espècedontilresteraitmoinsdemille
Lacôteàquelquesdizainesdekilomètresausud- individusdanslemonde.Maisnousdevonsdéjà
ouestdeBangkokoffreunegrandediversitéde partir.Uneembarcationnousattenddanslepetit
milieux humides: marécages, champs de riz portdepêchedePetchaburi.
inondés, marais salants, vasières, bassins
Espèces rares en bord de mer d’aquaculture,mangroves,bancsdesables…Nous
Nous sommes sur une rivière bordée desommesdanslarégiondeLaemPakBia,avecune
mangrove.Anotrepassage,s’envolentquelquesvilleproche,Petchaburi.
hérons striés et des martins-chasseurs à cape
Un petit marais pour commencer noirequinousfontadmirerlebleuroideleurs
Le premier site visité après notre arrivée à ailes.Deuxvaransd’eaudeprèsde2mètresde
Bangkok est un maraisdanslacitédeSamut longprennentlefraisdansl’élémentliquide.
Songkram.Lazonehumiden’estpastrèsvasteet
pourtant, de la route, nous trouvons de
nombreuses espècesen quelques minutes
d’observations:talèvesultane(sous-espèceàtête
grise), marouette grise, jacanas bronzés et à
longue queue, grande aigrette, héron pourpré,
aigrette intermédiaire, crabier malais, blongios
cannelle,bec-ouvertd’Asie…
Maisc’estlemomentdedéjeuner.Aubordde
mer,unpetit restaurantdefruitsdemernous
tendlesbras.D’autantqu’ilyaunevasièreàcôté

où se reposent pluviers fauves, bécasseaux de
Nous arrivons sur la mer et accostons sur uneTemminck,petitsgravelots,quelqueschevaliers…
languedesable.DeslimicolessontàpeinevisiblesUncoucoukoeletunegéopéliezébrée,unepetite
avec leur plumage mimétique: des gravelots àtourterelle,chantentduhautd’unfourré.
collier interrompu mais surtout un couple de
Bécasseau spatule au rendez-vous gravelots de Péron et un de gravelots à face
Nousreprenonslaroutepournousrendresurle blanche.Cedernierestunespécialitédusiteetles
sitedemaraissalantsdePakThale,illustrepour spécialistes n’ont toujours pas tranché pour le
plusd’unornitho.Pourquoi?Al’arrivéesurlesite, reconnaîtrecommeuneespèceàpartentièreouunesousespècedugravelotàcollierinterrompu. Nonrassasiésparcesquantitésd’oiseauxmarins,
Une digue empierrée non loin accueille des nousretournonssurleslieuxlelendemainmatin.
ardéidés: une grande aigrette, trois aigrettes Nous retrouvons une bonne partie des mêmes
sacréesetdeuxaigrettesdeChine. Encoreune espèces en ajoutant des dendrocygnessiffleurs,
raretéaveccettedernièreespèce.Adistance,un grèbes castagneux, tantales indiens, barges
martin-chasseuràcollierblancestposésurune roussesetàqueuenoire,unbalbuzardpêcheur.
souche. Notre guide local, Titsit, nous trouve un petit
groupedechevalierstachetés,uneespècerarede
Fin de journée dans les salines plus. Avant de quitter les salines, nous ne
manquons pas de revenir saluer le bécasseau
spatule,toujourslàsursasalinedePakThale.
Bassins et mangrove sur les eaux usées
Quelques kilomètres et nous pénétrons dans
l’enceinte d’un centre de recherches sur la
dépollutionbiologiquedeseauxurbaines(Laem
PakBiaResearchandDevelopmentKingProject).
Sesuccèdentdesbassinsdevégétationlacustreet
des zones de mangroves. Nous observons deux
espèces de bécassines (des marais et à queue
pointue),unerhynchéepeinte,troisvanneauxà
Retourauportdepêcheetfindejournéedans tête grise, des chevaliers guignette et sylvains.
desmaraissalants.Leslimicolessontennombre: Nousentendonslechantdelagérygonesoufrée,
un régal. En plus des espèces déjà vues à Pak passereau inféodé aux mangroves qui restera
Thale,onajoutelerarebécasseaudel’Anadyr,des invisible malheureusement. Un autre site de
bécassinsd’Asie,descourlis(cendrésapriori),des mangroveetdemilieuhumiden’apuêtrevisité
chevaliersarlequinsetstagnatiles,desavocettes fautedetemps.Alalistefourniedelimicoles(34
élégantes,despluviersfauvesetargentés… espèces)etautresoiseauxd’eauparmilesquels
LesmouettesduTibetsecomptentparcentaines des raretés, nous aurions pu ajouter la petite
accompagnées par quelques sternidés: sternes spatule.Cetteespèceendangerestvuedetemps
caspiennes,hansel,pierregarinetnaines,guifettes entempssurleGolfedeBangkok.
moustacs. Pour ajouter à l’ambiance des lieux
marins,quelquesmilanssacrésnoussurvolent.

ParcNationaldeKaengKrachan
français. Situé à 200 kilomètres à
l’OuestdeBangkoket60kilomètres
de Petchaburi, ce parc borde la
frontière birmane. Il est essentielle-
ment couvert d’une forêt tropicale.
Lesreliefsculminentà1207mètres
d’altitude.Laforêtestcomposéeen
majeure partie d’arbres à feuilles
persistantes. Elle est traversée par
unerouteetpistede36kilomètres
permettant d’accéder à des sites
reculésetsurleshauteursduParc.
Le premier jour dans ce site (12
KaengKrachanestleplusvasteparcnationalde février),nousnoussommesrenduslematinsur
2Thaïlande,d’unesuperficiedeprèsde3000km , leshauteursduparc(secteurdePhaNeanThung)
l’équivalent de la moitié d’un département pour trouver une des spécialités, la témiatemnure. C’est le seul site de Thaïlande oùest
présent ce corvidé à la queue étrangement
hérissée. Nous ne l’avons qu’aperçu. En cette
premièrematinée,unguêpierà fraisenousest
passésouslenez.Enrevanche,nousn’avonspas
ratélebarbuàjouesjaunes,lepicumneàsourcils
blancs, le trogon à poitrine jaune, le guêpier à
barbebleue,lepicàjugulaire,l’irènevierge,le
verdin à tête jaune, le tchitrec de paradis, le
pomatorhin à tête ardoise, le gobemouche à
menton bleu, le bulbul à ailes vertes, diverses
espècesdepouillot(deRickett,àqueueunie…)
Vue sur l’immensité de la forêt
LeParccomptedeuxterrainsdecampingdontun
enaltitudeavecsonrestaurant.C’estlàquenous
avonsdéjeuné(etfaitlasiestepourcertains),avec
pointdevuesurlaforêtetlescimesdesesarbres.
Superbe. Nous y avons observé barbu à gorge
bleue, allotrie à sourcils blancs, bulbul de
MacLelland, iora de Lafresnaye, verdin de
Hardwick, aigle huppé, grand arachnothère,
souimangassombreetàjouesrubis… Nouspoursuivonsnotrerouteenrestantdansles
Lerestedelajournéeaétépassédanslesparties zonesbasses,àproximitédecoursd’eau.Superbe
basses du Parc avec les observations depuis la scène avec cette concentration de papillons
piste (éperonnier chinquis, faisan leucomèle, multicoloresparcentainessurlaterrehumide,se
coryllis vernal, colombine turvert, engoulevent nourrissantdeselsminéraux.Unarrêtnousoffre
oreillardentoutefindejournée)oulessentiers coup sur coup chevêchette cuculoïde, rolle
(le rare petit-duc à front blanc, minivet de orientaletmésangessultanes.Unpeuplusloin,
Swinhoe,…) un calao bicorne passe à quelques mètresau-
dessus de nous dans un bruit d’avion. On enNombre d’oiseaux attirés par les fruits
tombepresqueàlarenverse.EtnousrepéronsLe lendemain, nous commençons la journée de
une troisième espèce de calao: le petit calaonuit (!) en voyant, dans les phares, les
brun.engoulevents indiens et de Horsfield. Nous
LedéjeunersepasseaucampingdeBanKrangstopponssurunsecteurdeforêtplussèchequ’en
avecdesobservationspresqueàportéedemainaltitude (non loin de l’entrée du Parc), moins
dubarbugrivelé,dupouillotboréal,dupicàdosdense et comportant des arbres à feuilles
rouge,desbarbusàplastronrougeetàcalottecaduques.Desarbrescouvertsdefruitsattirent
bleue,unedicéeàdosrouge…nombre d’oiseaux: bulbuls (cap-nègre, à tête
noire,deFinlayson,deCharlotte),loriotdeChine, Des eurylaimes audibles mais invisibles
colombarschanteuretàgrosbec,… LeseurylaimessontbienprésentsdansceParc.
Nonloinetendébutdematinée(l’heureroyale!), Maislesvoirestuneautreaffaire.Nousenavons
nousavonsvulemainatereligieuxetlemartin entendutroisespècessansenobserverunseul.
couronné,lecalaopie(dontunserendantàsa Aarrrrrgh!C’estladéceptiondesdeuxjournées
loge), une série de pics (à nuque jaune, à dos passéesdansceParcmaislargementcompensée
rouge,sultanetlegrandpicmeunierseulement par tout le reste. Un tel milieu mérite de s’y
entendu)…Lerouloulocellésefaitentendreet,en attarder plusieurs jours d’autant qu’il est
dépit d’une marche dans l’épaisse forêt à sa raisonnablementfréquentéparlestouristes.
rencontre, tout le monde ne réussira pas à Côté mammifères, Kaeng Krachan grouille de
observercetteperdrixfurtive. langurs à lunettes dans les arbres, élégantsprimates à la robe grise. Le gibbon à mains
blanchesestplussouvententenduquevu.Parmi,
les espèces d’écureuils observées, à noter
l’impressionnant écureuil géant. Enfin, la magie
s’estopéréeàlafindelapremièrejournéequand
un léopard, après avoir traversé prestement la
piste, est resté immobile quelques minutes,
partiellementcachéderrièreunfourré.Moment
mémorable.
Un petit arrêt au lac de Kaeng Krachan
Le14février,nousavonsquittéleSamarnBird
une alouette à ailes rousses, une hirondelleCamp où nous étions logés non sans faire une
strioléeparmiunecinquantainederustiques,deshalte dans un camp militaire boisé à proximité
rousserollesd’Orient,deslangrayensbruns…pourajouterlesgarrulaxesàcollieretàplastronà
Nombred’espècesàKaengKrachanetenvirons:notreliste(etaussitéphrodornebridésursonnid,
144espèces(dont51espècesnonvuesailleurs).souimangaàgorgebrune,pouillotàdeuxbarres).
Enunpeuplusdedeuxjourspasséssurleslieux,Enfin,nousnepouvionspaspasserlevastelacde
c’estl’endroitleplusricheenoiseauxquenousKaengKrachansansnousyarrêter.Enunepetite
ayonsvisitéenThaïlande.demi-heure,nousavonsnotéuncoucouplaintif,

LeSamarnBirdCamp,hébergementidéalauxportesduParc
NousétionslogésauxportesduParc,leSamarnBirdCamp,quicomportequelquesobservatoiresen
sous-bois, donnant sur de petits bassins. Nous avons passé une petite heure dans l’un de ces
observatoiresenfind’après-mididu11février.
Des oiseaux sont venus pour un brin de
toilette.Sesontsuccédésgobemouchedela
Taïga,pomatorhinàlongbec,tchitrecazuré,
akalat d’Abott, gobemouche de Tickell,
rossignol bleu, shama à croupion blanc ainsi
qu’untoupayeettroisgrosécureuilsàventre
gris.Lesenvironsducampnousontoffertsur
unplateaulegobemouchebrun,lepouillotde
Schwarz,latémiabronzée…
ParcNationaldeKhaoYai
Il s’agit du premier Parc National créé en nous a valu quelques observations nocturnes
2Thaïlande,en1962.Iloccupeplusde2000km de sympathiques.
surface et le site est inscrit au patrimoine de
l’Unesco. Parsemé de collines (jusqu’à plus de
1300mètresd’altitude),lamajeurepartieduparc
est à basse altitude (400 m). Il comprend une
diversité de milieux: zones de forêt d’arbres à
feuillespersistantesetsecteursdeforêtssèches
d’essences à feuilles caduques, savanes
herbeuses,chutesd’eauxetcourstorrentueuxen
sous-bois.
Nous avons passé une find’après-midi, une
journée entière et une matinée dans le Parc à
l’intérieur duquel nous étions hébergés, ce quiKhaoYaisesitueà200kilomètresauNord-Estde quelquessentiersenforêtpouruneobservation
Bangkok,accessiblepardesvoiesexpress,cequi majeure,letrèscoloréeurylaimepsittacin,mais
lemetàmoinsdedeuxheuresdelaCapitale.Le aussi un pomatorhin à tête ardoisée et deux
week-end,ilestprisd’assautparlesthaïlandaisen mésanges sultanes. Un aigle montagnard est
plus des touristes étrangers du fait de sa perché en évidence dans un arbre. Dans cette
renommée.LeParcestparcourupardesroutes matinée,nousretrouvonstroisespècesdecalaos:
asphaltéesdignesdenosmeilleuresnationales.Il bicorne,festonnéetpie.
peutêtreparfoisdifficiledetrouverdeslieuxde
Coucous émeraude au déjeuner quiétude…
RevenuprèsduQGpourdéjeuner,uncouplede
Perruches à moustaches avant le Parc coucous émeraudes se laisse admirer à faible
Lejeudi14février,avantdepasserlesportesdu hauteur dans un arbre, en train de chasser les
Parcl’après-midi,nousavonsfaitunehaltedans insectessouslesfeuilles.Maisquelestcetoiseau
l’enceinte d’un hôtel dont des arbres géants à coloréposésurunfilquiselaisseaussifacilement
l’écorceclaire,desdiptérocarpes,hébergentune approcher? Un mâle de monticole à gorge
populationdeperruchesàmoustaches.Unefoisà blanche… qui attend d’être nourri par un
l’intérieurduparc,entre16het18h,nousavons photographe attentionné. C’est ainsi qu’à
parcouruunpremiersentierpouruneobservation plusieursreprisessurdiverssitesdupays,nous
optimaled’uncoupledetrogonsàtêterouge.De croiserons des équipes de photographes qui
cechemin,observationségalementdetimaliesà mettentenplacedesaffutsimprovisésetoffrent
gorgestriée,decapucinsdamier,d’irènesvierges, desversdefarinesurdessupportsauxoiseauxde
demainatesreligieux.PuisnouspassonsparleQG passage.Etcelamarche…
du Parc où nous voyons un attroupement de Dans l’après-midi, nous parcourons des sentiers
touristesauborddelaroute.Quesepasse-t-il? ensous-boisetparvenonsàapercevoiruncouple
Trois éléphants sauvages fourragent defaisansprélats,unedesspécialitésdeKhaoYai.
tranquillementdel’autrecôtédelaroute!Mais Laforêtrenfermedesarbresimpressionnantstel
nous ne nous attardons pas pour autant. Nous ce figuier étrangleur au pied duquel nous nous
gagnonsunsiteenhauteurquidévoileunevallée faisons prendre en photo ou cet émergent aux
avecdesarbresgéantsdontcertainsproduisent énormescontrefortss’élevantsansdouteàplus
desfruitsattractifs.C’estainsiqu’unedizainede de50mètres.
calaosbicornesfontdesalléesetvenuesetaussi
quelques calaos festonnés, presque aussi
impressionnantsdetaille.Cesoiseauxassurentle
spectacleencettefindejournée.
Faisans argentés sur le bord de route
Nouspassonsunejournéecomplètele15février
et,tôtlematin,gagnonsundespointsculminant
duParc.Cequenousespérionsencheminarrive
non loin de ce site: une troupe de faisans
argentéssenourrittranquillementauborddela
route. Sur les hauteurs, nous observons
notammentdestorquéolesdesboisetgarrulaxes
àhuppeblancheensemblesfouillantlesoldansle
sous-bois, un pouillot de Schwarz très
démonstratif, une pie-grièche du Tibet, des
garrulaxeàjouesblanches,yuhinaàventreblanc,
bulbulpâle,pouillotàcalottegrise,rossignolbleu.
Quelques pirolles vertes se montrent assez
coopératives. Nang nous trouve la minuscule
chevêchette à collier en hauteur sous les
frondaisons.Enredescendant,nousempruntonsDes coucals ruffins prennent le soleil hauteur.Lacalobatedel’Annam(ungroscoucou
terrestre)sesignaleauloin.Unedicéeculd’orLe16février,nouspassonslamatinéejusque11h
n’estvuequeparquelques-unsd’entrenous.Etpour trouver de nouvelles espèces à Khao Yai.
nous entendons labrèvebleueàdeuxreprisesNous n’avons pas été déçus. D’abord, nous
aprèsl’avoirdéjàcontactéelaveille.observons dans d’excellentes conditions deux
couplesdefaisansprélatsdanslesous-bois.Dans
unsecteurdesavane,uncoupledecoucalsruffins Les brèves, famille très prisée
sechauffeausoleilmatinalavantdes’envoler.
Les brèves constituent une famille de
D’unecuvetteargileuses’envolentdesdizainesde
passereaux vivement colorés vivant au
pigeons,engrandemajoritédescolombarsàgros sol. Ils sont très recherchés des
becmaisaussidesphasiannellesunchaldontnous « birdwatchers ». Ils font partie des
mettonsdeuxindividusdansleslunettes.Unpic joyaux de la forêt. Nous espérions
canentevisitedesplantesépiphytesenhauteur. vivement observer la brève bleue à
Unmâledemonticolebleudelasous-espèceà Khao Yai, mais nous n’avons jamais
ventre roux se pose sur un gros caillou. Nous réussi à la débusquer en dépit de ses
prenons plaisir à retrouver deux eurylaimes appels. Aussi colorées soient-elles, les
psittacins, assez bas pour bien en admirer le brèves savent parfaitement se fondre
plumagecoloré.Aubordd’uncoursd’eau,nous dans leur environnement et se montrer
observonsuneénicureardoiséesedéplacersurle discrètes dès qu’elles se sentent
litcaillouteux.Perchéàdeuxmètresau-dessusde approchées.
l’eau, un martin-pêcheur méninting observe les
alentours et s’envole pour passer devant nous.
Nous surprenons un serpentaire bacha posé au Nombred’espècesàKhaoYai:89espèces(dont
bord de cette rivière. Il s’envole mais nous le 17vuesseulementencesite),enunpeumoinsde
retrouvons un peu plus loin, perché à faible deuxjourspleins.

Lesgibbonsnousproduisentunrécitaldefigures
LeParcdeKhaoYaiestrichedesesmammifères.Ilestconnu
notammentpoursapopulationd’éléphantsd’Asie.Lescerfs
sambars,muntjacsetmacaquesàqueuedecochonsonttrès
(trop?)familiers.Lanuitauxalentoursdenotrehébergement
nousavonspuvoirplusieursporcs-épicsetunecivetteindienne.
NousavonsvulesdeuxespècesdegibbonsdeThaïlande,le
gibbonàmainsblanchesetleplusraregibbonàbonnet.Les
premiersnousontoffertunrécitald’attitudesdignedes
meilleursdocumentaires.Unefemelleetunmâleavecunjeune
agrippéàsonventredumâlesedéplacentdanslesarbres,
passentau-dessusdelaroutepardesbondsprodigieuxetvontsenourrirdefruitsau-dessusdenos
têtes.Encoreunescènequiresteragravéedansnosmémoires.










  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents