Prévalence du surpoids, de l’obésité et des facteurs de risque cardio-métaboliques dans la cohorte Constances
7 pages
Français

Prévalence du surpoids, de l’obésité et des facteurs de risque cardio-métaboliques dans la cohorte Constances

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
7 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Inserm, UMS 11, Unité Cohortes épidémiologiques en population ; Université Versailles-Saint Quentin, UMS 11, Unité Cohortes épidémiologiques en population, Villejuif, France Joane Matta > ARTICLE // Article PRÉVALENCE DU SURPOIDS, DE L’OBÉSITÉ ET DES FACTEURS DE RISQUE CARDIO-MÉTABOLIQUES DANS LA COHORTE CONSTANCES // OVERWEIGHT, OBESITY AND CARDIOMETABOLIC RISK FACTORS PREVALENCE IN FRANCE: THE CONSTANCES COHORT 1 1,21 31 1,2 Joane Matta , Marie Zins, Anne Laure Feral-Pierssens , Claire Carette , Anna Ozguler , Marcel Goldberg, 1,2,3 Sébastien Czernichow(sebastien.czernichow@aphp.fr) 1 Unité Cohortes épidémiologiques en population, UMS 11 Inserm-Université Versailles-Saint Quentin, Villejuif, France 2 Université Paris Descartes, Paris, France 3 Service de nutrition, Hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris, France Soumis le 26.04.2016 //Date of submission: 04.26.2016 Résumé //Abstract Objectifs –L’objectif de cette étude était de fournir des estimations de la prévalence du surpoids et de l’obésité en France. La fréquence du phénotype d’obésité métaboliquement saine (MHO) a aussi été calculée. Méthodes –La population d’étude était constituée de 28 895 participants issus de la cohorte Constance, âgés de 30 à 69 ans en 2013. Le poids, la taille, le tour de taille et la tension artérielle ont été mesurés. Des analyses sanguines ont été effectuées.

Informations

Publié par
Publié le 25 octobre 2016
Nombre de lectures 7 779
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Inserm, UMS 11, Unité Cohortes épidémiologiques en population ; Université Versailles-Saint Quentin, UMS 11, Unité Cohortes épidémiologiques en population, Villejuif, France Joane Matta
>
ARTICLE // Article
PRÉVALENCE DU SURPOIDS, DE L’OBÉSITÉ ET DES FACTEURS DE RISQUE CARDIO-MÉTABOLIQUES DANS LA COHORTE CONSTANCES // OVERWEIGHT, OBESITY AND CARDIOMETABOLIC RISK FACTORS PREVALENCE IN FRANCE: THE CONSTANCES COHORT
1 1,2 1 3 1 1,2 Joane Matta , Marie Zins , Anne Laure Feral-Pierssens , Claire Carette , Anna Ozguler , Marcel Goldberg , 1,2,3 Sébastien Czernichow (sebastien.czernichow@aphp.fr)
1 Unité Cohortes épidémiologiques en population, UMS 11 Inserm-Université Versailles-Saint Quentin, Villejuif, France 2 Université Paris Descartes, Paris, France 3 Service de nutrition, Hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris, France
Soumîs e 26.04.2016 //Date of submission: 04.26.2016
Résumé //Abstract
Objectifs –L’objectîf de cette étude étaît de fournîr des estîmatîons de a prévaence du surpoîds et de ’obésîté en France. La fréquence du phénotype d’obésîté métaboîquement saîne (MHO) a aussî été cacuée.
Méthodes –La popuatîon d’étude étaît constîtuée de 28 895 partîcîpants îssus de a cohorte Constance, âgés de 30 à 69 ans en 2013. Le poîds, a taîe, e tour de taîe et a tensîon artérîee ont été mesurés. Des anayses sanguînes ont été effectuées. L’obésîté abdomînae étaît déinîe par un tour de taîe94 cm pour es hommes et 80 cm pour es femmes, et es données socîodémographîques ont été recueîîes par questîonnaîres.
Résultats –prévaence du surpoîds étaît de 41,0% et 25,3%, respectîvement, chez es hommes et es La femmes. La prévaence de ’obésîté gobae étaît de 15,8% pour es hommes et de 15,6% pour es femmes, cee de ’obésîté abdomînae étaît de 41,6% et 48,5% respectîvement chez es hommes et es femmes. La prévaence du phénotype MHO, sans prîse en compte des traîtements, étaît moîns éevée chez es hommes (25,7%) que chez es femmes (51,8%).
Conclusion –L’excès de poîds concerne près de a moîtîé de a popuatîon en France. Ces données conirment ’împortance de cette pathoogîe nutrîtîonnee en termes de santé pubîque.
Objectives – The objective of this article is to provide data on the prevalence of overweight and obesity in France. The prevalence of the ’metabolically healthy obesity’ phenotype (MHO) was also determined.
Methods – The study population consisted of 28,895 participants from the CONSTANCES cohort, aged 30-69 years in 2013. Weight, height, waist circumference, and blood pressure were measured. Blood analyses were performed. Abdominal obesity was defined as a waist circumference94 cm for men and80 cm for women. Sociodemographic data was collected using questionnaires.
Results –The prevalence of overweight was 41.0% and 25.3% in men and women respectively. The prevalence of obesity was 15.8% for men and 15.6% for women. The prevalence of abdominal obesity was higher with rates of 41.6% and 48.5% for men and women respectively. Women have a higher prevalence of the MHO phenotype (51.8%) versus men (25.7%) without taking into consideration medications intake.
Conclusion –Excess weight concerns nearly half of the French population. These results confirm the importance of this nutritional pathology in terms of public health.
Mots-clés :Surpoîds, Obésîté, Obésîté métaboîquement saîne, Phénotype MHO, Prévaence, Cohorte // Keywords:Overweight, Obesity, Metabolically healthy obesity, MHO phenotype, Prevalence, Cohort
Introduction
L’obésîté est une maadîe chronîque d’évoutîon 1 pandémîque . Ee est déinîe par un excès de masse grasse et a pour conséquence une augmentatîon du rîsque de nombreuses pathoogîes, dont es patho-ogîes cardîo-métaboîques (dysîpîdémîes, dîabète de type 2, hypertensîon artérîee) et artîcuaîres, a 2,3 dépressîon et de nombreux cancers .
640| 25 octobre 2016|BEH 35-36
Dans e monde, a prévaence du surpoîds et de ’obésîté est de 36,9% pour es hommes et de 38% 1 pour es femmes . En France, d’après ’enquête décaratîve ObÉpî menée auprès d’îndîvîdus âgés 4 de 18 ans et pus , a prévaence de ’obésîté a été estîmée en 2012 à 15%, soît près de 6,9 mîîons de personnes. La prévaence de ’obésîté a augmenté de 76,4% entre 1997 et 2012, avec a persîstance d’un fort gradîent socîoéconomîque înverse avec e nîveau
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
4 d’éducatîon et e revenu . L’estîmatîon îssue de ’Étude natîonae nutrîtîon santé (ENNS), cette foîs avec des données anthropométrîques mesurées dans 73 Centres d’examen de santé de a Sécurîté socîae en 2006, îndîquaît une prévaence de ’obésîté de 16,1% chez es hommes et de 17,6% chez es 5 femmes de 18-74 ans .
D’autre part, pusîeurs pubîcatîons ont montré que ’utîîsatîon de ’IMC (îndîce de masse corporee) prîs îsoément comme îndîcateur de santé conduît souvent à une sous-estîmatîon de a présence de 6 facteurs de rîsque cardîo-métaboîques assocîés . En effet, une fréquence non négîgeabe d’hommes de poîds norma (26,6%) ou en surpoîds (49,9%) présentaîentunoupusîeursdecesfacteursderîsque, aînsî que 25,6% de femmes en surpoîds. Cecî suggère que ’IMC, magré sa sîmpîcîté d’utîîsatîon dans es études épîdémîoogîques, n’est pas à uî seu un îndîcateur sufisant pour déinîr e rîsque cardîo-métaboîque d’une popuatîon.
L’objectîf de ce travaî étaît de fournîr des estîmatîons de a prévaence de ’obésîté en France, aînsî que sa répartîtîon seon es départements couverts par a cohorte Constances, e sexe, a catégorîe d’âge et e revenu, en utîîsant des données anthropométrîques mesurées et monîtorées réguîèrement dans a cohorte. Un objectîf secondaîre étaît d’estîmer a prévaence des sujets obèses dît « métaboîquement saîns » et de présenter a fréquence des facteurs de rîsque métabo-îque par catégorîes d’IMC.
Méthodes
Description de la cohorte Constances est une cohorte épîdémîoogîque « généraîste » constîtuée d’un échantîon cîbe de 200 000 adutes âgés de 18 à 69 ans à ’încusîon, afiîésaurégîmegénéradeAssurancemaadîe(RG), à a Caîsse d’assurance maadîe des îndustrîes éectrîquesetgazîères(Camîeg),àMFPServîces(unîonde mutuees îssues des Fonctîons pubîques d’État, Terrîtorîae et Hospîtaîère) ou à a Mutuee générae de ’éducatîon natîonae (MGEN), actîfs et înactîfs, au chômage ou retraîtés. Le domaîne couvert, quî excut es afiîés aux régîmes agrîcoe et des îndépendants, 7 représente pus de 85% de a popuatîon françaîse . La popuatîon de Constances est constîtuée par tîrage au sort parmî es afiîés au RG âgés de 18 à 69 ans et résîdant dans ’un des 16 départements dont e Centre d’examen de santé (CES) de a Sécurîté socîae partî-8 cîpe au projet Constances . Ain de prendre en compte es effets îés à a non-partîcîpatîon, des pondératîons de correctîon à a non-réponse ont été effectuées, de façon à ce que ’échantîon soît représentatîf de 9 ’échantîon cîbe (200 000 partîcîpants) . Dans cet artîce, es résutats correspondent aux personnes âgées entre 30 et 69 ans en 2013 et vîvantes au 31 janvîer 2014, résîdant dans un des 16 départements couverts par Constances. L’effectîf dans a cohorte des 18-29 ans étant însufisant à ce stade du recrutement de a cohorte en raîson d’un faîbe taux de partîcîpatîon, î a été décîdé de es excure des anayses.
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
À chacune de ces personnes étaît assocîée une pondé-ratîon quî est fonctîon de son poîds de sondage et de son 9 facteur correctîf de non-partîcîpatîon . Seus es partî-cîpants quî avaîent des données anthropométrîques, socîodémographîques et métaboîques dîsponîbes ont été încus dans notre anayse. L’échantîon ina étaît composé de 28 895 partîcîpants, dont 27 126 avec des données anthropométrîques dîsponîbes.
Données sociodémographiques
L’înformatîon sur e revenu mensue net du foyer a été recueîîe par questîonnaîre.
Données anthropométriques
Durant ’examen de santé réaîsé dans es CES, e poîds est mesuré en kg à ’aîde d’un pèse-personne. La taîe se mesure debout à ’aîde d’une toîse, sans chaussures et bîen en équîîbre sur es deux pîeds. L’îndîce de masse corporee [IMC : poîds (kg)/(taîe en m)²] est cacué et e cassement est effectué seon es crîtères de ’Organîsatîon mondîae de a santé (OMS) : IMC<18,5 : însufisance pondérae, IMC [18,5-24,9] : poîds norma, IMC [25-29,9] : surpoîds et IMC30 kg/m² : obésîté. L’obésîté a été aussî dîvîsée en troîs catégorîes seon ’IMC (en kg/m²) : IMC [30-34,9] : casse I ; IMC [35-39,9] : casse II et IMC40 kg/m² : casse III.
Le tour de taîe est mesuré avec un mètre-ruban en centîmètres (cm). L’obésîté abdomînae est déinîe seon 10 es recommandatîons de a Haute Autorîté de santé : tour de taîe94 cm pour es hommes et80 cm pour es femmes. Les mesures anthropométrîques et de pressîon artérîee sont réaîsées suîvant des procédures opératoîres standardîsées (http://www. constances.fr/espace-scîentîique/pos.php).
Prélèvements sanguins
Des préèvements sanguîns à jeun de 12 heures sont effectués pour e dosage des paramètres suîvants : gycémîe, choestéro tota, choestéro-HDL et trîgycérîdes.
Toutes es coectes de données dans es CES pour Constances sont vérîiées tous es moîs par des atta-chés de recherche épîdémîoogîque, sur une pérîode de deux jours. Une vérîicatîon des procédures et de a maîntenance du matérîe est effectuée, aînsî que a formatîon du personne pour réduîre es erreurs de 11 mesure .
Définition de l’obésité métaboliquement saine La prévaence du phénotype d’obésîté métaboîque-ment saîne (MHO), désîgnant es partîcîpants obèses sans anomaîe métaboîque, a été cacuée. La déinîtîon 12 utîîsée est cee de ’ATP III (Adult Treatment Panel III) : IMC30 kg/m² et aucun ou un seu des facteurs de rîsque suîvants : trîgycérîdes1,7 mmo/, pressîon artérîee systoîque (PAS)130 mm Hg, pressîon arté-rîee dîastoîque (PAD)85 mm Hg, gycémîe à jeun 5,6 mmo/, choestéro-HDL <1,04 mmo/ pour es hommes et <1,29 mmo/ pour es femmes. Les données de consommatîon de médîcaments n’ont pu être
BEH 35-36 | 25 octobre 2016|641
utîîsées à ce stade dans notre échantîon et ne font pas partîe de notre déinîtîon de ’obésîté métaboîquement saîne et des facteurs de rîsque cardîo-métaboîque.
Par aîeurs, a présence d’un IMC norma ne préjuge pas 6 de ’absence de facteur de rîsque cardîo-métaboîque . Pour cette raîson, des anayses seon es crîtères de ’ATP III (e phénotype saîn consîstant à n’avoîr qu’une seue ou aucune des anomaîes cîtées cî-dessus) ont été aussî effectuées ain de détermîner a fréquence des rîsques cardîo-métaboîques par casse d’IMC.
Analyse des données
Des anayses descrîptîves séparées par sexe ont été effectuées. Les prévaences de ’obésîté, de ’obésîté abdomînae, aînsî que du phénotype MHO et des facteurs de rîsque cardîo-métaboîque par casses d’IMC sont présentées. Les prévaences cacuées ont été pondérées pour a non-partîcîpatîon en prenant en compte es données du Système natîona înter-régîmes 9 de ’Assurance maadîe (Snîîram) dans a pondératîon .
Résultats Au tota, es données de 28 895 partîcîpants âgés de 30 à 69 ans ont été utîîsées dans es anayses. Les caractérîstîques de a popuatîon étudîée sont présen-tées dans e tabeau 1. On note un pourcentage voîsîn d’hommes et de femmes (49,3%versus50,6%) dans notre échantîon. Le pourcentage d’obésîté gobae, déinîe par un IMC >30 kg/m², étaît de 15,8% pour es hommes et de 15,6% pour es femmes. La préva-ence de ’obésîté de grade III (IMC40 kg/m²) étaît moîns éevée chez es hommes que chez es femmes (1%versus1,5%, respectîvement) (igure 1).
Tableau 1 Caractéristiques de l’échantillon après pondération (n=28 895)
Âge (ans) 30-39 40-49 50-59 60-69 Sexe Revenu De 450 € à moins de 1 000 €
De 1 000 € à moins de 1 500 €
De 1 500 € à moins de 2 100 €
De 2 100 € à moins de 2 800 €
De 2 800 € à moins de 4 200 €
4 200 € ou plus
Moins de 450 euros
Ne sait pas répondre
Ne souhaite pas répondre
IC95% : intervalle de confiance à 95%.
642| 25 octobre 2016|BEH 35-36
%
46,6 49,3 48,8 53,3 49,3
1,9 5,1 8,9 13,6 15,8 27,1 23,1 0,6 3,6
L’obésîté abdomînae s’avéraît être pus éevée que ’obésîté gobae, avec une prévaence de 41,6% chez es hommes et 48,5% chez es femmes (tabeau 2).
La prévaence du phénotype MHO îndîque que, respectîvement, 25,7% et 51,8% des hommes et des femmes obèses étaîent concernés par ce proi. La prévaence des troubes cardîo-métaboîques, présentée par catégorîe d’IMC, montre que 19,5% des hommes en însufisance pondérae, 26,6% ce ceux en poîds norma et 49,9% de ceux en surpoîds présentaîent pusîeurs facteurs de rîsque assocîés (tabeau 2).
La igure 2 présente ’IMC en fonctîon des catégo-rîes d’âge et du sexe. L’obésîté augmentaît avec ’âge, passant de 10,4% (hommes) et 11,4% (femmes) pour es 30-39 ans à 20,8% et 18,8% chez, respectîvement, es hommes es femmes de a casse d’âge 60-69 ans.
La reatîon entre ’obésîté et e revenu étaît înverse-ment proportîonnee (igure 3). La igure 4 présente a prévaence de ’obésîté par département, où a varîa-bîîté géographîque connue de ’obésîté en France est retrouvée, avec a prévaence a pus éevée dans e nord du pays.
Discussion – conclusion La prévaence de ’obésîté gobae dans a cohorte Constances est sembabe à cee obtenue dans 4 ’étude natîonae ObÉpî en 2012 et proche de cee 5 mesurée dans ENNS en 2006 (15,3% chez es hommes et 16,8% chez es femmes de 30-54 ans). La prévaence de ’obésîté abdomînae est nette-ment moîns éevée dans Constances (41,6% chez
Hommes
IC95%
[44,4-48,7] [47,4-51,2] [46,9-50,7] [51,4-55,2] [48,3-50,3]
[1,3-2,5] [4,2-5,9] [7,0-9,9] [12,5-14,7] [14,7-16,8] [25,9-28,3] [22,0-24,1] [0,1-1,0] [3,1-4,1]
%
53,3 50,6 51,1 46,6 50,6
0,7 4,8 9,6 13,9 16,5 27,2 19,9 0,7 6,2
Femmes
IC95%
[51,2-55,5] [48,7-52,5] [49,2-53,0] [44,7-48,5] [49,6-51,6]
[0,3-1,1] [4,1-5,4] [8,7-10,5] [12,9-15,0] [15,5-17,5] [26,0-28,4] [18,9-20,9] [0,5-1,0] [7,0-6,2]
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
*94/80 cm pour les hommes et les femmes. ** Selon les critères deAdult Treatment Panel III(ATP III) : triglycérides1,7 mmol/l ; pression artérielle systolique130 mm Hg ; pression artérielle diastolique85 mm Hg ; glycémie à jeun5,6 mmol/l ; cholestérol-HDL <1,04/1,29 mmol/l pour les hommes et femmes, respectivement. La définition ne prend pas en compte la prise de traitement. *** Aucun ou un seul facteur de risque cardio-métabolique associé à l’obésité. IC95% : intervalle de confiance à 95%.
6069 ans
20,8
12,2
Surpoids
3,6
Femmes
19,5 26,6 49,9 74,2 25,7
[1,7-7,7] [8,2-10,4] [22,9-28,4] [44,1-52,2] [47,7-55,8]
Obésité globale
Obésité abdominale*
Tableau 2 Prévalence de l’obésité et des facteurs de risque cardio-métabolique après pondération (n=27 126)
10,5
3,2
10
1,1
Poids standard
11,4
41,8
41
4049 ans
16,7
10,4
5
0
10
3039 ans
5059 ans
19,2
25,3
Figure 1 Répartition (%) suivant les classes d’IMC 60 55,6
50
13,8
1,5
40
30
20
Femmes
2,5
Hommes
Femmes
16,8
BEH 35-36 | 25 octobre 2016|643
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
Hommes
4,7 9,3 25,6 48,1 51,8
% 15,6 48,5
[5,1-34,0] [24,6-28,5] [47,7-52,2] [70,9-77,6] [22,3-29,0]
Insuffisance pondérale
2 facteurs de risque cardio-métabolique dans les classes d’IMC** Insuffisance pondérale Poids normal Surpoids Obésité Obésité métaboliquement saine***
IC95% [14,7-17,0] [40,2-43,0]
Hommes
1,2
0
18,8
IC95% [14,5-16,7] [47,1-49,9]
Obésité Classe II
% 15,8 41,6
15
20
Figure 2 Prévalence (%) de l’obésité en fonction du sexe et de l’âge 25
Obésité Classe III
Obésité Classe I
644| 25 octobre 2016|BEH 35-36
Figure 4 Prévalence (%) de l’obésité dans les 16 départements de France métropolitaine couverts par la cohorte Constances
Femmes
Hommes
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
7
9,1
25,6
24,6 22,9
2,1
13,313,7
22,9 Meurtheet Moselle
25,6 Nord
17,0 Bouchesdu Rhône
18,319,4
25
Figure 3 Prévalence (%) de l’obésité en fonction du revenu en euros, par sexe 35 30,7 30
15
18,7
0
5
10
15
20
17,4 Côtes d’Armor 13,7 Illeet Vilaine 13,6 Loire Atlantique
19,4 Charente
18,7 18,6
19,3 18,3
10,7 Paris
22,7
13,3 Pyrénées Atlantiques
19,7
13,0 Gironde
De 450 € à 999 €
13,3 Haute Garonne
16,6 Intreet Loire 16,7 Vendée
14,9 11,2
De 2 800 € à 4 199 €
De 1 000 € à 1 499 €
Moins de 450 €
4 200 € ou plus
Ne sait pas répondre
Ne souhaite pas répondre
20,2
10,713,0
es hommes ; 48,5% chez es femmes) que dans ObÉpî (52,3% chez es hommes ; 67,6% et chez es femmes). Cette dîfférence pourraît en partîe s’expî-quer par e faît que, dans ObÉpî, e tour de taîe est auto-mesuré, aors que dans Constances î ’est suîvant un protocoe standardîsé et qu’un monîto-rage est effectué réguîèrement dans es centres d’examen, avec vérîicatîon des mètre-rubans. Par aîeurs, a dîfférence des résutats entre Constances, ENNS et ObÉpî concernant ’obésîté gobae et ’obé-sîté abdomînae (bîen que mînîme pour ’obésîté
22,925,6
gobae entre Constances et ENNS) pourraît être îée à a dîfférence d’âge entre es popuatîons d’étude. Dans ObÉpî et ENNS, ’âge d’încusîon étaît de 18 ans et pus, aors que notre échantîon d’anayse étaît restreînt aux pus de 30 ans. Des anayses futures, încuant es îndîvîdus de 18-29 ans, permettront de mîeux comparer es résutats de ’obésîté dans Constances avec ceux d’autres enquêtes natîonaes.
Au-deà des dîfférences méthodoogîques et des années d’enquête dîfférentes, ENNS et Constances
De 2 100 € à 2 799 €
De 1 500 € à 2 099 €
12,3 Rhône
18,5 Loiret
18,3 Gard
16,617,4
présentent des résutats proches. La prévaence du phénotype MHO est éevée chez es femmes dans cette cohorte en comparaîson à des études réaîsées 13 dans d’autres pays . Dans notre échantîon, pus de a moîtîé des femmes obèses ont un phénotype d’obésîté métaboîquement saîne et ne présentent donc pas es facteurs de rîsque cardîo-métaboîques fréquemment retrouvés chez es personnes obèses. Cependant, a proportîon d’hommes obèses présentant ces facteurs reste pus éevée que cee des hommes de phéno-type MHO. I faut toutefoîs noter que es traîtements n’ont pas été prîs en compte, ce quî pourraît changer es futures estîmatîons de a prévaence du phéno-type MHO dans cette popuatîon. Dans notre échan-tîon, a prévaence du phénotype MHO a été cacuée seon a présence ou ’absence de facteurs de rîsque cardîo-métaboîque. I est possîbe que certaînes personnes présentant un proi métaboîque norma soîent sous traîtement, ce quî pourraît surestîmer a prévaence de MHO dans notre échantîon. La prîse en compte des traîtements dans d’autres cohortes euro-péennes montre que a prévaence a pus éevée de MHO chez es hommes étaît de 19% dans a cohorte îtaîenne CHRIS et de 28,4% chez es femmes de a 14 cohorte angaîse UK NCDS .
On peut aussî noter que a reatîon înverse entre a prévaence de ’obésîté et e revenu est sîmîaîre à cee quî étaît observée dans ObÉpî. Les anayses de a prévaence de ’obésîté par département où sont sîtués es centres d’examen montrent que a prévaence est a pus éevée dans e nord de a France.
Les poînts forts de nos anayses sont d’utîîser des varîabes mesurées et non unîquement décaratîves, et d’utîîser des prévaences pondérées pour es facteurs assocîés à a non-réponse de façon à être représentatîf de a popuatîon cîbe de Constances. En outre, es coectes de données dans Constances sont réguîèrement vérîiées par ’équîpe Constances, quî partîcîpe à a formatîon du personne et veîe à a précîsîon et à a vérîicatîon des mesures.
Une des îmîtes est que a cohorte ne couvre pas géographîquement ’ensembe du terrîtoîre et ne permet pas de fournîr des estîmatîons de prévaence pour es artîsans, es agrîcuteurs et es travaîeurs îndépendants, dans a mesure où a séectîon de a popuatîon de Constances se base sur es partîcî-pants afiîés au RG. Par aîeurs, bîen que a struc-ture socîodémographîque et économîque des départements couverts par Constances soît, dans 7 ’ensembe, comparabe à cee de a France entîère , on ne peut excure des dîfférences régîonaes non prîses en compte.
Magré ces îmîtes, es données présentées îcî apportent des înformatîons împortantes sur ’obésîté en France. De pus, une prévaence éevée de facteurs de rîsque cardîo-métaboîques chez es hommes de poîds norma et en surpoîds suggère que d’autres mesures que ’IMC sont nécessaîres pour évauer pus précîsément ’état de santé cardîo-métaboîque d’une popuatîon. Des estîmatîons de a prévaence des
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
facteurs de rîsque cardîo-métaboîques dans ’étude NHANES aux États-Unîs montrent que 23,9% des îndîvîdus en însufisance pondérae et 30,8% de ceux de poîds norma présentent des facteurs de rîsque cardîo-métaboîques.
Les futures anayses chercheront à mîeux évauer a prévaence des sujets obèses sans facteurs de rîsque cardîo-métaboîques en prenant en compte es traîtements îssus des remboursements de soîns. La prîse en compte des mesures de structure et fonc-tîon muscuaîre mesurées dans a cohorte permettra aussî de déinîr a prévaence de ’obésîté sarco-pénîque et de mettre en îen ce phénotype avec es événements de santé încîdents coectés dans a cohorte.
Déclaration d’intérêt
Sébastîen Czernîchow décare avoîr reçu par e passé des honoraîres pour des conférences ou conseîs de : Novo Nordîsk, Lîy, AstraZeneca, Vîtaaîre, MSD, Servîer, Covîdîen, Merck Serono, Sanoi, Abbvîe, Vîfor. I décare égaement avoîr reçu une bourse de recherche de : Novo Nordîsk, Echosens, et être cofondateur de a socîété MyGoodLîfe.
Les autres auteurs décarent n’avoîr aucun conlît d’întérêt.
Références [1] Ng M, Femîng T, Robînson M, Thomson B, Graetz N, Margono C,et al. Goba, regîona, and natîona prevaence of overweîght and obesîty în chîdren and aduts durîng 1980-2013: a systematîc anaysîs for the Goba Burden of Dîsease Study 2013. Lancet. 2014;384(9945):766-81.
[2] Czernîchow S, Kengne AP, Stamatakîs E, Hamer M, Batty GD. Body mass îndex, waîst cîrcumference and waîst– hîp ratîo: whîch îs the better dîscrîmînator of cardîovascuar dîsease mortaîty rîsk? Evîdence from an îndîvîdua-partîcîpant meta-anaysîs of 82 864 partîcîpants from nîne cohort studîes. Obesîty Rev. 2011;12(9):680-7.
[3] Pan A, Sun Q, Czernîchow S, Kîvîmakî M, Okereke OI, Lucas M,et al. Bîdîrectîona assocîatîon between depressîon and obesîty în mîdde-aged and oder women. Int J Obes (Lond). 2012;36(4):595-602.
[4] ObÉpî 2012. Enquête épîdémîoogîque natîonae sur e surpoîds et ’obésîté. Parîs: Inserm/Kantar Heath/Roche. 2012. http://www.roche.fr/înnovatîon-recherche-medîcae/decouverte-scîentîique-medîcae/cardîo-metaboîsme/enquete-natîonae-obepî-2012.htm
[5] Castetbon K, Vernay M, Deschamps V, Saanave B, Maon A, Hercberg S. Sîtuatîon nutrîtîonnee en France seon es îndîcateurs d’objectîf et es repères du Programme natîona nutrîtîon santé (PNNS). Étude natîonae nutrîtîon santé (ENNS, 2006): prévaences de ’obésîté, de ’hypertensîon artérîee et des dysîpîdémîes. Obésîté. 2008;3(1):19-26.
[6] Tomîyama AJ, Hunger JM, Nguyen-Cuu J, Wes C. Mîscas-sîicatîon of cardîometaboîc heath when usîng body mass îndex categorîes în NHANES 2005-2012. Int J Obes (Lond). 2016;40(5):883-6.
[7] Zîns M, Godberg M. The French CONSTANCES popuatîon-based cohort: desîgn, încusîon and foow-up. Eur J Epîde-mîo. 2015;30(12):1317-28.
[8] Zîns M, Bonenfant S, Carton M, Coeuret-Peîcer M, Guéguen A, Gourmeen J,et al. The CONSTANCES cohort: an open epîdemîoogîca aboratory. BMC Pubîc Heath. 2010;10(1):479.
[9] Santîn G, Herqueot E, Gueguen A, Carton M, Cyr D, Genreau M,et al. Estîmatîon de prévaences dans Constances : premîères exporatîons. Bu Epîdémîo Hebd. 2016;(35-36):623-9.
BEH 35-36 | 25 octobre 2016|645
Inserm U1061, Université de Montpellier, CHRU de Montpellier, Montpellier, France Thibault Mura http://învs.santepubîquefrance.fr/beh/2016/35-36/2016_ [13] Hînnouho GM, Czernîchow S, Dugravot A, Nabî H, 35-36_3.htm Brunner EJ, Kîvîmakî M,et al. Metaboîcay heathy obesîty and the rîsk of cardîovascuar dîsease and type 2 dîabetes: the [10] Haute Autorîté de santé. Surpoîds et obésîté de ’adute : Whîteha II cohort study. Eur Heart J. 2015;36(9):551-9. prîse en charge médîcae de premîer recours. Recommandatîon de bonne pratîque. Parîs: HAS, 2011;133 p. http://www.has-[14] van Vîet-Ostaptchouk JV, Nuotîo ML, Sagter SN, sante.fr/portaî/upoad/docs/appîcatîon/pdf/2011-09/2011_ Doîron D, Fîscher K, Foco L,et al. The prevaence of metaboîc 09_30_obesîte_adute_argumentaîre.pdf syndrome and metaboîcay heathy obesîty în Europe: a coa-[11] Ruîz F, Henny J, Lemmonîer S, Ozguer A, Brîgand A, boratîve anaysîs of ten arge cohort studîes. BMC Endocrîne Semaoun V,et al. Constances : ’exîgence d’un système quaîté Dîsorders. 2014;14(1):1. robuste pour un suîvî mutîcentrîque à ong terme. Bu Epîdé-mîo Hebd. 2016;(35-36):617-21. http://învs.santepubîque Citer cet article france.fr/beh/2016/35-36/2016_35-36_2.htm [12] Expert Pane on Detectîon, Evauatîon, and Treatment of Matta J, Zîns M, Fera-Pîerssens AL, Carette C, Ozguer A, Hîgh Bood Choestero în Aduts. Executîve summary of the Godberg M,et al. Prévaence du surpoîds, de ’obésîté et thîrd report of The Natîona Choestero Educatîon Program des facteurs de rîsque cardîo-métaboîques dans a cohorte (NCEP) Expert Pane on Detectîon, Evauatîon, And Treatment Constances. Bu Epîdémîo Hebd. 2016;(35-36):640-6. of Hîgh Bood Choestero In Aduts (Adut Treatment Pane III). http://învs.santepubîquefrance.fr/beh/2016/35-36/2016_ JAMA. 2001;285(19):2486-97. 35-36_5.htm
>
ARTICLE // Article
IMPACT DE L’ÂGE, DU SEXE ET DE L’ÉDUCATION SUR LES PERFORMANCES COGNITIVES DE SUJETS DE 45 À 75 ANS INCLUS DANS LA COHORTE CONSTANCES // IMPACT OF AGE, GENDER AND EDUCATION ON COGNITIVE PERFORMANCE IN SUBJECTS AGED FROM 45 TO 75 YEARS IN THE FRENCH CONSTANCES COHORT
1 2 3 2 4 Thibault Mura (t-mura@chu-montpellier.fr), Hélène Amieva , Marcel Goldberg , Jean-François Dartigues , Joël Ankri , 3 1 Marie Zins , Claudine Berr
1 Inserm U1061, Université de Montpellier, CHRU de Montpellier, Montpellier, France 2 Inserm U1219, Université de Bordeaux, Bordeaux, France 3 Unité Cohortes épidémiologiques en population, UMS 11 Inserm-Université Versailles-Saint Quentin, Villejuif, France 4 Inserm U1168, Université Versailles-Saint-Quentin, Hôpital Sainte-Périne, AP-HP, Paris, France
Soumîs e 29.03.2016 //Date of submission: 03.29.2016
Résumé //Abstract
Objectif –L’objectîf de notre étude étaît de quantîier ’împortance de ’effet de ’âge, du sexe et de ’éducatîon sur a mesure transversae de quatre tests neuropsychoogîques dans une popuatîon âgée de 40 à 75 ans.
Méthodes –fonctîons cognîtîves ont été évauées chez 25 748 voontaîres âgés de 45 à 75 ans, încus Les dans a cohorte Constances entre janvîer 2012 et maî 2014. Les scores des tests neuropsychoogîques utîîsés étaîent (1) es rappes îbres, îmmédîat et dîfféré, du test « Rappe îbre et rappe îndîcé à 16 îtems » (RLRI16), (2) es tâches de luence verbae sémantîque et phonémîque, (3) e «Digit Symbol Substitution Test» (DSST), et (4) es partîes A et B du «Trail Making Test» (TMT-A et B). L’împortance des assocîatîons a été quantîiée à 2 ’aîde de coeficîentsωreprésentant es pourcentages de varîatîon des scores pouvant être expîqués par ’âge, e sexe et e nîveau d’éducatîon.
Résultats –expîquaît 0,6% des varîatîons des scores de luence verbae ; cette proportîon s’éevaît L’âge jusqu’à 8,1% pour e test TMT-A. Le sexe rendaît compte de 6,3% et 5,0% des varîatîons des deux scores du RL/RI16, 2,5% de cees du DSST et 0,7% de cees de a luence phonémîque. Concernant ’éducatîon, e nîveau d’études expîquaît 1,8% des varîatîons du TMT-A et a proportîon aaît jusqu’à 11,5 % pour e test DSST. Au ina, ’âge, e sexe et ’éducatîon consîdérés sîmutanément expîquaîent de 8% (pour a luence sémantîque) à 24% (pour a DSST) des varîatîons des scores cognîtîfs.
Conclusion –L’âge, e sexe et ’éducatîon sont fortement assocîés aux performances cognîtîves.
Objective –The aim of our study was to quantify the importance of the effect of age, sex and education on four transversal measures of cognitive function in an elderly population age from 45 to 75.
Methods –Cognitive functions were assessed in 25,748 volunteers (45 to 75-years-old) included in the French CONSTANCES cohort between January 2012 and May 2014, using (1) the Free and Cued Selective Reminding Test (FCSRT, “immediate” and “delayed” free recall scores), (2) Verbal Fluency Tasks (semantic and phonemic),
646| 25 octobre 2016|BEH 35-36
Constances : une cohorte française pour la recherche et la santé publique
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents