Agriculture - Production en hausse pour la banane et en baisse pour la canne
2 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Agriculture - Production en hausse pour la banane et en baisse pour la canne

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Agriculture Production en hausse pour la banane et en baisse pour la canne «départ quai ou frontière» du kilo En 2011, les expéditions Banane : les expéditions est en augmentation à 0,71 € en de bananes progressent de bananes progressent 2011, il était de 0,53 € en 2010, et fortement.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 26
Langue Français

Extrait

Agriculture
Production en hausse pour la
banane et en baisse pour la canne
«départ quai ou frontière» du kilo En 2011, les expéditions Banane : les expéditions
est en augmentation à 0,71 € en de bananes progressent de bananes progressent 2011, il était de 0,53 € en 2010, et
fortement. Elles dépas- de 41 % situe la banane antillaise à un prix
inférieur de 4 centimes d’euros à sent de 10 % le niveau de
n 2011, les expéditions de ba- celui de la banane africaine.2009, effaçant du coup Enanes de la Guadeloupe vers
une année 2010 per- l’Union européenne atteignent
Production et richesse 59 500 tonnes, soit une augmenta-turbée par les éléments
tion de 41 %, par rapport à 2010. moindres pour la canne
naturels. La campagne La production a été réalisée sur une
Un démarrage tardif des deux sucrière est en baisse superfcie d’environ 2 000 hecta -
unités sucrières et une météo plu-res comparable à celle de l’année tant sur les tonnages de
vieuse empêchent d’atteindre les 2010.canne que sur la richesse prévisions escomptées pour l’an-Les retombées de cendres volca-
en sucre. Celle-ci s’avère née 2011. Le volume de cannes niques de Montserrat avaient privé
broyées, à 646 304 tonnes, dimi-les étals des différents marchés être la plus faible de la
nue de 5 % par rapport à 2010 et extérieurs pendant les mois de décennie. La production est en recul de 6 % par rapport à la mars et avril 2010 de la banane
de viande locale reste moyenne de la décennie.guadeloupéenne. Les exportations
La richesse saccharimétrique est stable. 2011 ont retrouvé leur dynamisme
également la plus faible de la dé-avec une augmentation de 10 %
cennie avec 7,5 %, soit une perte par rapport à 2009. Le prix moyen
Un pic d’exportation de 7 500 tonnes en juin
Livraison de bananes vers l’Union Européenne
En tonnes
Source : Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation,
du Travail et de l’Emploi (DIECCTE)
14 N° 75 - Guadeloupe - Juin 2012Agriculture
de 12 % par rapport à la richesse de ces dix dernières années avec mentaires par rapport à 2010. La
moyenne des dix dernières années 80 209 tonnes de sucre produit. commercialisation sur le marché
(8,5 %). Le prix payé par les usines local augmente de 1 500 HAP.
s’élève à 26,81 € contre 28,77 € en Rhum : Hausse 2010, d’où une perte de 1,96 € par La production
de la productiontonne de canne en raison de la bais- de viande locale
se de la richesse en sucre.
Le rhum produit en 2011 dépasse se maintientEn 2011, la production de sucre,
les 75 000 hectolitres d’alcool pur 51 280 tonnes, décline de 16 %
En 2011, les abattages contrôlés (HAP). La production totale bénéf -par rapport à 2010 et de 36 % par
réalisés en abattoirs agréés, soute-cie d’environ 11 000 HAP supplé-rapport à 2007 qui fut l’année faste
nus par l’Interprofession, ne pour-
suivent pas l’augmentation de 2010.
Les abattages de porcins sont en di-
Les chiffres clés de la flière canne
minution de 2% après une augmen-
tation de 19% en 2010, et ceux de
bovins en diminution de 5% après
une augmentation de 5% en 2010.
Les importations de viande bovine
sont en baisse de 10 % suite à une
année 2010 où la hausse avait été
importante (+24 %). Les imports
de viande porcine poursuivent leur
progression de 3% par an.
La viande de volailles représente
toujours une part très importante
de la viande importée avec plus
de la moitié des volumes. Elle est
encore en progression en 2011
avec + 12% par rapport à 2010.
Le taux de couverture des volailles Source : DAAF - Douanes
consommées par la production lo-* HAP : hectolitre d’alcool pur
cale est extrêmement faible (moins
de 5%).
La production de viande locale se maintient
Évolution des importations et de la production
de viande bovine et porcine
Alexandre DUCROT
En tonne DAAF
Pour en savoir plus :
http://intranet.daf971.agri/
et http://agreste.agriculture.gouv.fr
Source : DAAF - Douanes
15N° 75 - Guadeloupe - Juin 2012

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents