Baromètre des Dirigeants
Enquête CSA pour La Lettre de l’Expansion
Septembre 2013 – Vague 3 Fiche technique
 Enquête exclusive CSA / La Lettre de L’Expansion réalisée par Internet du 11 au 18 septembre 2013.

 Echantillon de 246 répondants issus du panel d’abonnés à La Lettre de L’Expansion.
Baromètre des Dirigeants – vague 3
2 Principaux enseignements (1/2)
Après une stabilisation au mois de juin de l’inquiétude quant à la situation économique et sociale de la France, la troisième vague du
« Baromètre des Dirigeants » réalisée par l’institut CSA pour La Lettre de l’Expansion révèle une nette amélioration de l’état d’esprit
des Dirigeants, amélioration qui ne profite cependant pas au couple exécutif qui pâtit d’une impopularité élevée.


Un net recul de l’inquiétude quant à la situation économique et sociale de la France…
A la sortie de l’été, l’état d’esprit général des Dirigeants apparaît en nette amélioration : 26% se déclarant enthousiastes ou confiants,
soit une hausse de 12 points par rapport au mois de juin. A l’inverse, la part de personnes s’estimant inquiètes (47%, -6 points),
fatalistes (11%, -5 points) ou révoltées (16%, -1 point) recule tout en demeurant à un niveau élevé. Cette embellie est à mettre sur le
compte d’une confiance en progression quant à la situation économique et sociale de la France, tant sur celle des trois derniers mois
que sur celle à venir, avec des indices en hausse : respectivement de 37 et de 10 points. Notons toutefois que le sentiment d’inquiétude
demeure majoritaire: 52% des Dirigeants déclarent que la situation s’est détériorée au cours des trois derniers mois (-24 points par
rapport au mois de juin) et 44% anticipent une dégradation au cours du dernier trimestre 2013 (-20 points par rapport au mois de juin).


…mais qui n’est pas mise au crédit du couple exécutif, toujours très impopulaire
Si la confiance des Dirigeants rebondit en cette rentrée, le couple exécutif ne semble pas en profiter et pâtit toujours d’une très forte
impopularité, 14% seulement faisant confiance à François Hollande (indice stable) et à Jean-Marc Ayrault (indice en progression de 3
points). En cause, un rythme des réformes jugé toujours trop lent par désormais près de neuf Dirigeants sur dix (87%), soit 4 points de
plus qu’en juin dernier et une orientation de l’action des pouvoirs publics qui continue de susciter un niveau de critique élevé (66%),
stable par rapport à celui mesuré lors de la dernière vague d’enquête.



Baromètre des Dirigeants – vague 3
3
Principaux enseignements (2/2)
La fiscalité concentre les critiques des Dirigeants
Autre signe de cette impopularité, certains projets du gouvernement, tels que l’instauration d’une taxe carbone, ne rencontrent pas les
faveurs des Dirigeants. Une majorité relative manifeste ainsi son opposition à cette mesure (49% contre 45% s’y déclarant favorables).
Ce refus d’une nouvelle taxe est probablement à mettre sur le compte d’un certain « ras-le-bol fiscal » mesuré dans d’autres enquêtes
d’opinion et qui se traduit ici par le souhait très net d’une baisse de la fiscalité et du coût du travail pour les entreprises (75%), et ce
dans l’éventualité de la constitution d’un « pacte républicain » entre les grandes entreprises et le Gouvernement. Un tel souhait va dans
le sens des déclarations du nouveau président du Medef, Pierre Gattaz, qui appelle à une forte baisse de la fiscalité et dont l’action de
début de mandat est jugée comme marquant un changement de cap par rapport à Laurence Parisot par près d’un tiers des Dirigeants,
les deux autres tiers estimant qu’il est trop tôt pour se prononcer. Au final, seule peut-être la méthode de gouvernement promue par
François Hollande et caractérisée par la concertation préalable avec les partenaires sociaux semble ne pas concentrer un niveau de
critique élevé. Elle suscite toutefois des sentiments partagés, 43% la jugeant positive, 12% négative et 42% comme n’ayant aucun effet
sur la qualité du dialogue social en France.


Alain Juppé en tête pour résoudre les problèmes économiques de la France
Face à cette défiance vis-à-vis du gouvernement et de son action, les Dirigeants feraient en premier confiance à Alain Juppé, parmi une
liste de personnalités de l’opposition, pour résoudre les problèmes économiques de la France. Il recueille ainsi 61% des citations, loin
devant Christine Lagarde (46%) et François Fillon (41%).







Baromètre des Dirigeants – vague 3
4
Résultats du sondage
Titre du projet
5 A la sortie de l’été, l’état d’esprit général des Dirigeants
apparaît en nette amélioration

QUESTION – Aujourd’hui, comment qualifieriez-vous votre état d'esprit ? Vous êtes... ?
Enthousiaste 6
26%
Confiant 20
Inquiet 47
Enthousiaste 2
14% Fataliste 11
Confiant 12
Inquiet 53
Révolté 16
Fataliste 16
Rappel Révolté 17
Juin 2013
Baromètre des Dirigeants – vague 3
6 Si le sentiment d’une détérioration de la situation économique
et sociale de la France demeure majoritaire, il est en net recul
par rapport au mois de juin
QUESTION – Diriez-vous qu’au cours des trois derniers QUESTION – Et au cours des trois prochains mois, pensez-vous
mois la situation économique et sociale de la France s’est que la situation économique et sociale de la France va plutôt
plutôt améliorée, plutôt détériorée ou elle n’a pas changé ? s’améliorer, plutôt se détériorer ou elle ne va pas changer ?


Regard sur les 3 derniers mois Anticipation pour les 3 prochains mois
S’est plutôt
Va plutôt améliorée Rappel Juin 2013
14% s'améliorer 30% Rappel Juin2013 Rappel Juin 2013 16% 23% 1%
Rappel Juin 2013
6%
Elle n’a pas
Elle ne va changé
pas changer 34%
40%
Va plutôt se S’est plutôt
détériorer détériorée
44% 52%
Rappel Juin 2013
Rappel Juin 2013
76%
64%
Indice : -38 Indice : -48
Rappel juin 2013: -75 Rappel juin 2013: -58
Baromètre des Dirigeants – vague 3
7 En revanche, la confiance dans le couple exécutif demeure
à un niveau faible et similaire à celui du mois de juin
QUESTION – Faites-vous confiance ou pas confiance au QUESTION – Faites-vous confiance ou pas confiance au
Président de la république, François Hollande, pour Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, pour affronter
affronter efficacement les principaux problèmes qui se efficacement les principaux problèmes qui se posent au
posent au pays ? pays ?

Confiance Confiance
Rappel Juin 2013 14% 14%
12%
NSP NSP
9% 7%
Rappel Juin 2013
15%
Pas
Pas confiance
confiance Rappel Juin 2013 77%
Rappel Juin 2013 79% 80%
78%
Indice de confiance : -63 Indice de confiance : -65
Rappel avril 2013: -63 Rappel avril 2013: -68
Baromètre des Dirigeants – vague 3
8 L’insatisfaction quant au rythme des réformes progresse
QUESTION – Selon vous, le rythme des réformes aujourd’hui en France est-il… ?
NSP
Comme il faut Trop rapide 4%
4% 5%
NSP Rappel Trop
5% juin 2013 rapide
Comme il 1%
faut
11%
Trop lent
87%
Trop lent
83%
Baromètre des Dirigeants – vague 3
9 L’orientation de l’action des pouvoirs publics continuer de susciter
un niveau de critique élevé à un niveau équivalent à celui de juin
QUESTION – Et que diriez-vous de l’action des pouvoirs publics (Etat, collectivités locales) dans le domaine économique,
aujourd’hui en France ?
Elle va plutôt NSP
dans le bon 1%
sens
15%
Ni l’un, ni
l’autre
18%
Elle va Rappel
NSPP plutôt juin 2013
Ni l’un, ni 1% dans le
l’autre bon sens
18% 15%
Elle va plutôt
Elle va dans le
plutôt
mauvais sens dans le
mauvais 66%
sens
66%
Baromètre des Dirigeants – vague 3
10