Guy Hoquet : Le marché de l

Guy Hoquet : Le marché de l'immobilier ancien - Bilan 2013 et perspectives 2014

-

Documents
20 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Guy Hoquet : Le marché de l'immobilier ancien - Bilan 2013 et perspectives 2014

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 janvier 2014
Nombre de lectures 30
Langue Français
Signaler un problème
LE MARCHE DE L’ IMMOBILIER ANCIENBILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014
Source : 500 Agences Guy Hoquet l’ Immobilier
2013 : Une France et un marché coupés en deux
Sommaire
L’ évolution des prix de l’ immobilier ancien en 20131. Une France coupée en deux5.P 2. des prix enL évolutionFrance6P.3.Lévolutiondes prix en Ile-de-France7.P 4. Une France coupée en deux par ses prix8P. 5.Une France coupée en deux par son pouvoir d’ achat.P96.Tableau synthétique de l’ évolution des prix depuis un an P. 10 Le pouvoir d’ achat en 20131. Un marché coupé en deux 12 P.2.Des taux qui n’ ont cessé de baisser tout au long de l’ année 2013P. 13 3.Un pouvoir d’ achat en haussevia les tauxP. 14 4. Une stabilité de la taille des logements acquisP. 15 5. ende la taille des logements à Paris,Tableau synthétique de l’ évolution IDF, en Province et d’ un point de vue nationalP. 16 activité 2013 et les prévisions 2014L’ P. 17  Les chiffres clésP. 19 ContactsP. 20
Lévolution des prix de l’ immobilier
ancien en 2013
1
Une France coupée en deux
Au niveau national2012). Cette hausse connait une légère A la fin del’ annéene21n0o,i3tnifdretreinstrerimelnacrameloaictcaénléérhad’ an2n0é1e1,(+coua2%udrusantl3i)r,maconf affiche une baisse de 1,6% de ses prix au m², epnatramraépepdoretpuiàsla20f1in2.20U1n2,eqluéigsèerecobnfaiirssmee,ltetaœtnield,:noitnsquituepnecanails’teaangguiotniapdsrtulenseocestorpm-erahcénemsiaMe.nnieisarpécdn-o.sadtn dndoéeranncniemsrouirtnrsit,moleuetstprlheeén2t0eor1mr3iètonaier,er.aaluAenctcoitonutprruatiirsteqe,urefmaleiet,daMcohoniècntsednetnsobdmieebsnrsesuàuxr,fdaecislessprispxolunptslusiamuésplseoivrtaéaccs,entudexso,ùlauitqe pnirveeuavuendatuionnepesxrintem.odéerègéerelendum%²).v+a1u,3parlix(tilacpasalduanaudnoissergorp
En province En province, les prix restent stables et maintiennent leur légère tendance à la baisse, entamée depuis le début del’ année En 2012. moyenne, les biens vendus durantl’ année2013 atteignent, pour le territoire national exceptél’ Ile-de-France, 1 892 euros le m². L’ écart se  quicreuse entre les prix relevés en Province et à Paris ne cesse des’ accentuer,passant de 4 462 euros à 6 100 euros en 5 ans (cf tableau p. 10). Un phénomène qui coupe la France en deux marchés, celui des villes dynamiques où la demande reste forte, et celui des zones désertées par les services publics etl’ emploi, voient leur prix qui confirmer leur baisse. Une tendance à laquelle s’ ajoute celle du recul des primo-accédants, qui confirment leur exclusion non seulement de Paris mais aussi des centres des grandes villes dynamiques.C’ est doncd’ une la part France, mais aussi le marché del’ immobilier,qui sont coupés en deux.
A Paris Le phénomène de baisse généralisée des prix, qui touche le territoire depuis 2012, ne concerne pas la capitale, quis’ illustre comme un marché à part. Ainsi, à Paris, depuis un an, les prix se stabilisent, entamant une légère hausse (de 0,2% à fin 2013 comparé à fin
En Ile-de-FranceL’ Ile-de-France (hors Paris), illustrait, depuis quelques années àl’ échelle régionale, cette opposition entre deux marchés.D’ unepart, les zones dynamiques que sont les secteurs de la petite couronne, aux portes de la capitale, avec des prix qui restent stables à la hausse, et, del’ autre, des zones de grande couronne beaucoup plus abordables. En 2013, la situation évolue : la grande couronne voit ses prix marqués par une légère baisse, tout comme le territoire national (-2% entre le dernier trimestre 2013 et le dernier trimestre 2012). Cependant, la petite couronne ne suit pas la tendance de la capitale : elle perd -3,8% sur un an. Une illustration de la baisse de la demande sur ce secteur, et du retrait des primo-accédants, qui viennent s’ installer peu plus loin de la capitale pour un trouver des prix plus abordables. Ainsi, les secondo-accédants qui font le marché francilien et qui provoquent la légère progression des prix achètent essentiellement à Paris intra-muros. 5
L’ évolutiondes prix en France
Paris 7 875/ m² 0,2% vs 2012
Ile de France Petite couronne 4 355/ m² -3,8% vs 2012
Ile de France Grande couronne 2 899/ m² -2,1% vs 2012
Province 1 892/ m² -0,4% vs 2012
Le marché de l'immobilier ancien Bilan 2013 et perspectives 2014
6
L’ évolution des prix en Ile-de-France
Petite Couronne
Hauts de Sein 5 222/ m²
- 1,2%
Grande Couronne
Yvelines 3 912/ m
4,7%
2Es6s8o1nne/- 8,9%
Paris 7 875/ m²
Val d’ Oise3 183/ m²
0,2%
Seine-Saint-De 2 982/ m²
Val de Marne 3 975/ m²
12,1%
Le marché de l'immobilier ancien Bilan 2013 et perspectives 2014
- 6,8%
- 8,5%
Seine et Mar 2 326/ m²
- 7,4%
7
Une France coupée en deux par ses prix
2008 Paris
6 334/ m²
2013 Paris
7 875/ m²
2008 Villes de moins de moins de 20 000 habitants
Ecart : 4 462/m²
1 872/ m²
2013 Villes de moins de moins de 20 000 habitants
Ecart : 6 110/m²
1 765/ m²
8
A Paris
En Province
En Ile-de-France
On achète
On achète
On achète 97,14 m²
n 2012
 e
On achète 70,10 m²
e
UneFrance coupée en deux par son pouvoir d’ achatEn 2013, on observe que le prix moyen d’ achat d’ un bien sur le territoire national est de184 574
On achète
n 2013
ète 50,52 m²
On ach
On achète 68,94 m²
On achète 97,55 m²
 en 2013
En France (moyenne nationale)
9
2012 T1 2012 T2
0
 Tableau synthétique del’ évolutiondes prix depuis un an  Source : Réseau Guy Hoquet au 4ème trimestre 2013
2 000
3 000
2 691
3 647
2013 T4
1 953
Marché National
IDF hors Paris Province
2012 T4 2013 T1
2013 T2 2013 T3
Paris
2012 T3
10
Le marché de l'immobilier ancien Bilan 2013 et perspectives 2014
Panel : 395 agences
9 000
1 955
1 900
3 627
2 701
7 973
7 776
2 677
3 653
7 875
7 823
7 856
7 577
5 000
4 000
7 778
1 000
1 926
1 892
2 633
3 538
2 649
1 909
3 535
2 642
8 000
7 000
6 000
3 527
1 969
2 687
3 600
7 856
1 902
2 600
3 505
Le pouvoir d’ achat en2013