Horlogerie suisse et mondiale en 2011
4 pages
Français

Horlogerie suisse et mondiale en 2011

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
4 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Découvrez le marché de l'horlogerie suisse et mondiale pour l'année en 2011

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 24
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

Horlogerie suisse et mondiale en 2011
Exportations horlogères suisses
L'année 2011 a été celle de tous les records pour l'horlogerie suisse. En effet, la valeur des produits exportés et leur nombre de pièces ont atteint des ni-veaux très élevés et, hormis en 2010, qui faisait suite à un important recul, la croissance n'a jamais été aussi soutenue au cours des 20 dernières années. La tendance est restée très marquée tout au long de l'année, chaque mois affichant une hausse à deux chiffres, à l'exception de juin, qui a tout de même progressé de 9,2%. Ces excellents résultats ont toutefois été pénalisés par la force du franc suisse, qui a pesé sur les marges et sur les prix de vente.
Valeur totale (en milliards de CHF) 20
15
10
5
2006 2007 2008 2009 2010 2011
Avec près de 19,3 milliards de francs d'expor-t ationsen 2011, les entreprises horlogères suisses ont dépassé leur précédent résultat annuel de 19,2%. La différence par rapport à 2010 s'est élevée à 3,1 milliards de francs.
Exportations de montres terminées
Les exportations horlogères suisses ont été consti-tuées en grande partie de montres. Ces dernières ont également atteint des sommets, tant en valeur qu'en nombre de pièces. Les garde-temps exportés ont affiché une valeur de 18,1 milliards de francs, soit une progression de 2,9 milliards par rapport 2010. Le taux de croissance a indiqué +19,3%
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2012
Cette forte valeur a été réalisée par l'exporta-tion de 29,8 millions de montres. Il s'agit de loin du meilleur résultat en dix ans, qui dé-passe de 13,8% celui de l'année précédente, soit 3,6 millions de montres exportées en plus.
Evolution des différentes matières
Les montres en acier ont joué un rôle important dans les exportations horlogères suisses en 2011 puisqu'elles ont représenté plus d'un tiers de la va-leur totale, à 7,0 milliards de francs. Elles ont progres-sé de 13,9% par rapport à 2010. Les montres en or ont enregistré une croissance nettement supérieure à la moyenne (+26,5%). Elles ont pris une grande place, avec un résultat de 6,0 milliards de francs. Les garde-temps bimétalliques, souvent composés d'or et d'acier, ont également vu leur valeur augmenté fortement. Leur hausse de 24,7% les a conduit à un résultat annuel de 3,1 milliards de francs.
Montres par types d’habillement Pièces Valeur 4% 2%2% 5% 16% 17% 39% 52% 26% 37%
Acier Métaux précieux Bimétallique
Autres métaux Autres matières
Les montres en acier ont représenté plus d'une pièce exportée sur deux. Elles se sont chiffrées à 15,4 millions d'unités en 2011, soit 12,8% de plus que l'année précédente. La catégorie des autres ma-tières, composées des produits non métalliques, a vu ses volumes progresser plus fortement que la moyenne. Avec 7,9 millions de pièces, elle s'est inscrite en hausse de 18,8% sur un an. Regrou-
Page 1
pant également un nombre élevé de montres, la catégorie des autres métaux, incluant entre autres les articles en aluminium, a affiché une crois-sance en retrait de la moyenne, à 8,1%. Elle a ain-si vu ses volumes passer à 4,2 millions d'unités.
Montres mécaniques et électroniques
Les douze mois sous revue ont vu les montres mécaniques croître plus fortement que les pro-duits à quartz. Leur valeur a augmenté de 20,8%, tandis que leur nombre de pièces a nettement dépassé la moyenne de la branche, avec +24,5%. Parmi tous les garde-temps exportés, elles ont représenté un cinquième des unités pour près des trois quarts de la valeur. Elles ont par consé-quent accru leur part de marché par rapport aux montres à quartz, dont le nombre de pièces a augmenté de 11,3% et la valeur de 15,5%.
Valeur totale (en milliards de CHF)
16 14 12 10 8 6 4 2 0
Montres mécaniques Montres électroniques
Evolution des principaux marchés
L'année 2011 a été témoin d'une croissance diffé-renciée entre les régions d'exportations. L'Asie s'est distinguée en absorbant 55% de la valeur totale et en présentant le plus fort taux de croissance (+25,6%). La barre des 10 milliards d'exportations horlogères y a été franchie et n'a jamais été aussi haute. Cette progression s'est faite au détriment de l'Europe, dont la part est passée de 31% à 29% en une année. Le Vieux Continent a enregistré un taux de variation moins marqué (+10,9%), sans pour autant avoir re-trouvé son chiffre d'affaires d'avant-crise, puisqu'il se situe toujours en deçà de son niveau de 2008. Le
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2012
Europe 29%
Afrique 1% Amérique 14%
Océanie 1%
Asie 55%
constat est comparable pour le continent américain: croissance sensible (+15,8%), mais pour un niveau identique à celui de 2005. L'Océanie et l'Afrique ont absorbé chacune moins de 1% de la valeur to-tale exportée par la Suisse. La première s'est située dans la moyenne en réalisant une progression de 18,3%, tandis que la deuxième a légèrement dé-passé son niveau de 2010, avec une hausse de 2,8%.
Répartition géographique (en millions de CHF)
ValeurVariation Part Pays 2011 en% en% Hong Kong4'085,9 +28,3%21,2% Etats-Unis 1'984,6+18,4% 10,3% Chine 1'636,3+48,7% 8,5% France 1'296,4+10,9% 6,7% Singapour 1'146,4+27,5% 5,9% Autres pays9'128,7 +12,2%47,4% Total 19'278,2+19,2% 100,0%
Les principaux débouchés de l'horlogerie suisse ont tous affiché une progression par rapport à 2010. Ab-sorbant plus de 20% des exportations horlogères suisses en valeur, Hong Kong a enregistré une très forte progression (+28,3%), illustrant indirectement le dynamisme des marchés approvisionnés par ses réexportations. Les Etats-Unis (+18,4%) ont confir-mé leur redressement progressif en maintenant un niveau de croissance élevé tout au long de l'année.
Page 2
La Chine (+48,7%) a gagné une place au classement, grâce à la plus forte progression parmi les principaux marchés. Les marchés européens se sont tous situés en dessous de la moyenne. Si la France (+10,9%), l'Al-lemagne (+17,0%) et le Royaume-Uni (+10,4%) ont affiché une croissance à deux chiffres, l'Italie (+9,5%) et l'Espagne (+3,4%) n'ont pas dépassé cette barre. Singapour (+27,5%) a également gagné une place en suivant le même rythme que Hong Kong. Le Japon (+12,6%) a donné des signes concrets de redres-sement, mais sur une base particulièrement faible.
Exportations horlogères mondiales
Les chiffres présentés ici illustrent les exportations et importations horlogères desprincipaux acteurs de la planète. Il ne s’agit pas de données relatives à la production mondiale de montres. Si celle-ci peut être estimée à environ 1,2 milliard de pièces, les ré-sultats d’exportations et d’importations sont plus élevés car un produit peut faire l’objet de réexpor-tation et être ainsi comptabilisé deux fois. Toutefois, ces données reflètent très bien les forces en pré-sence et permettent de mettre en évidence les ten-dances que connaît la branche au niveau mondial.
Principaux pays exportateurs (en milliards de USD) (Exportations directes) 25 20 15 10 5
La forte croissance qu'elle a connue a confirmé Suisse dans son rôle de premier pays exportateur de produits horlogers en 2011. Les entreprises suisses ont expédié à l'étranger l'équivalent de 21,8 milliards de dollars. Ce résultat correspond à une progression de 19,2% en monnaie locale (hors effets de change),
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2012
alors que l'effet de change a été particulièrement marqué l'année passée. Hong Kong a également été témoin d'une forte croissance, avec +19,5% par rap-port à 2010. Sa valeur annuelle a ainsi indiqué 8,8 milliards de dollars. Ces exportations ou réexporta-tions ont principalement pris la direction des Etats-Unis, de la Suisse, de la Chine et du Japon. La Chine a aussi contribué au développement du commerce mondial de manière significative. Elle a enregistré une croissance de 15,5% qui a poussé sa valeur à 3,7 milliards de dollars. Ses principales destina-tions ont été Hong Kong, les Etats-Unis et le Japon.
Les exportations horlogères allemandes ont for-tement progressé en 2011. Elles ont affiché un taux de variation de +16,6% pour une valeur de 2,0 milliards de dollars. La France a connu un rythme encore plus soutenu pour ses expor-tations horlogères, à +24,6%. Son résultat an-nuel s'est ainsi établi à 1,9 milliard de dollars.
Exportations de montres-bracelets
En nombre de pièces, la Chine est restée le premier exportateur de montres en 2011. Elle a expédié 682,1 millions d'unités à l'étranger en douze mois. Ce niveau est légèrement supérieur (+1,6%) à celui enregistré une année auparavant. En revanche, Hong Kong a vu ses volumes diminuer de 3,9%, malgré une hausse marquée de la valeur. Au total, ce sont 402,7 millions de garde-temps qui ont été exportés. Avec 29,8 millions de montres exportées, la Suisse a pris la troisième place. Elle a affiché une progression de 13,8%. La plupart des autres acteurs ont connu une hausse sensible du nombre de pièces exportées.
Principaux pays exportateurs de montres-bracelets (Exportations directes)
Pays Chine Hong Kong Suisse Allemagne Etats-Unis France
Millions de pièces 682,1 402,7 29,8 14,5 7,4 7,3
Variation en % +2% -4% +14% +7% +21% +13%
Page 3
Les montres exportées par la Chine en 2011 ont affiché un prix moyen de 2 dollars (prix export), comme en 2010. Les garde-temps en provenance de Hong Kong sont passés en moyenne de 12 à 15 dollars en une année. Les produits suisses sont restés loin de ces valeurs, avec un prix moyen à l'exportation de 688 dollars. Cette forte hausse par rapport à 2010 est due à un effet de change important. En monnaie locale, l'augmen-tation du prix moyen s'est révélée très modérée.
Importations horlogères mondiales
Le principal pays importateur de produits horlo-gers a une nouvelle fois été Hong Kong, qui en a réexporté une bonne partie. Ses importations hor-logères se sont élevées à 9,7 milliards de dollars en 2011 (+30,7%). Les Etats-Unis ont également connu une forte augmentation de leur approvi-sionnement à l'étranger, avec +28,9% pour 4,8 milliards de dollars. La Suisse a été un important consommateur de fournitures pour soutenir la
Pour plus d'informations: www.fhs.ch
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2012
croissance de sa production. Ses importations ont atteint 3,4 milliards de dollars, en hausse de 57,5%, faussée par un lourd effet de change. Avec 3,2 milliards de dollars d'importations, la Chine
Principaux pays importateurs (en milliards de USD) 10 8 6 4 2
a affiché une progression de 49,2% par rapport à 2010. Finalement, le Japon a suivi la tendance, avec une croissance de 22,0%, à 2,6 milliards de dollars.
Page 4
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents