Horlogerie suisse et mondiale en 2012

Horlogerie suisse et mondiale en 2012

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Analyse du marché de l'horlogerie mondiale et suisse en 2012, ainsi que des exportations de montres suisses.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 73
Langue Français
Signaler un problème
Horlogerie suisse et mondiale en 2012
Exportations horlogères suisses
Dans un contexte économique qui s'est montré inégal à travers le monde en 2012, les exportations horlogères suisses ont confirmé leur santé en conti-nuant sur une lancée très favorable. Elles ont ter-miné l'année sur une valeur de 21,4 milliards de francs, en croissance de 10,9% par rapport à 2011.
Les taux de variation mensuels sont restés le plus souvent élevés. Seuls septembre (-1,4%) et dé-cembre (-5,6%) ont affiché un recul. Indépendam-ment de ces évolutions ponctuelles, la tendance générale a présenté un ralentissement sensible.
Valeur totale (en milliards de CHF) 25 20 15 10 5
2007 2008 2009 2010 2011 2012
En douze mois, la croissance a pratiquement di-minué de moitié, passant de +19,4% à fin 2011 à +10,9% à fin 2012. De nombreux arguments ont plaidé en faveur de ce constat: normalisation de la croissance, effet de base défavorable, reflet de la situation des ventes en Extrême-Orient, pour ne citer que les principaux. Quoi qu'il en soit, ce tassement est perçu comme une évolution logique et ne constitue pas une inquiétude pour la suite.
Exportations de montres terminées
Les montres ont représenté plus de 94% des ex-portations horlogères totales en valeur. Elles ont atteint un montant de 20,2 milliards de francs, soit
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2013
une hausse de 11,5% par rapport à 2011. Le nombre de pièces correspondant s'est montré très élevé, à 29,2 millions d'unités. Ce niveau est inférieur à ce-lui de 2011 (-2,2%), mais nettement supérieur à la moyenne des huit dernières années. La forte crois-sance des produits plus chers a nettement relevé le prix moyen des garde-temps exportés. De 608 francs en 2011, il est passé à 693 francs à fin 2012.
Evolution des différentes matières
L'année 2012 a clairement été menée par les montres en or. Grâce à leur augmentation de 20,5%, elles ont assuré plus de la moitié de la croissance de la branche. Elles ont indiqué une valeur de 7,3 mil-liards de francs. Les garde-temps en acier ont tota-lisé une valeur plus importante, mais leur progres-sion s'est située sous la moyenne. Ils ont tout de même enregistré une hausse confortable de 8,2%, pour une valeur finale de 7,6 milliards de francs. Les montres bimétalliques, souvent composées d'acier et d'or, se sont aussi inscrites en retrait de la moyenne, avec une croissance de 5,3%. Elles ont af-fiché une valeur annuelle de 3,3 milliards de francs.
Montres par types d’habillement Pièces Valeur 4% 2%2% 5% 15% 16% 39% 53% 26% 38%
Métaux précieux Acier Bimétallique
Autres métaux Autres matières
Les principales matières de volumes n'ont pas évolué de manière identique entre elles. L'acier est resté la matière phare avec plus d'une pièce ex-portée sur deux et s'est maintenu à son niveau de
Page 1
2011 (+0,3%). Au total, 15,4 millions de montres en acier ont quitté la Suisse. La situation de la caté-gorie des autres matières, regroupant les produits non métalliques,s'est dégradée de 4,5%, à 7,6 mil-lions de pièces.La catégorie des autres métaux, anglobant les articles en aluminium notamment, a accusé une baisse de 17,5%. Malgré les augmen-tations de quelques autres matériaux, ce sont au final 640'000 pièces de moins qui ont été expor-tées par les horlogers suisses en une année (-2,2%).
Montres mécaniques et électroniques
La croissance a été uniquement le fait des montres mécaniques en 2012. Leur valeur a augmenté de 15,9% en valeur par rapport à 2011 et de 12,0% en nombre de pièces. Les garde-temps électroniques ont quant à eux affiché un recul en volume (-5,8%), alors que leur valeur est restée stable (-0,2%).
Valeur totale (en milliards de CHF)
16 14 12 10 8 6 4 2
Montres mécaniques Montres électroniques
Evolution des principaux marchés
Toutes les régions d'exportations ont enregistré une hausse en 2012. Grâce à un excellent second semestre, l'Europe a connu la plus forte croissance annuelle (+16,3%). Elle a ainsi représenté une valeur de 6,5 milliards de francs et repris quelques parts de marché à l'Asie en absorbant 30% des expor-tations horlogères suisses. Le continent asiatique a réalisé une progression deux fois moins élevée (+8,4%), en raison d'un ralentissement régulier qui s'est accéléré en deuxième partie d'année. Au final, l'Asie a atteint 11,6 milliards de francs, pour une part de marché de 54%. L'Amérique s'est si-
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2013
Europe 30%
Afrique 1% Amérique 14%
Océanie 1%
Asie 54%
tuée très près de la moyenne mondiale, avec une augmentation de 9,6% de sa valeur. Celle-ci a in-diqué 3,0 milliards de francs, représentant une part de 14%. L'Afrique et l'Océanie ont absorbé chacune moins de 1% de la valeur totale exportée par la Suisse. La première a connu la croissance la plus soutenue (+22,8%), tandis que la seconde a affiché un taux de variation plus modeste (+3,3%).
Répartition géographique (en millions de CHF)
ValeurVariation Part Pays 2012 en% en% Hong Kong4'370,7 +6,8% 20,4% Etats-Unis 2'186,9+10,1% 10,2% Chine 1'647,6+0,6% 7,7% France 1'317,2+1,3% 6,2% Allemagne 1'198,6+33,1% 5,6% Autres pays10'696,9 +13,9%49,9% Total 21'418,0+10,9% 100,0%
Tous les grands marchés européens ont affiché un résultat en hausse par rapport à 2011, et souvent de manière très nette. La France a fait un peu exception, avec une croissance limitée à 1,3%. L'Allemagne a enregistré la plus forte progression (+33,1%), répar-tie sur la plupart des segments de prix. L'Italie a vu sa valeur augmenter de 16,0%, grâce aux montres les plus chères. Au Royaume-Uni (+22,4%) et en Espagne (+17,4%), ce sont aussi les montres les plus chères qui ont tiré les résultats vers le haut.
Page 2
En Asie, les plus gros marchés ont enregistré les croissances les plus faibles, voire une légère baisse. Hong Kong, premier débouché mondial, a vu sa valeur croître de 6,8%. Après une croissance très soutenue, la Chine a commencé de ralentir son rythme en été et a terminé l'année sur un résultat comparable à 2011 (+0,6%). Singapour a connu un faible recul (-1,9%), tandis que la Japon (+19,7%) s'est maintenu à un haut niveau tout au long de l'année. Au Moyen-Orient, les Emirats arabes unis (+25,2%) et l'Arabie saoudite (+15,4%) ont significativement soutenu la croissance globale.
Les Etats-Unis ont régulièrement ralenti leur croissance pour boucler l'année dans la moyenne, avec +10,2%. La reconstruction de ce marché s'avère bien plus longue qu'ailleurs, puisque le niveau de 2008 n'a toujours pas été retrouvé.
Exportations horlogères mondiales
Les chiffres présentés ici illustrent les exportations et importations horlogères desprincipaux acteurs de la planète. Il ne s’agit pas de données relatives à la production mondiale de montres. Si celle-ci peut être estimée à environ 1,2 milliard de pièces, les ré-sultats d’exportations et d’importations sont plus élevés car un produit peut faire l’objet de réexpor-tation et être ainsi comptabilisé deux fois. Toutefois, ces données reflètent très bien les forces en pré-sence et permettent de mettre en évidence les ten-dances que connaît la branche au niveau mondial.
Principaux pays exportateurs (en milliards de USD) (Exportations directes) 25 20 15 10 5
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2013
La Suisse a joué un rôle de premier ordre au niveau mondial en 2012. En une année, elle a exporté des produits horlogers pour une valeur de 22,8 milliards de dollars. Ce résultat correspond à une croissance de 10,9% en monnaie locale (hors effets de change). Les exportations ou réexportations de Hong Kong ont également affiché une progression confortable, avec +8,1% en monnaie locale. Leur niveau s'est ainsi établi à 10,0 milliards de dollars. Les principales des-tinations ont été les Etats-Unis, la Suisse, la Chine et le Japon. Parmi les principaux acteurs mondiaux, la Chine a exporté l'équivalent de 5,1 milliards de dollars. Elle a connu une progression particulière-ment forte en 2012, avec +34,5% en monnaie locale. Les exportations horlogères chinoises ont pris le chemin de Hong Kong, des Etats-Unis et du Japon.
La France a connu une forte croissance de ses ex-portations horlogères, qui lui a permis de prendre la quatrième place. Elle a réalisé une valeur de 2,2 milliards de dollars, en hausse de 21,0% par rapport à 2011. L'Allemagne a enregistré une progression si-gnificative, mais plus modeste. Avec +8,9%, elle a at-teint une valeur exportée de 2,1 milliards de dollars.
Exportations de montres-bracelets
La Chine a exporté légèrement moins de montres qu'en 2011 (-2,9%). Avec 662,5 mil-lions de pièces, elle reste toutefois, et de loin, le premier exportateur mondial en volume.
Principaux pays exportateurs de montres-bracelets (Exportations directes)
Pays Chine Hong Kong Suisse Allemagne Etats-Unis France
Millions de pièces 662,5 354,4 29,2 16,3 8,6 6,4
Variation en % -2,9% -12,0% -2,2% +9,2% +15,3% -12,9%
Hong Kong a connu une baisse nettement plus marquée. Ses exportations de montres ont reculé
Page 3
de 12,0%, à 354,4 millions d'unités. La Suisse a oc-cupé la troisième place en exportant 29,2 millions de garde-temps en 2012. Elle a connu la même ten-dance que la Chine, en subissant un recul de 2,2%.
Le prix moyen des montres exportées par la Chine a indiqué 3 dollars (prix export), soit un de plus qu'en 2011. Les garde-temps exportés par Hong Kong ont vu leur prix moyen continuer d'augmen-ter, en passant de 15 à 19 dollars en une année. La Suisse s'est distinguée par une valeur nettement su-périeure. Celle-ci s'est établie à 739 dollars en 2012, soit 52 dollars de plus qu'une année auparavant.
Importations horlogères mondiales
Hong Kong a continué de jouer le rôle de plaque tournante, en réexportant une bonne partie de ses importations horlogères. Ces dernières se sont éle-vées à 10,5 milliards de dollars (+7,7% en monnaie locale), faisant de la ville-Etat le premier importa-teur mondial. Les Etats-Unis sont restés stables par rapport à 2011: leur approvisionnement à l'étran-
Pour plus d'informations: www.fhs.ch
© Fédération de l’industrie horlogère suisse FH 2013
ger s'est élevé à 4,8 milliards de dollars (-0,1%). La Chine a fortement augmenté ses importations horlogères (+24,6%) pour atteindre 4,2 milliards de dollars. La Suisse a soutenu la croissance de sa production en achetant notamment des fourni-tures à l'étranger. Elle a fait entrer sur son territoire l'équivalent de 3,6 milliards de dollars (+10,8%). En cinquième position, le Japon a affiché une forte hausse (+23,1%), à 3,0 milliards de dollars.
Principaux pays importateurs (en milliards de USD)
12 10 8 6 4 2
Page 4