Inspection générale de l'administration : rapport d'activité 2008

-

Documents
57 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après un rapide retour sur l'actualité du service et les grandes tendances de l'année 2008, ce rapport apporte un éclairage privilégié sur quelques domaines d'intervention, qui représentent un enjeu stratégique particulier pour l'Etat (audit des systèmes de gestion et de contrôle du FEDER, audit du comité interministériel d'audit des programmes - CIAP -, contrôle des associations agréées de sécurité civile, développement de la vidéoprotection...). Il fait le point sur l'accompagnement du processus de réforme et de modernisation de l'administration (renforcement des zones de sécurité et de défense, rattachement de la gendarmerie au ministère de l'intérieur, réorganisation des services déconcentrés de l'Etat, adaptation des concours de la fonction publique...). Il note la très forte implication de l'Etat en outre-mer, l'importance donnée à la sécurité civile et à la prévention des risques. Il constate une compétence préservée en matière de collectivités territoriales (évaluation des transferts de charges issues de la décentralisation, gestion de l'allocation personnalisée d'autonomie en Guadeloupe et à La Réunion). En annexe, il présente une liste thématique des rapports diffusés et des missions d'appui réalisées en 2008.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2009
Nombre de visites sur la page 13
Langue Français
Signaler un problème

I G
A
Ra
2ppo0rt d’a0ctivi8té

SOMMAIRE

AVANT-PROPO S...........................................................................................................................................................5....
Chapitre 1 : L’ACTIVITE GENERALE DU SERVIC...E........................................................7.. ....
I MISSIONS : LES GRANDES TENDANCES 2.0...0...8.....................................................................................8...........
-
1 - Le développement des missions Outre-mer et des miss i..o...n..s.. ..d..’...a..p...p...u..i............................8......
2 - La restructuration en profondeur de plusieurs missions p.e..r...m....a...n...e..n...t..e..s..........................9.....
3 - La conrmation de la dimension interminis.t..é..r..i..e..l.l..e....................................................................1...0.......

II. ACTUALITE DU SERVIC..E................................................................................................................................1.0

Chapitre 2 : MISSIONS PROGRAMMEES.. ...........................................................................1...3......
I - DES ENGAGEMENTS INTERMINISTERIELS FOR..T...S...........................................................................1...4.......
1 - La mission permanente d’audit des systèmes de gestion et de cont..r..ô..l..e.. ..d..u.. ...F..E...D..1.E.4R

2 - Les audits du comité interministériel d’audit des program.... m...e...s. ..(..C..I..A....P..).......................1...5..
3 - La commission d’accès aux documents adm.i..n..i..s..t.r...a..t.i..f..s........................................................1...6......

II - UNE IMPLICATION DE LONG TERME DANS DES CHANTIERS PRIORITAIRES
DU MINISTERE DE L’INTERIEU..R................................................................................................................1...7.........
1 - Une nouvelle mission pour l’IGA : le contrôle des associations agréées d..e.. ..s...é..c...u.r.1e7ité civil

2 - Le développement de la vidéopro..t..e...c..t.i..o...n.....................................................................................1...9.........

3 - La mise en place de politiques et d’actions de développe m....e...n..t. ..d...u..r...a..b..l..e.....................1..9..
4 - Le renforcement de la coopération internationale : le jumelage avec l’inspection générale
de l’administration territoriale du.M...a...r..o..c.............................................................................................2...0..........

Chapitre 3 : L’ACCOMPAGNEMENT DU PROCESSUS DE REFORME
ET DE MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION.................................... ..................2...1..
I - A LA DEMANDE DU MINISTRE DE L’INTERIEUR, DE L’OUTRE-MER
ET DES COLLECTIVITES TERRITORIAL.E...S....................................................................................................2...2..........
1 - La généralisation de la régionalisation des budgets des.. ..p..r..é..f..e...c..t..u..r...e..s..........................2...2...

2 - Le renforcement des zones de défense et d...e.. ..s...é..c...u..r.i..t..é.........................................................2..3.......

3 - Le rattachement de la gendarmerie au ministère d. .e.. .l..’.I..n..t..é...r.i..e...u..r.....................................2...4....

IGA - Rapport d’activité 20038

4

II - A LA DEMANDE DU PREMIER MINISTR..E...............................................................................................2...5.........

1 La réorganisation des services déconcentré.s.. ...d..e.. ..l.’..E..t..a..t........................................................2...5......
-

2 - La mise en place de CHO...R...U...S.............................................................................................................2...6.....
3 - Le renforcement de la contribution du ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer
et des Collectivités territoriales uàe ln’icne française dans le m...o..n...d...e............................................2...6...

III - A LA DEMANDE DU DIRECTEUR GENERAL DE L’ADMINISTRATION
ET DE LA FONCTION PUBLIQU .......................................................................................................................2..8.....
E
L’adaptation des concours de la fonction p..u...b..l.i..q...u..e........................................................................2...8.......

Chapitre 4 : UNE TRES FORTE IMPLICATION
SUR LES ENJEUX DE L’OUTRE-MER.. .......................................................................................2...9........
1 - La réforme du mode de gestion des dispositifs en faveur de l’emploi ..d...a..n...s.. .l..e..s.. ...D.3.O0M
2 - Les désdes Zones de défense out r..e..-...m....e..r.....................................................................................3...1.........
3 - La régularisation foncière et la protection du littor..a..l. ..a...n..t.i.l..l..a..i.s..........................................3...2....
4 - L’exercice des missions éducatives e.n.. ..G...u...y...a...n..e........................................................................3...3........
5 - La Révision Générale des Politiques Publiques.o..u...t.r...e..-...m...e..r..................................................3...4.....

Chapitre 5 : SECURITE CIVILE ET PREVENTION DES RISQU.E...S...................3.7
I - LE SERVICE DU DEMINAGE DE LA SECURITE CIV..I.L...E......................................................................3...8......

II - LA REGLEMENTATION APPLICABLE EN MATIERE DE RISQ U..E...S.................................................3...9...

1 - La sécurité des terrains de camping soumi s.. ..à.. .r..i.s...q...u..e...s.........................................................3...9......

2 - La sécurité des chapiteaux, tentes et s.t..r..u...c..t..u..r...e..s....................................................................4...0........

Chapitre 6 : UNE COMPETENCE PRESERVEE
EN MATIERE DE COLLECTIVITES TERRITORIALE.S...................................................4....1..

1 - Evaluation des transferts de charges issus de la déc e...n..t.r...a..l.i..s..a...t.i..o...n................................4...2...
2 - Gestion de l’allocation personnalisée d’autonomie en Guadeloupe e.t.. ..à.. .l..a.. ..R...é..u...n..i.4.o3n
3 - Mise en œuvre des accords de N..o...u....m...é...a.......................................................................................4..3..........

ANNEXES................................................................................ .............................................................................4....5.
ANNEXE 1 : Liste thématique des rapports diffusés et missions d’a p...p...u..i. ..e...n.. ..2...0...0..8.......4...6
ANNEXE 2 : Couverture territoriale des déplacements des missions. ..d..’.i..n..s...p...e..c..t..i..o..n.. .....5...7

IGA - Rapport d’activité 2008

Avant-propos

Après un rapide retour sur l’actualité du slear pviecref ormance globale des administrations, orga-
et les grandes tendances de l’année, le rnaipspmoerts et dispositifs publics, les travaux d’évalua-
d’activité 2008 de l’Inspection Générale dtei ol’nA détudes pes, les p builuqilituqseueel-opnocst -
ministration apporte un éclairage priviléglieés seutr travaux de prospectiv ne , densmissions
quelques domaines d’intervention, qui repdriétseesn d-’appui par lesquelles des inspecteurs assis-
tent un enjeu stratégique particulier pour tl’eEntta lte, s pouvoirs publics dans la mise en œuvre de
et notamment pour le ministère de l’Intériepurro,j edtes ou de réformes stratégiques et délicats.
l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, et
qui ont mobilisé particulièrement les effectEinfs 2d0u0 9, l’IGA accentue son implication dans les
service. grands chantiers de la réforme de l’Etat, en parti-
culier ceux du ministère de l’Intérieur : accompa-
La très grande diversité des missions rappegléne , a-al eneg mradeire tsé-nod arittngél i’t demen
moigne aussi de la vocation interministériebliltéie ds titres dans leald léviarcn eedtxetnoc ee de
l’IGA, re et de celle du ministère de l’Intérieduer lacours sur la délivrance des cartesuréforme en
travers de ses responsabilités et compétengcriesse se ne t des passeports biométriques, mutuali-
matière d’administration territoriale et d’osaut-ernof oitcnoised apprts,uppons smr eérofl aiuà
mer. Leur rappel éclaire sur les enjeux, l’édtea tl ’a ,octnôreld eal ges-c-attrisindmelairotirret noi
tuel des r éexions, les réformes en cours et lteiso nr ed-es fonds communautaires.
commandations d’évolutions.

Ce choix de présentation de l’activité du service
met également en évidence la variété de ses mo-
des d’intervention. Aux missions de contrôle tra-
ditionnelles à un corps d’inspection, s’ajoutent Pierre DUFFÉ
aujourd’hui, en nombre très largement supérieur, Chef du service de l’Inspection
les missions d’audit visant à apprécier et améliorer Générale de l’Administration

IGA - Rapport d’activité 20058

Chapitre 1

L’ACTIVITE
GENERALE
DU SERVICE

R2appo0rt d’0activi8té
7

8

I - MISSIONS : LES GRANDES1 -LE DEVELOPPEMENT DES MISSIONS
TENDANCES 2008OUTRE-MER ET DES MISSIONS D’APPI U
Dans la continuité de l’année 2007, les audits en-
an-
Livres nudua’d ecévd’, ituaal’acté d’ivit tsei nucidnuetar cnortlô,e tel que l’IGA, ltgriitéaoivqg énuélseea tstdePaduune r s’cl etlnearddnae pe ds torieeux p tnos eivi usruob sesqulid searelP -oévisla RGénéion
née 2008 qui se singularise par d nta ions
gestidoen laac cvrouleo ndteé sdees rcéofomrmmae npdritoafiorneds.e et de mriagjueeuruersd:e

Evolution du nombre de missions conées à ly’ IGmLA eern1am j’a né éts aimi issua,tnatropélan rév t unmie iossmbo dred péalecsne tedtre-ments ou
profond besoin de connaissance, d’évaluation et
d’analyse de l’action publique dans ces collectivi-
tés et territoires, sans doute siansmumfent satis-
fait jusqu’alors, ainsi que l’a mis en évidence l’audit
6 quide révision générale des politiques publiques
leur a été consa2.crUéne très forte implication
dans des missions outre- mqeur’i l:s’agisse de la
déclinaison spé qciue de missions générales (sur
les zones de défense par exemple), de l’audit ou de
l’évaluation de dispositifs sqpuéecis (gestion des
aides à l’emploi, devenir des ports ultramarins),
ou de l’accompagnement d’évolutions institution-
004 00 2 00nelles (transfert de compétences à la Nouvelle Ca-
lédonie en application des accords de Nouméa) ;
La croissance très importante du nombreEavnolnuutieolnddeu nombre de missions ultra-marines
missions demandées à l’Inspection depuis le début des
années 2000 (de plus de 130%) et son mai
2008, malgré la n d’un cycle de commande11s68
nelles initié par les audits de modernisation14
2005 et renforcé par la Révision Générale de1s2
Publiques en 2007, témoigne indéniableme1n0
tention continue désormais portée par les86
publics, et tout particulièrement au ministèr4e
rieur, de l’Outre-mer et des Collectivités terri2
la disponibilité d’instruments d’aides à la déc0i
formations objectives sur l’action des services2 0p01ub2l0ic02s, 20062003 2004 2005 2008 2007
leur efcacité et leur efcience, permettant en toute
connaissance de cause, d’orienter, modier,yo uL ar epnafrotricciepration s’est également accrue, à l’occa-
l’action publique.sion d’études ponctuelles ou d’une association

L’analyse en détail des travaux et activités diépvlqeuursispedesu s rdpaebr e is œenreuves d xuavart xuam ed airtcee see dnsd elet, ojbmer semed s s à
l’IGA au cours des douze mois écoulés et le rreétfoourrmseusr en coudres l’action publique, au sein
les missions qui lui ont été conées dans cette période
mettent en évidence trois tendances majeuresmd:iu nuiMsnitené sirsiietnlè-ervp ude esuœ nsmi (évelop-lan de duo eret-r xnivaua ertre d cads le dan
gularité en termes de sujet et de nature de missions, une
restructuration charnière de plusieurs de sesi npemetmisresmiinon tndises itnod ses reivecs l aivédettcpoora ppoi,n la ui àion missleirétrée dlesanigaor
permanentes, enn une conrmation de sa dtiemrreitnosriioanu x...). La multiplication de ces missions,
interministérielle.
se traduit rarement par un ra pnpaolr,t à la dif-
férence des missions ponctuelles, et exige une
mobilisation sur le long terme de plusieurs ins-
pecteurs. Ceci n’est pas sans impact sur l’organi-

1Voir annexe 2 sur la couverture territoriale des missions 2008.
2Voir page 34 le développement consacré à la RGPP Outre-Mer.

IGA - Rapport d’activité 2008

sation du service, l’affectation de ses me2m-b rLeAs ,RESTRUCTURATION EN
le suivi de son activité voire son positionnPeRmOeFntO NDEUR DE PLUSIEURS
et la nature de ses tra3ssmis Ce. xauvse d tioisnM«ISSIONS PERMANENTE S
d’appui » ont représenté en temps-inspecteurs en
2008 près de 13% de l’activité du service, pour-
centage inégalé dans les années précédenPétlteuéss .i peruorfso nddeés mmeinsts iaocntsu apliesrémeas,n reensttersu cdtuu rséeersv iecte r é
L’orientation des travaux de l’IGA avec un ngoamnibsréee s en 2008, à la fois pour tenir compte des
évolutions des services et des risques, des demande
tarcacvrauu dxe d me ilsas iCoInCsC dà’ alap ppuéir iaoind snei dqeu iglstaue.r seation de l’adaptommucreprgioatuan ed te sonol vlaleé u rdatmém
FEDER expliquent la diminution du nombre dEen r aapp-plication des compétences qsupeésc ique lui
lpuoi,r trse srteén dcuosn setna n2t.008, le nombre de missiona értaecnto, nnues le législateur en 2004 en matière de
sécurité civile, l’IGA a constitué et mis en oeuvre en
2008 une nouvelmlies sion d’audit et de contrôle
Nombre de rapports par annéessystématique des associations a garséséoecisées
140124aux missions de ce service4pbuilc .uAx ns de ré-
120pondre à l’augmentation des risques en matière de
101fraude à l’identité et d’accompagner aux mieux les
18000789179666776848591réformes importantes en cours d’application dans
le domaine des titres, la mission sécurité des préfec-
60tures a de son côté été transforméemeins suionne
40sur la délivrance des titres et la lutte contre la frau-
20de5. La mission d’audit du progra«m amdeminis-
0Année AnnéeAnnéeAnnéeAnnée AnnéeAnnéeAnnéeAnnéeAnnéeAnnéetration territori aal eé t»é réorientée vers l’évaluation
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008dela régionalisation des budgets opérationnels
Nbre rapportsde progrraalmis6m, ateouris seni icsimin tnree intneéLea mto0n2.7 0meripéexllieérst dee
de géné on
contrôle de l’utilisation des fonds euroap ééetén s,
largement consacrée cette année à la description
Répartition par nature de mi4mes ystè0e7s- 2sdarmm e02rpgosnoegi sesd7013uq eha cdee ôltron ced te noits
.
40Dans chacun de ces casi,n vuens tissement métho-
35dologique lourad été entrepris, déclinant systéma-
30tiquement sous forme de guide et de piste d’audit
25interventions de l’inspection dans les domainesles
20concernés, permettant ainsi de rationaliser et d’op-
15timiser le temps-inspecteur consacré à chacune
10d’entre elles. L’année 2008 consacre et généralise
5ces pratiques collectives qui, si elles ne sont pas ap-
0plicables à l’ensemble des missions, permettent à la
A ditfois de démultiplier dans certains secteurs la capa-
ucité d’action du service, d’enrichir et d’approfondir
EAvpapluui/aEtixopne rdteis pe olitique ou dispositif publicsles techniques d’investigation, de former et profes-
Inspection/ contrôlesionnaliser les nouveaux arrivants.
Etudes/prospectives

3 Voir page 25 le développement consacré à la MIRATE.
4 Voir page 44.
5 rel sit2 00 8usaboré ena été élimerserèed tp xugean ersestrtr é euqigolodohtém deui gUn uéesisnom sieftc sfeamgrro pmea’eL .eénn avaa nt ltie necd moiaenud’adl ed n
prendra toute son ampleur au cours de l’année 2009.
6 Voir page 20.
7 Voir page 10.

IGA - Rapport d’activité 20098

10

3 -LA CONFIRMATION DE LA DIMEN-II - ACTUALITE DU SERVICE
SION INTERMINISTERIELL E
Après la réforme de son statut intervenue en juillet
Dans le prolongement des années récentes2, 0l0a 7,d i-permettant notamment un recours accru au
mension interministérielle de l’activité du setrovuicr ee sxte érieur, et tirant les conséquences de l’évo-
con rme, la plupart des missions d’évaluatilounti odne de la nature des missions qui lui sont désor-
politiques publiques codiligentées par plusieumrsa ism id-emandées, l’Inspection a poursuivi en 2008
nistres mettant en œuvre des équipes pluriudins dciopulib-ioat cie detn d fitcejsrevid ee oblerfnroec-
naires, de corps et de services d’inspectionmdievnetr sd;e ses compéte nces.
aux audits réguliers décidés par le comité intermi-
nistériel d’audit des programmes et la commPoisusri opno uvoir mener à bien, dans des délais raisonna-
interministérielle de coordination des contrôblleeriudorp te setnnetier pesysalanesd ssn ,eom des rec
matière de fonds communautaires s’est ajoutméae ncdeatt-ions adaptées, y compris dans des secteurs
te année encore une participation active à dne e nroesms-ortissant pas directement de son champ d’ac-
breux travaux conjoints d’analyseeit travitéonneditit de rées r àus noix rl ,les ecivrod e pitvoou dirpois
l’ef cacité, l’ ecfience voire la pertinence de ploal iftio-is d’agents aux expériences édeivs,e rcsoiuvrant
ques ou de dispositifs publics transverses à pluuns ilearugrse spectre de l’action publique, voire du domai-
départements ministériels. Ce type de missinoen sp reivsté , capables de mettre en œuvre des outils e
désormais majoritaire. des méthodes d’analyses rigoureux et incontestables
maîtrisant les enjeux actuels de l’action publique.
36rqou pstuttoi uoe’Cacitnod noi pmilervant s en préshcatnemeed etar nimièrsts ann so lantueil acct en
de nombreux inspecteurs qui en sont issus et l’équi-
libre de sa pyramide par l’arrivée régulière de jeune
à la sortie de l’ENA, l’IGA veille, depuis plusieurs an-
4%à s’ouvrir à d’autres compétences, ainsi qu’ennées,
témoignent aujourd’hui les origines professionnelles
Missions interministériellesdiverses de nombre de ses membres.
Autres missions
Origine des membres de l’IGA
(affectation précédent l’intégration de l’IGA)
L’Outre-mer a tout particulièrement fait l’objet deAdministrations
ces missions interministérielles, que ce soit danAsr m5lée inat sase triseminiAdtionstraicnanifesalciso36serserètuA6
domaine éducatif (exercice des missions éducati-Education nationale
ves en Guyane, bilan du « passeport Mobilité8
économique (devenir des ports ultram liaèrirnes , ivPré5
rizicole en Guyane, marché du carburant..),
(gestion de l’APA ..) ou institutionnel (transfer
compétences en Nouvelle-Calédonie, gestioEtudiants
dispositifs en faveur de l’emploi dans les DOM..24).Intérieur
32

Par ailleurs, l’Inspection a mis à plusieurs reprises
ses membres à la disposition de la Direction Géné-
Administration et de la Fonction Danusele même but, l’Inspection encourage la diver-
rpaoluer dl’ea sl’sister dans s ees xriéons en cours qua nPt uàsb illtaiéq des parcours professionnels de ses membres e
modernisation es modes de rlecr vetu-earitnod ti ecaitentre l’administ-srella sruoterrsu
ment de en particulier d et le service, de façon à ce que ces expériences cro
et promotion des agents de l’Etat. sées et multiples enrichissent ce dernier et lui per-
mette de répondre dans les meilleures conditions
aux demandes qui lui sont faites. De façon constan-
te, les effectifs du corps sont ainsi répartis de façon
à peu près égale entre activité au sein du service e

8 Voir en annexe la liste des partenaires de l’IGA.

IGA - Rapport d’activité 2008

fonctions extérieures. Effort de formation en nombre de jours-stagiaires
Parallèlement, un effort sans précédent a été engagé
en 2008 pour renforcer, à l’occasfioornmdaet ions250 223,75
commune ss,uivies par l’ensemble des membre
corps sur toute une semaine, l’appropriatio2n0 0
partage de méthodes et de normes d’audit et1 50
lyse, d’évaluation de politiques publiques, ai1n0s 45,50 52,5
la prise en compte des nouveaux enjeux en50
de risques. Comme dans tous les autres dom0
professionnels, cet effort est indispensable e2006 2007 2008
impérativement se poursuivre au cours des proch -éernou jdee brNseriaigats s
nes années pour conserver à l’Etat ses capacités in-
ternes d’analyse, d’audit et d’évaluation, indispen-
sables à des décisions éclairées dans un contexte de
tension budgétaire.

IGA - Rapport d’activité 200181