Le commerçant éco-citoyen
20 pages
Français

Le commerçant éco-citoyen

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La chambre de commerce et d’industrie de région et votre CCI souhaitent aider chaque commerçant à multiplier les initiatives en faveur du respect de l’environnement au sein de son activité : de la conception de vos produits à la gestion de votre commerce, en passant par la sensibilisation de vos collaborateurs, employés, clients, fournisseurs.
Ce « guide pratique » aborde les principaux thèmes environnementaux que sont : les emballages, les déchets, la consommation d’énergie, les transports, l’eau, la communication écologique... sur lesquels insiste la « Charte commerce éco-citoyen ». Il vous apporte des conseils et outils adaptés à votre établissement ainsi qu’à votre offre, pour adopter un management environnemental intéressant en termes de gains pour l’environnement et pour votre activité... Parce que la gestion écologique d’un commerce peut aussi devenir une gestion gagnante !
Avec ce guide, votre CCI vous donne les « conseils réflexes » à adopter au quotidien, afin de maîtriser votre impact sur la planète et ses ressources. Nous n’avons pas de « Planète Terre » de rechange !
Il faut apprendre à économiser et à partager de manière équitable les ressources de la Planète et à tenir compte des facultés limitées de la Terre à absorber les déchets et les pollutions : c’est la dimension environnementale du Développement Durable. Votre participation pleine et entière est absolument nécessaire pour sauvegarder notre environnement et vos clients n’y seront pas insensibles. Alors suivez le guide et conservez-le précieusement pour pouvoir vous y référer à tout
moment, et prodiguer de précieux conseils à vos clients, employés et fournisseurs.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 juillet 2011
Nombre de lectures 286
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo
GUIDE DES BONNES PRATIQUES
DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
2
Les emballages ! .................................................................................... 4
Les déchets ............................................................................................ 6
La consommation d’énergie et les transports ........................ 8
L’eau ......................................................................................................... 10
La communication écologique ....................................................... 12
Les écolabels officiels et logos ...................................................... 14
Le Quizz .................................................................................................. 16
La Charte « commerces sédentaires » ..................................... 18
Les contacts utiles ............................................................................. 19
Sources des données chiffrées : - ADEME - Petit livre vert pour la terre - Guide « vers une consommation responsable » de la CCI du Loiret - Rapport APPART: rapport de pré-diagnostic environnemental  Secteur hôtellerie/restauration : CCI Côte d’Opale, Nord - Pas-de-Calais Copyright © CCI Côte d’Opale, Nord - Pas-de-Calais
GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
 INTRODUCTION
La chambre de commerce et d’industrie de région et votre CCI souhaitent aider chaque commerçant à multiplier les initiatives en faveur du respect de l’environnement au sein de son activité : de la conception de vos produits à la gestion de votre commerce, en passant par la sensibilisation de vos collaborateurs, employés, clients, fournisseurs.
Ce « guide pratique » aborde les principaux thèmes environnementaux que sont : les emballages, les déchets, la consommation d’énergie, les transports, l’eau, la communication écologique... sur lesquels insiste la « Charte commerce éco-citoyen ». Il vous apporte des conseils et outils adaptés à votre établissement ainsi qu’à votre offre, pour adopter un management environnemental intéressant en termes de gains pour l’environnement et pour votre activité... Parce que la gestion écologique d’un commerce peut aussi devenir une gestion gagnante !
Avec ce guide, votre CCI vous donne les « conseils réflexes » à adopter au quotidien, afin de maîtriser votre impact sur la planète et ses ressources.
Nous n’avons pas de « Planète Terre » de rechange !
Il faut apprendre à économiser et à partager de manière équitable les ressources de la Planète et à tenir compte des facultés limitées de la Terre à absorber les déchets et les pollutions : c’est la dimension environnementale du Développement Durable.
Votre participation pleine et entière est absolument nécessaire pour sauvegarder notre environnement et vos clients n’y seront pas insensibles.
Alors suivez le guide et conservez-le précieusement pour pouvoir vous y référer à tout moment, et prodiguer de précieux conseils à vos clients, employés et fournisseurs.
GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
3
 LES EMBALLAGES !
Le saviez-vous ? En moyenne la durée d’utilisation d’un sac plastique jetable et non biodégradable ne dépasse pas  20 minutes...  mais il mettra 400 ans à se dégrader dans la nature.
100  milliards de kg d’emballages sont jetés chaque année par les Français !
1/3  des déchets ne sont que des emballages.
 Les Logos Connaissez-vous les logos à retenir pour mieux identifier vos emballages ? Selon la norme ISO 14021, (une communication d’informations vérifiables, exactes), l’anneau de Mœbius est le symbole du recyclage. Attention, les produits portant ce logo seront effectivement recyclés, seulement si le système de collecte ou la filière de recyclage existe et si vous respectez les consignes de tri. Cette représentation du logo de Mœbius signifie que ce produit ou cet emballage est recyclable.
65 %
Celle-ci signifie : ce produit ou cet emballage contient  65 % de matières recyclées.
Ce logo apposé sur la presque totalité des emballages ne signifie pas que l’emballage est recyclable mais que le producteur contribue ièrement à un dispositif (Eco Emballages ou Adelphe) aidant l mmunes à développer des collectes sélectives des déchets  loriser. Il ne présume donc pas du recyclage effectif du produit qu le porte. Ce logo est d’ailleurs apposé sur presque tous les emballages.
4 GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
   
ELS EMBALLAGES !
Changez vos comportements... Limitez la distribution de vos sacs ! Les produits d’emballage, les sacs plastiques représentent une part importante de nos déchets : il est important de les réduire, d’autant plus que les sacs plastiques et emballages ont une durée de vie infiniment courte. A peine utilisés, ils rejoignent les déchets... Quelques pratiques simples pour combattre cet usage abusif :
1  Récompensez les clients qui ne prennent pas de sac : par exemple, en proposant des réductions, des points de fidélité... pour encourager ceux qui, pour faire leurs courses, utilisent uniquement des caddies, des paniers, des cabas...
2  Proposez des sacs réutilisables et/ou respectueux de l’Environnement selon les besoins de vos clients, ou même des sacs ou emballages venant de matériaux recyclés.
3  Pourquoi proposer un sac plastique pour un produit déjà bien emballé ? Si vos clients achètent peu de produits et/ou des produits peu encombrants, et/ou disposent déjà d’un sac, n’en proposez pas vous-même.
4  Faites payer (comme au supermarché) vos sacs pour dissuader vos clients. Si vous adoptez cette solution, pensez à proposer plutôt des sacs réutilisables.
5  Proposez des cagettes au lieu de sacs plastiques (commerces de fruits et légumes, commerces non-sédentaires...).
6  Evitez le suremballage ! souvent utilisé à cause du marketing : cette pratique est coûteuse à la fois pour vous et pour le client, et c’est un gaspillage...  Faites remarquer à vos fournisseurs les excès évidents d’emballages afin qu’ils puissent les éviter à l’avenir et mieux vous satisfaire.  Encouragez-les dans ce sens !
7  Pensez à compacter vos emballages avant de les trier pour diminuer le volume de vos poubelles...
GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
5
 LES DÉCHETS
Le saviez-vous ?
 
50% des déchets ménagers sont constitués d’emballages !
En 2005, plus d’ 1milliard  de piles a été mis sur le marché mais seulement  33%  ont été recyclés.
1 chewing-gum met 5 ans pour se dégrader !
19 000 boîtes de conserve traitées  =  1  voiture
• Sur 870 millions de piles consommées par an en France, seules 32 % sont recyclées, 68 % d’entre elles finissent à la poubelle ou dans la nature. • 1 tonne de papier recyclé = 25 tonnes de bois épargnées. • 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable et 100 kg de fioul économisés. • Chaque année, nous consommons environ 80 kg de papier par personne. • Il existe plus de 2 800 déchèteries en France !
6 GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
  
 LES DÉCHETS
Limitez vos déchets ! 1  Modérez vos consommations de papier : - Installez dans vos bureaux un casier pour y ranger le papier réutilisable en brouillon. Utilisez les feuilles de papier en recto-verso. - Exploitez votre ordinateur pour faire de l’archivage au lieu de stocker des documents papier. - Mieux encore, si vous devez éditer des factures, courriers..., pensez à les éditer sur du papier recyclé. 2  Choisissez, auprès de vos fournisseurs, des produits générant moins de déchets  comme les produits vendus en grande contenance, les produits concentrés, les éco-recharges... 3  Pratiquez le compostage : les déchets de cuisine, les épluchures de légumes (commerces de fruits et légumes...) peuvent être compostés afin d’obtenir un fertilisant naturel pour des plantes. 4  Pensez aux déchèteries ! - pour y déposer vos solvants usagers, huiles usagées, encombrants... - rapporter ces objets permet de recycler les matières qui les composent et de  supprimer les dépôts sauvages. Le recyclage des déchets permet de fabriquer des objets usuels (ainsi avec 2 bouteilles en plastique, on peut fabriquer une écharpe !). 5  En ce qui concerne  les piles (quotidiennement présentes dans vos établissements), mettez à disposition un point de collecte ! 6  Stockez séparément vos cartouches d’impression (fax, photocopieurs) et faites-les remplir dans un magasin spécialisé ou renvoyez-les à vos fournisseurs, ou adressez-les à des sociétés spécialisées dans la récupération des consommables. 7  Conseillez vos clients, proposez-leur les achats durables plutôt que jetables car ceux-ci, en raison de leur courte utilisation, coûtent plus cher et engendrent plus de déchets. Ex : plutôt que les lingettes, gobelets plastiques, brosses à dents classiques, piles classiques... proposez les éponges, verres, brosses à dents interchangeables, piles rechargeables...).
GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
7
    LA CONSOMMATION D’ÉNERGIE ET LES TRANSPORTS
L’énergie et les transports sont au centre des paradoxes du Développement Durable : tous deux sont indispensables au développement et à la croissance économique. Mais leur utilisation actuelle engendre des risques inacceptables pour l’humanité, l’épuisement des ressources naturelles non renouvelables (combustibles fossiles), la dégradation de l’environnement (la pollution atmosphérique) et l’accroissement de la fracture entre riches et pauvres en terme d’accès aux services énergétiques.
1 kg de fraises acheté en hiver consomme, pour son transport, 5 litres  de gasoil, soit 10 à 20 fois plus de pétrole que les mêmes fraises produites localement.
1 degré supplémentaire représente 7% de consommation énergétique en plus et 7%  de CO2 émis en plus ! Le saviez-vous ? Les ampoules basse consommation sont certes un peu plus chères à l’achat mais elles durent jusqu’à 10 fois plus longtemps et consomment 5 fois moins d’électricité. En outre, plus le marché des éco-produits se développera et plus leurs prix seront compétitifs. • Laisser un appareil électrique en veille représente une part importante de sa consommation totale en électricité (jusqu’à 70 % pour un téléviseur) ! • Le secteur des transports est à l’origine d’émissions de gaz à effet de serre, responsables de pollutions dont les effets sont néfastes pour l’environnement et la santé sans parler des conséquences préjudiciables sur le climat (gaz à effet de serre). L’homme est responsable de l’augmentation de l’effet de serre (notamment le gaz carbonique) et donc du réchauffement de la planète. Depuis 1900, les concentrations de gaz à effet de serre ont augmenté de 50 % et ont entraîné un réchauffement planétaire de 0,6 °C.
8 GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
   
ALC NOOSMMTAOIN DÉNERGIE ET LES TRANSPORTS
Préférez la proximité ! 1  Investissez dans des véhicules « propres » (électriques, GPL). Des aides financières existent. 2  Offrez une promotion ou un cadeau aux clients qui utilisent tout moyen de transport non polluant (vélo par exemple). 3  Demandez aux livreurs de couper le moteur, le temps de décharger vos marchandises. 4  Sélectionnez les marchandises et les fournisseurs locaux, ceux qui parcourent le moins de kilomètres. 5  Proposez des produits locaux et de saison ! Vous limitez ainsi la pollution et les coûts supplémentaires générés par le transport et le chauffage des serres. 6  Affichez d’ailleurs la provenance de quelques produits pour montrer que vous êtes sensible à la proximité. 7  Pensez au covoiturage... pour vos livraisons... proposez un tour de rôle.  Associations : développez ces services de livraison à domicile par exemple !  Au-delà de la diminution de la pollution ; cela divise les frais de déplacement et favorise les relations... 8  Adaptez les plannings de vos salariés pour faciliter leurs déplacements quand ils habitent dans un même secteur.  Encouragez l utilisation de transports en commun par exemple en participant financièrement à l’abonnement transport de vos employés... Économisez l’énergie ! 1  Ne laissez pas vos vitrines ou enseignes allumées plus que le temps nécessaire ! Installez des minuteries, des programmateurs après la fermeture : réserves, bureaux... Evitez les lampes halogènes... 2  Évitez l’installation de climatiseurs : se protéger du froid ou de la chaleur coûte moins che e d’en produire ! r qu  Préférez les rafraîchisseurs d’air, ou humidificateurs. 3  Pensez à fermer vos portes quand vos installations de climatisation ou de chauffage fonctionnent. La température idéale est de 19°C. 4  Ne laissez pas vos appareils électriques ou vos ordinateurs en veille. 5  Éteignez vos lumières quand vous quittez une pièce.  
GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
9
  
L EAU
Au XX ème siècle, la consommation d’eau dans le monde a été multipliée par 7, alors que la ressource en eau a considérablement diminué. La pénurie d’eau potable est le plus grand danger qui pèse sur la Planète.
La fuite d’une goutte peut représenter 35 000 litres d’eau par an !
 Statistiques Coût moyen de l’eau en Charente-Maritime = 3,5 / m 3  TYPE DE FUITE PERTE PERTE FINANCIERE  EN METRE CUBE ANNUELLE Robinet qui suinte  1 m 3 /an 3,46 /an Petit goutte à goutte  5 m 3 /an 17,30 /an Robinet qui goutte  15 m 3 /an 51,90 /an Fuite légère de chasse d’eau  30 m 3 /an 103,80 /an Filet d’eau au robinet  90 m 3 /an 311,40 /an Chasse d’eau qui coule  250 m 3 /an 865,00 /an
Les principaux lieux de fuite d’eau sont : • Les canalisations (notamment si les raccords se sont multipliés au fil des années). • Les points de puisage : robinetterie, douches, chasses d’eau des toilettes, éviers, arrosage du parc.
10 GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
  
LAEU
Économisez l’eau ! Même avec les équipements les plus performants pour maîtriser et réduire la consommation d’eau, c’est toujours la main de l’homme qui ouvre ou ferme un robinet... les gestes au quotidien sont donc essentiels pour éviter le gaspillage ! Chaque litre d’eau économisé est bénéfique pour la planète et pour votre budget. Chassez les fuites d’eau ! 1  Rassemblez les factures d’eau pour retrouver les quantités consommées depuis 2 à 3 ans. 2  Analysez vos consommations d’eau : un écart important peut révéler une fuite. Notez également l’évolution du tarif sur cette période. 3  La nuit, lorsqu’aucun équipement n’est en marche, vous pourrez confirmer l’existence ou non d’une fuite en vérifiant si le compteur tourne. 4  Inspectez l’ensemble de vos robinetteries et tuyauteries en complétant vos observations par les témoignages de vos collaborateurs. 5  Pour vous aider à détecter les fuites d’eau, il existe des équipements adaptés qui vont notamment analyser des anomalies de consommation (écoulement non stop etc.) en complément du relevé régulier de consommation. Une lumière s’enclenche en cas de fuite. Certains modèles coupent l’arrivée d’eau pour limiter la fuite. Entretenez vos équipements ! 1  N’attendez pas que les joints s’entartrent ou cèdent pour les remplacer, commencez notamment par les plus anciens. 2  Vous pouvez envisager un contrat d’entretien avec une entreprise qui vérifiera l’efficacité de la plomberie avant qu’il n’y ait un problème. 3  Lors de l’extension d’une canalisation, placez des vannes pour pouvoir couper au plus près d’une fuite sans couper tout le réseau. Découvrez les nouveaux équipements Installez des compteurs divisionnaires (sous compteurs) sur les différentes parties de votre établissement : cela permettra de connaître les secteurs qui consomment plus ! Et buvez l’eau du robinet en carafe ! Elle peut être bue toute une vie sans risque pour la santé et évite ainsi la production de bouteilles en plastique.
11 GUIDE DES BONNES PRATIQUES DU COMMERÇANT ÉCO-CITOYEN
)