Convention region auto versiondéfinitive 9 2 09
7 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Convention region auto versiondéfinitive 9 2 09

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
7 pages
Français

Informations

Publié par
Nombre de lectures 271
Langue Français

Exrait

CONVENTION REGIONALE D’APPLICATION DE LA CHARTEAUTOMOBILE POUR LE SOUTIEN ET L’ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES DU SECTEUR AUTOMOBILE ET DE LEURS SALARIES PREAMBULE La filière automobile en Bretagne : L’importance du secteur automobile en Bretagne se mesure notamment à travers 158 établissements qui y réalisent plus de 20% de leur chiffre d’affaire et qui emploient directement 23931 salariés en 2005 (selon l’INSEE), particulièrement en Ille et Vilaine et dans plusieurs bassins d’emploi bretons. Organisée autour de l’industrie automobile proprement dite (constructeur, carrossiers et équipementiers spécialisés), la filière comprend de nombreux sous-traitants fournisseurs qui relèvent des secteurs de la chimie, du caoutchouc, de la plasturgie, de la métallurgie et du travail des métaux, des équipements mécaniques, des équipements et composants électrique set électroniques, des équipements du foyer (fabrication des sièges…). Plusieurs études ont été récemment réalisées sur la filière automobile en Bretagne, chacune avec des éclairages complémentaires car intervenant sur des périmètres différents. Certaines apportent des éléments sur l’environnement de la filière et sur les établissements présents sur le territoire breton. D’autres ont aussi une dimension prospective et parfois proposent des pistes d’action. .Lors du CIACT du 6 mars 2006, le gouvernement a décidé plusieurs actions visant à consolider la filière automobile dans un objectif d’anticipationdes mutations économiques. Sept régions dont la Bretagne sont engagées dans un plan d’action. Une des premières décisions des partenaires en Bretagne (DRIRE, DRTEFP, DDTEFP 35, Conseil Régional, UIMM Bretagne, AUTEO, Pôle automobile haut de gamme) a été de réaliser une enquête avec l’appui de l’INSEE afin de définir et d’identifier la filière. Les données portent sur 237 établissements puis les 158 qui réalisent au moins 20 % de leur CA avec l’automobile[annexe 4].étude sur la filière construction automobile en Bretagne réalisée par la DRIRE, la Une DRTEFP, le SESSI. Elle porte sur 36 établissements dont le site de PSA: constructeurs et fournisseurs de pièces et de sous-ensemble entrant dans la fabrication en série de véhicule particulier. Il s’agit d’un travail d’analyse qui décrit les enjeux de la filière en Bretagne et aboutit à un plan d’action des acteurs régionaux. Une réflexion prospective et participative sur le devenir de la filière automobile a été animée par le CODESPAR. Après avoir établi une photographie de la filière rennaise avec ses atouts et faiblesses d’une part, puis repéré les tendances majeures qui impactent l’automobile d’autre part, quatre scénarios d’évolution de la filière automobile à l’horizon 2020 sont esquissés. Ces scénarios tracent les évolutions du tissu économique local, pronostiquent les évolutions des effectifs et apportent quelques éléments sur les emplois et les compétences. Une étude financière a été réalisée par la Banque de France à la demande du Conseil régional de Bretagne. Il s’agit d’analyser des ratios financiers : des indicateurs d’efficacité, de dynamisme, de dépendance et de vulnérabilité. Des études et travaux de l’Observatoire des industries et métiers de la métallurgie de Bretagne, portent sur certaines problématiques de la branche métallurgie en matière d’emploi, de qualification, de formation, intégrant le secteur de l’automobile.
1/7
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents