//img.uscri.be/pth/e245301b677300c283932e136dfe12200ac22e39
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les dessous du salaire

De
4 pages
De nombreux facteurs influent sur la détermination du salaire. Une fois les effets de structure éliminés, c'est surtout la catégorie socioprofessionnelle qui explique les plus grandes disparités salariales. L'âge exerce également un effet positif sur le niveau de la rémunération. En Alsace, les salaires sont plus élevés dans l'industrie que dans les autres secteurs. Enfin, la taille de l'établissement employeur peut expliquer des écarts de rémunération de plus de 20 %.
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Generic CMYK printer profile - None
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95REVENUS
75 75
25 25
5 5
0 0
Les dessous En 1999, dans la région, les cadres
supérieurs travaillant à temps complet
ont perçu en moyenne une rémunéra-
tion nette mensuelle de 2 990 euros.du salaire
Les ouvriers ont perçu 1 276 euros
par mois.
dier le salaire horaire net, il est En moyenne, pour un temps plein,De nombreux facteurs influent
les femmes gagnent 1 280 euros netsdonc nécessaire d’avoir recourssur la détermination du salaire. par mois, et les hommes 1 697 euros.aux méthodes statistiques qui per-
Une fois les effets de structure
mettent d’isoler l’influence de cha-
éliminés, c’est surtout la cun de ces déterminants, toutes
catégorie socioprofessionnelle choses égales par ailleurs.
niveau de formation égal ou supé-
quiexplique lesplusgrandes
rieur à bac plus quatre, contreCadre et haut salairedisparités salariales. L’âge seulement 12 % pour les profes-vont de pair
exerce également un effet sions intermédiaires et moins de
La catégorie socioprofessionnelle 3 % pour les employés.positif sur le niveau de la
constitue le premier déterminantrémunération.
du salaire. Une fois éliminés les ef- Le salaire croîtEn Alsace, les salaires sont
fets de structure, un cadre gagne avec l’âge
plus élevés dans l’industrie plus du double d’un ouvrier non
que dans les autres secteurs. qualifié, le titulaire d’une profes- Le salaire augmente avec l’âge,
sion intermédiaire plus de 45 % ; une fois les effets de structure éli-Enfin,latailledel’établissement
les gains sont plus modestes pour minés : les écarts entre les salai-employeurpeutexpliquerdes
un ouvrier qualifié (12 %) ou pour res des plus jeunes et ceux des
écartsderémunérationdeplus
un employé (15 %). Ces disparités plus âgés sont de l’ordre de 40 %.
de20%. salariales peuvent dépendre pour L’avancée en âge s’associe géné-
partie du diplôme. Une proportion ralement avec un accroissement
importante des cadres possède de l’ancienneté, qui se traduit par
La comparaison des salaires un haut niveau de formation : plus une amélioration des rémunéra-
moyens est rendue délicate par des deux tiers d’entre eux ont un tions, et notamment des primes.
l’existence d’effets de structure.
En effet, la catégorie socioprofes-
Champ de l’étudesionnelle, l’âge, la taille de l’éta-
blissement, le secteur d’activité ne Le champ de l’étude rassemble les établissements qui produisent des biens et services
marchands dans les secteurs de l’industrie, de la construction, du commerce et dessont pas des caractéristiques in-
services (hors activités financières). Les centres d’aide par le travail et les sociétés de
dépendantes les unes des autres. travail intérimaire sont exclus.
Ainsi, en Alsace, la différence de Cette étude est réalisée à partir des données issues du fichier DADS (Déclarations
Annuelles de Données Sociales). Cette déclaration est un document administratif,salaire entre hommes et femmes
rempli par les employeurs, qui comporte des informations sur le salarié (âge, sexe,
est certes de près d’un tiers, mais
qualification, salaire, etc.) et sur son employeur (localisation de l’établissement, sec-
cet écart tient notamment au fait teur d’activité, etc.).
100 100que les hommes sont plus fré- L’étude porte sur les salariés âgés de 18 à 60 ans, travaillant à temps complet
(c’est-à-dire travaillant au moins 80 % de la durée légale) ou à temps partiel. Les ap-quemment cadres ou chefs d’en-
95 95prentis, les stagiaires, les VRP et les travailleurs à domicile ont été écartés du champ.
treprise que les femmes. Pour étu-
La rémunération prise en compte est le salaire horaire net.
75 75
25 25
5 5
0 0
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11 · novembre 2002
3
C:\User\TRAVAIL\CPA revue11.vp
mercredi 13 novembre 2002 15:29:37Profil couleur : Generic CMYK printer profile - None
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95REVENUS
75 75
25 25
5 5
0 0
Le salaire augmente rapidement marché du travail, car débouchant de l’eau-gaz-électricité versent les
entre 18 et 35 ans ; passé cet âge, sur des diplômes d’études littérai- salaires les plus élevés. Les rému-
il continue de croître, mais à un res plutôt que scientifiques. nérations les moins attractives
rythme moins soutenu. Le béné- sont offertes dans l’hôtellerie-res-
fice lié à l’âge est relativement tauration, l’habillement et le com-Les salaires flambent
faible pour les catégories les merce de détail. Dans certainsdans la production
moins qualifiées : les ouvriers non secteurs, comme celui dede combustibles
qualifiés les plus âgés gagnent l’eau-gaz-électricité, une position
Toutes choses égales par ailleurs,seulement 11 % de plus que les de quasi-monopole ou d’oligopole,
l’industrie est le secteur le plus ré-plus jeunes. L’impact de l’âge est permet aux établissements, moins
munérateur : on y gagne presqueplus fort pour les hommes que soumis à la concurrence, de
9 % de plus que dans le com-pour les femmes : une femme mieux rémunérer leurs salariés.
merce ; viennent ensuite la cons-cadre âgée de plus de 50 ans a un Les montants des salaires dépen-
truction et les services. À des ni-salaire supérieur de 67 % à celui dent également des dispositions
veaux sectoriels plus fins, lesd’une débutante ; dans les mêmes de la convention collective ;
écarts peuvent être très impor-conditions, son collègue masculin celle-ci se détermine en fonction
tants, allant jusqu’à 40 %. Les éta-voit son salaire doubler. de l’activité principale de l’entre-
blissements appartenant aux sec- prise. Les différentes conventions
teurs de la production de combus- collectives sont à l’origine de cer-Les hommes
tibles et de carburant, de la tains écarts salariaux entre sec-avantagés
pharmacie-parfumerie-entretien, teur. Des changements techni-
À catégorie socioprofessionnelle,
âge, nationalité, secteur d‘activité Effet propre de l'âge sur les salaires chez les hommes
identiques, l’étude relativise
250l’avantage masculin en termes de
Gain en %
rémunération. Les hommes per-
çoivent un salaire supérieur d’en- 200
viron 13 % à celui des femmes.
Ces écarts salariaux augmentent
150avec la qualification : pour les ou-
vriers non qualifiés, l’écart est de
10 %, alors qu’il atteint plus de
100
22 % pour les cadres. Ces écarts
peuvent révéler une certaine dis-
crimination à l’égard des femmes. 50
Cependant d’autres facteurs, peu
aisés à mesurer, sont à prendre en
0
compte. Les femmes ont plus de
21 - 25 26 - 30 31 - 35 36 - 40 41 - 45 46 - 50 51 - 60
difficultés à trouver ou retrouver un
Âge
emploi, notamment après une in- -50
terruption de leur activité profes-
100 100Chefs d'entreprise Cadres Professions intermédiaires
sionnelle. Elles suivent plus fré-
Employés Ouvriers non qualifiésOuvriers qualifiés
95 95quemment des filières d’enseigne-
ment moins "rentables" sur le Note de lecture : la comparaison est faite par rapport au salaire d'un ouvrier non qualifié, âgé de 21 à 25 ans ;
75 75le gain pour un cadre âgé de plus de 50 ans est de 190 %.
25 25
5 5
0 0
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11· novembre 2002
4
C:\User\TRAVAIL\CPA revue11.vp
mercredi 13 novembre 2002 15:29:38
Source : Insee, DADS 1999Profil couleur : Generic CMYK printer profile - None
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95REVENUS
75 75
25 25
5 5
0 0
Effet propre de l'âge sur les salaires chez les femmesques peuvent aussi générer des
gains de productivité. Ils apportent
250
une ressource supplémentaire,
Gain en %
que l’entreprise peut redistribuer
en partie sous la forme d’une meil-
200
leure rémunération.
De meilleurs salaires
150dans les grands
établissements
100Le salaire augmente avec la taille
de l’établissement. Travailler dans
un établissement de plus de 500
50salariés, permet d’obtenir un sa-
laire supérieur de 20 % à celui of-
fert dans un établissement de Âge
moins de 5 salariés. Dans un éta- 0
21 - 25 26 - 30 31 - 35 36 - 40 41 - 45 46 - 50 51 - 60
blissement de 200 à 500 salariés,
CadresChefs d'entreprise Professions intermédiaires
le gain est de plus de 17 % par
Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiésrapport à un établissement de
moins de 5 salariés. Entre 10 et Note de lecture : la comparaison est faite par rapport au salaire d'une ouvrière non qualifiée âgée de 21 à 25 ans ;
le gain pour une cadre âgée de plus de 50 ans est de 150 %.200 salariés, les différences de
salaires sont minces. L’effet de la
taille sur le salaire est plus fort plus de chance d’occuper une po-
dans l’industrie et la construction sition avantageuse sur son mar- Les cadres étrangers
sont mieux payésque dans les services. Ce bonus ché.
salarial peut s’expliquer en partie La localisation de l’établissement
Être de nationalité étrangère pro-par les gains de productivité et les ne joue que peu sur le niveau de
duit des effets différenciés selonéconomies d’échelle plus impor- salaire, à l’exception des zones
les catégories socioprofessionnel-tants dans l’industrie. Les raisons d’emploi de Wissembourg et de
les. L’impact est négatif pour lesdes différences salariales liées à Saint-Louis. L’écart peut alors
ouvriers, qu’ils soient qualifiés oula taille sont multiples. Le pouvoir avoisiner les 8 %. Dans ces deux
non-qualifiés. Les employés et lesde négociation des salariés est zones marquées par le travail fron-
professions intermédiaires sontsupposé plus important dans un talier, les rémunérations sont ti-
moins touchés. Les étrangers peu-établissement de grande taille. La rées vers le haut ; le recrutement
vent parfois être confrontés à desreprésentation syndicale y est de la main-d’œuvre est influencé
situations de précarité, mais aussiplus importante, notamment par les marchés du travail alle-
à des difficultés de reconnais-au-delà de la taille de 50 salariés. mand et suisse, qui offrent de
sance de leurs diplômes. ParLa probabilité de bénéficier d’une meilleurs salaires. Cet effet "fron-
contre, les cadres étrangers ga-politique salariale incitative et mo- talier" joue pour toutes les catégo-
100 100
gnent environ 7 % de plus que lestivante est également plus forte ries professionnelles, mais plus
95 cadres français. L’effet est encore 95dans un grand établissement. fortement pour les ouvriers quali-
plus marqué pour les cadres mas-Une grande entreprise a aussi fiés.
75 75
25 25
5 5
0 0
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11 · novembre 2002
5
C:\User\TRAVAIL\CPA revue11.vp
mercredi 13 novembre 2002 15:29:38
Source : Insee, DADS 1999Profil couleur : Generic CMYK printer profile - None
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95REVENUS
75 75
25 25
5 5
0 0
culins ou les chefs d’entreprise de
Tout n’est pas ditl’industrie ; un cadre étranger ga-
gnera alors environ 29 % de plus Certains écarts de salaires résultent des caractéristiques des salariés ou des éta-
blissements non observés ou non pris en compte.qu’un cadre français, un chef d’en-
Le diplôme, l’ancienneté (sur le marché de l’emploi ou dans l’établissement), letreprise plus de 21 %. La forte pré-
type de contrat (CDD ou CDI) ne sont pas connus. Ils peuvent seulement être ap-
sence d’établissements étrangers préhendés, le diplôme par la catégorie socioprofessionnelle, ou l’ancienneté par
l’âge.ou de multinationales en Alsace
peut en partie justifier ces spécifi- D’autres facteurs influant sur le salaire demeurent inconnus : le dynamisme de
l’entreprise, son appartenance à un groupe, sa politique salariale, ou des facteurscités salariales, qui concernent
purement individuels, comme l’histoire de la personne, ses réussites ou échecs
surtout un encadrement de très passés.
haut niveau.
Christophe RAFRAF
La production de combustibles et de carburant offre les meilleurs salaires en Alsace
0 20 40 60 80 100 120 140
Production de combustibles et de carburants %
Pharmacie, parfumerie, entretien
Eau, gaz, électricité
Édition, imprimerie, reproduction
Chimie, caoutchouc, plastiques
Industries du bois et du papier
Activités récréatives, culturelles et sportives
Industries des équipements mécaniques
Conseil et assistance
Métallurgie et transformation des métaux
Activités immobilières
Industries des produits minéraux
Industries agricoles et alimentaires
Commerce de gros
Construction
Industrie automobile
Recherche et développement
Industries des équipements électriques et électroniques
Industries des composants électriques et électroniques
Transports
Commerce et réparation automobile
Industries des équipements du foyer
Construction navale, aéronautique et ferroviaire
Industries du textile
Postes et télécommunications
100 100
Hôtels et restaurants
95 95Services opérationnels
Habillement, cuir
75 75
Commerce de détail, réparations
Note de lecture : le secteur de référence est l'hôtellerie-restauration (100 %) ; par rapport à ce secteur de référence (une fois les effets de structutre éliminés),
un salarié gagne 20 % de plus dans le secteur eau-gaz-électricité
25 25
5 5
0 0
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 11 · novembre 2002
6
C:\User\TRAVAIL\CPA revue11.vp
mercredi 13 novembre 2002 15:29:39
Source : Insee, DADS 1999