Niveau de vie
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

En une décennie, le niveau de vie des individus a presque doublé (+ 87 % en euros constants) et atteint 3 750 euros annuels en 2005. Le niveau de vie des 10 % des individus les plus aisés est 10 fois plus élevé que celui des 10 % les plus modestes. En 2005, une personne sur dix possède un niveau de vie inférieur à 850 euros par an. A l’opposé, une personne sur dix a un niveau de vie supérieur à 8 150 euros par an. L’écart entre les revenus des individus les plus aisés et celui des plus modestes est cependant en diminution, puisque le rapport interdécile est passé de 12,6 en 1995 à 9,7 en 2005. En 2006, le rapport interdécile est de 5,0 à La Réunion, et de 3,6 en métropole en 2005.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 11
Langue Français

4 REVENuS - SALAIRES… 4.2 Niveau de vie
n une décennie, le niveau de vie C’est chez les ménages les plus mo- Evolution du niveau de vie des individus entre 1995 et 2005des individus a presque doublé destes que la part des revenus prove-E(+ 87 % en euros constants) et atteint nant des prestations sociales est la plus en euros constants 2005, par an.
3 750 euros annuels en 2005. Le niveau importante (31 %). Il en est de même
limite des déciles 1995 2005 évolutionde vie des 10 % des individus les plus aisés pour les revenus provenant de l’entraide
est 10 fois plus élevé que celui des 10 % (15 %). Les revenus d’activité (52 % du
d1 285    838    194,0%les plus modestes. En 2005, une personne total) sont constitués pour près de la moi-
d2 603    1 179    95,6%
sur dix possède un niveau de vie inférieur tié (45 %) de revenus de petits boulots. A
d3 848    1 553    83,1%
à 850 euros par an. A l’opposé, une per- l’inverse, l’essentiel des ressources des in- d4 1 131    1 992    76,1%
sonne sur dix a un niveau de vie supérieur dividus les plus aisés proviennent de l’ac- niveau de vie médian 1 419    2 417    70,4%
à 8 150 euros par an. L’écart entre les re- tivité. Les prestations sociales, les retraites d6 1 719    2 903    68,9%
venus des individus les plus aisés et celui et les autres revenus représentent cha- d7 2 106    3 600    70,9%
d8 2 636    4 731    79,5%des plus modestes est cependant en di- cun 2 % des ressources de ces ménages.
d9 3 597    8 142    126,4%minution, puisque le rapport interdécile
niveau de vie moyen 1 989 3 728 87,4%est passé de 12,6 en 1995 à 9,7 en 2005.
DéFINITIONS : rapport d9/d1 12,6    9,7    -2,9 points
En 2006, le rapport interdécile est de 5,0 seuil de pauvreté à 60 % 851 1450 70,4%Le revenu d'un ménage comprendà La Réunion, et de 3,6 en métropole en taux de pauvreté à 60 % 30,9% 27,6% -3,3 points
les revenus d'activité, les revenus du pa-2005.
trimoine, les transferts en provenance Sources : collectivité départementale / Insee - Enquêtes budget de famille 1995 et 2005Plus d’un quart de la population de
d'autres ménages et les prestations so-
Mayotte vit sous le seuil relatif de pau-
ciales
vreté (défini à 60 % de la valeur du niveau
Au sein du ménage, chaque individu Composition des ressources des ménages selon le niveau de revenude vie médian, soit 1 450 euros en 2005).
compte pour une unité de consomma-Les disparités de niveaux de vie selon la Dans les familles pauvres, 45 % des ressources proviennent de l’entraide et
tion (uc), différente selon l’âge. On attri-nationalité ou l’origine des personnes sont des prestations sociales.bue par convention 1 uc au premiertrès marquées. Ainsi, en 2005, le niveau
adulte du ménage,  0,5 uc aux autresde vie moyen des étrangers est de 2 480
personnes de 14 ans ou plus et 0,3 uc auxeuros, un niveau quasiment deux fois plus
enfants de moins de 14 ans. Le niveau defaible que celui des résidents de nationa-
vie de chaque individu est alors calculélité française (4 280 euros). Parmi ces der-
en divisant le revenu du ménage auquelniers, le niveau de vie annuel moyen des
il appartient par le nombre d’unités deoriginaires de Mayotte s’élève à 3 315
consommations du ménage. Ce revenueuros, soit cinq fois moins que celui des
par équivalent adulte permet de pren-non originaires.
dre en compte la taille et la composition
En 2005, le revenu annuel moyen
du ménage.
d’un ménage mahorais atteignait 9 350
euros. Il augmente moins vite que le ni-
veau de vie en raison de la diminution de
la taille des ménages, qui est passée de
4,9 personnes par ménage en 1995 à 4,2 Pour en savoir plus : déciles de revenusen 2005. Entre 1995 et 2005, les revenus
des ménages ont augmenté de 74 %  Insee Mayotte Info n°28 - « le revenu
Source : CDM / Insee - Enquête budget de famille 2005
hors inflation, une progression sensible- des habitants de Mayotte en 2005 ».
ment supérieure à celle du SMIG moyen  Mayotte Résultat n°8 - « l’enquête
(+ 50 % sur la même période). Plus d’un Budget des Familles en 2005 ».
ménage sur deux (58 %) dispose de reve-
nus inférieurs au SMIG annuel local.
TEM 2010 56 INSEE MAYOTTE INSEE MAYOTTE 57 TEM 2010



%
100
Autres revenus
80 Entraide
Prestations sociales60
Retraite
40
Revenus non salariaux
20
Petits boulots
0
Salaires
d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 d8 d9 d10 Total