Profession  ingénieur hospitalier
1 page
Français

Profession ingénieur hospitalier

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Informations

Publié par
Nombre de lectures 215
Langue Français

Exrait

horizons P O I N TD EV U E
ALEXANDRE TOESCA,PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION «INGÉNIEURS HOSPITALIERS DE FRANCE» Profession: ingénieur hospitalier es établissements de santé figu-tentieux…En tant que manager, L rent parmi les structures du sec-i revient d’organiser les inter-teur tertiaire les plus complexes.tions de ses collaborateurs et de Au-delà de la dimension médicalepréparer à de nouvelles exi-et humaine, ceux-ci intègrentces : gestion des risques, dé-dans des bâtiments très hétéro-rches qualité et de technovigi-gènes des équipements de hautece, notamment. Charge, à lui, technologie et des installationssi, de compléter l’expertise in-techniques sophistiquées. Dee à l’aide de ressources spéci-même, en complément du per-es externes, d’orchestrer et de sonnel médical et soignant, coha-aniser une équipe homogène, bitent de nombreux métiers dontformante, organisée, en mesure celui d’ingénieur hospitalier. Encroître son potentiel de savoir et répondant aux exigences de soinavoir-faire. et d’accueil, ainsi qu’aux impéra-tifs logistiques, celui-ci apparaîtispensables échanges comme un des acteurs essentielssavoirs pour assurer la qualité, la conti-ingénieurs hospitaliers ont, nuité et la sécurité des soins. Véri-r cela, besoin d’échanger leurs table interface entre les fonctionses, leurs expériences et leurs de soin et la direction, il conseilletions. Dans ce but, ils se sont cette dernière sur ses choix straté-semblés en une association : giques en matière de travaux,génieurs hospitaliers de d’équipements techniques et dence ».Grâce aux moyens maintenance. Si ses principauxelle instrumente (site Internet, secteurs d’activités sont l’ingénie-uaire, journées d’études et de rie, les techniques immobilières etmation) et par les relations les techniques biomédicales, il dé-ées avec les associations ploie également ses talents danssœurs européennes, chacun des domaines tels que la pro-es membres est en mesure de grammation informatique, la qua-tager ses expériences et ses lité, la cuisine collective, la blan-pétences avec ses collègues chisserie, les approvisionnementsFrance ou en Europe. Le déve-ou la sécurité incendie.pement et la complexité crois-L’ingénieur qui œuvre dans un éta-te de la technologie conjugués blissement de santé acquiert le titretransformations successives d’ingénieur hospitalier après plu-’hôpital, nécessitent d’accroître sieurs années d’exercice. Il se dif-ombre de cadres supérieurs is-férencie de ses confrères par sacursus scientifique et d’un connaissance du «terrain» auprèshnique. Certains d’entre eux des personnels soignants et médi-Alexandre Toesca, ingénieur Insa, exerce depuis 1975 dans les hôpitaux.occupent déjà des fonctions de di-caux, par ses échanges avec les in-Ingénieur en chef hors classe, il a en charge, depuis trois ans, la coordinationrecteur des secteurs techniques, dustriels de la santé et son intégra-générale des sécurités techniques au centre hospitalier universitaire de Nice.au sens de l’administration hospi-tion dans les comités de vigilanceMembre de l’association « Ingénieurs hospitaliers de France », fondée en 1956,talière. Ils peuvent alors mettre au sanitaire, d’hygiène et de sécuritéil en assure la présidence depuis 1999 après en avoir été secrétaire généralservice de l’établissement l’en-(CHSCT).pendant 5 ans. A ce titre, il participe à plusieurs groupes de travail de l’Afnor,semble de leurs compétences. de la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS)Le fascicule de documentation Polyvalence obligatoireet de la Mission nationale d’appui aux investissements hospitaliers (MNAIH).de laS99-134 (« Management Ses fonctions et responsabilités va-qualité appliquée aux activités de rient selon la taille des établisse-la fonction technique des établis-ments. Dans les domaines immo-L’ingénieur apparaît alors plus éloi-risques, acheteur, qualiticien, for-sements de santé ») élaboré par bilier et biomédical, il est l’un desgné des décisions stratégiques.mateur, etc.! Il doit, pour les exer-l’Afnor en 2003 – sous l’égide de collaborateurs directs du chefSes fonctions restent cependantcer, actualiser ses connaissances et,la direction de l’hospitalisation et d’établissement dans les petites etmultiples: il lui arrive, dans unepour cela, mettre en place unede l’organisation des soins du mi-moyennes structures. Dans les hô-même journée, d’endosser lesveille technologique, normative etnistère de la Santé – vient, à cet pitaux plus importants, notam-rôles de représentant du maîtreréglementaire des plus réactives. Ilégard, officialiser la reconnais-ment dans les centres hospitaliersd’ouvrage, de programmiste,doit également maîtriser les règlessance de leurs responsabilités ma-universitaires (CHU), les deux sec-conducteur d’opération, maîtrede fonctionnement de la com-nagériales.teurs dépendent souvent de direc-d’œuvre, chef d’entreprise demande publique et détenir un so-tions administratives différentes.maintenance, gestionnaire delide bagage juridique en cas dewww.ihf.fr 322Le Moniteur21 janvier 2005
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents