SEE - Eléments d

SEE - Eléments d'analyses de la statistique du marché du travail du mois de janvier 2011

-

Français
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

DIRECTION GENERALE Paris, le 24 février 2011 Direction Études, Statistiques et Prévisions Eléments d’analyse de la Statistique du Marché du Travail du mois de janvier 2011 En janvier 2011, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A (2 703 200) diminue de 0,7% en données CVS. Les activités réduites de courte durée (de moins de 79 heures), catégorie B, diminuent de 0,7% au cours du mois. Les activités réduites de longue durée, catégorie C, augmentent de 2,9%. La baisse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A ne concerne que les hommes (– 1,4%), le nombre des femmes est stable. Le nombre des demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A diminue pour les jeunes (– 1,5%), pour les personnes de 25 à 49 ans (– 0,3%) et pour les personnes de 50 ans ou plus (– 1,2%). Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée recule légèrement au cours de ce mois : – 0,2% pour les catégories A, B, C. Il s’établit ainsi à 1 521 500 fin janvier 2011 (en données CVS). Cette baisse mensuelle concerne les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins de 2 ans (– 1,5%), tandis que les nombres des demandeurs d’emploi inscrits depuis 2 à moins de 3 ans (+ 1,5%) et de ceux inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,2%) augmentent. En données CVS, en janvier 2011 il y a eu 492 200 entrées (– 2,6% en un an) et 492 300 sorties, (+ 3,6% en un an). 4 200 0004 000 0003 800 000DEFM A+B+C3 ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 95
Langue Français
Signaler un problème
1
DIRECTION GENERALE
Paris, le 24 février 2011
Direction Études, Statistiques et Prévisions
Eléments d’analyse de la Statistique du Marché du Travail du mois
de janvier 2011
En janvier 2011, le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A (2 703 200)
diminue de
0,7%
en données CVS. Les activités réduites de courte durée (de moins de 79 heures),
catégorie B, diminuent de
0,7%
au cours du mois. Les activités réduites de longue durée, catégorie C,
augmentent de
2,9%
. La baisse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en
catégorie A ne concerne que les hommes (
– 1,4%
), le nombre des femmes est stable. Le nombre des
demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits en catégorie A diminue pour les jeunes (
– 1,5%
), pour les
personnes de 25 à 49 ans (
– 0,3%
) et pour les personnes de 50 ans ou plus (
– 1,2%
).
Le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée recule légèrement au cours de ce mois :
– 0,2%
pour les catégories A, B, C. Il s’établit ainsi à 1 521 500 fin janvier 2011 (en données CVS). Cette
baisse mensuelle concerne les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins de 2 ans (– 1,5%),
tandis que les nombres des demandeurs d’emploi inscrits depuis 2 à moins de 3 ans (+ 1,5%) et de
ceux inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,2%) augmentent.
En données CVS, en janvier 2011 il y a eu 492 200 entrées (– 2,6% en un an) et 492 300 sorties,
(+
3,6% en un an).
1 800 000
2 000 000
2 200 000
2 400 000
2 600 000
2 800 000
3 000 000
3 200 000
3 400 000
3 600 000
3 800 000
4 000 000
4 200 000
janv-01
mai-01
sept-01
janv-02
mai-02
sept-02
janv-03
mai-03
sept-03
janv-04
mai-04
sept-04
janv-05
mai-05
sept-05
janv-06
mai-06
sept-06
janv-07
mai-07
sept-07
janv-08
mai-08
sept-08
janv-09
mai-09
sept-09
janv-10
mai-10
sept-10
janv-11
DEFM A
DEFM A+B+C
2
En janvier 2011, le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse
La DEFM A baisse de 0,7% en janvier 2011. La DEFM A, qui exclut toute activité réduite, est
l’indicateur le plus proche dans sa définition de celle du chômage au sens du BIT. La baisse de
la demande d’emploi en fin de mois de catégorie A concerne aussi bien les jeunes, les
personnes de 25 à 49 ans que les 50 ans ou plus.
En janvier 2011, la DEFM A s’établit à 2 703 200 (en données CVS) et enregistre une baisse de 0,7%
au cours du mois (– 19 300 demandeurs d’emploi). En évolution annuelle, la DEFM A reste orientée à
la hausse (+ 1,4%, soit 37 400 demandeurs d’emploi de plus).
La DEFM A baisse uniquement pour les hommes (– 1,4%), celle des femmes est stable.
Les effectifs en fin de mois baissent de 1,5% pour les jeunes (– 0,3% pour les jeunes femmes et
– 2,6% pour les jeunes hommes), de 0,3% pour les 25 à 49 ans (+ 0,4% pour les femmes et
– 1,0% pour les hommes). Ils sont également en baisse (– 1,2%) pour les demandeurs d’emploi de 50
ans ou plus (– 0,9% pour les femmes et – 1,5% pour les hommes).
Sur un an, excepté pour les jeunes (– 6,2%), les effectifs de la DEFM A restent orientés à la hausse :
+ 0,3% pour les 25 à 49 ans et + 13,4% pour les 50 ans ou plus. Les effectifs des hommes sont en
baisse de 1,1% et ceux des femmes en hausse de 4,2%
Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C est stable en janvier 2011
Pour l’ensemble des catégories A, B, C, on observe une stabilité au cours du mois de janvier 2011,
soit 300 demandeurs en moins par rapport à décembre 2010. Sur un an, le nombre de demandeurs
d’emploi de ces catégories augmente de 4,4% (soit 171 400 demandeurs d’emploi de plus qu’en
janvier 2010).
Le nombre (CVS) des demandeurs d'emploi inscrits dans la catégorie B baisse de 0,7% en janvier
2011, s’établissant à 535 200. Celui des demandeurs d'emploi en catégorie C, en hausse de 2,9%,
s’établit à 806 800 à fin janvier.
Le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée est en baisse pour les catégories A, B, C
(– 0,2% sur un mois)
Le nombre total de demandeurs d’emploi de longue durée de catégorie A, B, C s’établit à 1 521 500 à
fin janvier 2011 (en données CVS). Il est en baisse de 0,2% par rapport au mois de décembre 2010
mais augmente en rythme annuel (+ 16,5% par rapport à janvier 2010). La baisse mensuelle ne
concerne que les demandeurs d'emploi inscrits depuis 1 à moins de 2 ans (– 1,5%), les demandeurs
d'emploi inscrits depuis 2 à moins de 3 ans (+ 1,5%) et ceux inscrits depuis 3 ans ou plus (+ 1,2%)
sont toujours en hausse.
Les flux d’inscription en catégorie A sont en hausse (
+
1,2%) au cours du mois
en données CVS et les flux de sortie augmentent également sur la même
période
Hausse des flux d’inscription en un mois
Les flux d’inscription sont en hausse de 1,2% au mois de janvier 2011. Cette hausse concerne les
reprises d’activité (+ 0,5%), les premières entrées (+ 6,9%), les démissions (+ 5,0%) et les autres cas
(+ 4,6%). Les autres motifs d’inscription sont en baisse : licenciements économiques (– 2,6%), autres
licenciements (– 0,2%), fins de contrat (– 3,5%) et fins de missions (– 3,4%).
Les flux de sortie sont en augmentation sur un mois (+ 7,2%)
En janvier 2011, les flux de sortie de catégorie A (en données CVS) sont en hausse par rapport au
mois précédent (+ 7,2%). Les reprises d’emploi déclarées (+ 15,8%), les absences au contrôle
(+ 7,7%), les radiations administratives (+ 6,1%), les arrêts de recherche d’emploi (+ 1,8% dont
+ 3,9% pour les arrêts maladie et – 19,6% pour les dispenses de recherche d’emploi) et les autres cas
(+ 0,9%) augmentent. Seules les entrées en stage pour formation (– 1,2%) sont en baisse.
3
Hausse des absences au contrôle et des radiations administratives
En janvier 2011, le nombre d'absences au contrôle pour la catégorie A augmente de 7,7% sur un mois
(données CVS) et s’établit à 208 300, ce qui représente 42,3% des sorties du mois (contre 41,4% en
décembre 2010). Ce volume est en hausse de 1,6% par rapport à janvier 2010.
Les radiations administratives de catégorie A sont en hausse par rapport au mois dernier (+ 6,1%),
s’établissant à 48 900 (données CVS). Elles représentent 9,9% des sorties du mois. Le motif de
radiation le plus représenté reste l’absence à convocation (91,9% des cas). Les radiations se
traduisent le plus souvent par une suspension d’une durée de deux mois (92,1% des situations).
Les entrées en mesures du plan de cohésion sociale sont en hausse par
rapport au mois de janvier 2010
Mesures du Plan de Cohésion Sociale dans la STMT (entrées, sorties et stocks)
0
5 000
10 000
15 000
20 000
25 000
30 000
35 000
40 000
j
u
i
l
-
0
5
o
c
t
-
0
5
j
a
n
v
-
0
6
a
v
r
-
0
6
j
u
i
l
-
0
6
o
c
t
-
0
6
j
a
n
v
-
0
7
a
v
r
-
0
7
j
u
i
l
-
0
7
o
c
t
-
0
7
j
a
n
v
-
0
8
a
v
r
-
0
8
j
u
i
l
-
0
8
o
c
t
-
0
8
j
a
n
v
-
0
9
a
v
r
-
0
9
j
u
i
l
-
0
9
o
c
t
-
0
9
j
a
n
v
-
1
0
a
v
r
-
1
0
j
u
i
l
-
1
0
o
c
t
-
1
0
j
a
n
v
-
1
1
0
20 000
40 000
60 000
80 000
100 000
120 000
140 000
160 000
180 000
DES A
DEE E
DEFM E
DES E
Source : Pôle emploi (DES A et DEE E en échelle de gauche ; DEFM E et DES E en échelle de droite)
Les entrées
1
dans les mesures d’emploi aidé du Plan de Cohésion Sociale se traduisent par une
hausse des demandes d’emploi sorties de catégorie A pour ce motif (9 909 en janvier 2011). En cumul
de juillet 2005 à janvier 2011, on compte 767 897 sorties de cette catégorie pour les personnes
entrant en CIE, CAE, CI-RMA, CAV ou CUI
2
.
La DEFM E correspondant à ces mêmes situations (CIE, CAE, CI-RMA, CAV ou CUI) est en hausse
annuelle en janvier 2011 : 130 636 personnes concernées contre 120 470 en janvier 2010.
La DEFM E pour les créateurs d’entreprise s’établit à 190 214 à fin janvier 2011. Les flux de sortie de
la catégorie A vers la catégorie E spécifique aux créateurs d’entreprise s’établissent à 10 399 au cours
du mois de janvier 2011, en hausse par rapport à l’an dernier (8 684 en janvier 2010).
En janvier 2011, on compte 6 823 entrées en CRP (9 864 en janvier 2010), soit 405 221 depuis juillet
2005
3
. La DEFM D CRP s’établit à 77 034 en janvier 2011.
Le Contrat de Transition Professionnelle enregistre 2 167 adhésions
3
au mois de janvier 2011 (41 624
adhésions enregistrées depuis juillet 2006, date de création du dispositif).
1
La STMT ne compte que des demandes enregistrées. Un demandeur ayant eu plusieurs inscriptions en catégorie D ou E sera
compté autant de fois.
2
Les données concernant les CUI (CUI-CIE et CUI-CAE) sont disponibles depuis janvier 2010.
3
Source SIAD Tableaux de bord, donnée France Métropolitaine.
4
L’évolution de l’emploi
En janvier 2011, les offres d’emploi enregistrées par Pôle emploi sont en hausse
280 600 offres d’emploi
4
ont été enregistrées par Pôle emploi en janvier 2011, soit une hausse de
9,8% par rapport au mois précédent (données CVS). Sur un an, le nombre d’offres d’emploi
enregistrées par Pôle emploi est en hausse (+ 8,1% en données CVS).
En janvier 2011, 236 300 offres d’emploi ont été satisfaites, soit une hausse de 9,9% par rapport au
mois précédent (données CVS) et de 1,2% par rapport à janvier 2010.
L’emploi dans l’intérim baisse en décembre
Les données mensuelles provisoires de Pôle emploi indiquent que l’emploi dans l’intérim a occupé
659 400 personnes fin décembre 2010, chiffre en baisse de 0,8% en un mois et en hausse de 20,1%
en un an (valeurs CVS). En un mois, l’emploi intérimaire progresse de 0,7% dans l’industrie mais
recule de 2,4% dans le tertiaire et de 1,6% dans la construction.
Les données définitives CVS à la fin novembre 2010 indiquent que l’emploi intérimaire a occupé
665 000 personnes.
La situation de l’emploi marchand s’améliore
Selon les dernières statistiques provisoires de Pôle emploi, l’emploi dans le champ de l’Assurance
chômage a enregistré une légère augmentation de 0,1% au 3
e
trimestre 2010, soit une création nette
de 20 200 emplois. L’emploi reste orienté à la baisse dans l’industrie (– 0,5%), alors que le bilan du
tertiaire (+ 0,3%) est positif et que celui de la construction se stabilise. En un an, l’évolution se traduit
par une hausse de 0,6%, soit une création nette de 92 200 emplois, qui résulte d’évolutions
trimestrielles respectives de + 0,1%, + 0,2%, + 0,2% et + 0,1% du troisième trimestre 2009 au
troisième trimestre 2010.
L’estimation provisoire publiée récemment par l’INSEE fait ressortir une hausse de 0,2% de l’emploi
salarié des secteurs principalement marchands au 4
e
trimestre 2010, soit 35 500 emplois
supplémentaires. Cela porte à 0,7%, soit + 109 900 emplois, la croissance annuelle de l’emploi en
2010.
Selon les dernières perspectives économiques de Pôle emploi, après un repli de 2,5% en 2009,
l’économie française devrait progresser à un rythme modéré en 2010, avec une croissance du PIB de
1,6%.
Après le pic atteint en destructions d’emploi en 2009, les créations d’emploi en 2010 devraient être de
l’ordre de 93 000 pour l’emploi affilié et de 105 000 pour l’emploi total.
En décembre 2010, les effectifs en contrat unique d’insertion (CUI-CIE) s’établissent à 61 300. Ceux
en contrat unique d’insertion (CUI-CAE) atteignent 240 600. Les effectifs présents en CAE à la fin
décembre diminuent : 8 600 contre 171 700 fin décembre 2009. En décembre, on dénombre 10 861
conventions signées pour un CUI-CAE. L’effectif des personnes présentes dans les contrats d’avenir
fin décembre est en recul : 4 993 contre 67 646 un an auparavant.
4
Il s'agit des offres d'emploi STMT, hors offres non salariées