Table des matières ii   causes de la persistance du chômage
32 pages
Français

Table des matières ii causes de la persistance du chômage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de lectures 212
Langue Français

Exrait

Revueéconomiquede21.hiver1993
PERSISTANCE DU CHÔMAGE
Elmeçkov et Maitland
TABLEDES
Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Tendancesduchômage structurel................ ........... .Causes de la persistance du chômage. . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . A.Cadre analytique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . B.Sources et mécanismes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Modifications du taux naturel. . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . 2.Hystérèse totale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . 3.Ajustement lent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.Mécanismes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . .Ce que montrent les données. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A. salairesÉquations de. . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . B.  Partsdessalaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . C. séries temporellesPropriétés des. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D.   chômageInstabilité du. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E.  Ce que montrent les données de panel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . IV.  Conclusions et conséquences au niveau de l’action des pouvoirs publics. . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Bibliographie. . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
64 66 72 72 73 73 74 75 75 77 77 82 85 87 88 88 94
Les auteurs souhaitent remercier Michael P.   leurs de comFeiner. Karl Picheimann. et Peter Sturm-mentaires et suggestions au cours delapréparation de cette étude.Des remerciements particuliers vonta pour son concours sur le plan statistique etIsabelle WanneraLyn Louichaoui. Jackie Gardel et Chantal Nicq pour leur assistance technique.  
63
INTRODUCTION
L‘un des aspects les plus troublants des forts taux de chômage actuellement observés dans un grand nombre de pays de est la tendance apparente du chômage, après son aggravation durant la phase de ralentissement conjonctu-rel de l’activité, à demeurer à son niveau plus élevé, ou proche de ce niveau, lorsque l’activité économique se redresseanouveau. Ainsi, comme le montre le graphique1, semble être caractérisée parl’évolution conjoncturelle du chômage des augmentations relativement marquées suivies de réductions graduelles, trop peu importantes pour ramener le chômage à sa position précédente. Au niveau de l’ensemble des pays de l’OCDE, les quatre cycles du chômage qui peuvent être discernés depuis 1966 ont suivi ce schéma. Le problème semble être parti-culièrement grave dans la plupart des pays européens. Par exemple, le taux de chômage dans les pays de la CE est passé de 6 pour cent a plus de 10 pour cent durant la période de faiblesse économique de la première moitié des années80, puis est retombé mais en se stabilisant a un taux supérieur8 1990.pour cent en Cet article examine certaines données récentes concernant la persistance du chômage.IIs’agit avant tout de procéderàune analyse empirique de trois points de vue différents sur les causes de la persistance du chômage. Dans un cas, l’existence de taux de chômage irréductiblement élevés est considérée comme la conséquence de modifications des influences structurelles sous-jacentes qui déterminent la demande et l’offre de main-d’œuvre:c’est-à-dire qu’est interve-nue, parallèlement, une hausse du de chômage. Les deux autres points de vue reposent sur l’observation selon laquelle le chômage nourrit le chômage c’est-à- dépend,dire que le niveau actuel de chômage en partie, du niveau passé du chômage effectif. Dans ces conditions,ilpeut y avoir une longue période de divergence entre le taux de chômage d’équilibreà court terme, ou taux structurel, et le taux de chômage d’équilibrealong terme,ou taux naturel. Le cas extrême est celui où le chômage d’équilibre, même à long terme, est déterminé seulement par le chômage effectif; dans cette situation, concept de taux naturel unique disparaît. La section présente certains éléments d’information sur les tendances du chômage. Les trois points de vue sur la persistance du chômage sont décrits plus en détail dans la sectionII, cadre analytique simple exposé au début dedans un la section. La section présente plusieurs ensembles de données permettant de mieux appréhender les caractéristiques de la persistance. Dans la sectionIV,on trouvera quelques remarques de conclusion,ycompris une brève discussion des implications pour l’action des pouvoirs publics des conclusions de cet article.
64
Pourcentage OCDE'
Graphique 1.Tauxde chômage États-Unis
60 6366 69 72 75 78 81848790 Pourcentage -Japon 10
Pourcentage
Pourcentage 12
606366 69 72 75 78 81848790 Pourcentage
606366 69 78 8172 75848790 Pourcentage Canada, Australie et Nouvelle-Zélande
606366 69 7872 7581848790 Compte tenu seulement de la partie occidentale de l'Allemagne
65
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents