Etablissements - Dépendance régionale
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Etablissements - Dépendance régionale

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Description

Au 1er janvier 2004, 20 442 établissements du champ ICS (Industrie-Commerce-Services) sont implantés en Corse ; huit sur dix relèvent du secteur tertiaire. Les petits établissements dominent le secteur économique de l'île : 59 % n'ont pas de salarié et seuls 5 % en rémunèrent 10 ou plus. Globalement, le tissu productif régional apparaît relativement autonome en termes de centre de décisions.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 5
Langue Français

Exrait

13 ENTREPRISES - ETABLISSEMENTS
er Dé fi ni tion su 1 jan vier 2004, les éta blis se ments du champAICS (Industrie -Com merce-S er vi ces) en Corse Entre prise : toute per sonne phy sique ou mo -
sont au nombre de 20 442. rale exer çant de ma nière in dé pen dante une ac -
Avec huit éta blis se ments sur dix, le ter tiaire oc cupe ti vi té pro fes sion nelle non sa lariée. Une
une place pré pon dé rante dans l’é co nomie in su laire. en tre prise peut être une so cié té ou un en tre pre -
Glo ba le men t, plus d’un éta blis se men t sur quatre re - neur in di vi duel ; c’est un or ga nisme fi nan ciè re -
lève du com merce et un sur deux des ser vi ces. Les ser - ment et ju ri di que ment au to nome cons ti tué en
vi ces aux par ti cu liers, no tam ment grâce au sec teur des vue de pro duire des biens ou des ser vi ces.
hô tels et res tau rants, sont plus pré sents que les ser vi -
Eta blis se ment : lieu où s’exerce tout ou partie
ces aux en tre pri ses.
de l’ac ti vi té d’une en tre prise, une en tre priseL’in dustrie a un poids faible : 8 % seu le ment des éta -
pou vant avoir un ou plu sieurs éta blis se mentsblis se ments, dont plus du tiers re vient aux in dus tries
(usine, bu reau, ma ga sin...). Il n’est pas tenu
agri co les et alimentaires. La cons truc tion re groupe
compte des éta blis se ments dont le siège estprès de 15 % des éta blis se ments.
lo ca li sé à l’é tran ger.Les éta blis se ments du champ ICS sont un peu plus im -
No men cla tu re d’ac ti vi tés fran çaiseplan tés en Haute-Corse qu ’en Corse-du-Sud, leur part
er
(NAF/NES) : à comp ter du 1 jan vier 1993, l’har -res pec tive étant de 51 % et 49 % ; tou te fois, leur ré par ti -
mo ni sa tion eu ro péenne a conduit à mettre ention par grands sec teurs d’ac ti vi té y est sen si ble ment
place la NAF (No men cla ture d’ac ti vi tés fran çaise)la même.
et la CPF (Clas si fi ca tion des pro duits fran çais), quiLes pe tits éta blis se ments do mi nent le tis su éco no -
mique dans tous les sec teurs d’ac ti vi té : 59 % d’entre rem pla cent la NAP (No men cla ture des ac ti vi tés et
des pro duits) ins taurée en 1973. La NES (No -eux n’ont pas de sa la riés, et 95 % en ont moins de dix.
men cla ture éco no mique de syn thèse) est un re -Les éta blis se ments de taille im por tante exer cent es sen -
tiel le ment une ac ti vi té ter tiaire, leur nombre pro gresse grou pe ment en 4, 16, 36, 85 et 114 pos tes, issu
de la NAF, des ti né à l’a na lyse éco no mique.d’ail leurs le plus dans cette ac ti vi té pas sant de 57 en
2000 à 74 en 2004. Le dé tail des no men cla tu res fi gure sous forme
Le nombre d’é ta blis se ments du champ ICS a conti nué de ta bleaux en pa ges 196-199.
à pro gres ser ré gu liè re ment dans tous les sec teurs. On
Ré per toire Si rene (sys tème in for ma tique pour le en re gistre ain si une aug men ta tion de 2 960 uni tés entre
ré per toire des en tre pri ses et des éta blis se -1999 et 2004, soit une hausse de 17 %. Le sec teur de la
ments) : créé par dé cret du 14 mars 1973, c’est lecons truc tion continue sa pro gres sion avec 23 % d’aug -
ré per toire na tio nal d’i den ti fi ca tion des en tre pri sesmen ta tion en 5 ans. Dans les ser vi ces, la pro gres sion
et de leurs éta blis se ments. Il a pour mis sion d’en -est par ti cu liè re ment forte pour les ac ti vi tés im mo bi liè -
re gis trer l’é tat ci vil des en tre pri ses : nom, pré nom, res et les ser vi ces aux en tre pri ses.
date et lieu de nais sance pour une per sonne phy -
sique ou rai son so ciale pour une per sonne mo -
rale ; y sont éga le ment in di qués le sigle, la forme
ju ri dique, le siège so cial et les da tes de créa tion
ou de ces sa tion d’ac ti vi té et, pour un éta blis se -
ment, l’a dresse, la date et l’o ri gine de la créa tion.
Le ré per toire contient éga le ment des don nées
éco no mi ques tel les que l’ac ti vi té et les ef fec tifs.
Sec teur d’ac ti vi té : voir dé fi ni tion au mot-clé 13.2.
Champ ICS (Industrie- Com merce-Ser vi ces) :
voir dé fi ni tion au mot-clé 13.2.
Voir aus si Sour ces
« Hô tels et res tau rants, des em plois à la carte » -
Eco nomie Corse, n° 109 - Insee - Avril 2005 - www.insee.fr/corse [1] Ré per toire des en tre pri ses et des éta blis -
se ments - Insee« Bi lan éco no mique » -
Eco nomie Corse - Insee - Annuel - www.insee.fr/corse
Site Inter net Insee, Si rene-Base de données : www.si rene.tm.frnet Insee, ac cès en ligne aux sta tis ti ques
struc tu rel les d’en tre pri ses : www.alisse.insee.fr
Por tail Entre pri ses, l’Insee au ser vice des Entre pri ses :
http://en tre pri ses.insee.fr/
TEC 2005130
Eta blis se ments 13.1
er ETABLISSEMENTS SELON L'ACTIVITE ET LA TAILLE EN CORSE AU 1 JANVIER 2004 [1]
au cun de 1 à 9 de 10 à 49 50 et plus
Acti vi té se lon la NES (champ ICS) sa la ri é sa la ri és sa la ri és sa la ri és To tal %
Industr ie 865 601 138 11 1 615 7,9
dont : in dus tr ies agri co l es et ali men t ai res 325 254 66 3 648 3,1
in dustrie des biens de consom ma tion 195 117 3 0 315 1,5
in dustr ie des biens d'é qui pe ment 153 113 23 1 290 1,4
in dustr ie des biens in ter mé diai r es 158 99 35 0 292 1,4
Cons truc t ion 1 545 1 201 198 6 2 950 14,4
Ter ti aire 9 703 5 497 603 74 15 877 77,7
dont : com merce 3 046 2 276 267 27 5 616 27,4
trans por ts 468 257 77 10 812 4,0
ac ti v i tés im mo b i liè res 313 101 6 0 420 2,0
ser vi ces aux en tre pr i ses 1 525 860 135 21 2 541 12,4aux par ti cu lier s 2 545 1 686 87 7 4 325 21,1
édu ca tion, san té, ac tion so ciale* 1 806 317 31 9 2 163 10,6
To tal 12 113 7 299 939 91 20 442 100,0
* éta bli s se ments du sec teur pri vé
er
ETABLISSEMENTS PAR DEPARTEMENT AU 1 JANVIER 2004 [1]
Corse-du- Sud Haute-Corse Corse
Industrie 727 888 1 615
Cons truc t ion 1 414 1 536 2 950
Ter ti aire 7 796 8 081 15 877
dont : com merce 2 725 2 891 5 616
5 071 5 190 10 261ser vi ce s
Ensemble 9 937 10 505 20 442
EVOLUTION DU NOMBRE D'ETABLISSEMENTS SELON L'ACTIVITE EN CORSE
erAU 1 JANVIER [1]
Evo lu ti on
Acti vi té se lon la NES (champ ICS) 1999 2000 2001 2002 2003 2004 04/99 (%)
Industrie 1 481 1 514 1 535 1 602 1 576 1 615 9,0
Indus tr ies agri co l es et ali men t ai res 611 618 623 640 632 648 6,1
Industrie des biens de consom ma tion 287 288 298 314 301 315 9,8
in dustr ie au to mo bil e 6 6 6 6 6 6 0,0
in dustr ie des biens d'é qui pe ment 255 268 270 282 278 290 13,7
in dustr ie des biens in ter mé diai r es 274 276 282 295 293 292 6,6
Energie 48 58 58 65 66 64 33,3
Cons truc t ion 2 407 2 389 2 484 2 686 2 737 2 950 22,6
Ter ti aire 13 593 14 019 14 468 15 183 15 447 15 877 16,8
Com merce 5 098 5 189 5 290 5 484 5 544 5 616 10,2
Trans port s 724 753 779 803 817 812 12,2
Acti vi té s im mo b i liè res 298 320 349 386 397 420 40,9
Ser vi ces aux en tre pr i ses 1 867 1 995 2 130 2 310 2 381 2 541 36,1aux par ti cu lier s 3 763 3 861 3 957 4 158 4 228 4 325 14,9
dont : hô tels et res tau rants 2 914 2 950 2 976 3 129 3 171 3 241 11,2
Edu ca tion, san té, ac tion so ciale* 1 843 1 901 1 963 2 042 2 080 2 163 17,4
To tal 17 481 17 922 18 487 19 471 19 760 20 442 16,9
* éta bli s se ments du sec teur pri vé
TEC 2005 131


13 ENTREPRISES - ETABLISSEMENTS
er Dé fi ni tion sn Corse, au 1 jan vier 2004, 1 030 éta blis se ments Edu champ ICS (Indus trie-Com me rce-Ser v i ces) Champ ICS (Industrie- Com merce-Ser vi ces) :
em ploient 10 sa la riés ou plus. S’ils ne re pré sen tent que il com prend l’en semble des sec teurs mar -
5 % de l’en semble des éta blis se ments de ce champ, ils chands de l’in dustrie, y com pris la cons truc -
em ploient plus de 55 % des sa la riés (27 400 sa la riés). tion, du com merce et des ser vi ces, à
Les quelque 396 éta blis se ments de plus de 20 sa la riés l’ex clu sion des ser vi ces fi nan ciers, et hors
en em ploient, à eux seuls, près de 40 % (19 000). agri cul ture. Les éta blis se ments doi vent en
Avec un ef fec tif moyen de 26 sa la riés, ces uni tés sont outre ré pondre aux trois condi tions sui van tes :
plu tôt de faible taille : seuls 91 éta blis se ments em - - ap par te nir à une en tre prise au sens de la dé -
ploient 50 sa la riés ou plus. En outre, au cun éta blis se - mo graphie des en tre pri ses (au sens éco no -
ment ne dé passe le seuil des 500 sa la riés. Les mique du terme, et non seu le ment ju ri dique ou
éta blis se ments de 20 sa la riés ou plus sont pour la plu - ad mi nis tra tif) ;
part concen trés dans les deux zo nes d’em plo i d’Ajac - - exer cer une ac ti vi té éco no mique réelle (pro -
cio et de Bas tia. duire des biens ou des ser vi ces) ;
Près des deux tiers des grands éta blis se ments exer cent - exer cer une ac ti vi té à ca rac tèr e
une ac ti vi té dans le ter tiaire, où le com merce se taille la mar chand (les biens ou ser vi ces pro duits étant
part du lion, sui vi du trans port, gros por teur d’em ploi, ven dus sur le mar ché).
no tam ment le trans port aé rien. L’in dustrie et la cons - Les as so c ia tions, ad mi nis tra tions à ca rac tèr e
truc tion ne re pré sen tent que 12 % et 14 % des ef fec tifs. pu blic ou pri vé, dont le fonc tion ne ment n’est
Au sein de l’in dustrie, outre l’é ta blis se ment « Corse pas fi nan cé par une ac ti vi té mar chande, sont
Compo site Aé ro nau tique », le sous-sec teur de l’ agroa li men - donc hors du champ cou vert. L’ex clu sion de
taire do mine. Les au tres ac ti vi tés in dus triel les sont peu l’a gri cul ture du champ ICS est lié à la cou ver -
re pré sen tées dans la ré gion, tant au sein des grands ture en core par tielle de ce sec teur par le ré per -
éta blis se ments que tou tes tail les confon dues. toire Si rene. La non prise en compte des
Les prin ci paux pour voyeurs d’em plois sont les hy per - ac ti vi tés fi nan ciè res s’ex plique par la lé gis la -
mar chés et su per mar chés, les trans ports, les ser vi ces tion par ti cu lière de ce sec teur, qui rend im pos -
de l’é du ca tion, san té et d’ac tion so ciale et les pos tes et sible de faire la dis tinc tion entre les uni tés
té lé com mu ni ca tion s. ayant une ac ti vi té réelle et cel les sim ples sup -
Entre 1999 et 2004, le nombre d’é ta blis se ments de 10 sa - ports ju ri di ques. Le champ ICS est le champ
la riés ou plus a pro gres sé de 46 %, pas sant de 707 à éco no mique de ré fé rence pour les en tre pri ses
1 030. En ter mes d’em plois sa la riés, l’im pact n’est tou - comme pour les éta blis se ments.
te fois que de + 9 %.
Sec teur d’ac ti vi té : en semble d’é ta blis se ments
ayant la même ac ti vi té prin ci pale, mais pou vant
avoir éven tuel le ment des ac ti vi tés se con dai res.
Ré per toire Si rene : voir dé fi ni tion au mot-clé 13.1.
Entre prise : voir dé fi ni
Eta blis se ment : voir dé fi ni
No men cla tu re d’ac ti vi tés fran çaise
(NAF/NES) : voir dé fi ni tion au mot-clé 13.1.
Indus tries agri co les et ali men tai res : voir
dé fi ni tion au mot-clé 16.4.
Zo nes d’em ploi : voir dé fi ni tion au mot-clé 01.8.
Voir aus si Sour ces
« Les re ve nus d’ac ti vi té des com mer çants : la taille de [1] Ré per toire des en tre pri ses et des éta blis -
l’en tre prise fait la dif fé rence » - se ments - Insee
Insee Pre mière, n° 1020 - Mai 2005 -
www.insee.fr
« Créa tions nettes d’em ploi : la partie vi sible de l’i ce berg » -
Insee Pre mière, n° 1014 - Mai 2005 -
www.insee.fr
TEC 2005132


Eta blis se ments de 10 sa la riés ou plus 13.2
PRINCIPAUX ETABLISSEMENTS DU SECTEUR MARCHAND NON AGRICOLE
erDE 100 SALARIES OU PLUS EN CORSE AU 1 JANVIER 2004 [1]
Rai son so ciale / Nes Dépt Com mune Acti vi té se lon la NES Tranche d'ef fec t ifs sa la riés
Industri e
Corse Com po si tes Aé ro nau ti ques 2A Ajac cio Cons truc tion aé ro nau tique et spa tiale de 100 à 199
Energie
EDF - Centre de Corse 2A Ajac cio Pro duc tion et dis tri bu tion d'é lec tri ci té de 200 à 249
EDF - EGS Corse Pro duc tion 2A Ajac cio Pro duc tion et dis tri bu tion de 100 à 199
Cons truc ti on
SNC Ven da si 2B Fu ria ni Bâ ti ment de 100 à 199
Com merc e
Pa cam 2 -Géant Ca si no 2A Ajac cio Gde sur face à pré do mi nance ali men taire de 250 à 499
Sarl hy per mar c hé Cor saire- Con ti nent 2A Gde à
Hy per ro cade 2 -Géant Ca si no 2B Fu ria ni Gde sur face à ali men taire de 200 à 249
Lion de Toga 2 -Géant Ca si no 2B Bas tia Gde à pré do mi nance de 100 à 199
Bas tia Dis count 2B Gde sur face à ali men taire
SA Hy per mar ché Raf fal li- Su per U 2B Pen ta-di-Ca sin ca Gde sur face à ali men taire
Po ret ta 2 - Géant Ca si no 2A Por to - Vec chio Gde sur face à pré do mi nance ali men taire de 100 à 199
Jean For co ni SA - Hy per U 2A Por chio Gde à
Trans ports
CCM Air li nes 2A Ajac cio Trans ports aé riens de 250 à 499
Air France 2B Luc cia na de 200 à 249
Che mins de fer de la Corse 2B Bas tia Trans ports fer ro v iai res de 100 à 199
CCM Air li nes 2B Luc cia na aé riens
Acti vi t és fi nan ciè r es
Caisse ré gio nale du cré dit agri cole 2A Ajac cio Acti vi tés fi nan ciè res de 200 à 249
Caisse ré gio dit agri cole 2B Bas tia Acti vi tés fi nan ciè res de 100 à 199
Ser vi ces aux par ti cu l iers et aux en tre pri ses
Bu reau de poste Ajac cio RP 2A Ajac cio Acti vi tés de poste et de cour rier de 250 à 499
Centre trai te m ent cour rier 2A Acti vi rier de 200 à 249
Di rec tion ré gio nale France Te le com 2A Ajac cio Acti vi tés de té le com mu ni ca t ion
Centre ex ploi ta tion ré seau na tio nal 2B Bas tia Aci ti vi tés de té lé com mu ni ca t ion
La poste - centre reg sces fi nan ciers 2A Ajac cio Acti vi tés de poste et de cour rier de 200 à 249
La poste-Re cett e prin ci pale 2B Bas tia Acti vi rier de 100 à 199
Breau de poste Bas tia Fu ria ni 2B Acti vi de cour rier
Soc Mé di ter r a néenne de Sé cu ri té 2A Ajac cio Enquê tes et sé cu ri té
Hô tel de Por tic cio - SOFITEL 2A Gros se t o Pru gna Hô tels tou ris ti ques avec res tau r ant de 100 à 199
France 3 2A Ajac cio Acti vi tés de ra dio et té lé vi sion
Edu ca tion, san té, ac tion so ciale
Cli nique d'Ajac cio 2A Ajac cio Acti vi tés re la ti ves à la san té de 100 à 199
Cli nique de l'Ospe dale 2A Por to-Vec chioà la san té de 100 à 199
Cli nique Fi lip pi May m ard 2B Bas tia Acti vi tés re la ti ves à la san té
Cli ni sud 2A Ajac cioà la san té de 100 à 199
ETABLISSEMENTS DE 10 SALARIES OU PLUS
erDU SECTEUR MARCHAND NON AGRICOLE EN CORSE AU 1 JANVIER [1]
Corse-du-Sud Haute-Corse Corse
Acti vi té se lon la NES 16 éta bli s se ments sa la ri és éta bli s se ments sa la ri és éta bli s se ments sa la ri és
Industr ie 69 1 804 80 1 536 149 3 340
Cons truc t ion 110 1 959 94 1 918 204 3 877
Com merce 133 3 981 161 4 224 294 8 205
Trans port 44 1 529 43 1 455 87 2 984
Acti vi té s im mo b i liè res 5 64 1 13 6 77
Ser vi ces aux en tre pr i ses et par ti cu lier s 133 4 321 117 2 997 250 7 318
Edu ca tion, san té, ac tion so ciale 20 854 20 718 40 1 572
To tal 514 14 512 516 12 861 1 030 27 373
ETABLISSEMENTS DE 20 SALARIES OU PLUS
er DU SECTEUR MARCHAND NON AGRICOLE AU 1 JANVIER 2004 [1]
Corse-du-Sud Haute-Corse Corse
Acti vi té se lon la NES 16 éta bli s se ments sa la ri és éta bli s se ments sa la ri és éta bli s se ments sa la ri és
Industr ie 28 1 272 21 759 49 2 031
Cons truc t ion 32 952 35 1 126 67 2 078
Com merce 50 2 905 67 2 989 117 5 894
Trans port 19 1 173 18 1 124 37 2 297
Ser vi ces aux en tre pr i ses et par ti cu lier s 59 3 364 46 2 037 105 5 401
Edu ca tion, san té, ac tion so ciale 10 716 11 596 21 1 312
To tal 198 10 382 198 8 631 396 19 013
TEC 2005 133


13 ENTREPRISES - ETABLISSEMENTS
er Dé fi ni tion su 1 jan vier 2002, sur les 18 850 éta blis se mentsAdu champ ICS (Indus trie-Com me rce-Ser v i ces) Taux de dé pen dance : il peut être cal cu lé en ter -
implan tés en Corse, seuls 621 dé pen dent d’ en tre pri ses mes d’é ta blis se ments ou en ter mes d’em plois sa -
ayant leur siège so cial hors de la ré gion ; le taux de dé - la riés. Il me sure la part des éta blis se ments (ou
pen dance me su ré en ter mes d’é ta blis se ments s’é ta blit des sa la riés des éta blis se ments) im plan tés en
ain si à 3 % seu le ment. Corse mais dé pen dant d’en tre pri ses dont le siège
En ter mes d’em plois, le taux de dé pen dance du sys - so cial est si tué en de hors de la ré gion (France ou
tème pro duc tif ré gio nal est de 15 % : 7 150 sa la riés in su - étran ger).
lai res tra vail lent en Corse mais dé pen dent d’un centre Taux de com man de ment : ce taux est le sy -
de dé ci sion si tué en de hors de la ré gion. Ce taux at teint
mé trique du pré cé dent. Il peut être cal cu lé en
son maxi mum dans le sec teur de l’é nergie (99 %), où
ter mes d’é ta blis se ments ou en ter mes d’em -
« EDF » est le prin ci pal em ployeur. Dans les ser vi ces
plois sa la riés. Il me sure la part des éta blis se -
aux en tre pri ses, il est de 45 % du fait de gros em -
ments (ou des sa la riés des éta blis se ments)
ployeurs ayant leur siège so cial sur le conti nent comme
si tués hors de Corse mais dé pen dant d’en tre -
« Mé di ter ra néenne des eaux », « France Té lé com » ou
pri ses dont le siège so cial est lo ca li sé en
en core « la Poste ». A con tra rio, il est très faible dans les
Corse.
sec teurs de la cons truc tion et du com merce, en rai son
Entre prise : voir dé fi ni tion au mot-clé 13.1.de la mul ti tude de pe ti tes en tre pri ses ré gio na les qui le
com posent. Les em plois re la tifs aux ser vi ces aux par ti - Eta blis se ment : voir dé fi ni tion au mot-clé
cu liers, qui com pren nent notam ment les hôtels et res - 13.1.
tau rants, sont peu dé pen dants avec une ex cep tion
Champ ICS (Industrie- Com merce-Ser vi ces) :
tou te fois : le sous-sec teur des ac ti vi tés ré créa ti ves, cul -
voir dé fi ni tion au mot-clé 13.2.
tu rel les et spor ti ve s, du fait de l’im plan ta tio n de
Ré per toire Si rene (sys tème in for ma tique pour« France 3 ». Les trans ports se si tuent quant à eux dans
le ré per toire des en tre pri ses et des éta blis se -une po si tion in ter mé diaire, avec un taux de dé pen -
ments) : voir dé fi ni tions au mot-clé 13.1.dance de 17 %.
De ma nière sy mé trique, très peu d’é ta blis se ments
mais aus si de sa la riés sont si tués sur le conti nent et dé -
pen dent d’un centre de dé ci sion im plan té sur l’île : le
taux de com man de ment ré gio nal me su ré en ter mes
de sa la riés at teint 3 %. Seul le sec teur des trans ports se
dis tingue, avec un taux de 23 % dû à l’im plan ta tion en
Corse de leur siège so cial : « CCM Air li nes », « Cor sair
in ter na tio nal » com man dent des sa la riés tra vail lant
sur le conti nent.
Glo ba le me nt, le tis su pro du c tif ré gio na l ap pa ra ît donc
re la ti ve ment au to nome en ter mes de cen tres de dé ci -
sion. En ef fet, les éta blis se ments cor ses sont pour l’es -
sen tiel des pe ti tes uni tés, par mi les quel les les
en tre pr i ses in di vi d uel les pré do mi nent lar ge men t.
Leur taille moyenne n’est que de 2 sa la riés et l’arti sa nat
de meure en core très dé ve lop pé.
Voir aus si Sour ces
« Ta bleaux de l’é co nomie fran çaise » - [1] Ré per toire des en tre pri ses et des éta blis -
Insee - Annuel - www.insee.fr se ments - Insee
« Ima ges éco no mi qu es des en tre pri ses et des grou pes
er
au 1 jan vier 2002 » -
Insee Ré sul tats - série « Eco nomie », n° 13 - Jan vier 2004
« Au-delà des en tre pri ses : les grou pes » » -
Insee Pre mière, n° 836 - Mars 2002 - www.insee.fr
Site Inter net Insee, Si rene-Base de don nées :
www.si rene.tm.fr
TEC 2005134Dé pen dance ré gio nale 13.3
erDEPENDANCE ET COMMANDEMENT DES ETABLISSEMENTS CORSES AU 1 JANVIER 2002 [1]
Entre pri ses ayant leur siège Eta bli s se ments
en Corse en Corse Taux de Taux de
au siège com man de ment dé pen danceéta bli s se ments éta bli s se ments
hors de Corse (%) (%)en Corse hors de Corse
Acti vi té se lon la NES 4 (champ ICS)
(1) (2) (3) (2)/[(1)+(2)] (3)/[(1)+(3)]
Industrie 1 521 15 81 1,0 5,1
Cons truc t ion 2 662 16 24 0,6 0,9
Com merce 5 390 71 94 1,3 1,7
Ser vi ces 9 277 127 422 1,4 4,4
To tal 18 850 229 621 1,2 3,2
DEPENDANCE ET COMMANDEMENT DES ETABLISSEMENTS CORSES
erEN TERMES D'EFFECTIFS SALARIES AU 1 JANVIER 2002 [1]
Entre pri ses ayant leur siège Sa la ri és des
en Corse éta bli s se ments
en Corse Taux de Taux desa la ri és des sa la ri és des
au siège com man de ment dé pen danceéta bli s se ments éta bli s se ments
hors de Corse (%) (%)en Corse hors de Corse
Acti vi té se lon la NES 4 (champ ICS)
(1) (2) (3) (2)/[(1)+(2)] (3)/[(1)+(3)]
Industrie 4 335 6 1 963 0,1 31,2
Cons truc t ion 7 151 65 118 0,9 1,6
Com merce 13 120 105 377 0,8 2,8
Ser vi ces 15 309 1 137 4 688 6,9 23,4
To tal 39 315 1 313 7 146 3,2 15,2
TEC 2005 135

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents