Finances publiques - Fiscalité locale

-

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En Corse, le produit de la fiscalité directe locale s'élève à 154,6 millions d'euros pour 2003. Il progresse de 13 % par rapport à 2002, contre une hausse de 4 % pour l'ensemble des collectivités locales de métropole. La taxe d'habitation représente à elle seule 45 % des impôts directs au profit des collectivités locales contre 23 % au niveau national.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 272
Langue Français
Signaler un problème

12 FINANCES PUBLIQUES
Dé fi ni tion sn Corse, le pro duit de la fis ca li té di recte lo caleEs’é lève à 154,6 mil lions d’eu ros pour 2003. Il est Fis ca li té di recte lo cale : im pôts di rects émis
en pro gres sion de 13 % par rap port à 2002, contre une au pro fit de col lec ti vi tés lo ca les :
pro gres sion de 4 % pour l’en semble des col lec ti vi tés Taxe d’ha bi ta tion (TH) : sur les lo caux à
lo ca les de France mé tro po li taine. usage ;
La struc ture des im pôts lo caux est sen si ble ment dif fé -
Taxe fon cière sur les pro prié tés bâ ties
rente en Corse, en rai son de la taxe pro fes sion nelle (TFB) : s’ap plique à tou tes les pro prié tés bâ -
qui ne re pré sente que 22 % des re cet tes contre le
ties qui pré sen tent le ca rac tèr e de vé ri ta bles
double au ni veau na tio nal. En ef fet, les lois du 27 dé - cons truc tions fixées au sol à de meure ;
cembre 1994, por tant sta tut fis cal de Corse, et du 26 dé - Taxe fon cière sur les pro prié tés non bâ ties
cembre 1996, re la tive à la zone franche, ont sup pri mé la
(TFNB) : sur les ter res, prés, ver gers, carriè -
part de la taxe pro fes sion nelle perçue au pro fit des dé - res, étangs ;
par te ments de la Col lec ti vi té ter ri to r iale de Corse.
Taxe pro fes sion n elle : due par toute per -
Dans ce cadre, un pré lè ve ment sur les re cet tes de l’Etat sonne phy sique ou mo rale qui exerce à titre
a été ins ti tué afin de com pen ser la perte de re cet tes
ha bi tuel une ac ti vi té pro fes sion nelle non sa -
pour les com mu nes, grou pe ments de com mu nes do tés
lariée. La loi de fi nance pour 1999 a dé ci dé la
d’une fis ca li té propre et fonds dé par te men taux de pé - sup pres sion pro gres sive en 5 ans de la part
ré qua tion de la taxe pro fes sion nelle. La sortie pro gres -
« sa lai res » des ba ses de taxe pro fes sion nelle.
sive du ré gime de zone franche est en tamée de puis
Col lec ti vi té ter ri to riale de Corse (CTC) :2002, mais s’ac com pagne d’un dis po si tif dé gres sif sur
voir dé fi ni tion au mot-clé 01.6.3 ans et d’un ré gime d’aide à l’in ves tis se ment. Ces dis -
po si tions font éga le ment l’ob jet de com pen sa tions
ver sées aux col lec ti vi t és lo ca les et ex pli quent la
poussée de re cet tes de la taxe pro fes sion nelle en 2003.
A l’in verse, la taxe d’ha bi ta tion re pré sente 45 % des
im pôts di rects au pro fit des col lec ti vi tés lo ca les contre
23 % au ni veau na tio nal. La Corse est par ail leurs en
tête des ré gions fran çai ses, au même ni veau que la ré -
gion Pro vence-Alpes-Côte d’Azur, en termes de pro -
duit de taxe d’habi ta tion par ha bi tant. Les taxes
fon ciè res sur les pro prié tés bâ ties et non bâ ties re -
pré sen tent un tiers des re cet tes fis ca les di rec tes ver sées
aux col lec ti vi tés lo ca les, part ana logue à celle de l’en -
semble de la France. Les taxes sur le fon cier bâti ver -
sées au dé par te ment de la Haute-Corse ont for te ment
pro gres sé entre 2002 et 2003, en rai son de la hausse sen -
sible du taux d’im po si tion.
Voir aus si Sour ces
Por tail des col lec ti vi tés lo ca les - Mi nis tère de l’Eco nomie, [1] Di rec tion gé né rale des col lec ti vi tés
lo ca les - Mi nis tère de l’Inté rieur et de l’a -des fi nan ces et de l’in dustrie :
www.col loc.mi ne fi.gouv.fr mé na ge ment du ter ri toire.
Site Inter net de la Di rec tion gé né rale des col lec ti vi tés
lo ca les - Mi nis tère de l’Inté rieur et de l’amé na ge ment
du ter ri toi re :
www.dgcl.in te rieur.gouv.fr
TEC 2005126Fis ca li té locale 12.4
LES IMPOTS DIRECTS LOCAUX
EMIS AU PROFIT DES COLLECTIVITES LOCALES DE CORSE [1]
(mil lions d'eu ros)
Corse-du- Sud Haute-Cor se Corse
2002 2003 2002 2003 2002 2003
Taxe d'ha bi t a tion 35,7 37,6 28,7 32,1 64,4 69,6
dont : au pro fit des com mu nes 21,5 22,7 17,4 19,0 39,0 41,7
14,0 14,7 10,5 11,9 24,5 26,6au pro fi t des dé par te ment s
Taxe fon cière sur les pro prié tés bâ ties et taxes an nexes 24,0 25,1 22,0 25,1 46,1 50,2
dont : au pro fit des com mu nes 15,0 15,6 12,7 13,2 27,6 28,8
7,7 8,1 7,7 10,1 15,5 18,1au pro fi t des dé par te ment s
Taxe fon cière sur les pro prié tés non bâ ties et taxes an nexes 0,8 0,9 0,3 0,3 1,2 1,2
dont : au pro fit des com mu nes 0,6 0,6 0,2 0,2 0,7 0,8
0,2 0,2 0,1 0,1 0,3 0,3au pro fi t des dé par te ment s
Taxe pro fes sion nelle et taxes an nexes 12,3 16,5 12,6 17,0 24,9 33,5
dont : au pro fit des com mu nes 3,7 5,2 6,4 7,4 10,1 12,6
8,5 11,3 5,6 8,7 14,1 20,0au pro fi t des or ga nis mes à fis ca li té propre
Pro duit des 4 taxes lo ca les 72,8 80,1 63,7 74,5 136,5 154,6
MONTANTS MOYENS D'IMPOSITION
DES QUATRE TAXES DIRECTES LOCALES
PAR HABITANT ET PAR REGION EN 2003 [1]
Euros/habitants
900 et plus
de 840 à 900
France : 849de 740 à 840
moins de 740
Corse : 581
TEC 2005 127
C Insee - IGN