La conjoncture économique et sociale en 2007
246 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La conjoncture économique et sociale en 2007

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
246 pages
Français

Description

Comme chaque année, le Conseil économique et social remet un document sur la conjoncture économique et sociale de la France. On trouvera notamment dans celui-ci des analyses liées à la question environnementale (consommation d'énergie, protocole de Kyoto...), à l'emploi et aux revenus, ainsi qu'un éclairage actualisé sur les situations de pauvreté et d'exclusion. D'autres sujets sont également abordés, parmi lesquels la réforme fiscale en Allemagne, les finances publiques françaises ou encore les projections démographiques de la France (2005-2050).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2007
Nombre de lectures 21
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

RÉPUBLIQUEFRANÇAISE
AVIS ETRAPPORTS DUCONSEILÉCONOMIQUE ETSOCIAL
LAJONCTURECONÉCONOMIQUEET SOCIALEEN 2007
2007 Rapport présenté par M. Philippe Le Clézio
Année 2007. - N° 11
NOR : C.E.S. X07000111V 
MANDATURE 2004-2009
Séance des 15 et 16 mai 2007
Mercredi 23 mai 2007
LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE EN 2007
Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par M. Philippe Le Clézio au nom de la section des questions économiques générales et de la conjoncture
III
SOMMAIRE
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 16 mai 2007................ I - 1Première partie - Texte adopté le 16 mai 2007 ............ 3
I - INTEGRER SYSTÉMATIQUEMENT LES PRÉOCCUPATIONS ENVIRONNEMENTALES DANS NOS RAISONNEMENTS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX .....................61. Les risques qui pèsent sur la planète ne peuvent plus aujourdhui être traités à la marge .......................................................................72. Apprendre à faire de la contrainte écologique un atout ....................8
II - LA POLITIQUE ÉCONOMIQUE DOIT PERMETTRE DE METTRE EN VALEUR TOUTES LES POTENTIALITÉS DE LA FRANCE ..........................................................................................91. Donner clairement la priorité à la création demplois ....................102. La question de la dette publique ne peut plus être différée.............133. Une véritable gouvernance européenne manque aujourdhui cruellement.....................................................................................14
III - UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE AU SERVICE DE LAMÉLIORATION DU BIEN ÊTRE DE TOUS ...........................161. Lamélioration significative de la statistique publique en matière économique et sociale est une nécessité.........................................162. Dynamiser et élargir le champ des négociations sociales ...............193. Engager une action déterminée contre la précarité et la pauvreté...20Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 23ANNEXE À LAVIS..........................................................................................55SCRUTIN............................................................................................................55RAPPORTprésenté au nom de la section des questions économiques générales et de la conjoncture par M. Philippe Le Clézio, rapporteur................................... II - 1INTRODUCTION ...............................................................................................5
I - LA CONSOMMATION DÉNERGIE : ÉTAT DES LIEUX ..........9È A - LA DEMANDE ÉNERGÉTIQUE AU DÉBUT DU XXI SIÈCLE ................................................................................................91. Une hausse de la consommation dénergie qui saccélère................92. Une prééminence des énergies fossiles qui ne satténue pas ..........113. Une croissance continue de la demande délectricité .....................13
IV
B - LES PERSPECTIVES .......................................................................151. Les ressources fossiles sont limitées...............................................152. Quelles perspectives géopolitiques ? ..............................................183. La croissance des émissions de CO2............1...2................................II - LE PROTOCOLE DE KYOTO ET SES SUITES .........................251. Pourquoi Kyoto ?............................................................................252. Quel est le contenu du protocole ?..................................................293. Quel bilan depuis lentrée en vigueur du protocole ? .....................304. Quels enjeux économiques ? ..........................................................37
III - LÉNERGIE EN FRANCE ET LA LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ...............................................391. Électricité nucléaire : une spécificité française en Europe .............402. Un bilan français contrasté dans le domaine des énergies renouvelables .................................................................................433. Lintensité énergétique des économies et le gisement des économies dénergie ......................................................................464. Articuler les prix, les incitations et la réglementation : la stratégie française du « facteur 4 ».................................................53
IV
V
- LES PRÉVISIONS DE CROISSANCE 2006-2007 ........................551. Analyse globale ..............................................................................552. La situation aux États-Unis, au Japon et au Royaume-Uni ............573. La conjoncture dans la zone euro ...................................................594. La conjoncture française.................................................................61
- LÉVOLUTION RÉCENTE DE LEMPLOI ET DU CHÔMAGE..........................................................................................651. La croissance de lemploi ...............................................................652. Le chômage ....................................................................................72
VI - LE RETOUR À LEMPLOI.............................................................791. Les prestations associées au non emploi en Europe et en France ...792. Les grands axes de la politique daide au retour à lemploi ...........833. Éducation initiale et formation continue : des synergies à exploiter contre le chômage ...........................................................88
VII - LE POUVOIR DACHAT EN FRANCE ........................................911. Les revenus des ménages................................................................922. Mesure et perception de lévolution du pouvoir dachat ................99
VIII - LES INÉGALITÉS DE REVENUS ET DE PATRIMOINE .......1111. Les difficultés de la mesure des revenus ......................................1112. Les inégalités de revenus selon les enquêtes revenus fiscaux ......1123. Patrimoine et revenus du patrimoine ............................................122
IX
X
XI
XII
V
- LA PAUVRETÉ ET LEXCLUSION SOCIALE EN FRANCE.1271. La pauvreté monétaire ..................................................................1272. Pauvreté et types de ménages .......................................................1293. Pauvreté et emploi ........................................................................1324. Protection sociale et pauvreté .......................................................133
- LES NOUVELLES PROJECTIONS DÉMOGRAPHIQUES POUR LA FRANCE (2005-2050) .....................................................1391. De nouvelles hypothèses pour lévolution de la population de la France à lhorizon 2050 ...............................................................1392. Le vieillissement de la population est confirmé mais atténué par rapport aux précédentes projections.............................................1403. Une diversité régionale très sensible ............................................1414. Une évolution démographique plus favorable que dans le reste de lUnion européenne .................................................................1435. Des données à prendre en compte pour lavenir des retraites et, plus largement, pour la politique économique et sociale en France ..........................................................................................147
- LE COMMERCE INTERNATIONAL .........................................1491. Un dynamisme confirmé ..............................................................1492. Des matières premières toujours sous tension ..............................1513. Des échanges extérieurs français encore déficitaires....................153
- LES QUESTIONS MONÉTAIRES ET FINANCIÈRES ............1571. Des politiques monétaires plus restrictives...................................1572. Des taux longs toujours historiquement bas .................................1603. Un excellent millésime 2006 pour les bourses mondiales, un coup de semonce au début de lannée 2007 .................................1614. Un euro toujours sous pression.....................................................162
XIII - LES FINANCES PUBLIQUES ......................................................1671. Vers des politiques budgétaires un peu plus accommodantes ?....1672. Vers une réduction des disparités dans la zone euro ?..................1693. Les finances publiques françaises.................................................172
XIV - LA CONCURRENCE FISCALE EN EUROPE : LE CAS DE LALLEMAGNE EN 2007................................................................1751. Genèse de la mesure .....................................................................1762. Une stratégie de désinflation compétitive.....................................177
VI
XV - INTERNATIONALISATION, DÉLOCALISATIONS ET ATTRACTIVITÉ DE LÉCONOMIE FRANÇAISE ....................181 1. La difficile mesure des délocalisations.........................................1812. Investissements français à létranger et investissements étrangers en France : la France au cur du processus de la mondialisation..............................................................................1843. Les études les plus récentes sur lattractivité globale de léconomie française : la confirmation dun vrai problème dimage et de quelques handicaps................................................188
LISTE DES ILLUSTRATIONS.....................................................................191
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 16 mai 2007
Première partie Texte adopté le 16 mai 2007
I - 5
Larticle 3 du décret du 15 novembre 2004 modifiant le décret du 6 septembre 1984 relatif à lorganisation du Conseil économique et social prévoit que la section des questions économiques générales et de la conjoncture établit périodiquement un rapport de conjoncture. La présentation du projet davis annuel surLa conjoncture économique et sociale en 20071a été confiée à M. Philippe Le Clézio.
* * *
Le contexte dans lequel notre assemblée est appelée à sexprimer sur la conjoncture économique et sociale est à bien des égards singulier : dabord, parce que leséchéances électorales importantes qui marquent le premier semestre 2007 invitent à mettre à plat les problèmes auxquels doit faire face notre pays et à tracer des perspectives ; ensuite, parce que le niveau toujours élevé de la croissance mondiale ne peut cependant masquer lesmenaces financières, commerciales, écologiques, sociales et même géopolitiques qui pèsent sur sa pérennité ; enfin, parce quau moment précis où lon célèbre les cinquante ans du traité de Rome, leprojet européen semble dans lincapacité de franchir une nouvelle étape, lUnion à 27 ne parvenant pas à exploiter toutes les potentialités économiques et sociales de lintégration. Cest ce défi que tente de relever le présent projet davis qui est fondé sur la conviction forte que léconomique, le social et les questions liées à lenvironnement, cest-à-dire les différentes dimensions du développement durable, ne peuvent plus être traités de manière séparée : dans la continuité des conclusions avancées dans lavis récemment adopté surCroissance potentielle et développement, sur le rapport de M. Pierre Duharcourt, il vise à tracer des pistes de nature à faciliter la conciliation, par la politique économique et sociale, des fondements quantitatifs et qualitatifs du développement. La France connaît précisément unecroissance encore médiocre: selon les prévisionnistes, elle devrait connaître en moyenne une progression de 2,0 % de son PIB en 2007 cest-à-dire au même niveau quen 2006. Son dynamisme reste ainsi inférieur à celui de lensemble de la zone euro qui devrait pourtant ralentir de + 2,8 % à + 2,4 % en raison, notamment, dune moins bonne performance de lAllemagne (+ 2,1 % contre + 2,9 % en 2006). Ce décalage de croissance entre la France et la zone euro - eta fortiori mondiale - semble devenir léconomie structurel en raison notamment dune insuffisance de compétitivité (prix et hors-prix). Une progression du PIB de 2 % ne permet pas de réduire le chômage
1 Lensemble du projet davis a été adopté au scrutin public par 166 voix et 25 abstentions (voir résultat du scrutin en annexe).
I - 6
et daméliorer le pouvoir dachat de façon significative. Relever la croissance à 3 % et plus est possible, à condition de mettre au cur de la politique économique la résorption de notre déficit doffre compétitive. Parallèlement, certains signes de dégradation de la cohésion sociale sont apparus : au-delà des controverses sur les chiffres précis, le chômage se maintient à un haut niveau par rapport à nos voisins européens, la précarité continue de se développer et un nombre de plus en plus important de personnes rencontre des difficultés à se loger. De nombreux ménages ont aujourdhui le double sentiment dune baisse du niveau de vie et dune progression des inégalités. Enfin, les conséquences économiques et sociales prévisibles du réchauffement climatique se sont précisées avec la publication, en février et avril 2007, des premières conclusions des travaux du Groupe dexperts intergouvernemental sur lévolution du climat (GIEC). Même si lenvironnement international et les mouvements cycliques de léconomie constituent une contrainte évidente, aucun sentiment de fatalité nest admissible en la matière. Tout plaide, au contraire, en faveur duneréponse globale les différents horizons, la régulation conjoncturelle et la combinant préparation de lavenir, en tirant tous les avantages de lintégration européenne : - cela implique dabord deprendre acte de la plus grande perception des questions environnementales, de favoriser leur prise en compte par tous les acteurs et de mettre tout en uvre pour faire progresser une gouvernance mondiale de ces problèmes dont le traitement dépasse, à lévidence, léchelle nationale ; - de mettre en valeur toutes les potentialités decela suppose ensuite notre pays grâce à unepolitique économique favorable à la croissance et orientée vers la création demplois de qualité; - cela signifie enfin lélévation du bien-être de tous comme but ultime de lactivité économique, tant il est vrai quunprogrès social partagéest une condition nécessaire dune économie dynamique.
I - INTEGRER SYSTÉMATIQUEMENT LES PRÉOCCUPATIONS ENVIRONNEMENTALES DANS NOS RAISONNEMENTS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX Le réchauffement climatique, lépuisement accéléré des ressources de la planète, les mises en cause incessantes des biodiversités invitent à réexaminer nos pratiques de production et de consommation pour limiter lempreinte écologique. Cela implique desinvestissements immédiats certes importants mais qui - comme la bien montré le rapport Stern - sont, en tout état de cause, inférieurs aux coûts futurs qui devraient être supportés en cas dinaction.Cette dernière est toutefois une tendance lourde en labsence de consensus mondial susceptible dimpulser des politiques communes au niveau de toute la
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents