La conjoncture économique et sociale en 2008

-

Documents
212 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

C'est dans une conjoncture internationale difficile que ce nouveau rapport du CES a été élaboré. La crise, aux Etats-Unis, des « subprimes », correspondant à des crédits immobiliers accordés aux ménages les moins solvables, entraîne des risques sérieux de crise économique mondiale, notamment pour les pays industrialisés tels que la France. C'est également dans ce contexte que le CES dresse un bilan des réformes engagées depuis l'été 2007 dans le cadre du « Paquet fiscal », en tenant compte des éléments suivants : difficultés économiques de la France (faiblesse du pouvoir d'achat, déficit de compétitivité...), ralentissement de la croissance compromettant la réduction des déficits, situation incertaine de l'emploi et intensification des inégalités sociales. A l'occasion de la présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008, le Conseil préconise d'associer plus étroitement, dans l'esprit des populations, projet européen et amélioration des conditions de vie du plus grand nombre.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2008
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français
Signaler un problème
RÉPUBLIQUEFRANÇAISE
AVIS ETRAPPORTS DU CONSEILÉCONOMIQUE ETSOCIAL
 LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE EN 2008
2008 Rapport présenté par Mme Marie-Suzie Pungier
Année 2008 - N° 17
 
NOR : C.E.S. X08000117V 
 
MANDATURE 2004-2009
Séance des 27 et 28 mai 2008
Mercredi 4 juin 2008
LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE EN 2008
 
Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par Mme Marie-Suzie Pungier au nom de la section des questions économiques générales et de la conjoncture
 
III
SOMMAIRE
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 28 mai 2008 .............. I - 1Première partie Texte adopté le 28 mai 2008 ............ 3-
I - DE LA CRISE DESSUBPRIMESÀ UNE CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE : VERS UN RETOUR DE LA STAGFLATION ? .................................................................................5
II
A - UN DOUBLE CHOC SUR LÉCONOMIE MONDIALE..................61. Les racines de la crise.......................................................................62. Une exposition inégale au ralentissement selon les zones................7
B - ... QUI APPELLE DES RÉPONSES CONCERTÉES AU NIVEAU INTERNATIONAL .............................................................81. Deux scénarios alternatifs.................................................................82. Le rôle des pouvoirs publics...........................................................10
- L’ÉCONOMIE FRANÇAISE FACE AUX ENJEUX EUROPÉENS.......................................................................................13
A - UNE CONJONCTURE FRAGILISÉE PAR DES PERSPECTIVES INCERTAINES.....................................................131. La croissance devrait ralentir..........................................................142. Contenir la dépense publique sans pénaliser la croissance .............153. Les hausses de prix pèsent sur le pouvoir dachat ..........................164. Lamélioration de la situation de lemploi est compromise............18
B ... QUI PLAIDENT EN FAVEUR DUN PROGRÈS DE LA -COORDINATION DES POLITIQUES ÉCONOMIQUES EN EUROPE ............................................................................................201. Agir sur le levier monétaire et le taux de change ...........................202. Coordonner les politiques économiques .........................................213. Intensifier les investissements dans la société de la connaissance..224. Relever les défis du développement durable ..................................22Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 25ANNEXE À L’AVIS..........................................................................................57SCRUTIN............................................................................................................57
IV
RAPPORTprésenté au nom de la section des questions économiques générales et de la conjoncture par Mme Marie-Suzie Pungier, rapporteur ..............II - 1INTRODUCTION ...............................................................................................5
CHAPITRE I - L’ÉCONOMIE MONDIALE SOUS LA MENACE D’UNE RÉCESSION.............................................................................7
I - LA CRISE DESSUBPRIMESET SES CONSÉQUENCES..........10
II
A - ANATOMIE DE LA CRISE .............................................................111. Les origines ....................................................................................112. La propagation internationale de la crise........................................15
B - DES RISQUES SÉRIEUX DE CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE.......................................................................................211. Des effets salutaires ........................................................................222. Un risque pour la croissance américaine ........................................233. Un risque pour la croissance mondiale ...........................................284. Le rôle des banques centrales .........................................................36
- LES DIFFÉRENTES ZONES SONT DIVERSEMENT AFFECTÉES........................................................................................40
A - LES PAYS INDUSTRIALISÉS ........................................................421. Une récession en cours aux États-Unis...........................................422. Une croissance toujours modérée au Japon ....................................463. Un atterrissage délicat du marché immobilier britannique .............474. Une détérioration sensible dans la zone euro..................................48
B - PAYS ÉMERGENTS ET EN DÉVELOPPEMENT .........................53
CHAPITRE II - L’ÉCONOMIE FRANÇAISE FACE AUX ENJEUX EUROPÉENS .........................................................................61
I - À LA RECHERCHE D’UN CHOC DE CONFIANCE..................62
A - UNE STRATÉGIE ÉCONOMIQUE INCERTAINE ........................63
B - UN REBOND DE LACTIVITÉ QUI SEMBLE COMPROMIS......661. Une accélération de la croissance contrariée ..................................662. Les inquiétudes sur le pouvoir dachat ...........................................70
C - LES DIFFICULTÉS BUDGÉTAIRES SACCROISSENT ..............731. Les objectifs de réduction du déficit budgétaire .............................732. Les limites de certaines mesures phares : le cas du «non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.................»........67........3. Vers un plan de rigueur ?................................................................78
II
V
D - LA SITUATION DE LEMPLOI EST TOUJOURS PRÉOCCUPANTE.............................................................................791. Quelle mesure du chômage ?..........................................................822. Les nouvelles estimations du chômage au sens du BIT..................863. Au-delà du taux officiel..................................................................87
E - LES INÉGALITÉS SOCIALES SINTENSIFIENT .........................921. Les inégalités ont changé de visage................................................922. La précarité et les débats autour de lexpérimentation du Revenu de solidarité active (RSA) ............................................................102
- L’EUROPE TOUJOURS EN QUÊTE DE SON IDENTITÉ ......106A - UNE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE DÉFICIENTE ..............1071. Le fonctionnement déséquilibré de la zone euro ..........................1082. Une logique de concurrence .........................................................1103. Euro : les inconvénients dun avantage ........................................1124. La concurrence par les coûts salariaux .........................................115
B - OBJECTIFS DE LISBONNE : LA ROUTE EST ENCORE LONGUE .........................................................................................1211. Les limites de la Stratégie de Lisbonne ........................................1212. La stratégie pour lemploi dotée dune nouvelle ambition : la flexisécurité..................................................................................1243. Des disparités grandissantes en matière déducation....................1304. La panne de lEurope de la connaissance .....................................131
C - ENVIRONNEMENT : VERS LÉPREUVE DE VÉRITÉ..............133
CONCLUSION................................................................................................141
LISTE DES ILLUSTRATIONS.....................................................................143
AVIS  adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 28 mai 2008