Le Haut conseil du Commissariat aux comptes : rapport annuel 2005
158 pages
Français

Le Haut conseil du Commissariat aux comptes : rapport annuel 2005

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
158 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Autorité de contrôle externe à la profession, le Haut Conseil du commissariat aux comptes contribue à une meilleure transparence de la fonction de commissariat aux comptes et à renforcer son contrôle. Institué auprès du Garde des Sceaux, il assure la surveillance de la profession avec le concours de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes. Le Haut conseil du commissariat aux comptes constitue des commissions consultatives spécialisées. Il peut s'adjoindre des experts pour préparer ses avis et décisions. Le présent rapport retrace les principaux travaux accomplis par le Haut Conseil, conformément aux missions qui lui ont été fixées par le législateur, en tenant compte de l'évolution du cadre européen du contrôle légal des comptes.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2006
Nombre de lectures 12
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

L H C  C C
Rapport annuel 2005
1
2
Crédits photos : ministère de la Justice, Scicom, C. Montagné et BAJstock.com © La Documentation française - Paris, 2006
Sommaire
LESMEMBRESDUHAUTCONSEILDUCOMMISSARIATAUXCOMPTES........................
INTRODUCTION ..................................................................................................................................
TITRE PREMIER – CADRELÉGALETMOYENSDUHAUTCONSEIL..........
Chapitre 1 – Cadre légal..................................................................................................................Section 1 –Cadre national....................................................................................................Section 2 –Cadre européen..................................................................................................
Chapitre 2 – Les moyens du Haut Conseil................................................................................Section 1 –Le budget du Haut Conseil.............................................................................Section 2 –Un fort investissement individuel des membres......................................Section 3 –Une charge de travail en forte augmentation pour les services permanents........................................................................
TITRE DEUXIÈME – ACTIVITÉNORMATIVE.....................................................
Chapitre 1 Avis du Haut Conseil rendus sur les projets de normes d’exercice professionnel et au titre des bonnes pratiques........................................................................Section 1 –Avis rendus sur les normes issues du référentiel CNCC de juillet 2003................................................................................................... 1. Première réponse apportée par le Haut Conseil................................................2. Avis favorable rendu sur la norme relative à la lettre de mission......................3. Délibération du Haut Conseil............................................................................4. Avis négatif émis au titre des autres normes.....................................................5. Mise en place d’un processus de concertation avant saisine.............................Section 2 –Avis rendus sur les projets de normes issues de bonnes pratiques professionnelles récentes................................................................................Section 3 –Bonnes pratiques professionnelles...............................................................
Chapitre 2 Contextes européen et international.................................................................Section 1 –Incidences sur les normes de l’adoption de la huitième directive européenne.........................................................................................................Section 2 –Mise en place d’un sous-groupe « normes d’audit internationales » dans le cadre de l’EGAOB....................................................................Section 3 –3DUWLFLSDWLRQ GX +DXW &RQVHLO DX SURMHW GH FODUL¿FDWLRQdes normes d’audit internationales..............................................................
6
9
11
11 11 14
15 15 16
16
17
17
17 17 17 18 19 19
19 20
22
22
22
22
3
4
TITRE TROISIÈME – LESAVISRENDUSSURSAISINESAUTITREDELARTICLE1-5DUDÉCRETDU12AOÛT1969MODIFIÉ.................................
Chapitre 1 – Saisines reçues en 2005...........................................................................................Section 1 –La procédure d’examen...................................................................................1. Fondements juridiques des saisines...................................................................2. Méthodologie d’examen des saisines................................................................Section 2 –Éléments chiffrés..............................................................................................
Chapitre 2 – Avis rendus par le Haut Conseil.........................................................................Section 1 –Application à l’État actionnaire du principe de la séparation de l’audit et du conseil...................................................................................Section 2 –Indépendance des co-commissaires aux comptes d’une entité en présence de liens familiaux entre ces derniers...................................Section 3 –Indépendance d’un commissaires aux comptes en présence de liens familiaux entre ce dernier et les associés d’une société projetant de conclure un accord de partenariat avec l’entité contrôlée.....................................................................................
Chapitre 3 – Saisines en cours d’examen par le Haut Conseil au premier trimestre 2006...............................................................................................................
TITRE QUATRIÈME – LESCONTRÔLESPÉRIODIQUES.................................
Chapitre 1 – Décisions du Haut Conseil....................................................................................
Chapitre 2 – Résultats des contrôles effectués par la Compagnie nationale au cours de la campagne 2004-2005............................................................................................Section 1 –Organisation des contrôles par la Compagnie nationale........................Section 2 –Synthèse des résultats des contrôles............................................................1. Contrôles sur les procédures des cabinets détenant des mandats d’entités dénommées d’intérêt public................................................................2. Contrôles sur les dossiers d’entités dénommées d’intérêt public détenus par ces cabinets....................................................................................3. Contrôles délégués en région auxquels ont été soumis les commissaires aux comptes personnes physiques.........................................
Chapitre 3 – Appréciation par le Haut Conseil......................................................................Section 1 –Appréciation d’ensemble................................................................................Section 2 –Examen des dossiers par le secrétariat général du Haut Conseil.........Section 3 –Nouvelles attentes du Haut Conseil.............................................................
25
25 25 25 26 27
27
27
28
28
29
31
31
32 32 34
35
35
38
39 39 40 41
TITRE CINQUIÈME – ACTIVITÉJURIDICTIONNELLE....................................
Chapitre 1 – Nombre de dossiers traités...................................................................................
Chapitre 2 –Analyse des décisions rendues en 2005............................................................Section 1 –Décisions rendues en matière d’inscription...............................................1. Lieu d’exercice de la profession.......................................................................2. Paiement des cotisations professionnelles.........................................................3. Régularisation du paiement des cotisations professionnelles avant l’audience du Haut Conseil......................................................................Section 2 –Décisions rendues en matière de discipline...............................................1. Appréciation de comportements postérieurs à la constatation des fautes disciplinaires.....................................................................................2. Appréciation des manquements sanctionnés pénalement..................................3. Prestations interdites et incompatibilités...........................................................4. Conditions d’application de la loi d’amnistie du 6 août 2002...........................Section 3 –Décision rendue en matière d’honoraires...................................................
TITRE SIXIÈME – ACTIVITÉINTERNATIONALE................................................
Chapitre 1 – Participation du Haut Conseil aux manifestations internationales......Section 1 –Manifestations internationales......................................................................Section 2 –Rencontres avec des pays qui ne sont pas encore dotés de systèmes de supervision de la profession d’auditeur...............................................
Chapitre 2 – Relations bilatérales................................................................................................Section 1 –Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB)....................Section 2 –Professional Oversight Board for Accountancy (POBA), organe du Financial Reporting Council (FRC)........................................Section 3 –Abschluss Prüferaufsichts Kommission ou Auditor Oversight Commission (AOC)...............................................
Chapitre 3 – Coopération dans le cadre de la huitième directive....................................Section 1 –Sous-groupe « coopération ».........................................................................Section 2 –Sous-groupe « Scoreboard »..........................................................................
PERSPECTIVES.............................................................................................................
ANNEXES...........................................................................................................................
43
43
44 44 44 44
45 45
45 45 46 46 47
49
49 49
49
50 50
50
50
50 51 51
53
55
5
6
Les membres du Haut Conseil du commissariat aux comptes
Le Haut Conseil du commissariat aux comptes est composé de douze membres : trois magistrats, issus de la Cour de cassation, de la Cour des comptes et de l’ordre judiciaire, le président étant le magistrat issu de la Cour de cassation ; le président de l’Autorité des marchés financiers ou son représentant, un représentant du ministère de l’Économie, un professeur des universités spécialisé en matière juridique, économique ou financière ; trois personnalités qualifiées dans les matières économique et financière : deux ayant compétences en matière d’appel public à l’épargne, une ayant compétence dans le domaine des petites et moyennes entreprises ou en matière d’associations ; trois commissaires aux comptes, dont deux ayant une expérience du contrôle des comptes des personnes faisant appel public à l’épargne ou à la générosité publique. Les membres sont nommés par décret pour six ans, renouvelables par moitié tous les trois ans. Un commissaire du Gouvernement désigné par le garde des sceaux siège auprès du Haut Conseil avec voix consultative.
Présidente
Christine THIN Conseiller à la Cour de cassation
Membres
Michèle SIGNORET Conseiller à la cour d’appel de Paris
JeanMichel de MOURGUES Conseiller maître à la Cour des comptes
Michel PRADA Président de l’Autorité des marchés financiers
Hervé SYNVET Professeur de droit privé à l’université Panthéon-Assas (Paris II)
Jérôme HAAS Directeur adjoint, direction du Trésor
Christian AUBIN Conseiller du président de BNP Paribas
Christian LAUBIE Administrateur de sociétés
JeanPierre VALERIOLA Administrateur de sociétés
Didier KLING Commissaire aux comptes
Michel LÉGER Commissaireaux comptes
JeanPaul GRIZIAUX Commissaire aux comptes
Secrétaire général
Philippe STEING Magistrat
Commissaire du Gouvernement
Marc GUILLAUMEDirecteur des affaires civiles et du sceau
Patrice MORTUREUX de FAUDOAS Représentant du directeur des affaires civiles et du sceau
7
8
I
Après avoir mis en place ses structures internes et lancé ses premiers travaux en 2004, le Haut Conseil du commissariat aux comptes a poursuivi son action au cours de l’année 2005 dans les différents domai-nes relevant de sa compétence. Le gouvernement et le Parlement ont, dans le même temps, renforcé ses prérogatives en lui confiant des missions élargies en matière de contrôle qualité et de coopération internationale.
L’année 2005 a été marquée par un grand nombre de nouvelles saisines, notamment en ce qui concerne les normes d’exercice professionnel. Le garde des sceaux a en effet saisi le Haut Conseil de plus de cinquante normes élaborées par la Compagnie nationale des commissaires aux comptes. Les travaux d’examen menés sur ces normes ont donné lieu à de nombreux débats qui ont conduit le Haut Conseil à délibérer sur les principes auxquels devaient, selon lui, répondre une norme pour être homologuée. Il a par ailleurs rendu ses premiers avis sur ces normes.
Différentes saisines émanant de commissaires aux comptes ou d’autorités compétentes, majoritai-rement liées à des questions relatives à la déontologie et à l’indépendance, ont également fait l’ob-jet d’avis motivés ayant donné lieu à des publications. De plus, l’approbation par décret en Conseil d’État, le 16 novembre 2005, du code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes, au titre duquel le Haut Conseil avait rendu son avis en 2004, a donné lieu à de nouvelles saisines à propos des règles fixées par ce texte.
Au cours de l’année 2005, le Haut Conseil a également défini les orientations, le cadre et les moda-lités des contrôles périodiques. À ce titre, il a fixé de nouveaux principes et demandé à la Compa-gnie nationale de modifier ses méthodes. Ces modifications, qui se sont traduites par des contraintes nouvelles pour la profession, sont nécessaires pour renforcer la qualité de l’audit et la fiabilité de la certification des comptes.
Par ailleurs, en intensifiant ses relations avec les homologues étrangers et en participant à la mise en place d’une coordination des superviseurs européens, le Haut Conseil a développé la dimension européenne et internationale de sa mission.
Juridiction d’appel des décisions rendues par les commissions régionales d’inscription et les cham-bres régionales de discipline, le Haut Conseil a également eu l’occasion de fixer ses premières juris-prudences.
Le renforcement des prérogatives du Haut Conseil, la mise en application de ses premiers avis et premières décisions ont confirmé le rôle que lui avait réservé le législateur dans le nouveau cadre légal du commissariat aux comptes. Si les relations entre le Haut Conseil et la Compagnie nationale ont été parfois difficiles, certaines missions du Haut Conseil se substituant en effet à celles assurées jus-qu’alors par l’organe professionnel, le dialogue instauré dès 2004 entre les deux instances a toutefois pu être poursuivi de façon constructive, au cours de l’année 2005, et ce, dans l’intérêt général, dans l’intérêt du monde économique et financier, et dans celui de la profession.
Le présent rapport retrace les principaux travaux accomplis par le Haut Conseil, conformément aux missions qui lui ont été fixées par le législateur, en tenant compte de l’évolution du cadre européen du contrôle légal des comptes.
9
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents