Le surendettement des particuliers

-

Documents
210 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Trois ans après la mise en oeuvre de la loi Borloo qui a complété le dispositif de prise en charge du surendettement, le Conseil économique et social constate qu'elle est appliquée de manière trop restrictive et que la procédure pourrait être améliorée et simplifiée. Quant au nombre de dossiers soumis aux commissions de surendettement, il croît régulièrement, reflétant le plus souvent des situations de précarité et de pauvreté où le recours au crédit est devenu un moyen de combler l'insuffisance structurelle des ressources. Le Conseil économique et social propose un certain nombre de pistes dont certaines relèvent de la procédure, d'autres de la prévention, notamment par la mobilisation et l'implication de l'ensemble des acteurs du dossier, dont les établissements bancaires et financiers.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2007
Nombre de lectures 28
Langue Français
Signaler un problème
RÉPUBLIQUEFRANÇAISE
AVIS ETRAPPORTS DUCONSEILECONOMIQUE ETSOCIAL
LESURENDETTEMENT DES PARTICULIERS
2007 Rapport présenté par Mme Pierrette Crosemarie
Année 2007 - N°21
NOR : C.E.S. X07000121V 
MANDATURE 2004-2009
Mercredi 31 octobre 2007
Séance des 23 et 24 octobre 2007
LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS
Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par Mme Pierrette Crosemarie au nom de la section des finances
(Question dont le Conseil économique et social a été saisi par décision de son bureau en date du 14 mars 2006 en application de l'article 3 de l'ordonnance n° 58-1360 du 29 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au Conseil économique et social)
III
SOMMAIRE
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 24 octobre 2007.......... I - 1
Première partie - Texte adopté le 24 octobre 2007...... 3
I - LA PRÉVENTION DU SURENDETTEMENT ...............................7
II
A-INFORMATIONETPROTECTIONÉCONOMIQUEDUCONSOMMATEUR SOUSCRIPTEUR DUN CRÉDIT ...................71. Améliorer lefficacité du dispositif législatif et réglementaire .........72. Les pratiques bancaires...................................................................133. La question des fichiers ..................................................................20
B - ACTIONS GÉNÉRALES DINFORMATION, DE FORMATION ET DACCOMPAGNEMENT...........................................................221. Le rôle des banques et des établissements financiers .....................222. Les collectivités locales ..................................................................223. LÉducation nationale ....................................................................224. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ........................................235. Trésoreries et centres des impôts ....................................................236. Les travailleurs sociaux ..................................................................247. Le rôle des associations ..................................................................248. La nécessaire coordination des acteurs ...........................................24
- LE TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT .............................24
A - ACCUEIL, RECEVABILITÉ ET ORIENTATION ..........................251. Accueil, entretiens, constitution du dossier par les secrétariats des commissions (Banque de France, IEDOM) .............................252. Compatibilité des moyens informatiques, dématérialisation des pièces et adressage des courriers....................................................263. Rémunération des nouveaux intervenants dans la commission de surendettement ...............................................................................274. La suspension des poursuites..........................................................27
B - LA PROCÉDURE..............................................................................281. Lappréciation de la bonne foi........................................................282. Examen des contrats .......................................................................283. Dettes personnelles, dettes professionnelles ...................................284. Les dettes alimentaires, les dettes fiscales et les dettes de la vie courante..........................................................................................295. La détermination des restes à vivre ................................................296. La bonne appréciation de la capacité de remboursement ...............307. La Procédure de rétablissement personnel (PRP)...........................31
IV
C - COORDINATION ENTRE LES ACTEURS ET SUIVI SOCIAL ...321. La coordination entre juges et commissions...................................322. Donner un contenu au suivi social..................................................33
CONCLUSION..................................................................................................35
Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 37
ANNEXE À LAVIS..........................................................................................69SCRUTIN............................................................................................................69RAPPORTprésenté au nom de la section des finances par Mme Pierrette Crosemarie, rapporteure - 1............. II
INTRODUCTION ...............................................................................................5
I - APPROCHES ET DÉFINITIONS DU SURENDETTEMENT ......6
A - LHISTORIQUE ET LE CONTEXTE DU SURENDETTEMENT....61. Le développement de loffre de crédit et le traitement législatif du surendettement ............................................................................62. Lendettement des ménages............................................................113. Le surendettement : un phénomène social ......................................264. Les chiffres du surendettement varient selon les définitions ..........41
II
B LA TYPOLOGIE ...............................................................................43-1. Lexploitation des données de lenquête typologique de la Banque de France...........................................................................432. Le surendettement dans les DOM, à Mayotte et Saint-Pierre-et-Miquelon ...............................................................483. Le surendettement dans les pays européens ...................................59
C - RELATIVISER LE SURENDETTEMENT ACTIF PAR RAPPORT AU SURENDETTEMENT PASSIF : ÉVOLUTION DE LA PHILOSOPHIE ET DE LA DÉFINITION............................631. Lévolution de la définition : du surendettement actif vers un surendettement passif.....................................................................642. Une nouvelle approche ...................................................................65
- TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT ...................................73
A - LA COMMISSION RESTE LA CLÉ DENTRÉE DANS LE DISPOSITIF.......................................................................................741. Information et dépôt du dossier ......................................................752. Rôle de la Commission...................................................................763. Recevabilité des dossiers ................................................................784. Orientation des dossiers recevables ................................................805. Élaboration dun plan conventionnel..............................................816. Échec de la phase amiable ..............................................................85
V
7. Orientation en procédure de rétablissement personnel (PRP) ........878. Règlements amiables en Europe.....................................................88
B - LE RÔLE DU JUGE ..........................................................................901. Les différentes phases de la procédure où le juge peut être saisi....902. Les difficultés .................................................................................963. Quelques exemples étrangers de traitement judiciaire des dettes .102
III - LA PRÉVENTION DU SURENDETTEMENT ...........................103
A - LE CADRE DE LA PRÉVENTION................................................1041. Le volet législatif et réglementaire ...............................................1042. Le dispositif institutionnel ............................................................1073. Le médiateur bancaire ..................................................................1094. Les associations de consommateurs .............................................1095. Laction des collectivités locales ..................................................110
B - LA FORMATION À LA GESTION DE BUDGET ET LACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES ...............................1111. Les actions en direction de la jeunesse .........................................1112. Les travailleurs sociaux ................................................................1123. Les associations ............................................................................1134. Les établissements bancaires et financiers ...................................113
C - LES FICHIERS ................................................................................1141. Les différents types de fichiers .....................................................1142. Les termes du débat autour de linstauration dun fichier positif .118
D - LE MICROCRÉDIT SOCIAL.........................................................123CONCLUSION................................................................................................127
LISTE DES SIGLES .......................................................................................129
LISTE DES ILLUSTRATIONS.....................................................................131
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 24 octobre 2007