Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires sociales sur les prélèvements obligatoires et leur évolution

-

Documents
40 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le présent rapport s'inscrit dans le cadre du débat sur les prélèvements obligatoires préalable à l'examen des projets de loi de finances et de financement de la sécurité sociale par le Sénat. Il fait le point sur la gestion des prélèvements sociaux, dans un contexte marqué par la persistance de déficits à un niveau très élevé, avec pour conséquence, une aggravation de la dette sociale. Il explore les moyens de réduire les déficits et maîtriser les dépenses autour de trois axes : la révision de mesures que la commission estime coûteuses et sans fondement ; l'amplification de la réduction des niches sociales ; la mobilisation de nouvelles ressources.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2011
Nombre de visites sur la page 20
Langue Français
Signaler un problème
N° 69   
SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 
Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 octobre 2011
 
RAPPORT D´INFORMATION 
FAIT
au nom de la commission des affaires sociales (1) obligatoireset leurévolution, 
Par M. Yves DAUDIGNY,
Sénateur, Rapporteur général.
 
 
sur
lesplèrétnsevem 
(1) Cette commission est composée de :Mme Annie David, présidente ;M. Jacky Le Menn, Mme Catherine Génisson, MM. Jean-Pierre Godefroy, Claude Jeannerot, Alain Milon, Mme Isabelle Debré, MM. Jean-Louis Lorrain, Jean-Marie Vanlerenberghe, Gilbert Barbier, vice-présidents ; Gournac, Alain Campion, Aline Archimbaud, M.Mmes Claire-Lise Mme Catherine Deroche, M. Marc Laménie, secrétaires ;Mmes Jacqueline Alquier, Natacha Bouchart, Marie-Thérèse Bruguière, MM. Jean-Noël Cardoux, Luc Carvounas, Mme Caroline Cayeux, M. Bernard Cazeau, Mmes Karine Claireaux, Laurence Cohen, M. Yves Daudigny, Mme Christiane Demontès, MM. Gérard Dériot, Jean Desessard, Mme Muguette Dini, M. Jean-Léonce Dupont, Mmes Odette Duriez, Anne-Marie Escoffier, MM. Guy Fischer, Michel Fontaine, Mme Samia Ghali, M. Bruno Gilles, Mmes Colette Giudicelli, Christiane Hummel, M. Jean-François Husson, Mmes Chantal Jouanno, Christiane Kammermann, MM. Ronan Kerdraon, Georges Labazée, Jean-Claude Leroy, Hervé Marseille, Mmes Michelle Meunier, Isabelle Pasquet, M. Louis Pinton, Mmes Gisèle Printz, Catherine Procaccia, MM. Gérard Roche, René-Paul Savary, Mme Patricia Schillinger, MM. René Teulade, Michel Vergoz, André Villiers, Dominique Watrin. 
 
3 - -
S O M M A I R
E
Pages
AVANT-PROPOS....5.....................................................................................................................I. UNE GESTION ALÉATOIRE DES PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX...................................... 7
A. LA PLACE MAJORITAIRE DES PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX DANS LES PRÉLÈVEMENTSOBLIGATOIRES........................................................................................71. Deux catégories de ressources................................................................................................92. Deux contributeurs essentiels..............................................................................................10....
B. DES RECETTES DÉPENDANTES DES ÉVOLUTIONS ÉCONOMIQUES.............................. 101. Les fluctuations des prélèvements assis sur la masse salariale............................................... 112. Des assiettes qui résistent à la conjoncture14.............................................................................
C. DE NOMBREUSES MESURES NOUVELLES ......................................................................... 171. Une très grande variété de taxes17.............................................................................................2. Une accélération en 2011 et 2012.......................................................................8...............1.....
II.UNEGESTIONDIFFÉRÉEDESPRÉLÈVEMENTSSOCIAUX........................................ 22
A. UN TAUX DE COUVERTURE DES DÉPENSES PAR LES RECETTES TRÈS DÉFAVORABLE.......................................................................................................................221. Un manque de recettes devenu systématique........................................................................... 222. Des déficits atteignant des niveaux record.......2.3......................................................................
B. UNE DETTE SOCIALE DUNE AMPLEUR SANS PRÉCÉDENT ........................................... 231. La dette portée par la Cades...............................................................24....................................2. La dette courante des organismes de sécurité sociale............................................................. 24
III. LIMPÉRIEUSE NÉCESSITÉ DUNE GESTION RESPONSABLE DES PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX................................................................................................26
A. NE PLUS FINANCER DES DÉPENSES COURANTES À CRÉDIT ......................................... 261. Laccoutumance au déficit.....26.................................................................................................2. La perte dune marge de manuvre de 15 milliards................................................................ 27
B. MOBILISER ACTIVEMENT DE NOUVELLES RECETTES ................................................... 281. Définir une stratégie crédible et cohérente de retour à léquilibre.......................................... 282. Exploiter simultanément plusieurs pistes92................................................................................
TRAVAUX DE COMMISSION....................................................................................................33