Archie 2

Documents
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

COURS D’ARCHITECTURE DES ORDINATEURS Chapitre 2   : Des 0 et des 1 …   ­Intro   :Tout tourne autour du binaire , c’est le syst ème le plus simple en informatique. Le  codage retenu est le codage binaire mais il existe des syst ème de codage avec 3,4,5 ou m ême plus d’ états.Objectif du chapitre  :­Les op érateurs logiques de base permettent de r éaliser un  ordinateur.          ­Technologie actuelle avec les semi­conducteurs TTL,MOS(pour  les portables) VLS ( Very Large Stage ) ­Historique   :Utilisation des 0 et des 1 vers 3000 avant J­C  ; comptage binaire avec triagrammes et  hexagrammes . Mais aucune preuve qu’ils soient utilis és pour l’informatique.George Boole est le premier  à manipuler des variables  à 2 choix 0 et 1 ou FAUX et  VRAI. On parle alors d’une variable et de sa compl émentaire. Variable+Complémentaire= 1A+Ā=1 autres notations de a barre A* .Point important  : Th éorème de De Morgan. ­I) Traiter avec les fonctions logiques      :  Opérateurs de base , table de v érité (pour d éfinir les op érations) . Une table est pos ée et ne peux  être discut ée. ­Inverseurs   : pour passer au compl émentaire 1 donne 0 et 0 donne 1.Symbole pour un circuit  électrique. Le rond signifie que le signal est invers é et  le triangle signifie que le signal est amplifi é. ­Circuit ET    :  Fonction  à 2 entr ées et une sortie op érations sur des variables  à 2 choix  ( variable Bool éenne). Il faut envisager tous les cas dans la premi ère colonne ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 245
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
COURS D’ARCHITECTURE DES ORDINATEURS  Chapitre 2   : Des 0 et des 1  
 -Intro  :  Tout tourne autour du binaire , c’est le syst è me le plus simple en informatique. Le codage retenu est le codage binaire mais il existe des syst è me de codage avec 3,4,5 ou m ê me plus d’ é tats. Objectif du chapitre :-Les op é rateurs logiques de base permettent de r é aliser un ordinateur.  -Technologie actuelle avec les semi-conducteurs TTL,MOS(pour les portables) VLS ( Very Large Stage )
 -Historique  :  Utilisation des 0 et des 1 vers 3000 avant J-C ; comptage binaire avec triagrammes et hexagrammes . Mais aucune preuve qu’ils soient utilis é s pour l’informatique. George Boole est le premier à manipuler des variables à 2 choix 0 et 1 ou FAUX et VRAI. On parle alors d’une variable et de sa compl é mentaire. Variable+Compl é mentaire= 1 A+ Ā =1 autres notations de a barre A* . Point important : Th é or è me de De Morgan.  -I) Traiter avec les fonctions logiques  :  Op é rateurs de base , table de v é rit é (pour d é finir les op é rations) . Une table est pos é e et ne peux ê tre discut é e.  -Inverseurs  :   pour passer au compl é mentaire 1 donne 0 et 0 donne 1.
Symbole pour un circuit é lectrique. Le rond signifie que le signal est invers é et le triangle signifie que le signal est amplifi é .  -Circuit ET  :  Fonction à 2 entr é es et une sortie op é rations sur des variables à 2 choix ( variable Bool é enne). Il faut envisager tous les cas dans la premi è re colonne. 2 variables impliquent 4 valeurs possibles. Convention : -colonne de droite : 0 1 0 1 0 1 0 1  -colonne suivante : 0 0 1 1 0 0 1 1  -colonne suivante : 0 0 0 0 1 1 1 1 2 avantages : plus facile à remplir et repr é sente le nombre correspondant à 0,1,2,3,4. Le r é sultat est un 1 que si les deux entr é es sont un 1, sinon le r é sultat est un 0.
 -Circuit OU   (ou op é ration OU) : Le r é sultat est é gale à 1 si l’une ou l’autre des entr é es est à 1 .
Toutes les op é rations d’un ordinateur se font gr â ce a ces 3 op é rations.  -Transistor  :  Robinet qui laisse passer le courant é lectrique ( ce robinet est appel é base). Le courant entre dans le collecteur et sort par l’ é metteur . Le transistor amplifie le courant. En informatique on ne veut pas amplifier le courant mais on s’int é resse aux valeurs limites : la saturation . On utilise alors 0 pour 0V et 1 pour Tension maximale.
C’est la valeur de la r é sistance qui d é termine le courant qui sortira du transistor. Il faut alors calculer la valeur de cette r é sistance .