Archie 2

Documents
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

COURS D’ARCHITECTURE DES ORDINATEURS Chapitre 2   : Des 0 et des 1 …   ­Intro   :Tout tourne autour du binaire , c’est le syst ème le plus simple en informatique. Le  codage retenu est le codage binaire mais il existe des syst ème de codage avec 3,4,5 ou m ême plus d’ états.Objectif du chapitre  :­Les op érateurs logiques de base permettent de r éaliser un  ordinateur.          ­Technologie actuelle avec les semi­conducteurs TTL,MOS(pour  les portables) VLS ( Very Large Stage ) ­Historique   :Utilisation des 0 et des 1 vers 3000 avant J­C  ; comptage binaire avec triagrammes et  hexagrammes . Mais aucune preuve qu’ils soient utilis és pour l’informatique.George Boole est le premier  à manipuler des variables  à 2 choix 0 et 1 ou FAUX et  VRAI. On parle alors d’une variable et de sa compl émentaire. Variable+Complémentaire= 1A+Ā=1 autres notations de a barre A* .Point important  : Th éorème de De Morgan. ­I) Traiter avec les fonctions logiques      :  Opérateurs de base , table de v érité (pour d éfinir les op érations) . Une table est pos ée et ne peux  être discut ée. ­Inverseurs   : pour passer au compl émentaire 1 donne 0 et 0 donne 1.Symbole pour un circuit  électrique. Le rond signifie que le signal est invers é et  le triangle signifie que le signal est amplifi é. ­Circuit ET    :  Fonction  à 2 entr ées et une sortie op érations sur des variables  à 2 choix  ( variable Bool éenne). Il faut envisager tous les cas dans la premi ère colonne ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 245
Langue Français
Signaler un problème
COURS D’ARCHITECTURE DES ORDINATEURS  Chapitre 2   : Des 0 et des 1  
 -Intro  :  Tout tourne autour du binaire , c’est le syst è me le plus simple en informatique. Le codage retenu est le codage binaire mais il existe des syst è me de codage avec 3,4,5 ou m ê me plus d’ é tats. Objectif du chapitre :-Les op é rateurs logiques de base permettent de r é aliser un ordinateur.  -Technologie actuelle avec les semi-conducteurs TTL,MOS(pour les portables) VLS ( Very Large Stage )
 -Historique  :  Utilisation des 0 et des 1 vers 3000 avant J-C ; comptage binaire avec triagrammes et hexagrammes . Mais aucune preuve qu’ils soient utilis é s pour l’informatique. George Boole est le premier à manipuler des variables à 2 choix 0 et 1 ou FAUX et VRAI. On parle alors d’une variable et de sa compl é mentaire. Variable+Compl é mentaire= 1 A+ Ā =1 autres notations de a barre A* . Point important : Th é or è me de De Morgan.  -I) Traiter avec les fonctions logiques  :  Op é rateurs de base , table de v é rit é (pour d é finir les op é rations) . Une table est pos é e et ne peux ê tre discut é e.  -Inverseurs  :   pour passer au compl é mentaire 1 donne 0 et 0 donne 1.
Symbole pour un circuit é lectrique. Le rond signifie que le signal est invers é et le triangle signifie que le signal est amplifi é .  -Circuit ET  :  Fonction à 2 entr é es et une sortie op é rations sur des variables à 2 choix ( variable Bool é enne). Il faut envisager tous les cas dans la premi è re colonne. 2 variables impliquent 4 valeurs possibles. Convention : -colonne de droite : 0 1 0 1 0 1 0 1  -colonne suivante : 0 0 1 1 0 0 1 1  -colonne suivante : 0 0 0 0 1 1 1 1 2 avantages : plus facile à remplir et repr é sente le nombre correspondant à 0,1,2,3,4. Le r é sultat est un 1 que si les deux entr é es sont un 1, sinon le r é sultat est un 0.
 -Circuit OU   (ou op é ration OU) : Le r é sultat est é gale à 1 si l’une ou l’autre des entr é es est à 1 .
Toutes les op é rations d’un ordinateur se font gr â ce a ces 3 op é rations.  -Transistor  :  Robinet qui laisse passer le courant é lectrique ( ce robinet est appel é base). Le courant entre dans le collecteur et sort par l’ é metteur . Le transistor amplifie le courant. En informatique on ne veut pas amplifier le courant mais on s’int é resse aux valeurs limites : la saturation . On utilise alors 0 pour 0V et 1 pour Tension maximale.
C’est la valeur de la r é sistance qui d é termine le courant qui sortira du transistor. Il faut alors calculer la valeur de cette r é sistance .