2 pages
Français

Microblogging : communiquer en 140 caractères

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Microblogging : communiquer en 140 caractères

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
Langue Français
Microblogging : communiquer en 140 caractères
Le microblogging, et en particulier Twitter, offre une nouvelle approche de la communication en ligne et des blogs. Et vous, vous twittez ?
Septembre 2010
« Célèbrependant 15 minutes», prédisait Andy Warhol en 1979, évoquant l’avenir d’un nouveau média, la télévision. Trente ans plus tard, la télévision s’est banalisée en devenant c’est ecteur , tout u net à blogs
Pourquoi évoquer les blogs ? D’abord parce qu’ils ont démocratisé la publication en ligne. Désormais tout un chacun – le particulier comme l’entreprise - peut, même gratuite-ment, disposer d’un espace personnel pour publier. Ensuite parce qu’un blog est par es-sence un espace de visibilité ouvert sur le monde, qui rompt totalement avec des siècles de communications personnelles restreintes à la famille, aux amis et éventuellement au voisinage.
La révolution des blogs Le blog a créé la révolution, et en quelques années s’est imposé comme un vecteur de communication simple et accessible, et un es-pace de liberté avec parfois les dérives que cela peut sous entendre. Pour autant et mal-
gré leur succès, le constat est sans appel : les blogs se créent par millions, mais combien sont réellement visibles ? Ouvrir un blog, c’est créer un espace de partage, mais comme le net qui le supporte, il doit être alimenté pour vivre et être visible. Car Internet est cruel, qui oublie aussi rapidement qu’il les crée ceux qui rêvent de s’afficher sur la toile...
Ainsi, la vrai problématique des blogs, c’est le temps. Le temps dont il faut disposer pour créer du contenu. Le temps nécessaire pour en assurer la promotion. Le temps également pour lire les contributions des internautes.
Et puis est venu Facebook, en 2004, l’un des tout premier réseau social. Par son succès, il a créé une nouvelle forme de communica-tion en ligne, basée sur des communautés d’individus qui s’échangent des informations courtes, et parfois très personnelles, placées sur le ‘mur’, un espace public où chacun peut publier à destination de ses ‘amis’ et visiteurs, et recevoir leurs commentaires.
Microblogging et Twitter C’est probablement de cette évolution qu’est né le microblogging. Exit le journaliste en herbe qui rédige des articles pour évoquer sa passion ou le produit de son entreprise, et bienvenue aux messages courts où chacun étale sa vie. Vite publiés, mais certainement pas oubliés... Le mouvement a été repris par une start-up, Odeo Inc., fondée par Noah Glass et Evan Williams, qui en 2006 lan-cent stat.us, devenu twittr, et enfin Twitter en 2007, une structure encore aujourd’hui indépendante. Twitter, c’est la fusion du réseau social et du microblogging. Le membre inscrit se créé un espace et ‘tweet’, c’est à dire qu’il publie des messages courts réduits à 140 caractères maximum, liens compris. L’internaute peut ad-hérer à un microblog, on dira alors qu’il ‘suit’ les publications d’un microblogger en tant qu’abonné : il est un ‘follower’. Une particu-larité de Twitter, le réseau est asymétrique, le follower ne peut commenter le tweet. Il peut en revanche le reprendre ‘retweet’ et le dif-fuser plus largement.