Transports et espace syrien / Transportation and the Syrian space - article ; n°630 ; vol.112, pg 146-166

-

Documents
23 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 2003 - Volume 112 - Numéro 630 - Pages 146-166
Transport System is generally a good indicator of the political and social production of space. The Syrian road network is a case in point. Built by the ba'athist party in power since 1963, it has been used for national integration and territorial control. But after 1991, State control on transportation has loosen its grip, to the point that it is now dominated by the private sector, although international terminals (ports, airports, etc.) strictly remain under the control of the State. The circulation pattern expresses both the structuration and the dynamism of the Syrian space: the Damascus-Aleppo is the main axes, with its secondary but important Syrian Coast (Alawit) connection; the North East is a pioneer front organised and dominated by Aleppo and Damascus, since no town in this area has emerged as a real regional centre. In fact, as this paper tries to show, the improvements brought by the private sectors has not modified the Syrian space structures, but it has accelerated its concentration.
Le système de transport est révélateur des logiques politiques et sociales productrices d'espace. Le réseau routier syrien fut ainsi conçu par le régime ba'athiste, au pouvoir depuis 1963, comme un moyen d'intégration nationale et d'encadrement territorial dans une logique sécuritaire. Avec la libéralisation économique des années 1990, le contrôle de l'État sur les transports s'est relâché, puisqu'il est désormais dominé par le secteur privé. Cependant, la suppression des entraves à la circulation s'est limitée au trafic intérieur. Les réseaux terminaux demeurent toujours sous le contrôle de l'État, ce qui limite la portée de la libéralisation économique. Sur le plan spatial, la circulation est un excellent indicateur des structures et des dynamismes de l'espace syrien. L'étude des flux routiers met en évidence une ligne de force méridienne Damas-Alep et des ramifications secondaires vers la région alaouite, ouverture maritime du pays et zone de recrutement privilégiée du personnel étatique, et vers le Nord-Est, front pionnier organisé à partir de Damas etd'Alep. L'amélioration des conditions de transport au cours des dix dernières années, n'a pas modifié les structures existantes, elle a seulement accéléré une concentration de l'espace syrien. Par ailleurs les distances entre les communautés demeurent tout aussi fortes car les transports ne sont que des outils techniques qui ne peuvent agir sur des contraintes sociales.
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2003
Nombre de visites sur la page 24
Langue English
Signaler un problème