Saint Boniface, (680-755)

Saint Boniface, (680-755)

-

Documents
216 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Saint BonifaceDU MÊME AUTEURLes Origines de la Civilisation Moderne. Quatrième édition.Paris, V. Retaux, 1898. Deux volumes in-8° 8 Ir.Clovis. Deuxième édition. Paris, V. Retaux, 1001. volumesDeuxin-8° 8 fr._Ji'£glise aux tournants de l'histoire. Bruxelles, Société Belge(le librairie, 1000. l'n volume in-8° 3 fr.Sainte Clotilde. Sixième édition. Paris, V. Lecoffre, 1002. Un" "volume iu-l'i de la collection Les Saints 2 fr.—46790. Imprimerie Laiiche, rue de Flourus, 9, à Paris.y»\" SAINTS"LESBonifaceSaint(680-755)parG^KURTHt"kiProfesseur à l'Université de Liège.DEUXIEME EDITIONPARISVICTOR LEGOFFRELIBRAIRIEBONAPARTE, 90RUE1902PRÉFACEl'Église et unplus grands saints deVoici un desl'histoire, et je suis legrands hommes dedes plusvie aux lecteurs de languepremier à raconter saHollandel'Angleterre, lafrançaise ! L'Allemagne,lettres françaiseset écrite à l'envi lesl'ont étudiée ;pages de Mignet,la connaissent que par quelquesneMontalembert, admirables il estd'Ozanam et derésumé.n'en présentent qu'un rapidevrai, mais quila Francecependant saint Boniface appartient àEtcréé l'Eglise d'Alle-dans une large mesure. S'il arégénérél'Eglise des Gaules, et il est dif-magne, il aœuvres adire laquelle de ces deux grandesficile deété la plus féconde.oserai-je la science allemandeAu surplus, le dire?elle-même ne s'est pas encore complètement ac-la Ger-quittée de sa dette envers le civilisateur degrand saint attend toujours le grand his-manie. ...

Informations

Publié par
Ajouté le 24 juin 2011
Nombre de lectures 27
Langue Español
Signaler un problème
Saint Boniface DU MÊME AUTEUR Les Origines de la Civilisation Moderne. Quatrième édition. Paris, V. Retaux, 1898. Deux volumes in-8° 8 Ir. Clovis. Deuxième édition. Paris, V. Retaux, 1001. volumesDeux in-8° 8 fr. _Ji'£glise aux tournants de l'histoire. Bruxelles, Société Belge (le librairie, 1000. l'n volume in-8° 3 fr. Sainte Clotilde. Sixième édition. Paris, V. Lecoffre, 1002. Un " "volume iu-l'i de la collection Les Saints 2 fr. —46790. Imprimerie Laiiche, rue de Flourus, 9, à Paris. y» \ " SAINTS"LES BonifaceSaint (680-755) par G^KURTHt"ki Professeur à l'Université de Liège. DEUXIEME EDITION PARIS VICTOR LEGOFFRELIBRAIRIE BONAPARTE, 90RUE 1902 PRÉFACE l'Église et unplus grands saints deVoici un des l'histoire, et je suis legrands hommes dedes plus vie aux lecteurs de languepremier à raconter sa Hollandel'Angleterre, lafrançaise ! L'Allemagne, lettres françaiseset écrite à l'envi lesl'ont étudiée ; pages de Mignet,la connaissent que par quelquesne Montalembert, admirables il estd'Ozanam et de résumé.n'en présentent qu'un rapidevrai, mais qui la Francecependant saint Boniface appartient àEt créé l'Eglise d'Alle-dans une large mesure. S'il a régénérél'Eglise des Gaules, et il est dif-magne, il a œuvres adire laquelle de ces deux grandesficile de été la plus féconde. oserai-je la science allemandeAu surplus, le dire? elle-même ne s'est pas encore complètement ac- la Ger-quittée de sa dette envers le civilisateur de grand saint attend toujours le grand his-manie. Le torien qui tracera son portrait définitif, avec, le apostolique. Sanstableau complet de son activité on ne peut qu'applaudir au zèle avec lequeldoute, attachéesd'innombrables monographies se sont à diverses parties de ce noble sujet, et auélucider les talent que plusieurs écrivains ont déployé en résu- H PRÉFACE. mant l'usage du public les résultats de tant d'ef-à forts. Ils permettent d'espérer que le jour n'est plus de l'érudi-éloigné où, armé de toutes les ressources historien viendra qui édifieration contemporaine, un saint le monument définitif.à la mémoire du En attendant, on voudra bien me pardonner si ce modeste petit volume vient allonger la liste déjà saint Boni-considérable des histoires provisoires de pour les lecteurs français, qui leface. Je n'écris que connaissent trop peu, et les Allemands eux-mêmes, je pense, me sauront gré de contribuer à répandre la national peuple voisin.gloire de leur patron chez un l'ambition d'apprendre public desJe n'ai pas au choses inconnues, mais j'ai voulu que tout au moins il trouvât ici, sous une forme accessible à tout le au-monde, tout ce qu'il est possible de connaître puis dire que, pour cela, je ne mejourd'hui, et je suis épargné aucun labeur. Si j'étais parvenu à res- susciter la figure du saint dans sa vérité vivante, à l'impression d'avoir vécu avec lui,donner au lecteur répondrait au but que je me proposais enmon livre commençant de l'écrire, mais je n'ose me flatter d'y avoir réussi. j'aurais singulièrement dépassé lesD'autre part, proportions assignées à ce travail si je m'étais atta- ché, comme dans les travaux d'érudition, à justifier assertions ou à discuter celles d'autrui.toutes mes Il lecteur de savoir que je n'avance rien dontsuffira au je ne possède par devers moi la preuve, que j'ai lu et relu, plume en main, toutes les sources, que je me soigneusement au courant de la vaste biblio-suis mis graphie du sujet, et qu'il n'est pas un seul des ou- dans l'appendicevrages signalés de ce volume, auquel consacré un examen attentif. Chaque foisje n'aie