Ce que vous devez absolument savoir sur votre grossesse
11 pages
Français

Ce que vous devez absolument savoir sur votre grossesse

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
11 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La grossesse est l’une des choses les plus passionnantes mais vous êtes peut être parfois anxieuse, et vous vous posez de nombreuses questions. C’est parfaitement normal.
C’est pourquoi cette brochure se propose de vous donner des réponses claires et de vous expliquer en termes simples les bouleversements de votre corps à cette étape de la grossesse.
Préparée par des professionnels ayant l’expérience de la grossesse et de la maternité, cette brochure vous apportera quelques conseils pratiques.
Nous nous efforçons d’améliorer constamment la qualité des informations que nous distribuons aux mamans : vos commentaires sont donc les bienvenus. Si vous avez des astuces qui pourraient profiter à d’autres mamans et nous permettre d’enrichir ce document, n’hésitez pas à contacter le SERVICE MODILAC JEUNES PARENTS au 0810 511 511 (N° AZUR facturé au prix d’une communication locale) ou sur internet : www.modilac.com

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 octobre 2011
Nombre de lectures 1 066
Langue Français

Exrait

CCeeqquueevvoouussddeevveezzaabbssoolluummeennttssaavvooiirrssuurrvvoottrreeggrroosssseessssee
S’inspirer de l’expérience des autres L’arrivée de bébé approche : félicitations ! La grossesse est l’une des choses les plus passionnantes mais vous êtes peut être parfois anxieuse, et vous vous posez de nombreuses questions. C’est parfaitement normal. C’est pourquoi cette brochure se propose de vous donner des réponses claires et de vous expliquer en termes simples les bouleversements de votre corps à cette étape de la grossesse. Préparée par des professionnels ayant l’expérience de la grossesse et de la maternité, cette brochure vous apportera quelques conseils pratiques. Nous nous efforçons d’améliorer constamment la qualité des informations que nous distribuons aux mamans : vos commentaires sont donc les bienvenus. Si vous avez des astuces qui pourraient profiter à d’autres mamans et nous permettre d’enrichir ce document, n’hésitez pas à contacter leSERVICE MODILAC JEUNES PARENTS au0810 511 511(N° AZUR facturé au prix d’une communication locale) ou sur internet :www.modilac.com
La venue de votre bébé est une belle aventure qui ne se fait pas sans «petits changements» dans votre corps !
La grossesse est une période de nombreuses modifications car votre corps s’adapte à l’arrivée de votre bébé. Nous avons donc traité les situations les plus fréquentes et les petits tracas qui peuvent vous troubler.
> Qu’est-ce que l’aménorrhée ?
L’aménorrhée est l’absence de règles. Elle permet de dater votre grossesse en nombre de semaines d’aménorrhée. Le terme est de41semaines. Certains praticiens comptent en semaines de grossesse, c’est à dire à partir de la conception, sans tenir compte de l’aménorrhée. Le terme est alors de39semaines.
> Comment doit-être ma poitrine ?
• Vos seins sont devenus plus volumineux et sensibles comme pendant la période qui précède les règles. Les veines peuvent devenir plus apparentes et les mamelons plus foncés et plus marqués. Vous pouvez ressentir des picotements car la circulation sanguine augmente. • A partir du sixième mois de la grossesse, les seins produisent un liquide laiteux, jaune clair, appelé colostrum. Il se peut que vos seins fuient un peu durant la grossesse, au point de tacher vos vêtements. Songez alors à porter des protections.
Choisissez de bons soutiens-gorge et mettez des protections en cas de fuite de lait.
> Quelle est la prise de poids idéale ?
Les femmes prennent en moyenne de 10 à 12,5 kg pendant leur grossesse, dont la majeure partie à partir de la 20ème semaine; mais ne vous souciez pas trop de votre poids. Tant que vous avez une activité physique régulière et que vous vous nourrissez correctement, vous préserverez votre santé et celle de votre bébé. Rappelez-vous que chaque femme et chaque grossesse sont uniques, et que votre prise de poids n’est pas forcément anormale, même si le chiffre vous étonne lorsque vous le comparez à celui de vos amies !
Soyez raisonnable : tout est une question d’équilibre !
> Mes chevilles et mes pieds ont beaucoup gonflé. Est-ce normal ?
• Le surcroît de poids que représente votre bébé dans la seconde moitié de la grossesse augmente la pression qui s’exerce sur vos jambes et vos chevilles. A ce moment, vous avez aussi davantage de liquide dans l’organisme, et celui-ci tend à s’accumuler dans vos membres inférieurs.
• Essayez d’éviter de rester debout pendant des périodes prolongées. Si vos pieds gonflent, asseyez-vous en les surélevant le plus possible.
Installez-vous confortablement, les jambes surélevées et reposez-vous…
Faites quelques exercices légers aussi souvent que possible.
• Allongée sur le dos, jambes tendues à la verticale, faites des cercles avec vos pieds, puis faites des mouvements de pédalage avec vos jambes.
• Ou pliez les jambes, levez une jambe, prenez cette jambe à 2 mains au niveau du mollet et tirez-la doucement vers vous autant que votre ventre le permet.
• Ou, allongée sur le dos, détendez-vous en croisant et en repliant vos jambes vers le ventre.
L’oedème peut parfois être associé à une hypertension artérielle. Par conséquent, si le gonflement devient sérieux ou si vos mains et votre visage gonflent aussi, consultez immédiatement votre sage-femme ou votre médecin. possible.
> Que faire quand j’ai des crampes dans les jambes ?
Les crampes des membres inférieurs tendent à survenir au cours des dernières semaines de la grossesse, le plus souvent à l’arrière des cuisses et des mollets. Vous soulagerez ces crampes par des massages, et aussi en étirant les muscles du mollet en remontant la pointe du pied vers le tibia.
> Comment soulager mon dos ?
Le mal de dos est fréquent en raison du changement de posture et du relâchement des ligaments. • Efforcez-vous de ménager votre dos. Si vous devez vous baisser, maintenez le dos droit et pliez les genoux. Lorsque vous vous asseyez, soutenez votre dos en intercalant un coussin ou une serviette roulée dans le creux des reins. Vous pouvez aussi placer une bouillotte sur la zone douloureuse, car la chaleur est très efficace pour détendre les muscles contractés.
• Occasionnellement, un comprimé de paracétamol pourra s’avérer utile. N’oubliez pas de consulter un professionnel de santé avant de prendre un médicament.
> Que faire en cas de vertiges ?
Bien calée, c’est facile avec quelques coussins
Ces malaises peuvent avoir plusieurs origines : ils peuvent être dus à votre tension. En effet, la tension de la femme enceinte étant normalement plus basse, le moindre effort peut provoquer une hypotension qui se traduit par un petit malaise. Pour les éviter :
• Essayez de ne pas rester immobile pendant trop longtemps ou de ne pas changer brutalement de position.
• Vers la fin de la grossesse, il faut veiller à ne pas se coucher à plat sur le dos. En effet, le poids de votre bébé va alors comprimer les vaisseaux sanguins qui mènent au coeur et au cerveau.
• Couchez-vous plutôt sur le côté ou, si vous n’êtes bien que sur le dos, redressez votre buste avec des coussins.
Ces malaises peuvent également être dus à une hypoglycémie, d’ou l’importance d’un bon petit déjeuner et d’une collation en milieu de matinée.
> Y a-t-il des trucs contre la fatigue ?
• La fatigue est fréquente vers la fin de la grossesse comme elle a pu l’être pendant le 1er trimestre. Si vous travaillez, il vous sera manifestement difficile de vous reposer pendant la journée. Essayez de compenser en vous couchant plus tôt.
Prenez le temps de vous détendre pendant la pause déjeuner, plutôt que de courir les boutiques.
• En fin de grossesse, essayez de vous reposer durant la journée : la surcharge de poids est à elle seule source de fatigue.
N’essayez pas de lutter contre la fatigue; laissez-vous aller et acceptez l’aide que vous propose la famille, les amis et les collègues.
Glissez-vous dans votre lit le plus tôt possible et offrez-vous des petites siestes : c’est tellement bon de dormir !
• Dans certains cas, la fatigue est due à une anémie. Des tests sanguins réguliers au cours de la grossesse devraient permettre de la détecter, mais il est possible de prévenir l’anémie en mangeant beaucoup d’aliments riches en fer (viandes, volailles, poissons,…).
> Dois-je dormir beaucoup ?
Dormez autant que possible. Il est essentiel de bien se reposer les derniers mois. Une sieste au milieu de la journée est toujours à conseiller, lorsque c’est possible.
> Que puis-je faire pour me détendre ?
• Tâchez de vous réserver du temps pour la relaxation. Essayez donc un bon bain tiède avec votre bain mousse préféré. Si possible, tamisez les lumières et écoutez un peu de musique.
La chaleur de l’eau contribue également à détendre les muscles endoloris.
• A ce stade avancé de la grossesse, lorsque vous avez pris du volume, vous éprouverez peut-être des difficultés à entrer et sortir de votre baignoire. C’est malheureusement le plus souvent le cas au moment précis où un bon bain est la chose la plus désirable au monde !
Ne vous faites pas de souci, tout n’est pas perdu !
Dans certains magasins de jouets, vous trouverez des bâtons de mousse que vous pouvez enrouler autour de vous et qui vous aideront à flotter et à vous détendre.
Pour des raisons de sécurité, il est conseillé de prendre un bain lorsque qu’il y a quelqu’un dans la maison, de manière à pouvoir appeler à l’aide pour sortir du bain, si besoin est.
Plaisir du bain… Douceur d’une crème hydratante… Relaxez-vous…
> Comment trouver le sommeil en cas d’insomnie ?
Il se peut que vos idées et vos émotions se bousculent à tel point que vous ayez des difficultés à trouver le sommeil. Le fait de devoir se lever plusieurs fois pendant la nuit pour aller aux toilettes ne favorise pas non plus un repos serein !
• Dans les dernières phases de la grossesse, il est probable que vous ayez des difficultés à trouver une position confortable pour dormir. Placez des coussins supplémentaires dans le dos, entre les jambes et sous le ventre, vous vous en trouverez certainement un peu mieux.
• Il est également normal que vous rêviez de votre bébé et de sa naissance. N’oubliez pas que ce ne sont que des rêves, mais si vous avez besoin d’être rassurée, parlez-en à votre sage-femme ou à votre médecin.
Si vous pensez que c’est utile, parlez-en aussi avec votre partenaire ou aux membres de votre famille.
> Les sautes d’humeur sont-elles normales ?
Durant la grossesse, votre corps traverse une période de bouleversements considérables, et vos taux d’hormones évoluent rapidement.
• Vous pouvez vous sentir anxieuse, agitée, effrayée ou extrêmement fatiguée. Tout ceci conduit à de fréquents changements d’humeur et vous donne un intense sentiment de fragilité émotionnelle. Il peut vous arriver de pleurer sans raison ou de vous sentir tendue et irritable.
• Il est important que votre partenaire ou votre famille comprenne que ces changements brusques d’humeur ne sont pas la conséquence de leurs paroles ou de leurs actes, mais un effet normal de la grossesse.
Un moment de tristesse ? Mais quel bonheur de sentir votre bébé : parlez-lui, il vous entend déjà et reconnaît votre voix !
> Que faire quand je suis constipée ?
Pour éviter la constipation, veillez à ce que votre régime comprenne suffisamment d’aliments riches en fibres - pain complet, céréales, fruits et légumes - et buvez beaucoup.
Un régime adéquat, beaucoup d’eau et un peu d’exercice : voilà de bonnes résolutions !
> Les hémorroïdes sont-elles graves ?
Les hémorroïdes sont des veines variqueuses siégeant autour de l’anus, et qui sont sources de démangeaisons, de douleurs et éventuellement de saignements. Les hémorroïdes peuvent être aggravées par la constipation en raison de la tension qui s’exerce sur votre gros intestin. Tâchez d’éviter la constipation et, ainsi, l’apparition des hémorroïdes en adoptant le régime qui convient. Le cas échéant, votre médecin pourra vous prescrire un traitement adapté.
> Pourquoi ai-je des varices ?
Un traitement simple, un régime riche en fibres, beaucoup d’eau et tout rentre dans l’ordre.
Les varices sont dues à une dilatation des veines et, durant la grossesse, elles apparaissent principalement au niveau des jambes. Certaines femmes ont des varices autour de la vulve, mais elles sont très rares.
Il est possible de prévenir l’apparition des varices en :
• Evitant de rester debout trop longtemps; • Evitant de s’asseoir les jambes croisées; • S’asseyant avec les jambes surélevées aussi souvent que possible. Veillez à ce que vos jambes soient plus hautes que vos hanches; • Portant des collants antivarices. Si vous avez des varices, ces collants doivent être enfilés avant de sortir du lit, ce qui maximisera le soulagement qu’ils peuvent vous procurer; • Faisant régulièrement des exercices avec vos pieds.
Vivre bien sa grossesse, c’est être bien informée et comprendre les petits maux qui peuvent arriver.
Votre corps subit des changements étonnants. Vous vous sentirez parfois un peu fragile ou vulnérable. Voici quelques-uns des tracas auxquels vous serez peut-être confrontée et quelques astuces qui vous permettront d’en minimiser les effets. Dans tous les cas, en cas de doute adressez-vous à votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme.
> Les pertes blanches sont-elles inquiétantes ?
• La plupart des femmes remarquent que leurs pertes vaginales sont plus abondantes durant la grossesse. Celles-ci doivent être transparentes ou blanches, et inodores.
Si vous avez des pertes abondantes, vous vous sentirez plus nette en portant des serviettes hygiéniques, car elles peuvent être remplacées fréquemment. Une bonne hygiène externe est très importante car elle contribue à prévenir les infections éventuelles.
Le port de sous-vêtements en coton peut s’avérer utile, mais évitez d’utiliser du savon, car il peut être irritant.
• Cependant si ces pertes deviennent anormalement abondantes, prennent une couleur jaune, sont très odorantes et si vous ressentez des démangeaisons, une sensation de brûlure ou d’irritation, consultez immédiatement votre médecin ou votre gynécologue car il s’agit a priori d’une infection vaginale qui doit être traitée.
Si vous avez des rapports avec votre partenaire, ceux-ci peuvent être douloureux.
> Est-il normal d’avoir besoin d’uriner plus fréquemment ? (pollakiurie)
• Vous avez peut-être ressenti ce même besoin d’uriner souvent pendant les douze premières semaines de la grossesse. Au début de la grossesse, la pollakiurie résulte du développement de la matrice, ou utérus, qui pèse sur la vessie. La capacité de la vessie est réduite et vous devez la vider plus souvent. Lorsque vous allez aux toilettes, vous avez peut-être remarqué que le volume d’urine est faible, ce qui était très frustrant alors que vous vous sentiez prête à éclater !
• Lorsque vous arrivez à la douzième semaine, l’utérus sort du bassin et la pression qui s’exerce sur la vessie diminue. Vous n’avez pas dû être très gênée pendant cette période.
• Par contre, à partir des 34-36 semaines, la tête de votre bébé s’engage dans le bassin pour préparer l’accouchement. La pression sur la vessie est alors de nouveau augmentée.
A ce stade, vous constaterez que le fait d’osciller d’avant en arrière lorsque vous êtes assise sur le siège des toilettes peut contribuer à vider la vessie.
Si vous ressentez des brûlures ou si vos urines dégagent une forte odeur de poisson, consulter rapidement votre médecin afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une infection des voies urinaires.
> Pourquoi suis-je sujette aux saignements de nez ?
• La quantité de sang circulant augmente dans votre organisme au fur et à mesure de l’avancement de votre grossesse. Du fait de la pression supplémentaire qui s’exerce sur les vaisseaux, les saignements de nez ne sont pas rares. C’est ennuyeux, et assez fréquent chez la femme enceinte. Si le saignement est abondant, penchez la tête vers l’avant et pincez fortement l’arête du nez jusqu’à l’arrêt de l’hémorragie. • Les vaisseaux du nez peuvent aussi se dilater et entraîner une congestion nasale. Essayez de dormir en maintenant le nez légèrement surélevé par rapport au corps, mais n’utilisez pas de décongestionnants ou de spray nasal sans consulter d’abord votre médecin. Veillez aussi à ne pas vous moucher trop fort, afin de ne pas provoquer la rupture d’un vaisseau et donc un saignement de nez.
> Faut-il s’étonner d’avoir un goût étrange dans la bouche ?
De nombreuses femmes disent avoir un goût métallique ou un goût d’encre dans la bouche. Cela n’a rien d’inquiétant !
> Faut-il consulter un dentiste quand les gencives saignent ?
Avec l’accroissement des taux d’hormones pendant la grossesse, le simple fait de se brosser les dents peut provoquer un saignement des gencives. Continuez à vous brosser les dents normalement et allez régulièrement chez le dentiste.
> Y-a-t-il des choses simples à faire en cas de maux de tête ?
Les maux de tête sont relativement fréquents pendant la grossesse et peuvent être dus aux modifications hormonales importantes qui surviennent pendant la grossesse. Le nez et les sinus deviennent également plus sensibles et une congestion nasale est possible provoquant alors des maux de tête. L’air frais vous aidera à soulager cette douleur. Si c’est possible, il peut s’avérer utile de s’allonger pour prendre un peu de repos, car la fatigue peut aussi être une cause de céphalée. Les maux de tête sont parfois le signe d’une hypertension artérielle : si le mal de tête persiste ou s’aggrave, consultez votre médecin.
Contre le mal de tête : un peu d’air frais et encore du repos !
> A quoi correspondent les palpitations ?
Durant la grossesse, le volume de sang qui circule dans votre corps augmente, ce qui impose un surcroît de travail au coeur. Par ailleurs, avec la croissance du bébé, la pression sur le cœur s’intensifie. Il arrive alors que vous ayez la sensation que votre coeur manque un battement, c’est ce que l’on appelle une palpitation. Les palpitations sont normales tant qu’elles restent occasionnelles, mais si elles persistent ou deviennent plus fréquentes, consultez votre sage-femme ou votre médecin.
Le régime idéal de la femme enceinte.
Il est important pour vous et votre bébé de rester en aussi bonne santé que possible pendant toute la grossesse. Vous avez certainement adopté un régime sain et équilibré depuis le début de votre grossesse : continuez ! Voici quelques conseils utiles.
> Quelle quantité dois-je manger ?
Votre appétit reste le meilleur indicateur. Contrairement à une idée répandue, il est inutile de manger «pour deux», car la qualité importe plus que la quantité.
> Que dois-je manger ?
Mangez équilibré et sain. N’oubliez pas que ce que vous mangez nourrit aussi votre bébé ; il est donc important d’adopter un régime sain et équilibré qui fournira à votre bébé tout ce dont il a besoin pour son développement et vous maintiendra en forme.
> Y a-t-il des aliments à éviter ? Les aliments à éviter sont : les fromages non pasteurisés, le pâté (à moins qu’il ne soit pasteurisé), les oeufs crus ou mi-mollets, les viandes crues ou saignantes. Attention également au poisson mal cuit et surtout aux crustacés (moules ou huitres) car il est parfois difficile d’être certain de leur fraîcheur.
> J’ai entendu parler de la toxoplasmose: qu’est-ce que c’est ?
• Il s’agit d’une infection rare mais dangereuse. Elle est provoquée par un parasite que l’on trouve dans les excréments de chat, l’humus, les viandes crues ou saignantes, et le lait non pasteurisé ou le lait frais. Les animaux sont affectés autant que les hommes.
• Au moment de votre projet de grossesse, votre médecin a recherché la présence d’anticorps dans votre sang pour savoir si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. Ce test est systématique avant le démarrage d’une grossesse.
Si vous êtes immunisée, les risques d’infections sont rares.
Si vous n’êtes pas immunisée, vous effectuerez un contrôle sanguin tous les mois environ, afin de vérifier qu’il n’y a aucune atteinte. Vous devrez suivre aussi quelques règles de prudence :
- lavez bien les fruits et les légumes et lavez-vous systématiquement les mains avant de manipuler des aliments; - cuisez correctement vos viandes. Evitez tout ce qui est cru ou saignant (steak tartare par exemple) - il est inutile de s’alarmer outre mesure ou de se débarrasser de ses animaux familiers; veillez simplement à faire un peu plus attention lorsque vous vous occupez de la litière de vos animaux ou lorsque vous jardinez, en portant des gants en caoutchouc. • Si la maladie est contractée durant la grossesse, elle peut toucher le futur bébé et provoquer des lésions cérébrales dans les cas les plus graves. Elle se déclare par des symptômes de type grippal. Aussi, au moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin.
Si vous ressentez des brûlures ou si vos urines dégagent une forte odeur de poisson, consulter rapidement votre médecin afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une infection des voies urinaires.
> Pourquoi certains médicaments sont-ils interdits durant la grossesse ?
Certains médicaments peuvent compromettre le développement de votre bébé. Votre bébé est particulièrement vulnérable lors des premières semaines de la grossesse, et vous ne devez prendre aucun médicament à moins qu’il n’ait été autorisé par le médecin.
> Qu’en est-il pour des traitements au long cours ?
Les médicaments pour une maladie chronique comme l’épilepsie ou le diabète, sont poursuivis en accord avec le médecin habituel.
> Existe-t-il des exceptions ?
Certains médicaments en vente libre tels que les compléments en fer, les antiacides, les traitements contre la constipation ou encore le paracétamol sont d’un usage sûr. Toutefois, il est toujours conseillé d’en parler avec votre médecin généraliste, votre gynécologue, votre sage-femme ou votre pharmacien. De nombreux petits tracas de la grossesse peuvent être traités sans recourir aux médicaments : votre sage-femme pourra vous renseigner.
Soyez vigilante : votre bébé n’aime pas les médicaments.
> Qu’en est-il des cocktails de vitamines ?
Certains compléments vitaminés, par exemple, ceux contenant de la vitamine A, peuvent en réalité être nuisibles au bébé et ne doivent pas être pris sans consulter un professionnel de santé.
En revanche, le Collège des gynécologues et obstétriciens français recommande la prise d’une ampoule de vitamine D au début du 6ème ou du 7ème mois de grossesse (sans dépasser 100 000 unités).
> Et qu’en est-il du tabac et de l’alcool ?
Bien que le tabac ne soit pas, à proprement parler, un aliment, sa consommation au cours de la grossesse représente clairement un danger pour votre bébé.
On sait aujourd’hui que fumer multiplie par 2 le risque d’accouchement prématuré, par 3 celui d’avortement spontané et par 2 à 3 celui d’un retard de croissance du bébé.
Après la naissance, le tabagisme maternel multiplie par 4 le risque de mort subite du nourrisson et il favorise la survenue chez l’enfant d’infections respiratoires, d’asthme, d’eczéma, de troubles intellectuels, de cancers…
Bref, être enceinte est une excellente occasion d’arrêter de fumer : non seulement parce que les bénéfices de santé sont évidents, mais aussi parce qu’il faut profiter de sa motivation supplémentaire à ce moment importantde la vie.
L’acool est dangereux pour Bébé. En dehors du syndrome d’alcoolisation foetal (SFA), une consommation d’alcool, même modérée, peut être responsable de malformation, d’un retard de croissance pré- et post-natal et de troubles graves du développement neurologique et comportemental. Il est donc important de respecter l’abstinence d’alcool dès le début de la grossesse, voire dès la décision d’être maman. La période la plus sensible est la formation de l’embryon, le cerveau foetal étant particulièrement vulnérable.
Prendre soin de soi durant la grossesse, c’est tellement agréable !
Continuez à prendre bien soin de vous pendant la grossesse, il vous sera beaucoup plus facile de faire face à cette expérience nouvelle. Suivez vos instincts et écoutez votre corps. En prenant soin de vous, vous prenez aussi soin de votre bébé. Les soins et les conseils dont vous pouvez bénéficier avant la naissance de votre bébé vous seront prodigués par votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme. Ils vous rendront la grossesse et l’accouchement plus confortables, et offriront un maximum de garanties pour la santé de votre bébé. Il vous sera également proposé de suivre des cours de préparation à la naissance. Vous y apprendrez à maîtriser votre corps, à mieux respirer, à vous relaxer; vous y rencontrerez d’autres futures mamans avec qui vous pourrez partager votre joie et vos petites inquiétudes.
> Mes cheveux, ma peau et mes ongles sont différents depuis que je suis enceinte : est-ce normal ?
En effet, l’état de votre peau peut changer au cours de la grossesse. Cette modification est due aux changements hormonaux qui bouleversent votre organisme. Certaines femmes estiment que leur peau et leurs cheveux ont davantage d’éclat pendant la grossesse.
De nombreuses femmes enceintes remarquent également l’apparition d’une ligne sombre allant du pubis au nombril, et même parfois au-delà. Il s’agit de la «ligne noire» : elle est normale. Toutefois, elle tend à être plus visible chez les femmes qui ont la peau mate que chez les femmes qui ont une peau très claire. Ces pigmentations disparaissent progressivement après la naissance du bébé. Il est cependant possible que les mamelons restent un peu plus foncés qu’avant la grossesse. Il est possible aussi que vous perdiez quelques cheveux après la naissance, mais, encore une fois, c’est normal, et lié aux changements hormonaux. Ne paniquez pas, ils repousseront !
Si vous vous teignez les cheveux, ou si vous vous faites des mèches, consultez un coiffeur qualifié pour savoir si vous pouvez continuer vos colorations. Vous constaterez également que vos ongles poussent plus vite et sont plus épais durant la grossesse. Encore une fois, ceci est dû à vos hormones, alors profitez-en !
Vous serez la plus belle des mamans et votre bébé, le plus beau des bébés !
> A qui parler des démangeaisons ?
Occasionnellement, les femmes enceintes sont sujettes à des démangeaisons qui sont souvent localisées sur le ventre, mais parfois aussi dans la zone vaginale. Si vous souffrez de démangeaisons, discutez-en avec votre sage-femme ou votre médecin, ils pourront vous conseiller une crème que vous appliquerez sur la zone concernée. Si les démangeaisons sont localisées dans la région vulvaire, il peut s’agir d’une infection et vous devez alors consulter votre médecin.
> Les vergetures vont-elles disparaître ?
Les vergetures peuvent apparaître partout où la peau est étirée, mais elles sont particulièrement fréquentes sur les seins, l’abdomen et le haut des jambes. Durant la grossesse, ces marques pourront avoir une teinte bleuâtre ou rougeâtre, mais une fois que bébé est né et que la tension disparaît, elles vont s’estomper et devenir blanches et luisantes. Vous trouverez dans le commerce des crèmes qui sont spécifiquement conçues pour prévenir l’apparition des vergetures, mais elles n’offrent aucune garantie absolue à cet égard. Si vous décidez d’en utiliser une, appliquez-la tous les jours et continuez à l’utiliser pendant deux mois encore après la naissance.
En sortant de votre bain, ayez le réflexe crème !
> L’exercice physique est-il dangereux à cette période de la grossesse ?
Une certaine activité physique ne peut que vous faire du bien. Elle contribuera à vous maintenir en bonne forme physique et à améliorer votre tonus musculaire et votre posture. Un peu de marche chaque jour est très bénéfique : choisissez un endroit calme. La gymnastique douce peut aussi vous faire du bien et vous récupérerez votre silhouette plus facilement.
Cependant, ne forcez pas ! La natation est un excellent choix, et certaines piscines proposent des cours de natation spécialement conçus pour les femmes enceintes. De plus, l’eau soulage les effets de la prise de poids. Les sports plus violents sont bien sûr à oublier ! Le tennis est contre-indiqué à partir du 6ème mois.
Promenez-vous et profitez de ces bons moments pour respirer à fond et faire le plein de bonheur !
> Peut-on avoir une vie sexuelle pendant la grossesse ?
Il est possible que votre intérêt pour la sexualité ait fluctué depuis le début de la grossesse. Tant que vous vous sentez bien et que vous n’avez ni saignements ni crampes lors des rapports, ceux-ci ne peuvent nuire à votre bébé.
Au fur et à mesure que votre grossesse avance, l’acte sexuel peut entraîner une véritable gêne, du fait de l’ascension de l’utérus. C’est parfaitement normal, mais les rapports peuvent devenir assez douloureux pour devoir cesser toute activité sexuelle. Ne vous inquiétez pas si vous et votre partenaire choisissez de ne pas avoir de rapports pendant la grossesse. C’est le cas de nombreux couples. Les hommes craignent souvent de faire mal à bébé ou à leur partenaire. Explorez d’autres formes d’intimité.
Vivez chaque instant avec douceur et naturel !
> Quels types de vêtements puis-je porter pour me sentir à l’aise ?
Choisissez des vêtements amples et pratiques. Portez des soutiens-gorge qui maintiennent les seins sans comprimer les mamelons. Evitez les vêtements élastiques trop serrés, les ceintures ou les jarretelles. Même si les talons hauts sont à déconseiller, il n’est pas indispensable de se limiter aux pantoufles !
> Puis-je voyager pendant ma grossesse ?
Vous trouverez des informations très utiles à ce sujet dans le leaflet «Bien voyager pendant la grossesse ou avec votre bébé». Vous pouvez voyager en respectant ces quelques conseils : Evitez autant que possible de rester assise dans la même position pendant trop longtemps. Si possible, évitez les périples trop longs, en particulier au début et à la fin de la grossesse.
Tout est possible, mais évitez les longs parcours.
Si vous voyagez en voiture, placez la ceinture le plus bas possible, sous le ventre. La bande diagonale doit croiser la poitrine entre les seins, et passer au-dessus du ventre. Si vous prenez l’avion, sachez que certaines compagnies aériennes refusent l’accès de leurs vols aux femmes enceintes en particulier en fin de grossesse. Informez-vous auprès de votre compagnie si vous avez l’intention de prendre l’avion. Il est également utile de consulter votre médecin.
Votre bébé se développe, grandit… prenez le temps de bien vous préparer à son arrivée : c’est important pour vous deux !
Vous avez certainement calculé la date approximative de la naissance à l’aide du tableau ci-dessous. Cette date est appelée DPA (date prévue de l’accouchement).
La date de naissance indiquée est approximative; elle est calculée en se basant sur un cycle menstruel régulier de 28 jours. Il est bon de garder cette date présente à l’esprit, mais votre bébé peut naître à tout moment entre les quinze jours qui précèdent ou qui suivent cette date.
Pour calculer la DPA, repérez le JOUR CORRESPONDANT AU DÉBUT DE VOS DERNIÈRES RÈGLES dans le texte en rose. La date qui apparaît sous ce jour est la DPA (en bleu). Pour les années bissextiles à partir du 28 février, ajouter 1 jour à la date prévue d’accouchement.
Janvier 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Janvier Octobre 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Novembre Février 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 Février Novembre 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Décembre Mars 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Mars Décembre 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Janvier Avril 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Avril Janvier 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Février Mai 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Mai Février 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Mars Juin 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Juin Mars 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Avril Juillet 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Juillet Avril 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Mai Août 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Août Mai 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Juin Septembre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Septembre Juin 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Juillet Octobre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Octobre Juillet 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Août Novembre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Novembre Août 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Septembre Décembre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 Décembre Septembre 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Octobre
er 1 jour des dernières règles
Date prévue d’accouchement
> La grossesse suit-elle un schéma fixe ?
• Chaque grossesse est différente et chaque bébé est un individu à part entière. Si vous avez déjà eu des enfants, vous l’avez certainement remarqué !
Les bébés se développent à leur propre rythme. Toutefois, tous les bébés ont une chose en commun. Leur croissance et leur développement durant les 40 semaines qui vont de la conception à la naissance sont plus rapides qu’à n’importe quel autre moment de leur vie.
Durant ces 40 semaines (9 mois de calendrier), votre futur enfant passe d’un oeuf de la taille d’une tête d’épingle à un beau bébé d’un poids moyen de 3,5 kg et d’une taille moyenne de 50 cm.
• Durant la grossesse, votre corps change de façon spectaculaire pour s’adapter à la présence de bébé, et vous vivez des émotions que personne ne pourra vous décrire avant que vous ne les ayez ressenties vous-même. Cela peut être très excitant, mais aussi parfois très angoissant, et certaines femmes ont le sentiment de perdre le contrôle de leur propre corps.
> Qu’arrive-t-il à mon bébé en fin de grossesse ?
Reprenons en détail le déroulement de la grossesse :
Semaines 4 à 5 Votre bébé a commencé à se développer. L’embryon se niche dans la muqueuse de l’utérus. Les cellules de votre bébé se multiplient, se différencient : certaines formeront le tissu nerveux, d’autres le tissu musculaire… Son corps se construit petit à petit !
Semaine 5 Le système nerveux de votre bébé se développe. Son cœur apparaît et commence à battre à partir du 25ème jour de grossesse environ. votre bébé possède déjà ses propres vaisseaux sanguins, dont un faisceau deviendra le cordon ombilical. Il se développe très rapidement.
Semaines 6 à 8 A la sixième semaine, l’embryon mesure environ 8 mm de la tête aux orteils. Les os commencent à se former et les doigts, les orteils, les chevilles et les poignets se développent. Les paupières commencent à se développer mais elles resteront encore scellées pendant de nombreuses semaines. Jusqu’à la fin de 8ème semaine, votre bébé est considéré comme un embryon.
Semaines 8 à 9 Le visage de votre bébé commence à se former. On distingue une bouche, avec une langue. Les mains et les pieds se développent, ainsi que le coeur, le tube digestif, le foie, les poumons, les reins et le cerveau. A 9 semaine, le bébé mesure environ 1,7 cm. Le bébé devient alors un foetus.
Semaines 10 à 14 A la douzième semaine, votre bébé est entièrement formé, son sexe est déterminé et ses organes sont bien développés. Le bébé passe le reste de la grossesse à grandir et à mûrir. Après quatorze semaines de grossesse, votre bébé mesure environ 5,6 cm de long.
Votre bébé bouge déjà !
A 14 semaines, le battement cardiaque est fort et peut être entendu à l’aide d’un détecteur à ultrasons. Il bat près de deux fois plus vite que le vôtre, environ 150 fois par minute.
Semaines 15 à 20 Votre bébé croît désormais rapidement : c’est probablement pendant ces semaines que vous avez senti votre bébé bouger pour la première fois. C’est ce que l’on appelle les «mouvements actifs» du foetus. Ses cheveux, ses sourcils et ses cils apparaissent. Sa peau est transparente. Il a déjà ses empreintes digitales et est capable de refermer le poing. A 16 semaines, votre bébé mesure environ 14 cm de long.
Semaines 20 à 26 Votre bébé suit maintenant un cycle régulier de sommeil et de veille, et ses mouvements sont nettement perceptibles. De nombreuses mères affirment que les bébés conservent leur cycle de sommeil et d’activité après la naissance, de sorte qu’il est déjà possible d’estimer la quantité de sommeil que bébé vous laissera prendre une fois qu’il sera là ! Il peut être utile de prendre note de ces cycles, de manière à pouvoir vous y référer une fois bébé arrivé.
Alors, votre bébé est-il un gros dormeur ?
L’utérus est maintenant au niveau du nombril et vous aurez pris 1,8 à 3,6 kg de plus..
Semaines 26 à 30
La croissance du foetus est toujours aussi rapide. Une pilosité fine et douce appelée lunago recouvre maintenant la peau de votre bébé. Il est en outre couvert d’une substance grasse appelée vernix caseosa, ou enduit sébacé, qui le protège du liquide dans lequel il baigne et qui est glissant, de manière à ce qu’il ne puisse pas s’entortiller dans le cordon ombilical. Il disparaîtra avant la naissance du bébé. L’utérus est maintenant au-dessus du nombril, qui peut s’évaginer sous la pression. Ne vous en faites pas : il reviendra à sa place après la naissance de votre bébé.
Votre bébé entend et apprécie vos caresses. Profitez-en !
Votre bébé réagit maintenant aux attouchements et aux sons, et les bruits intenses le font sursauter. A environ 26 semaines, les paupières s’ouvrent pour la première fois. Votre bébé est maintenant très actif et, si vous vous comprimez le ventre avec le plat de la main, vous pourrez sentir les boules formées par ses talons et ses coudes. A 30 semaines, votre bébé mesure environ 24 cm de long.
Semaines 30 à 34
Votre bébé commence désormais à se préparer à la naissance : il accumule de la graisse et prend un aspect potelé. Ses os durcissent et il peut donner de sacrés coups de pied ! Le crâne reste encore mou et souple afin de faciliter la naissance. La peau devient plus lisse. A environ 32-34 semaines, votre bébé commence à mettre la tête en bas en préparation de la naissance prochaine.
Bébé est bien là. Que de sensations !
L’utérus continue à se développer et s’exerce en vue de la naissance par de mini-contractions appelées contractions de «Braxton Hicks», qui rappellent les douleurs des règles, et se traduisent par un serrement de la partie inférieure du ventre. Elles sont tout à fait normales mais peuvent être inconfortables, voire même assez gênantes ! Vous vous sentirez peut-être à nouveau fatiguée. Il vous est de plus en plus difficile de vous déplacer, vous vous cognez partout, vous avez des difficultés à dormir. S’habiller ou s’épiler les jambes est une véritable aventure ! Reposez-vous autant qu’il vous est possible, écoutez votre corps et ne lui résistez pas.
Semaines 34 à 38
Votre bébé grandit, il se développe un peu plus chaque jour et n’a plus beaucoup de place pour bouger. Mais il peut encore donner des coups de pieds vigoureux ! Il mesure maintenant environ 46 cm de long. A ce moment, votre bébé peut s’engager dans le bassin pour préparer la naissance. Lorsque la partie la plus large de votre bébé a passé le pelvis, on dit que la tête est «engagée». Ceci n’arrive pas toujours, et parfois le bébé ne «se retourne» qu’après que le travail ait commencé. Vous vous sentirez probablement très disgracieuse, lourde et gênée. Un grand nombre de femmes affirment que leur peur de l’accouchement disparaît à ce moment, et qu’elles attendent avec impatience l’accouchement qui leur rendra leur confort ! L’utérus est maintenant au niveau des côtes, ce qui peut induire un essoufflement du fait que les poumons n’arrivent plus à se dilater jusqu’à leur volume habituel. L’essoufflement s’estompe une fois que le bébé est engagé.
Semaines 38 à 40
Votre bébé prend maintenant 230 g par semaine environ, et mesure près de 50 cm. Il est maintenant recroquevillé en position foetale, les genoux contre le nez et les cuisses plaquées au corps. Il est prêt à naître ! 40 semaines est la durée moyenne de la grossesse, mais votre bébé est considéré comme né «à terme» s’il est né après la 37ème semaine d’aménorrhée (semaine où les règles s’arrêtent).
> Quels examens médicaux ?
Le grand jour tant attendu arrive enfin !
Au 1er trimestre Premier examen prénatal obligatoire : examen clinique obstétrical complet. Examen de laboratoire : groupe sangin complet, dépistage de la syphilis, recherche d’immunité contre la rubéole et la toxoplasmose, dépistage VHI et hépatite B si nécessaire. Echographie : première échographie entre la 11ème et 13ème semaine d’aménorrhée.
4ème mois Deuxième examen prénatal obligatoire. Examen de laboratoire : dépistage de la toxoplasmose et de la rubéole si vous n’êtes pas immunisée. Un test de la trisomie 21 peut vous être proposé.
5ème mois Troisième examen prénatal obligatoire. Echographie : deuxième échographie entre la 20ème et 22ème semaine d’aménorrhée.
6ème mois Quatrième examen prénatal obligatoire. Examen de laboratoire : mêmes analyses que les consultations précédentes.
7ème mois Cinquième examen prénatal obligatoire. Echographie : troisième échographie vers la 32ème semaine d’aménorrhée.
8ème mois Sixième examen prénatal obligatoire. Examen de laboratoire. 9ème mois Septième examen prénatal obligatoire.
9ème mois Septième examen prénatal obligatoire.
Où obtenir de plus amples informations ?
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter leSERVICE MODILAC JEUNES PARENTSau :
IMPORTANT
0810.511.511* du lundi au vendredi de 10 à 19 heures ou sur internet www.sodilac.com
Le lait maternel est l’aliment idéal du nourrisson. Le lait infantile est destiné à compléter ou remplacer l’allaitement maternel quand les mères n’allaitent pas. Une bonne alimentation de la mère est importante pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein. L’allaitement mixte peut gêner l’allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. Il importe de suivre l’avis du corps médical pour l’alimentation du nourrisson. Respectez les indications de préparation et d’utilisation du lait infantile, une utilisation abusive ou erronée pouvant présenter un risque pour la santé de l’enfant. Les implications socioéconomiques doivent être prises en considération dans le choix de la méthode d’allaitement.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents