L

L'ENNUI EN CLASSE -e-

-

Documents
56 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Exercices rapides et simples à l'usage des pédagogues pour retrouver l'attention, la concentration, la maîtrise de soi, le calme en classe. Vient ensuite le résultat de cet esprit, des travaux d'élèves exceptionnels par la qualité de leur mise en oeuvre et de leur finition.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 juillet 2017
Nombre de visites sur la page 16
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
C A L M E et T R A V A I L
L͛ENNUIEN CLASSE V
BLANCHARD Jef
Efficacité par le calme
Quand l’élève est actif, coopératif, créatif, enthousiaste, il serait bien imprudent d’exiger de lui le silence et le calme plat.
 Ce qui ne signifie en rien accepter l’agitation stérile ou tolérer l’énervement permanent. Pourtant la fatigue, la météo, les circonstances particulières peuvent engendrer ce climat moins propice à une activité sereine. C’est la raison de ces propositions pratiques d’exercices simples et rapides qui sont efficaces pour revenir au calme, à l’attention, la concentration, la maîtrise de soi.
AUCUNEIl N’Y A PREUVE QUE CE QUI EST APPRIS OU COMPRIS FACILEMENT S’OUBLIEFACILEMENT. ON A, PAR CONTRE, LA PREUVE EXPÉRIMENTALE QUE CE QUI EST APPRIS DANS LA DOULEUR, LA PEINE OUL’ENNUIS’OUBLIE FACILEMENT.
 Lorsque la confiance est bien établie entre les jeunes élèves et l’enseignant et que le moment choisi est opportun, voici un échantillon de courts exercices nonviolents susceptibles d’une belle efficacité et qui se substitueraient avec bonheur aux admonestations, observations, objurgations, reproches, réprimandes, remontrances, semonces, sermons, élévations de la voix, menaces, plaintes, griefs, récriminations, sanctions ou promesses d’interventions auprès de l’autorité supérieure ou des parents, que ces façons fussent suivies d’effets ou qu’elles restassent inopérantes.  Exercices dits nonviolents parce qu’ils ne s’attaquent pas aux comportements inappropriés inévitables au long d’une journée scolaire mais directement à leur cause: l’énervement, l’inattention ou la fatigue. Et sans violence sur le physique : « Taisez vous ! Tous à votre place ! Copiezmoi cent fois…». Et sans violence psychique largement dépeinte dans l’énumération cidessus. La détente, l’énergie, l’attention, la concentration sont concernées si ce n’est de façon ludique, du moins comme une rupture positive dans le déroulement normal du temps scolaire.
Mais il ne faut pas s’y tromper, la violence dominante mais moins visible, à l’image de l’iceberg, elle est ailleurs. Elle est dans le système.  En premier lieu dans celui de la notation permanente qui élève les forts et abaisse les humbles et cela de manière répétitive dans la durée.  Elle est dans la caporalisation quasi généralisée de l’organisation des travaux. Où est l’initiative de l’élève? Ne se targueton pas pourtant de vouloir former des citoyens responsables, des personnes autonomes, des adultes aptes à prendre des initiatives et qui osent entreprendre? Cherchez l’erreur ...
 Boris CYRULNIK fait la même analyse quand il répond à une question de Philippe MEIRIEU sur l’institution scolaire … et il n’est pas tendre : « Nous évoluons dans une société hiérarchique et l’école y contribue. Arcboutée sur le culte de la performance, l’école est une véritable fabrique d’humiliés.»
DÉTENTE PAR LE CORPS Position debout correcte. * Prise de conscience de la respiration, des pieds au sol, comme des racines, du ventre et de l’axe vertébral.* A l’inspiration :bras tendus audessus de la tête. * A l’expiration :jambes tendues mais PLOUF! tronc, bras, tête relâchés vers l’avant.* A l’inspiration :tronc redressé, bras tendus progressivement à la verticale, bras redescendus latéralement, mains dressées paumes face aux murs. * A l’expiration :bras abaissés le long du corps. *
PRISE DE CONSCIENCE DU CORPS Sensation des pieds au sol bien à plat. * Sensation des fesses sur la chaise bien calées. * Sensation du dos redressé. * Sensation de la tête bien dégagée. *
DÉTENTE PAR MASSAGE Frotter les mains l’une sur l’autre.* Passer la main, bien à plat, de l’oreille aux muscles de l’épauleen passant par le cou puis à l’épaule opposée en diagonale.* Faire de même de l’autre côté* pendant deux minutes au moins. * Yeux fermés, se concentrer sur les sensations au niveau de la nuque et des épaules. *
ATTENTION ET ATTENTION AUDITIVE JEUD’ÉCOUTEET DE SILENCE Faire écouter jusqu’à la limite de l’audibletrès progressivement une musique en décrescendo. * Coudes sur la table, Yeux non fermés mais mains en coque dessus. * A faire avant le passage au travail. *
DÉTENTE DYNAMIQUE
Position debout correcte, pieds légèrement écartés, dans un espace suffisant et libre. * Mouvement de rotation à partir des genoux de gauche à droite et de droite à gauche. * Bassin bien placé sans déhanchement. * Bras complètement relâchés qui suivent le mouvement. * Mains qui montent jusqu’au niveau des épauleset viennent les frapper par la seule force du mouvement. * Ralentissement jusqu’à arrêt total.* Yeux fermés, prise de conscience de détente du dos, des bras, des épaules. *
DÉTENTE PAR LA VOIX
Expiration lente, surle son ‘‘A’’.* A reprendre une, deux ou trois fois. * Mais attention forte efficacité.
EFFET CALMANT RESPIRATION CONSCIENTE Expiration lente, silencieuse, profonde par la bouche. * Inspiration lente et ample, par le nez. * A répéter plusieurs fois. * ATTENTION CAR GRANDE EFFICACITÉ