Magadages - 3eme Trimestre 2015
10 pages
Français

Magadages - 3eme Trimestre 2015

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
10 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le magazine d'information qui nous rapproche

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 septembre 2015
Nombre de lectures 234
Licence : En savoir +
Paternité, pas de modification
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Exrait

Enquête de satisfaction: Votre avis nous intéresse ! Le magazine de l’Adages est désormais trimestriel et diFusé sous orme papier à chaque salarié et à chaque amille. Afin d’en améliorer la qualité, nous vous remercions, par avance, de bien vouloir répondre aux quelques questions ci-après.http://www.adages.net/blog/magadagesenquetedesatisfaction/
PORTRAITDOSSIERQU’EST CEQUE C’EST ? GERARD ESPACE FORUM@DAGES BEAUPERE PARENTÈLE QU’EST CEQUE C’EST ? LA SIONG AdagesETmoi L’ESPOIR D’UN NOUVEAU DEPARTPENSIONdefamille |à Paulhan
1
editoRIAL
Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net
DANS UN CONTEXTE DIFFICILE, GRÂCE À DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS ET MOTIVÉS, UN BILAN FINANCIER STABLE, NOTRE ASSOCIATION A PU RÉPONDRE AUX BESOINS DES USAGERS.
Notre association, comme l’ensemble du monde associati, conrontée à un contexte économique, social et d’organisation terri-toriale en pleine mutation doit aire ace à : • une situation économique dégradée entrainant une montée des dificultés sociales des populations avec chômage et précarité • des inancements par l’état, l’assurance maladie et les collectivités locales, en particulier du départe-ment, en diminution due à la baisse des ressources et à l’augmentation de la demande • la mise en place de la réorme territo-riale qui pourrait déplacer les centres de décision • quelles compétences auront le département, la ville, la métropole ? • quel interlocuteur dans la nouvelle grande région ? • une réorme de tariication en cours.
LE BILAN FINANCIER Le bilan inancier globalement équilibré a bénéicié d’efets avorables conjoncturels : une inlation réduite et un taux d’intérêt bas. Le CPOM signé en 2011 avec l’Agence Ré-gionale de Santé a été renégocié durant l’année. Un important travail entre les direc-tions des établissements, la Direction gé-nérale, la Délégation territoriale de l’Hérault de l’Agence Régionale de Santé a permis sa signature en décembre 2014. Il va courir jusqu’en 2019 et permet une sécurisation de nos inancements. Il aut cependant être vigilant : • vis à vis de situations très contrastées en onction des inancements Agence Régionale de Santé, Conseil général et Etat ; • devant la nécessité et la volonté de maintenir en état les bâtiments des diférents établissements ; • auprès des structures dont la situation inancière est ragile et qui sont exposées à des nécessités de rééquipement et à des réductions de inancement.
LE BILAN SOCIAL Les charges de personnel, avec 1328 sala-riés, représentent 73% du budget total. Parmi les salariés, majoritairement émi-nins, 50% ont moins de 44 ans et 5% plus
de 60 ans. Les proessionnels dans les domaines éducati, pédagogique, social, psychologique, paramédical et médical représentent plus des 2 tiers des salariés. Un important efort a porté sur la orma-tion avec un budget de 678 505 euros : 614 salariés ont suivi une ormation organisée par les établissements, 618 une ormation mutualisée ADAGES. Par ailleurs l’ADAGES dispose d’un disposi-ti très complet de représentation du per-sonnel avec les délégués du personnel, les comités d’entreprise des établissements, les conseils d’établissement et le comité central d’entreprise. Dans un contexte économique dificile et une situation de l’emploi négative, l’ADAGES a continué à progresser sur le plan global des efectis et des salariés en CDI.
LE BILAN D’ACTIVITÉ Le bilan d’activité des établissements est globalement positi avec une stabilité du pôle Enance inadaptée et du pôle Protec-tion de l’enance, une certaine progression d’activité du pôle Adultes handicapés et personnes âgées. La qualité des prestations ofertes aux usagers a été conirmée par les évalua-tions internes et externes aites dans les établissements. Au cours de l’année, plusieurs projets ont obtenu une approbation de la part des autorités de contrôle et de tariication et prendront efet en 2015 : il s’agit princi-palement du lancement de la réhabilita-tion du Foyer d’accueil médicalisé Les IV Seigneurs, de l’opération d’extension de l’E.E.A.P. Coste Rousse, de la préparation de la réhabilitation du Foyer d’accueil médicalisé Le Hameau des Horizons, de la construction d’une pension de amille sur Lodève et de la réhabilitation du C.H.R.S. Regain.
LA VIE ASSOCIATIVE L’année 2014 a été marquée par un impor-tant travail de ond avec tous les acteurs de l’association : administrateurs, directeurs et salariés, représentants d’usagers ; ils ont montré leur capacité à travailler ensemble dans l’intérêt des personnes dont nous avons la charge. Ainsi nos statuts ont été rénovés ; un
groupe de travail avec des représentants des 4 collèges qui composent le Conseil d’administration, un membre de la Di-rection et 2 Directeurs d’établissements autour de Maitre POINSOT, au cours de 6 réunions, a rédigé de nouveaux statuts. Le 18 décembre, une assemblée générale extraordinaire a adopté à l’unanimité le projet des nouveaux statuts qui ont été ad-ressés au Ministère de l’Intérieur pour une vériication avant la présentation du dos-sier au Conseil d’Etat. L’année 2014 a été marquée par une très orte augmentation de l’activité de nos in-stances associatives passant de 472 h en 2013 à 801h en 2014 soit une augmenta-tion de 70%. Ce regain d’activité est dû à un travail conjoint entre la Présidente et le Bureau, le Directeur général et les Directeurs de nos établissements pour l’élaboration de nombreux projets tout au long de l’année, projets présentés ensuite au Conseil d’administration. Nous avons essayé d’assurer une bonne représentation « hors les murs » ain d’afirmer notre volonté de partenariat en particulier avec l’Hôpital (CHRU de Mont-pellier), l’Agence Régionale de Santé, le Département et toutes les instances, dont l’URIOPSS et le CREAI, qui nous permettent de rencontrer les autres associations. Les administrateurs membres du Conseil d’administration ont participé au CSE et CVS des établissements, nous enregistrons là aussi une augmentation de la participa-tion de 20%. ième Enin le renouvellement statutaire des 2 ième et 4 collèges a donné une orte impul-sion à nos instances.
2
PERSPECTIVES Après l’année 2014 globalement positive en termes d’activité déployée auprès des usagers, d’évolution des efectis, de résul-tat inancier et de vie associative, comment poursuivre une politique d’adaptation et d’anticipation ?
Par une qualité et une régularité d’échange avec les diférentes autorités de contrôle et de tariication Ainsi, nous devons tenir compte des orien-tations déinies par les schémas régionaux et départementaux et anticiper les appels à projet par un travail en amont dû à notre connaissance des besoins des usagers.
En préservant une situation inancière sainelui permettant • de aire ace à ses obligations vis à vis des usagers et à des situations d’établissements en dificulté ; • de poursuivre ses investissements pour renouveler le parc immobilier et de aire des investissements qui seront liés à des appels d’ofre à venir.
Comment ? Par la gestion prudente et responsable des Directeurs d’établissements et services, leur permettant de préserver les équilibres pour aire ace aux situations plus contraignantes dans les années à venir. Par l’action du siège social qui assure l’accompagnement technique, le suivi de l’exécution budgétaire et la coordination des établissements. Il soutient la négociation en cas de situation complexe ou d’importantes opérations d’investissement. En renorçant les mesures mises en œuvre pour aire ace aux contraintes qui s’annoncent : • le renorcement de la politique d’achat groupé ; • la recherche systématique de la mutu-alisation entre les établissements, des activités, des ressources, des compé-tences au service des usagers ; • la recherche de ressources supplé-mentaires à travers le onds de dota-tion ADAGES.
En poursuivant l’adaptation de l’ofre au service des usagers • en renorçant la diversiication de l’ofre pour bien répondre aux besoins des usagers ; • en luidiiant les parcours des usag-ers et leur accès à un maximum d’autonomie en privilégiant chaque ois que cela est possible le maintien en milieu ordinaire ; • en renorçant les possi-bilités d’inclusion scolaire par l’intervention des proessionnels des établissements au sein de l’école ; • en permettant l’accès pour les adultes au logement sous diféren-tes ormes, avec la possibilité du soutien d’un service à domicile pour assurer la continuité du suivi.
En continuant un dialogue socialrespectueux et constructi • en recrutant par la mise en place de nouveaux projets portés par des ca-pacités d’investissement dégagées grâce à une gestion prudente des budgets ; • en avorisant la mise en place de CDI ; • en suscitant la mobilité interne ; • en acilitant les entretiens proes-sionnels en vue de la ormation ; • en continuant à participer à l’amélioration des conditions de vie.
En conortant notre vie associative. Les nouveaux statuts acceptés par le Con-seil d’Etat, une assemblée générale votera un nouveau Conseil d’administration et un nouveau Bureau selon les modalités dé-inies par ces statuts. Ainsi seront engagés deux autres travaux majeurs : les reontes du règlement intéri-eur et du projet associati. Enin, un groupe de travail prépare les 30 ans de l’ADAGES qui devrait se êter en juin 2016.
Pour terminer, je voudrais vous dire com-bien cette année a été riche en rencon-tres, échanges et projets pour, je l’espère, l’amélioration de la vie de nos usagers.
Tout cela a été possible, parce que coni-ance et estime existent entre nous tous administrateurs, Directeurs et salariés.
Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net
Permettez-moi de remercier tout particu-lièrement mon coéquipier, Yves-Joseph CARLE, ainsi que Frédéric HOIBIAN avec qui j’ai plaisir à échanger et à travailler et toute l’équipe du siège social, qui avec délicatesse et gentillesse, m’a aidée et même maternée ! Un très grand merci à vous tous.
Françoise FASSIO Présidente de l’Adages
3
L’ESPOIR D’UN NOUVEAU DEPART
Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net PENSIONdefamill e Aussi appelées Maisons Relais, et aprés plusieurs années d’expérimentation positive, les Pensions de # Famille connaissent un important développement sur le territoire. Pourtant, ce dispositif reste peu connu et mérite, à bien des égards, d’être davantage mis en lumière puisqu’il apporte une réponse adaptée et cohérente aux problèmes de logement des personnes fragilisées en situation d’isolement et d’exclusion sociale. ’est à Paulhan, à deux pas de Clermont l’Hérault, que La Siong, partiel, et Guilhem Mazoyer, coordonnateur, qui s’y déplace aussihôte de pension de amille du Coeur d’Hérault, m’attend pour régulièrement. et eCn quoi consiste précisement Huit personnes sont logées ici. Chacune y dispose d’une chambre m’expliquer le onctionnement de la vie au sein de la structure son métier. individuelle entièrement équipée. “Ils sont chez eux, c’est leur mai-Proche du centre bourg, la vaste demeure en pierre est ouverte sur son” précise La. Ils jouissent d’une très grande liberté mais se doivent la rue. C’est une maison comme les autres, agréable et lumineuse.d’observer et de respecter les règles du vivre-ensemble. Une large La pension a ouvert ses portes en 2009 et continue, aujourd’hui, à palette d’espaces collectis, à commencer par une salle conviviale et onctionner selon les principes déinis par la Fondation Abbé Pierre, une cuisine “amiliale”, un espace extérieur ainsi que de nombreuxqui insistent beaucoup sur les notions de convivialité et de temps espaces annexes, avorise le lien social entre résidants . donné aux personnes. La Siong, jeune emme agréable et souriante, y a pris ses onctions Le principe de la pension vise à proposer un logement durable sans en 2011. Deux salariés à temps plein, que l’on nomme des “hôtes” limitation de durée et permet à chacun de réellement bénéicier d’un sont en charge du dispositi pension de amille. On parle souvent temps de réadaptation à la vie quotidienne dans un cadre de viede “couple d’hôtes” car il s’agit généralement d’un homme et d’une sécurisant et convivial. emme. La pension de amille de Paulhan est l’exception qui conirme la règle puisqu’une autre emme, Gaëlle Laplagne est venue récem- Bien qu’accompagnées quotidiennement par La et Gaelle, les ment compléter l’équipe aprés le départ de Julien. C’est la raison personnes sont en situation d’autonomie le soir et le week-pour laquelle La préère parler de “binome”. A ces deux salariés à end. “Cela permet parois qu’elles puissent se sentir prêtes 1 temps plein s’ajoutent depuis un an Maeva Gauvillé , hôte à temps pour partir en logement autonome le moment venu” ajoute La.
1
Maéva a participé à l’installation de la pension de amille en 2009
4
Autant accompagnatrice qu’animatrice,Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... La précise que chaque personne bénéi-magadages@adages.net cie d’un suivi médical et psychologique adapté grâce au partenariat mis en place avec les services sociaux et médico-sociaux du secteur. La question de l’accès La réussite d’une pension de amille ne se juge donc pas par le taux de rotation et le nom-aux soins témoigne d’un réel investisse- bre de personnes partant vers un logement autonome. Elle s’apprécie avant tout par le ment de la part des proessionnels et bien-être des personnes et par l’ambiance qui y règne. d’une recherche de leviers d’action important. Les personnes soufrant L’implantation d’une pension de amille à Paulhan répond à une demande du territoire Coeur d’Hérault. Cependant, cette installation n’était pas sans Aprés avoir vécu ici le temps nécessaire,risque. Certains candidats, avant certains [...] trouvent assez de forceou aprés avoir visité les lieux, con-pour envisager un nouveausidéraient le site trop éloigné de la départ dans la vie. grande ville. Même les candidats du territoire hésitaient parois. Or, in ine, la pension répond auxd’addictions représentent une partie besoins de ceux qui souhaitent vivre loin des zones urbaines ain de trouver la tranquilité. importante du public accueilli. Troubles psychiques et/ou situations de handicap Pour éviter une situation d’isolement, l’équipe travaille avec de nombreux partenairesphysique ou de vieillissement concernent locaux. Ancrer la pension dans le territoire est l’une des conditions qui détermine le succès également certains résidants. du dispositi. Associations, commerçants et mairie par exemple, sont associés à la vie de la structure. Les orientations de candidats pour l’attribution d’une place en pen- En outre, les échanges avec les équipes de la pension de amille de Lunel sont nombreux sion de amille sont gérées par et permettent d’améliorer le dispositi grâce aux retours d’expérience des tous les proes-2 le SIAO Hérault . L’attribution estsionnels. conditionnéeauaibleniveauderessource Le recul relati à ce type d’habitat adapté permet de dresser un bilan positi du dispositi de la personne, sa situation d’isolement en terme de résultat. et d’exclusion sociale. Le public visé se Il doit être clairement situé dans le registre du logement durable comme un outil partici-trouve dans l’incapacité d’intégrer un pant à la diversiication nécessaire des ormes de logement. logement ordinaire à échéance prévisible. Néanmoins, la pension de amille ne doit pas devenir la solution de logement pour lesBien souvent, les personnes ont un par- personnes déavorisées à déaut d’une ofre adaptée dans le logement social et paliercours chaotique avec de plus ou moins au manque de création dans les dispositis existants. longues périodes de vie dans la rue et des passages récurrents dans les structures Christophe LLORCA d’accueil ou d’insertion. Néanmoins, la pension de amilleINFO + | Notons qu’il existe également, sous une forme comparable à cellea vocation à loger des per-de Paulhan, la Pension de famille de Lunel. sonnes aux parcours diversiiés.Parois, la stabilité qui leur estoferte ici leur permet dereprendre contact avec leur amille.Cependant, le succès du dispositi est ortement lié à la motivation desrésidants. “C’est rare, mais il arrive que certains souhaitent quitter la pension aprés plusieurs années” m’indique La.
La pension de amille propose donc un logement ainsi que du temps pour se reconstruire et se sentir bien. Aprés avoir vécu ici le temps nécessaire, certains y trouvent assez de orce pour envisager un nouveau départ dans la vie.
2 Services Intégrés de l’Accueil et de l’Orientation
La Siong Hôte de pension de famille à Paulhan
5
PORtRait
Gérard Beaupère Résidant à la pension de famille de Paulhan
Date d’arrivée à la pension de amille de Paulhan en mars 2015
Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net
érard Beaupère est né en 1947 dans le nord L’existence peut quelqueois basculer en un in-G de la France. Il m’accueille dans le jardin de stant. La atigue ou une erreur d’inattention, je lapension,prèsdupotagerquelesrésidants l’ignore, mais un accident de la route le conduit entretiennent. Il est grand et mince. Son regard dans une direction qu’il n’a pas souhaité em-proondement bleu me laisse deviner une grande prunter. On lui retire son permis. Il perd son travail.g e n t i -“Dans un an et demi, je verrai si je me sens prêt lesse. à partir en logement autonome” G é ra r d s’assoit à côté de moi, ace à la enêtre de la salle à C’est la dégringolade, les années de rue et de manger. Il parle peu. Mais je sens qu’il est content galère. Six ans. Six années qui marquent l’existence que je sois là. Je comprends que l’exercice n’est à jamais. pas simple pour lui et la coniance s’installe peu à peu. La proonde solitude ne l’empêche pas d’avoir un peu de lien social avec Gérard perd ses parents à l’âge d’un an. Il est placé celles et ceux qu’il croise. Les souvenirsen amille d’accueil. remontent. Les gendarmes du coin lui ont même Vers 14 ans, Gérard commence à travailler dans aménagé un coin derrière la gendarmerie pour la vaste exploitation agricole dont sa amille qu’il puisse s’y sentir tranquille. Il y plante sa tente. d’accueil est propriétaire. Il y pratique le marai- Je ne sais pas combien de temps. La rue conduit-chage. Les produits dont il a la charge sont dis- elle à voyager ? Peut-être. Gérard vivra quelques tribués dans les cantines scolaires de la région et années en Corse et ailleurs. Puis, retour à Mont-les grandes suraces. C’est un travail qui lui plait. pellier. Il en parle avec bonheur et ierté. Mais quand le couple qui l’accueille arrive à l’âge de la retraite, Orienté vers le dispositi pension de amille Coeur les enants décident de vendre l’exploitation. Gé- d’Hérault sur les appartements difus à Clermont rard ne sera plus maraicher. Je ne sais pas s’il a l’Hérault, Gérard a souhaité venir à Paulhan aprés conservé des liens avec sa amille. Il n’en parle plusieurs mois. pas. Sans doute est-ce une page qui se tourne La rue laisse des traces proondes et des bleus à pour lui. Cette situation de rupture, Gérard saural’âme. La solitude y est vertigineuse. Il se sent bien néanmoins la dépasser. Il est chaufeur routieraujourd’hui et prend le temps de se retrouver. plusieurs années. De longues périodes de sa vie “Dans un an et demi, je verrai si je me sens prêt à restent dans un silence que je respecte. partir en logement autonome” me dit-il.
Christophe LLORCA
6
DOSSIER Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net ESPACE PARENTÈLE :QU’EST-CE QUE C’EST ? m e Au centre, M Myriam EL KOMRI, Secrétaire d’Etat à la Ville.
Selon le Sociologue Gérard NEYRAND, la parentalité est aujourd’hui un thème majeur des préoccupations qui, au-delà des spécialistes, touche l’ensemble de la société.
Alors que les REAAP (1999) (Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents) ont étés créés dans l’objecti de soutenir la parentalité, le virage actuel, impulsé par les pouvoirs publics, voit uneprécarisation d’un nombre croissant de parents. Aussi le contrôle de parents jugés «déaillants» reste présent et place ainsi les intervenants du social et de l’éducation au centre d’injonctions paradoxales.
Le projet de l’ESPACE PARENTÈLE, service de soutien à la parentalité du SOAE de Béziers s’inscrit dans cette politique publique. Au carreour de diférentes institu-tions (Protection de l’Enance, Conseil Général, Jus-tice, CAF, MSA…), il s’est construit dans une optique de prévention prenant appui sur la compétence et les initiatives personnelles des amilles. Le travail mené est projeté dans ce sens et à partir de ce contexte. Le champ de la parentalité est à la croisée d’interventions souvent trop cloisonnées, sanitaire, social, protection de l’enance, politique de l’emploi, politique du loge-ment... Dans ce cadre-là, le service réalise un maillage territorial important.
La question de l’adhésion des amilles, nous amène à considérer dans leur intérêt, la nécessité de créer des outils, des liens, des passerelles entre les actions menées par les proessionnels sur le territoire. Le travail accompli en réseau est désormais reconnu. Notamment à partir du Réseau de Santé Béziers Médi-terranée qui prend appui sur les actions territoriales.
Dans le cadre de la récente visite Ministérielle en date du 10 juillet 2015 à l’occasion de la signa-ture du Contrat de Ville, l’Espace Parentèle a été choisi par le Sous-Préfet pour organiser dans ses locaux un échange entre les acteurs de terrain et la Secrétaire d’Etat Madame Myriam El KHOMRI.
Cet évènement pourrait être annonciateur de pos-sibles nouveaux partenariats et inancements. Le Di-recteur de l’Espace Parentèle et la coordinatrice du service ont récemment reçu une invitation du Sous-Préet pour un déjeuner de remerciement en présence des associations présentes au débat le 10 juillet. La déléguée du Préet Madame L.TAMIC à projeté une réunion de travail ain d’envisager les projets à venir.
Le Réseau ofre l’opportunité de lever les rontières institution-nelles ain de aire levier sur la transormation des pratiques. C’est un partage d’expertise qui permet d’imaginer d’autres modalités de prises en charge ainsi qu’un travail de transversalité. Le Réérentiel Accompagnement à la Parentalité crée au sein de la Commission du Réseau Béziers Méditerranée vise une ap-proche de Co éducation, bienveillante, négociée, installée dans un rapport de coniance qui convient au besoin de réhabilitation des amilles. L’approche qualiiante mets en valeur les ressources des parents. Elle vise à ce qu’ils se sentent qualiiés, c’est-à-dire autorisés,légitimés dans leur responsabilité, leur savoir-aire et savoir-être parentaux.
Hélène SARTRE, coordinatrice
Ont participés à cet échange : Madame Françoise FASSIO, Présidente de l’ADAGES, la Secrétaire d’Etat à la Ville Myriam EL KOMRI, le Préet, le Sous-Préet, la DDTM, la DASEN en la présence de Mr FILHO, Ville/ Agglo : Nathalie PUECH/COUPE Directrice de la politique de la ville, Nuri RIVIERE Directrice Habitat et renouvellement urbain, Mathieu REYNIER Directeur de Cabinet, Pour la mairie : Mr MENARD Maire de Béziers, Mr VASSALO chargé de mission, Mme DESCHAMPS élue aux solidarités/parentalité, Mme FREY élue petite enance/éducation, Mr POLATO élu aux espaces municipaux d’animation, Mr DUPLAA élu à la politique de la ville, Mr LEMANCEAU chargé de mission politique de la ville à la ville, le Département, le Président Mr MESQUIDA et Mr VIDAL, adjoint, la conseillère Régionale, la CAF, Directeur Mr MATHIEU, la Maison de la Parentalité, Mme GRANDEMANGE Coordonnatrice, le CIDFF, A.FAUCHERE, le DRE (Disposi-ti de Réussite Educati), N.BOULET Che de Projet, AMAC (Activité Multiorme d’Accompagnement à la Créativité), C.SAID, Coordonnatrice, Association Courte Echelle, soutien scolaire Bibliothèque de rue, A.ROTIER, Espace Parentèle SOAE adages, D.BARTHES Directeur, H.SARTRE, Coordinatrice.
ADAGESetmoi
7
L’Adages organise ere une 1 rencontre d’intégration des nouveaux salariés le vendredi 2 octobrede 14h à 16h au Siège Social.
ette rencontre vise à donner les inorma-tions nécessaires qui permettront à celles deCmieux se repérer au sein de leur établisse-et ceux qui nous ont rejoint récemment ment mais aussi au niveau de l’ensemble de l’association. Celle-ci se déroulera sur le temps de travail.
Administrateurs, direction générale, directions d’établissement, responsable RH et chargé de communication seront présents pour vous accueillir, vous inormer et répondre à toutes vos questions.
QUI EST CONCERNE ?
Sont concernés en prioritépar cette rencontre : les salariés en contrat à durée indéterminée qui exercent à l’Adages depuis moins de 12 mois.
Nous précisons que toutes les inscriptions doivent être soumises et validées par les directions d’établissement concernées.
Besoin de renseignements ? adagesetmoi@adages.net
Vous souhaitez réagir ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net
8
QU’EST CEQUE C’EST ? PLATFEFOROME D’RECHAUNGE EMT DE P@ARTAGDE LIBARE EGT GRAETUITSE.
DESALARIÉÀSALARIÉ
NOM : Arnal PRENOM :Brigitte VOTRE EMAIL : b.arnal@adages.net VOTRE NUMERO DE TEL : 0673444091 OBJET : Vente Vêtement
Le Forum@dages est une plateorme web libreet gratuite qui vise à avoriser les échangesentre proessionnels, amilles et usagersautourdethèmesquechaqueutilisateurpeut librement créer (sous réserve de validationpar le modérateur).
Tous les thèmes peuvent être commentéset enrichis par tous les participants.
Seule règle imposée : le respect strict des termes et conditions d’utilisation (http:// orum.adages.net/conduite-a-tenir-sur-le-orum/)
Pour conprendre comment onctionne Forum@dages, rendez-vous sur : http://orum.adages.net/category/comment-ca-marche/
http://forum.adages.net/
Déposez votre annonce pour le prochain numéro http://www.adages.net/blog/magadagesannoncesdesalarieasalarie/
ANNONCE : Robe de mariée couleur ivoire, très couture et très chic, provenant boutique Hervé Mariage rue Eugène Lisbonne à Montpellier (collection Mirella, modèle “Eclat”) à vendre: servie une seule ois Juillet 2015, état impeccable, nettoyée par pressing haut de gamme, taille 36 à 40 ( car laçage au dos). Si vous êtes intéressée, me contacter sur portable.--
Vous êtes intéressé ?MagAdages fera suivre... magadages@adages.net
e m e MagAdages 3 trimestre 2015 est édité par la direction générale de l’association “ Adages”, 1925 rue de Saint Priest 34090 Montpellier communication@adages.net  www.adages.net Directeur de la publication et de la rédaction : Frédéric Hoibian Conception graphique, réalisation et rédaction : Christophe Llorca
ISSN : 2429-9391
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents