//img.uscri.be/pth/67064a84c9092ae6344b1daf2c39151985e414e1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les drogues synthétiques: le cauchemar du 21ème siècle (1/5)

13 pages

Les drogues synthétiques: le cauchemar du 21ème siècle (1/5)

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 162
Signaler un abus
Dossier "Les drogues synthétiques: le cauchemar du 21ème siècle" (1/5)Une augmentation générale de la production, du trafic et de l’usage des drogues. Une explosion des drogues synthétiques ou "le cauchemar du 21e siècle", comme l’appelle le lieutenant-colonel Charles De Winter, directeur du programme drogues du Bureau central de recherches. Et des médicaments qui sont de plus en plus souvent détournés de leur usage normal.La situation en matière de drogues devient de plus en plus inquiétante.Et pourtant, le lieutenant-colonel De Winter reste optimiste: "La lutte contre le phénomène s’intensifie et la collaboration entre les services de police et de douane s’améliore. Cette guerre n’est certainement pas encore perdue!""La tendance est au supermarché"C"moemçnno sap rel sBRUXELLES. - Charles De Winter: drogues classiques. Nous avons constaté ces dernières années, en Belgique comme dans les autres pays européens, que la consommation d’héroïne progresse. Le prix de cette drogue a fortement chuté, tant pour les grandes quantités que pour les petites doses qui sont vendues dans les rues. Il est aujourd’hui possible de se procurer un pacson d’héroïne pour à peine sept cents francs... C’est une évolution inquiétante qui pourrait amener les marchés de la drogue à se mélanger et faire peu à peu de l’héroïne un produit récréatif, accessible au plus grand nombre. Avec des prix pareils, nous pouvons presque affirmer que la tendance est au supermarché...""L"héroïne provient du pavot dont on extrait l’opium pur. La production mondiale d’opium en 1997 était d’environ 4500 tonnes, ce qui peut donner de 300 à 400 tonnes d’héroïne ou de morphine.""L’Afghanistan a produit, à elle seule, quelque 2800 tonnes d’opium. 90% de l’héroïne qui arrive illégalement en Europe provient de ce pays, via le Pakistan, l’Iran et la Turquie où l’opium est raffiné. Les organisations criminelles turques se chargent alors de la distribution à travers l’Europe.""Ce qui est relativement nouveau, c’est l’utilisation par ces organisations criminelles turques des pays d’Europe de l’Est comme points de dépôts. Nous avons constaté une augmentation de l’implication de citoyens de ces pays, et notamment des Albanais du Kosovo. Il s’agit donc d’un phénomène à surveiller de près par les services de police.""En ce qui concerne la cocaïne, la production reste très importante en Amérique du Sud (650 tonnes en 1997), même si l’on a constaté une diminution de la production de feuilles de coca. Pour les trafiquants, l’Europe est considérée comme un marché unique, sans distinction de pays. Et la Belgique, avec les ports d’Anvers et de Zeebruges, constitue un des points d’entrée directs vers notre continent. Mais la cocaïne est également importée par voie aérienne.Parvenons-nous à endiguer cette importation? De mieux en mieux! Les quantités saisies en Europe augmentent (40