Parité Femmes-Hommes à La Réunion : Lévolution vers la parité dans le domaine de la santé, les grandes dates...

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’évolution vers la parité dans le domaine de la santé, les grandes dates...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 45
Langue Français
Signaler un problème

2.0 - L’évolution vers la parité dans le domaine
Santé





Les grandes dates…


… nationales …réunionnaises


1810 : Code pénal, emprisonnement pour ceux qui pratiquent ou subissent l’avortement.

1848 : Première sage-femme.

1870 : les femmes peuvent exercer la médecine. Première femme à soutenir sa thèse : Madeleine
BRES.

XIXème siècle : les premières maternités apparaissent à La Réunion.

1907 : Première femme dentiste réunionnaise diplômée : Mathilde ATHENAS.

1920 : La loi du 31 juillet réprime la « provocation à l’avortement et à la propagande anticoncep-
tionnelle ».

1923 : L’avortement est un délit.

1927 : Premier docteur en médecine féminin : Marcelle VABOIS.

1930 : Première pharmacienne avec diplôme local : Madame Emile
HOAREAU.

1939 : Création d’une école d’infirmières rattachée à l’hôpital colonial.

1939 : Aggravation des peines sur l’avortement.

1942 : L’avortement est un crime contre la sûreté de l’Etat passible de la peine de mort.

1943 : Marie-Louise GIRAUD, reconnue comme avorteuse, est guillotinée.

1948 : Création de l’école d’infirmières délivrant le diplôme d’Etat.

1955 : L’avortement thérapeutique est autorisé. Un médecin américain met au point la pilule
contraceptive qui sera commercialisée en 1960 aux Etats-Unis et en 1963 en France.

1956 : Fondation de la « Maternité heureuse » qui deviendra, en 1960, le Mouvement français pour le
planning familial.

1967 : Implantation de l’AROF.

1967 : La loi Neuwirth autorise la contraception.

1972 : Scandale de la maternité de Saint-Benoît qui utilise la ligature des
trompes comme pratique.

1974 : La contraception est remboursée par la sécurité sociale. Anonymat et gratuité pour les
mineures et les non-assurées sociales auprès des centres de planification familiale créés en 1972.

1975 : La loi Veil autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG) pour une période probatoire de
cinq ans.

1979 : Une nouvelle loi sur l’IVG rend définitives les dispositions de la loi de 1975.

1982 : L’IVG est remboursée par la sécurité sociale.

2000 : Renforcement de la loi de 1967 sur la contraception et de la loi de 1975 sur l’IVG.
Parallèlement, une campagne d’information sur les moyens de contraception sera mise en place
chaque année.

Loi du 13 décembre relative à la contraception d’urgence autorisant la délivrance sans ordonnance
des contraceptifs d’urgence non susceptibles de présenter un danger pour la santé. Cette délivrance
s’effectue, pour les mineures, à titre gratuit dans les pharmacies.

2001 : Loi allongeant à douze semaines le délai légal pour pratiquer l’interruption volontaire de
grossesse.

2002 : Loi du 10 janvier – réforme de l’accouchement sous X et création du conseil national d’accès
aux origines personnelles.