//img.uscri.be/pth/05196e90f45e7495da986a148098a7ac3abe25ee
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les maternités précoces en recul dans le monde

De
4 pages
Numéro 490 Juin 2012 E n g l i s h v e r s i o n Population & Sociétés Les maternités précoces en recul dans le monde Gilles Pison * L’attention des médias pour les maternités précoces et leur place dans le débat public pourraient laisser penser que leur fréquence augmente. En réalité elle diminue presque partout dans le monde. Après avoir dressé un tableau de la situation, Gilles Pison explique les raisons de ce recul. D’après les Nations unies, 135 millions d’enfants sont trialisés (Royaume-Uni, États-Unis, Russie) et faible dans nés dans le monde en 2010, dont 16 millions (12 %) d’autres (Japon, Pays-Bas) ; elle est élevée dans certains d’une mère de moins de 20 ans [1]. Rapportés à l’efectif pays en développement (Brésil, République dominicaine) de jeunes femmes de cet âge, cela correspond à un taux et faible dans d’autres (Libye, Tunisie, Chine). Mis à part de fécondité de 54 naissances pour 1000 femmes de l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud, la séparation 15-19 ans. Il était de 64 naissances pour 1 000 femmes entre pays à forte fécondité précoce et pays à fa ible en 2000, et a donc tendance à diminuer. Où ces nais- fécondité précoce ne correspond donc pas au découpage sances précoces ont-elles lieu ? Quels en sont les fa-c entre pays développés et pays en développement. teurs ? Pourquoi la tendance est-elle à la baisse ?
Voir plus Voir moins
rpal sèN seoitaniesns u5 mi, 13snd lloinastefnt on sirtsila te )eisd eliafs anoasé( n,imuets Éta usnis,ocSstéiéupoP noital
   &   
d’autres (apon, asas)  elle est éleée dans ertains pas en déeloppement (résil, épuliue dominiaine) et faile dans d’autres (ie, unisie, ine) is à part l’friue susaarienne et l’sie du ud, la séparation entre pas à forte féondité préoe et pas à faile féondité préoe ne orrespond don pas au déoupae entre pas déeloppés et pas en déeloppement Le mariage précoce, premier facteur de fécondité précoce e fateur rendant le mieu ompte des ariations de la féondité préoe est l’âe au mariae des femmes Figure 1. La fécondité des femmes de 15-19 ans dans une sélection de pays (en 2005-2010 ie3 uisse5 apon5 asBas5 unisie6 rance7 Chine8 Espagne13 14 oeït 15 Maroc 18 Irlande Roaume ni30 30 Russie 41 Étatsnis 46 aïti Égpte47 Afrique du ud59 Ethiopie72 Brésil76 Inde86 Venezuela90 Rép. Dominicaine109 Afghanistan119 Madagascar134 Mali186 Rép. dém. du Congo201      omre de naissances annuelles pour  femmes Source : [1](G. Pison,Population et Sociétés, n° 490, Ined, juin 2012)
Dnés dans le monde en 2010, dont 16 millions (12 %) d’une mère de moins de 20 ans [1] apportés à l’effetif de eunes femmes de et âe, ela orrespond à un tau de féondité de 5 naissanes pour 1 000 femmes de 151 ans l était de 6 naissanes pour 1 000 femmes en 2000, et a don tendane à diminuer ù es nais  sanes préoes ontelles lieu  uels en sont les fa teurs  ouruoi la tendane estelle à la aisse  La fécondité précoce : de 1 à 100 selon les pays e tau de féondité à 151 ans arie de presue 1 à 100 selon les pas l est le plus as en ie (3 naissanes par an pour 1 000 femmes de 151 ans en 20052010) et le plus éleé en épuliue démoratiue du ono (201 nais  sanes pour 1 000 femmes de 151 ans) (fiure 1) e façon énérale la féondité préoe est éleée en friue susaarienne (fiure 2) lle est éleée éa  lement, uoiu’à un nieau moindre, en mériue latine, en sie du ud (nde, anlades, aistan, fanistan), dans une partie du oenrient, en ussie, et en urope de l’st lle est faile en ompa  raison en ine, en ustralie, en urope (sauf en urope de l st), en mériue du Nord (sauf au Étatsnis) et en friue du Nord (sauf en Épte) a féondité préoe est en énéral éleée là où la féondité d’ensemle, entre 15 et  ans, est ellemême éleée ais la orrélation n’est ue partielle i l’on s’en tient par eemple au pas où la féondité d’ensemle est asse (2 enfants en moenne par femme, oire moins), la féondité préoe est éleée dans ertains pas indus  * Institut national d'études démographiques (INED)
numéro 490 • juin 2012 •Population et Sociétés• bulletin mensuel d’informtion de l’Institut ntionl d’études démoriues.ined.fr
uméro  uin 
Gilles Pison * L’attention des médias pour les maternités précoces et leur place dans le débat public pourraient laisser penser que leur fréquence augmente. En réalité elle diminue presque partout dans le monde. Après avoir dressé un tableau de la situation, Gilles Pison explique les raisons de ce recul.
Les maternités précoces en recul dans le monde